Là-bas, pas d’impunité

Par Kamel Moulfi – Les supporters algériens qui pensaient trouver au Brésil le même laxisme dont ils profitent en Algérie de la part des autorités sont tombés de haut. Là-bas, comme d’ailleurs dans n’importe quel autre pays régi par les règles de l’Etat de droit, on ne badine pas avec la loi ni avec le règlement. Les fumigènes sont interdits dans les compétitions de la Fifa, et au Brésil, cette disposition est appliquée. Deux supporters sont interdits d’entrée au stade de Porto Alegre et ne pourront pas voir le match contre l’Allemagne, le seul peut-être qu’ils n’auraient pas voulu manquer, coûte que coûte. Deux sur 2 000 ou 4 000, c’est une proportion négligeable. Elle correspond certainement à celle qui, dans notre pays, véhicule l’incivisme non seulement dans les stades, mais dans la rue, au travail… Un pour mille. Pourtant, cette «minorité» est impunie. Pourquoi ? Sans doute, parce qu’elle est utile ; elle constitue un auxiliaire précieux dans la «gouvernance» locale et, de ce fait, elle est même «chouchoutée». Localement, aucune autorité n’a montré la moindre volonté de rappeler à l’ordre ce un pour mille et encore moins de l’éduquer pour l’amener au comportement que dicte le respect des autres. Les responsables locaux ont besoin de ce un pour mille pour pouvoir s’occuper de futilités qui «tapent à l’œil», et dont ils espèrent peut-être qu’elles leur procureront de bonnes affaires, mais aussi des dividendes politiques. Au point d’en oublier jusqu’à leur devoir le plus élémentaire à l’égard de la population : ramasser les ordures, pas uniquement dans un patelin perdu et délaissé parce que «sans intérêt», mais en plein centre de la capitale, qui présente les allures d’une vitrine affreusement sale. Nettoyer les villes, comme le souhaitait le gouvernement, n’exige aucune technologie de pointe ni un management de haut niveau, que l’on serait obligé d’importer à coup de devises, il suffit juste de faire son travail et de s’occuper du cadre de vie décent exigé par le citoyen.
K. M.
 

Comment (15)

    Anonyme
    29 juin 2014 - 23 h 20 min

    au brésil, les journaleux
    au brésil, les journaleux …. ne bénéficient pas de la gentillesse de l’administration.
    au brésil, le vote est obligatoire.
    au brésil, le slogan national est: Ordem & Progresso (ordre et progrès)

    Tandis que nos tayabates al hammam on pour slogan:
    continuons à injurier, mentir et voler, plus c’est gros plus ça passe.

    PS: pour avoir des villes plus propres, il faudrait commencer par s’abstenir de jeter des ordures partout et payer ses impôts.
    Ce qui échappe à nos journaleux arrogants, comme bien d’autres choses.




    0



    0
    ugustin n 'taghast
    29 juin 2014 - 20 h 07 min

    L’impunité qui dure et qui
    L’impunité qui dure et qui entraîne ce pays « à vau l’eau  » est celle qui permet à un systéme clanique ,issu d’un groupe armé , planqué à oujda de s’emparer du pays ;pendant que 9 millions d’algériens et l armée de l’interieur étaient rendus exsangues par 7 années de lutte et combat acharnés contre l’armée coloniale française, durant les années de braises,54-62.

    Cette impunité a atteint son paroxysme ,lors des derniéres mascarades éléctorales où ce groupe de oujda a enfanté diaboliquement pour se pérpétuer au détriment et pour le malheur de l’algérie,un makhzen arabe entre les mains de la fraterie bouteflika, cloné sur celui de HASSASSIN2, plus puissant et plus néfaste ,car disposant par ce rapt du pouvoir d’ une rente des hydrocarbures de la sonatrach éstimée à 70milliards de dollars annuellement!

    C’est cette impunité qui dure depuis plus 50ans et que pérpétue ce makhzen arabe au pouvoir en algérie qui a permis à tous les prédateurs de l’algérie algérienne toutes leurs farsques et en toute impunité!




    0



    0
    Laviriti
    29 juin 2014 - 20 h 03 min

    Merci M. Moulfi pour votre
    Merci M. Moulfi pour votre article. On a beau construire des autoroutes, des usines ultra-sophistiquées, des universités, on a beau remporter mille coupes du mondes… Nous serons et resterons de pauvres arriérés si nous n’apprenons pas à respecter la loi. Tant que la loi n’est pas au-dessus de tous, rien n’y fera. Je pense personnellement qu’il est inutile de répéter que tant que les gouvernants devraient être les premiers à respecter la loi. Ces gouvernants viennent du peuple et s’ils ont l’habitude de voler des eux et de cracher n’importe où quand ils ne sont que de simples citoyens, ils voleront les caisses de l’état et cracheront sur le peuple dès qu’ils deviennent de grosses patates. Pourquoi nos villes sont-elles connues pour l’arrogance, la négligence, et l’anarchie de leurs habitants? Ces cités devraient être gérées d’une main de fer. Au diable ceux qui , tout en s’enrichissant de manière éhontée, nous rabâche la chanson de la démocratie. La démocratie ce sont les lois et les lois sont là pour être respectées.




    0



    0
    mellah hocine
    29 juin 2014 - 18 h 23 min

    L’impunité et le laxisme de
    L’impunité et le laxisme de nos gouvernants sont les maîtres- mots de la « sauvegarde » de la paix sociale, comme tant d’autres facteurs utilisés par ce même pouvoir, afin d’éviter la colère populaire.
    Le clan BOUTESRIKA a toujours agit de la sorte, avec une société angoissée qui a perdu tous ses repères dans un système éducatif perverti, un système de consommation extravagant enfin un système de vie égoiste.
    Tous les jeunes, nés après 1990, ont été violentés par le cauchemar vécu par notre pays. Le peu de détente , venue après les années 2000, ressemble beaucoup plus à une anarchie voulue et gérée par ce pouvoir.
    L’impunité et le laxisme n’ont pratiquement pas la même définition pour ce pouvoir, puisque c’est NORMAL.
    ATTENTION LES JEUNES LES SERVICES D’ORDRES AU DELA DE NOS FRONTIERES N’ONT PAS LES MEMES REACTIONS.




    0



    0
    karimdz
    29 juin 2014 - 18 h 08 min

    New kid si je comprend bien
    New kid si je comprend bien ton message, tous les algériens sont des voleurs des barbares etc. Donc le changement est pratiquement impossible, selon ton analyse des plus pessimistes.

    Au fait, toi tu es algérien ?

    Hamdoulah pour ma part, je demeure toujours optimiste, d ailleurs, l équipe algérienne de football a réalisé un exploit historique, se qualifiant pour le deuxieme tour au mondial. Je suis confiant également pour le developpement de notre pays, meme si c est piano, ce sera malgrè tout sano.




    0



    0
    New kid
    29 juin 2014 - 17 h 25 min

    Ce qu’il faut retenir dans
    Ce qu’il faut retenir dans cette situation, la société Algérienne, n’a pas de berger. L’état de droit n’existe pas. Ceux qui devraient nous montrer le droit chemin, nous montre comment voler le patrimoine en commençant par les biens vacants, les terres et les richesses de notre sous-sol. Le clientélisme , le beni amiss, la hogra ancrée dans notre ADN.
    Lors des années 90, les islamistes ont montré le chemin du mensonge et de la fourberie ; ils ont trompé le peuple ignorant que Dieu est descendu sur terre avec un message dans le ciel. Ils ont volé Amar pour habiller Ali, ils ont commis des atrocités abjectes. Depuis 15 ans les problèmes sant balayes sous le tapis en nous disant que « tout va bien »
    Au brésil les algériens, seule la peur dans l’estomac les rend civil. Les autorités clairement « mean business », donc le message est reçu 999 sur mille !
    En Algérie, le policier qui vole est absolu de son trafic et recevra une augmentation de salaire. Le rapporteur puni par cette loi biscornue est jeté en prison. Le monde à l’envers ou les voleurs bénéficient de la complicité de l’état.




    0



    0
    karimdz
    29 juin 2014 - 16 h 32 min

    Un coup, il est reproché au
    Un coup, il est reproché au seul pouvoir son manquement dans le ramassage des ordures urbaines, occultant la responsabilité première des citoyens pour une bonne partie, et maintenant les incivilités sont présentés comme pain béni pour le pouvoir !

    Dans les deux cas d espece, cela releve plus de l education, du respect, si l Etat a des devoirs envers le peuple algérien, en assumant notamment son role de gendarme mais aussi dans le developpement du pays, celui-ci ne peut pas tout faire non plus, et intervenir dans la sphere privée familiale pour éduquer les enfants, voir meme les adultes. Chacun doit assumer ses responsabilités, pour faire en sorte que notre pays soit agréable à vivre, respectée et respectable.
    Dans un discours JF Kennedy s adressant au peuple américain tient des propos qui sont restés célèbres et dont notre peuple ferait bien de s inspirer : «Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays ».
    Voilà, la bonne attitude quand on est un vrai patriote.




    0



    0
    00213
    29 juin 2014 - 14 h 57 min

    Je ne pense pas que ce soit
    Je ne pense pas que ce soit de l’impunité ou du laxisme de la part de nos responsables.
    Je ne connais personne qui peut conduire une voiture et en même temps faire de la cuisine dans celle-ci.
    La vie est une question de priorité, et il semble que la leur c’est de détourner et fructifier l’argent du peuple.
    Ils ne peuvent pas tout faire en même temps.




    0



    0
    Anonyme
    29 juin 2014 - 14 h 52 min

    Permettez-moi de partager
    Permettez-moi de partager avec vous ces deux commentaires de deux lecteurs que j’ai lus sur EL-Watan:

    Zweet2 le 29.06.14 | 12h30

    Quelle Discipline !!!!????

    Le juge bresilien a ordonne a la FIFA de donner extra surveillance sur les supporters algeriens avec un cordon policier etroit et l’ambassade d’Algerie pourra meme etre forcee de payer pour tout degats commis par les faux supporters !!! Il leur faut ou une radiation a vie ou une cage a singe ces faux supporters !!! Ou bien quelqu’un les a payes pour « casser » les efforts de l’equipe nationale !!!

    amerggou le 29.06.14 | 12h25

    AZZAMOUR YERKKAN

    C’est tout ce que LIKOUL algerienne a produit. Avec ça l’Algérie va augmenter ses exportations en matières de produits made in LAGERIA libellés avec une étiquette du ONTWOTHRISME




    0



    0
    Question
    29 juin 2014 - 13 h 47 min

    La politique de Bouteflika a

    La politique de Bouteflika a fait des nous un peuple inculte qui ne respecte aucune limite où les voyous et les voleurs font la loi…Un peuple anarchique…

    des supporteurs qui se font la guerre même pour un Match de Foot entre Barcelone et Real Madrid…Qu’attendre de cette génération perdue…
    VIVE BOUTEfKA… avec sa politique d’amnestie pour tous les voleur, tueurs, voyous…..

    Vive l’Algérie…ON EST CHWAKER PARTOUT…Le slogan honteux!!




    0



    0
    Anonymmme
    29 juin 2014 - 13 h 17 min

    Et pas d intervention le mal
    Et pas d intervention le mal qui détruit l état de droit et qui sévit en toute impunité en Algerie …




    0



    0
    Anonyme
    29 juin 2014 - 12 h 47 min

    Très bonne analyse
    Très bonne analyse malheureusement pas lue par les concernés, ils sont tous analphabètes bilingues et ne viennent pas sur ce site.
    Il préfère les sites où on les encense.




    0



    0
    Anonyme
    29 juin 2014 - 12 h 11 min

    enfin!
    on met le doigt sur la

    enfin!
    on met le doigt sur la plaie ;
    l’impunité doit cesser et quand bien même des situations exceptionnelles peuvent survenir ,elles doivent être codifiées et réglées comme telle ;
    est ce ces bénéficiaires de l’impunité ne peuvent pas être « sacrifiés » ?
    est ce que ce régime ne peut vraiment pas se passer de ces baltaguias qui portent préjudice à tous?
    lui sont ils à ce point nécessaires ?
    ne peut on pas envisager une métamorphose civilisée ?
    évitons le pire ,notre pays mérite mieux ,il a été libéré par des millions de chouhadas ;




    0



    0
    hamid
    29 juin 2014 - 12 h 01 min

    un pour mille? Moi je dirai
    un pour mille? Moi je dirai que le ratio est bien plus élevé. A force de laxisme ca devient contagieux.

    Avannt les follies sur les routes etaient essentiellement causées par des jeunes, de nos jours ca me surprend meme pas de voir un homme de la cinquantaine zigzaguer dangeuresement.

    et on peut en coter pleins d’autres exemples : En faisant la chaine quand on achete le pain ou dans une administration, c’est bien plus qu’un pour mille




    0



    0
    Anonyme
    29 juin 2014 - 12 h 01 min

    Bien fait pour eux…Là où

    Bien fait pour eux…Là où ils vont IBAHDLOUNA…




    0



    0

Les commentaires sont fermés.