Kafka n’y comprendrait rien

Par Kamel Moulfi – Comme avant d’envoyer un vol habité vers l’espace, bien sûr dans les rares pays qui en sont capables, un compte à rebours a fonctionné, chez nous, quelques jours avant l’Aïd, pour savoir, sans trop y croire, si les deux jours fériés et la semaine qui suit, les scénarios, habituels en la circonstance, de fermeture des commerces dans les villes, allaient se reproduire ou pas. L’an dernier, à Alger, toute une semaine avait été touchée par ce congé spécial qui n’existe dans aucun calendrier et que les commerçants s’octroient dans le mépris le plus total du service public qu’ils sont censés remplir. Malgré le dispositif de permanence mis en place par le ministère du Commerce, rien n’est arrivé à casser cette pratique qui s’installe et qui consiste, pour les commerçants, à de rares exceptions près, à fermer les jours de fête et les jours suivants après avoir saigné le consommateur les jours d’avant. Cette fois encore, la règle commerciale non dite a été respectée : des magasins sont restés fermés l'Aïd et le resteront encore jusqu'à dimanche prochain certainement, comme chaque Aïd. Le pain s’est vendu, et se vendra, à même le trottoir, au milieu de la saleté, comme les autres jours d’ailleurs, par des vendeurs de l’informel avec leurs paniers posés juste à côté de la boulangerie qui est soit fermée, soit ouverte avec des étals vides, pour échapper à la «sanction». Autre «constante» : la saleté qui envahit nos villes et qui devient une banalité. Il est visible que Netcom, pour Alger, et les autres sociétés de ramassage des ordures, n'ont pas travaillé comme il le faut et se sont contentés d’un service (vraiment) minimum, en nettoyant dans des endroits que leur indiquent les autorités pour les besoins du coup d’esbroufe, médiatisé par la télé, mais inutile car il ne trompe personne, alors que la nature des déchets le jour de l'Aïd El-Kebir pose un vrai problème de nuisance et de santé publique (prolifération d'odeurs pestilentielles, de microbes, chats et chiens errants, etc.) et exige donc qu’ils soient ramassés dans les délais requis. Enfin, ne les oublions pas, que penser de la situation des hadjis qui ont passé la nuit dehors faute de tentes. Tout ceci, pour dire que les «instructions» du gouvernement entrent par une oreille et sortent par l'autre… Situation kafkaïenne : un peuple sans gouvernement et un gouvernement sans peuple.
K. M.

Comment (19)

    mellah hocine
    6 octobre 2014 - 21 h 56 min

    Pour Anonyme (non vérifié) |
    Pour Anonyme (non vérifié) | 6. octobre 2014 – 21:26
    Le peuple, pour sa majorité, depuis l’indépendance….

    Non , cher camarade, le peuple était, juste après l’indépendance jusqu’aux années 80, CIVILISE et bien éduqué.
    Pour ceux qui connaissaient ALGER des années 60/70/80, c’était un havre de PAIX, une ville bonne à vivre, très propre avec des citoyens aussi propres et les femmes avec leu HAIK.




    0



    0
    Anonyme
    6 octobre 2014 - 21 h 31 min

    A anonyme 21h26
    Excellent

    A anonyme 21h26
    Excellent constat et pourtant rien n est fait par les autorités incompétentes pour s en sortir




    0



    0
    Anonyme
    6 octobre 2014 - 20 h 26 min

    Le peuple, pour sa majorité,
    Le peuple, pour sa majorité, depuis l’indépendance, reste encore non préparé pour la vie civilisée, ne sait pas encore ce qu’est le patriotisme. Il ne croit pas à l’Etat et à l’ordre et ce, quel que soit les dirigeants et le mode de gouvernance. Sa culture est rétrograde et archaïque. Son esprit est forgé dans la matrice de l’ignorance et du nomadisme même s’il se dit sédentaire. Il suffit d’observer le comportement de la majorité gens en publique, dans la rue, les cafés, les immeubles, au travail, leurs réactions violentes devant n’importe quelle situation et leur propension à vouloir obtenir par la force ce qu’ils désirent. Même « instruits », ils aiment côtoyer l’ignorance et la fourberie, car façonnés dans les faux préceptes qu’ils disent ‘islamiques’, mais en fait inspirés, par mimétisme, de l’idéologie wahabo-takfiriste qu’ils singent stupidement, dans la pensée, le langage et l’accoutrement, tout en vous disant être contre les comportements moyenâgeux des monarchies du golfe. Ils sont fatalistes jusqu’à imputer tout à Dieu même si cela relève de leurs responsabilités, de leurs actions et comportements. Ils aiment ce qui est trouble pour mieux soustraire et tromper. Ils exigent tout, mais ne font pas d’effort. Ils aiment la gratuité, mais dès que l’on arrête, ils se révoltent en cassant tout ce qui est « publique » surtout les infrastructures sociales tout en reprochant à l’Etat les dégâts. S’ils subissent un malheur par leurs méfaits, ils trouvent vite le bouc émissaire « cet État invisible » à qui ils endossent tout et ce, par mépris de l’ordre et de la hiérarchie. Ils ont horreur des compétences quand elles sont autochtones. Leurs gents féminines même « instruites » acceptent leurs mauvais sorts en encourageant l’ignorance et l’injustice. Elles l’acceptent toutefois pour les autres et non pour elles-mêmes. En Europe ou ailleurs, beaucoup feignent s’y adapter, mais dès qu’ils rentrent ils reviennent à leur vraie nature. L’école a beaucoup contribué à maintenir, voire à encourager, ces mœurs farouches.




    0



    0
    Kahina
    6 octobre 2014 - 18 h 29 min

    Ce que je trouve étrange,

    Ce que je trouve étrange, même Sellal et sa clique ont cessé de communiquer avec le peuple. Dernièrement, GHOUL ET SELLAL l’ont fait via face book pour présenter les condoléances aux familles des victimes de l’accident qui a causé 16 Morts et 40 Blessés. La France a été la première à le faire, Ensuite les BENDJOUS ont suivi à travers un message sur face book…COOL

    Où sont passé les dirigeants Algériens?? On sait que le président est en état de fantômette, mais les autres???




    0



    0
    Oueldechaab
    6 octobre 2014 - 17 h 11 min

    Si ce n’était que cela, les
    Si ce n’était que cela, les épiceries et autres services commerciaux!
    Je peux vous dire, pour en avoir fait l’expérience moi-même ce matin, que même des universités, et parmi les plus grandes du pays, sont virtuellement fonctionnelles aujourd’hui.
    Dans certaines facultés de ces dernières, aucune séance de cours ni de TD n’a encore réellement commencé, pourtant la rentrée date du 02 septembre!
    Le plus cocasse, c’est que les recteurs de ces universités, certains nommés depuis juin 2014, se prennent pour les nouveaux propriétaires de fait, et gère comme bon leur semble.
    Ne parlons pas de ceux, tels que Messieurs DJEKOUNE à Constantine et HADJAR à Alger, qui semble faire partie des murs de leurs universités respectives, puisque l’un y est au poste de recteur depuis presque 20 ans et l’autre le talonne de prêt!

    Rouh ya bladi rouh, aamlou mlih elly rahou!




    0



    0
    DZ
    6 octobre 2014 - 17 h 03 min

    Quand l’Etat est absent,
    Quand l’Etat est absent, quand des ministres se coltinent les casseroles que l’opinion n’ignore pas, quand ces memes ministre sont peu respectables, comment voulez-vous que cette anarchie ne perdure pas ?!




    0



    0
    Anonyme
    6 octobre 2014 - 16 h 51 min

    Où sont passées les belles
    Où sont passées les belles paroles de Mr Sellal pour l embellissememt de la Capitable?
    A t on dégagé l enveloppe financière pour recruter du personnel.le former, acheter le materiel necessaire, organiser le ramassage des ordures , contrôler le travail ,
    A t on penser à faire des spots télévisés pour sensibiliser le citoyen, introduire des leçons de civisme dont la propreté des lieux publicx, je viens de voir une photo d une de reunion d enseignants Où il y avait plus de papiers parterre que sur les bureaux, comment vont ils transmettre le message aux enfants alors qu eux mêmes ne le font pas?




    0



    0
    Anonyme
    6 octobre 2014 - 15 h 56 min

    Après la décennie noire,

    Après la décennie noire, c’est la décennie de la saleté.

    Mr. le wali d’Alger où es-tu??? Tu as mangé beaucoup de Bouzelouf que tu es devenu étourdi au point de ne pas distinguer entre la propreté et la saleté. Tu joues Aussi au Fantôme invisible dans les occasions pareilles.

    Zoukh Zoukh et sois fièr de ta médiocrité inée, tu es unique juste comme ceux qui t’ont placé là où il ne faut pas. Chauffe chauffe le Kourssi, peut être que tes cheveux finiront par pousser à la willaya d’Alger.




    0



    0
    Anonyme
    6 octobre 2014 - 15 h 10 min

    C est l exode rural de la
    C est l exode rural de la decennie noire qui a amplifié le problème.
    De plus les pouvoirs ne mettent pas les moyens pour le ramassage des ordures
    Les eboueurs qui passent chez nous n ont même pas de gants de protection, ils se blessent souvent, de plus les camions ne sont adaptés ils sont en hauteur du coup pour chaque poubelle qu il verse ils laissent sur leur passages des detritus.
    Cela fait plus de 15 ans que je n ai pas vu un balayeur devant chez moi.
    Alors la faute autant à l incivisme des citoyens qu au laissez aller et à l incompetences des collectivités locales




    0



    0
    Anonyme
    6 octobre 2014 - 14 h 31 min

    ce ministre qui a insulté les
    ce ministre qui a insulté les algeriens n’a aucune chance de réussir sa mission ici ou ailleurs ;
    les dés sont pipés :le remettre dans le circuit était une provocation qui ne devrait avoir aucun lien avec son supposé soutien au pouvoir ;




    0



    0
    Anonyme
    6 octobre 2014 - 14 h 23 min

    Exactement, même le président

    Exactement, même le président Boutef a failli à ses devoirs les plus simples. Introuvable…Inchoufable le jour de l’Aid.???

    Alors ne demandez pas au peuple de suivre des Fantômes…Du concret, le peuple demande du visible et non l’invisible, Ya messieurs les mafieux décideurs invisibles




    0



    0
    GENERAL TOUAREG
    6 octobre 2014 - 13 h 38 min

    CE NI PAS LES COMMERCES SEUL
    CE NI PAS LES COMMERCES SEUL QUI EN BOUDER LAID MÊME NOTRE PRÉSIDENT A BOUDER LA PRIÈRE DE AID ET PORTANT DIEU A RECOMMANDÉE LA PRIÈRE DE LAID BLED ELKARCHE LE CERVEAU NA PAS DE PLACE CHEZ NOUS HEUREUSEMENT IL YA LA CHINE




    0



    0
    abdel
    6 octobre 2014 - 12 h 57 min

    pourtant l’islame préconise
    pourtant l’islame préconise l’hygiene et la propreté! comment se fait-il qu ‘ailleurs le simple geste de jeter un papier ou un chewing-gum par terre,un citoyen risque une amende et au pire la prison!….question de civisme et de mentalité!!!!!




    0



    0
    Antisioniste
    6 octobre 2014 - 11 h 51 min

    Salamou 3alikoum
    Quant on

    Salamou 3alikoum

    Quant on sait il est déjà trop tard, et il n’est jamais trop tard pour bien faire n’’est qu’une phrase d’espoir légitime et raisonné insufflé par la conscience à ceux/celles qui sont doté d’intelligence. Afin de rectifier leur trajectoire ou orienter celles des autres dans le bon sens, je parle de ceux qui vois le verre à demi plein sans oublier qu’il est à demi vide.
    On a beau à énumérer et dénoncé les tares ainsi que l’incompétence de nos gouvernants , il n’en demeure pas moins que ce peuple (moi vous et les autres) manque sérieusement de civisme dans le sens connaissance et conscience. Donc on peut troqué nos actuel gouvernants par les meilleurs au monde, mais je doute très fort qu’ils pourront changé quoi que se soit dans notre situation à multiple facette compliqué.
    La « rente énergétique » a était depuis indépendance un handicap à notre évolution et notre développement, elle aurait pu être un catalyseur qui nous aurait propulsé vers une place meilleur à l’échelle mondiale. Mais les politiques de époque, ainsi que celles d’aujourd’hui ont était lamentable au vu du potentiel existant, car les rouages de ce système sont composé du peuple, c.a.d nous, chercher l’erreur.
    Nos intellectuels et nos politiciens de l’opposition se complaisent dans des discours creux et répétitif qui lassent le citoyen lambda. Car ce dernier ne voit/perçoit qu’une course/duel pour le pouvoir, et non pas l’intéret général/nationale mobilisateur/fédérateur qui lui donne envie de changer ses habitudes, et s’impliquer d’avantage dans la dynamique d’un processus de changement supposé.
    « El babor eli yaktrou fih erriyas yaghrouk » le bateau qui a plusieurs capitaines coule, car les cap sont changé au gré non pas des vents, mais des envies ambitions etc.. existante entre les dits capitaines.
    Ils nous faut un seul capitaine, et nous devons choisir le cap ensemble en travaillons ensemble pour que ce bateau tiens le cap que nous auront choisie ensemble afin d’arrive à bon port. Donc c’est le mot ensemble que nous devons méditer à mon humble avis, pouvons nous avoir un esprit d’équipe?




    0



    0
    Algérienne
    6 octobre 2014 - 10 h 58 min

    Quand on a un pouvoir

    Quand on a un pouvoir corrompu et illégitime, Le peuple joue à la sourde oreille. Ce qui est très logique.

    Bounyounes a déjà Insulté le peuple Algérien, alors il ne faut pas s’attendre à ce que ses ordres soient suivis.
    Ces mafieux au pouvoir doivent partir, pour que la relation peuple-pouvoir se rétablisse. Actuellement, c’est la divergence totale.




    0



    0
    Ahmed/RAIS
    6 octobre 2014 - 10 h 25 min

    Cela se passe à Alger et
    Cela se passe à Alger et possible dans quelques grandes villes. Ce n’est pas le cas dans la ville ou je réside. Cela c’est bien passé. La jour même de l’Aid vers 10 heures toutes les poubelles étaient vides. Au 2ème jour la plupart des commerçants étaient ouverts, certains avaient même ouvert l’après midi du 1er jour de l’Aid.
    C’est le sentiment d’impunité dû à l’absence de sanctions qui fait que le citoyen méprise les pouvoirs publiques en les défiant même. Alger est particulièrement à la traine en matière de bonne gouvernance et de gestion. Les interférences et les ingérences sapent les volontés, décrédibilisent les fonctions d’exécution, diluent les fonctions.




    0



    0
    Kahina
    6 octobre 2014 - 9 h 57 min

    Dés-fois, je me dis que le

    Dés-fois, je me dis que le peuple Algérien manque de civisme et d’éducation…Mais des-fois, je me dis que le peuple Algérien par ses réactions montre une désobéissance totale à tout ce qui émane de El-Mouradia. Serait-il une façon de dire à ceux qui nous gouvernent qu’ils ne méritent aucun respect et qu’ils sont très mal placés pour donner des ordres. Serait-il une forme de résistance/protestation populaire.

    Le peuple mène une vie parallèle en ignorant tout le gouvernement et ses soi-disant lois.
    Autrement dit, le peuple ne reconnait pas Boutef et son clan au pouvoir. Quand le pouvoir manque de crédibilité, le peuple mène une vie de célibataire.
    À mon avis Boutef et ses voleurs doivent débarrasser le plancher le plutôt possible…Ça va de l’avenir de l’Algérie….




    0



    0
    New kid
    6 octobre 2014 - 8 h 58 min

    L’égalité des hommes sur
    L’égalité des hommes sur terre n’est qu’un leurre. Même le plus religieux de tous, vous dira que Dieu donne et vous laisse pauvre ! Certain sont nés pour le caviar et d’autres pour torcher le derrière a son prince !
    L’injustice débute avec le café du matin, le mari bat sa femme pour lui avoir servi le café à 7.59 au lieu de 8.01.
    Pendant ces deux jours de fêtes, ne peut-on pas stocker un peu plus ?
    Ce ministère du commerce est pourtant bien fermé pendant ces deux jours comme toutes les entités étatiques.
    Dabs ce bas monde la justice a disparu comme la tolérance ! Peut-être existera-t-elle au Paradis ? Ou peut-être en enfer, les diablotins seront en grève et n’attiseront pas les brasiers ?




    0



    0
    amar rabah
    6 octobre 2014 - 8 h 09 min

    l’état national algérien est
    l’état national algérien est malade : gouverner par le chaos , par les voyous, par l’absence ,par le gaspillage , par la corruption , par l’idiotie , par la médiocrité , par le laisser aller et le laisser faire , des populations livrées à elles-mêmes et qui se vautrent dans l’insolence , dans la saleté , dans la paresse ,dans la bigoterie , dans la fraude , dans le vol , dans le sabotage , dans le charlatanisme , dans l’indiscipline, dans l’ignorance et dans l’émeute ; c’est annoncer la mort d’une nation et le suicide d’une société ….Tôt ou tard l’armée de ce pays (seule planche de salut ) sera conduite à prendre ses responsabilités pour restaurer à la prussienne le minimum d’ordre et d’intelligence et sauvegarder par le travail et la bonne gouvernance le minimum de chance qui reste encore à ce pays de survivre et à ce peuple de pas tomber dans la honte et dans la déchéance




    0



    0

Les commentaires sont fermés.