Pourquoi tout ce cinéma ?

Par Kamel Moulfi – Le pays tout entier s'interroge sur la cause et sur le but du quatrième mandat, du remaniement ministériel, du re-remaniement ministériel, du défilé des chefs d'Etat africains à Alger, de la visite-éclair de François Hollande hier, de…, de… A toutes ces questions, jamais de réponse. Alors, s'impose cette autre question subsidiaire : pourquoi ? La prétendue habile préparation de transfert du pouvoir, pour faciliter la succession, apparaît comme une fiction et n’explique plus rien dans le paysage politique. La lettre adressée par le chef d’état-major de l’armée et vice-ministre de la Défense au secrétaire général du parti FLN, a produit une tempête dans un verre d’eau, alors qu’elle constitue un acte politique de premier plan qui veut imprimer à la relation entre l’ex-parti unique et l’armée un caractère de facteur déterminant dans l’évolution des événements internes au pays. Et surtout, le faire savoir aux Algériens. En récupérant le Premier ministre et nombre de membres du gouvernement et de hauts fonctionnaires, le FLN cherche à confirmer sa fonction retrouvée de parti du pouvoir. Pour le reste, en dehors d’une sorte de valse qui fait bouger les titulaires des postes au sein du gouvernement et dans les grandes entreprises, c’est toujours le statu quo commode au pouvoir, et que l’opposition n’arrive pas à faire bouger faute d’une mise en mouvement de la société. Les procès Khalifa et autres, ont été transformés en faits divers et n’amusent plus la galerie. Tout le monde a vite compris qu’ils ne seraient pas à la hauteur des attentes, c'est-à-dire donner la preuve qu’il y a une véritable lutte contre la corruption en Algérie. Les gros bonnets qui échappent au filet continuent de narguer le pays et aucun indice sérieux ne laisse penser qu’ils se sentent inquiétés. Cette impression alimente la course aux avantages matériels que peut encore offrir le pouvoir. La masse des gens est suspendue aux annonces des ministres chargés d’en assurer la distribution, en particulier Tebboune qui, avec son feuilleton AADL, en est l’élément le plus représentatif. En plus, le contexte chaotique créé dans la région par les «printemps arabes» renforce l’immobilisme et raffermit le statu quo qui paraît, aux yeux des Algériens, qui ont vécu les affres de la décennie noire, mille fois préférable au changement. Alors, pourquoi tout ce cinéma développé par le pouvoir ?
K. M.

Comment (29)

    Anonyme
    16 juin 2015 - 21 h 02 min

    Anonyme (non vérifié) | 16.
    Anonyme (non vérifié) | 16. juin 2015 – 21:29

    Le gouvernement français est très prudent, très pragmatique, et très réaliste
    Pas de place aux état d’ames, aux émotions, et aux sentiments, mais place aux affaires, pour relancer l’économie française en panne de croissance, et d’investissements productifs, pour le bien-etre du peuple français
    Quand à l’Algérie, malheureusement avec une crise grave multidimensionnelle, des classes politiques désunies investies par l’ambition, l’égoisme, les arrières-pensées, et une absence de tactiques, et de stratégies pour sortir de la crise le plutot possible avec moins de dégats, et de pertes, pour l’Algérie…..
    ___

    Tu es bien loin de la réalité! Pourtant tu vis en France. Selon nos lectures d’intellectuels français c’est bien l’inverse qui se déroule! Comme tu es abruti par la propagande, je vais faire lire ceci:
    .
    « Le gouvernement algérien est très prudent, très pragmatique, et très réaliste
    Pas de place aux état d’ames, aux émotions, et aux sentiments, mais place aux affaires, pour relancer l’économie algérienne par des investissements productifs, pour le bien-etre du peuple algérien
    Quant à la France, malheureusement avec une crise grave multidimensionnelle, des classes politiques désunies investies par l’ambition, l’égoisme, les arrières-pensées,le suivisme, une absence de tactiques, et de stratégies pour sortir de la crise le plutot possible avec moins de dégats, et de pertes, est obligée de venir en Algérie…..

    anonyme
    16 juin 2015 - 20 h 42 min

    à question bête , réponse…
    à question bête , réponse…

    Anonyme
    16 juin 2015 - 20 h 29 min

    Le gouvernement français est
    Le gouvernement français est très prudent, très pragmatique, et très réaliste
    Pas de place aux état d’ames, aux émotions, et aux sentiments, mais place aux affaires, pour relancer l’économie française en panne de croissance, et d’investissements productifs, pour le bien-etre du peuple français
    Quand à l’Algérie, malheureusement avec une crise grave multidimensionnelle, des classes politiques désunies investies par l’ambition, l’égoisme, les arrières-pensées, et une absence de tactiques, et de stratégies pour sortir de la crise le plutot possible avec moins de dégats, et de pertes, pour l’Algérie…..

    Larnaque
    16 juin 2015 - 19 h 54 min

    @Par Anonyme (non vérifié) |
    @Par Anonyme (non vérifié) | 16. juin 2015 – 17:36
    Pouvez-vous svp commenter sans insulter les gens? Jusqu’à preuve du contraire, chacun est libre d’exprimer ses opinions en toute liberté dans cet espace. On peut exprimer une opinion contraire sans verser dans l’insulte. Vous êtes qui pour traiter les gens d’ignares? Pour votre gouverne, je ne suis pas basé en France. Quand bien même ça autait été le cas, je ne vois pas ce que la France a à voir là dedans. Du n’importe quoi. Bien sûr c’est tellement confortable d’insulter dans l’anonymat.
    En matière d’ignorance, je vous fais remarquer que je ne faisais que commenter, respectueusement, le post d’un autre lecteur qui a écrit: « Si les algériens ont, à contre-coeur, voté pour Bouteflika, ce n’est sans doute pas par bêtise, mais personne d’autre ne leur a inspiré confiance ». Je ne sais pas comment vous avez lu mon commentaire mais vous semblez ne pas avoir remarqué les guillemets utilisés. Il serait donc beaucoup plus judicieux pour vous de lire correctement un texte avant de dire n’importe quoi.

Les commentaires sont fermés.