Prière à portée politique

Par Kamel Moulfi – Il est devenu fréquent sur la Toile de tomber sur des photos ou des vidéos montrant des scènes de prières collectives effectuées sur des plages en Algérie, ou dans un pays voisin, par des groupes de baigneurs qui ne veulent pas attendre la fin de journée pour remplir ce devoir religieux à la mosquée ou à la maison. Ce fait inhabituel prend une dimension spectaculaire sur les grandes plages très fréquentées où il a tendance à se développer très rapidement, même s’il ne concerne qu’un petit groupe encore limité d’estivants tout en étant, par ailleurs, totalement inexistant sur le reste du littoral. Il ne s’agit pas, de toute évidence, d’un acte anodin, strictement religieux, et qui serait donc uniquement une somme d’initiatives individuelles, «isolées», comme on dit. Au contraire, il n’est pas exagéré de penser que sa signification est dans la portée politique que veulent donner à cette action ses initiateurs, conçue et certainement préparée et organisée comme une manifestation au même titre que les autres formes connues qui ont été engagées à la fin des années 1980, notamment à travers le port du kamis et de la barbe, chez les hommes, et le hidjab ou le jilbab chez les femmes. En se singularisant de cette façon, par rapport aux autres, sur la plage, comme il y a une trentaine d’années dans les rues et les commerces, les auteurs de cette «innovation» cherchent sans doute à produire un effet d’entraînement en exploitant encore une fois la crédulité des gens, pour en tirer un bénéfice politique. Il ne faut pas que cette initiative déborde et touche à la liberté des autres baigneurs, et notamment les femmes qui vont à la plage pour le moment de détente et de loisirs qu’elle procure. En trente ans marqués par l’expérience dramatique du terrorisme, les Algériens ont appris la leçon et savent à quoi s’en tenir. Ils ont en fait la preuve, tout récemment, par le mouvement populaire, chez les jeunes particulièrement, de condamnation du terrorisme après l’embuscade d’Aïn Defla qui a coûté la vie à neuf soldats de l’ANP. Dans la société algérienne d’aujourd’hui, ils sont nombreux les gens qui ne se limitent pas à «contempler» ce que font les islamistes et à commenter l’«inaction» du gouvernement face à leurs agissements. Heureusement !
K. M.

Lire aussi  : «Laisser-aller, fébrilité et double discours : quand le pouvoir fait le lit de l’islam radical»

Comment (29)

    houari
    17 août 2015 - 8 h 38 min

    Ne soyons pas assez C** pour
    Ne soyons pas assez C** pour confondre  » la sauvegarde des bonnes moeurs » et l »extremismes .




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 23 h 27 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 16. août 2015 – 16:14

    Les plages ne sont pas des lieux de prières, les plages sont pour les baigneurs et ceux et celles qui désirent se reposer sous le soleil face la mer!!!!
    pour la prière il y a la mosquée ou la maison, on va quand même pas commencer a prier sur les plages les centre commerciaux les piscines les stades les gymnases, faut arrêter le délire!!!!!

    ca craint vraiment

    Par Anonyme (non vérifié) | 16. août 2015 – 16:14

    Les plages ne sont pas des lieux de prières, les plages sont pour les baigneurs et ceux et celles qui désirent se reposer sous le soleil face la mer!!!!
    pour la prière il y a la mosquée ou la maison, on va quand même pas commencer a prier sur les plages les centre commerciaux les piscines les stades les gymnases, faut arrêter le délire!!!!!

    ca craint vraiment

    Entièrement avec toi l’ami et contre Leatizia.Faire la prière sur les plages c’est toucher á la libre pensée des autres.C’est de la provocation,car il y a beaucoup qui sont lésés par cet acte peu « sincère » car ils ne croient simplement pas á cette religion et ils sont libres « LA IKRAHA FI DINE ».Et puis ces « mounafiqines » font-ils leurs ablutions avec l’eau de mer? Fait duquel ils sont capables,en prenant une « Fetoua » pour rendre ce produit licite.D’ailleurs même les partis dits « islamistes » ne devraient pas être autorisés.L’Algérie n’est pas la mecque.Ils ne faut pas vous taires chers competriotes laiques.Ne dormez pas pour laisser la place aux obscurantistes.




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 22 h 58 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 16. août 2015 – 22:13

    Le qamis saoudien et le voile islamique ce ne sont pas des tenues algériennes, ceux qui veulent porter la tenue purement algérienne n’ont qu’à porter le saroual loubia pour les hommes, ou les tenues traditionnelles algériennes pour les femmes y compris le hayik, basta ces tenues à connotation terroriste saoudienne sur le sol algérien. Ces hybrides sont contre tout ce qui est algérien, ils sont contre les tenues algériennes, ils sont contre les langues populaires algériennes, ils sont contre la culture algérienne, ils sont contre l’islam algérien, voilà ce qu’a apporté l’arabisation elle est contre le patriotisme l’identité le nationalisme algériens. Ces très grave, ces tenues étrangères devraient être interdites pour les algériens. L’identité algérienne doit s’imposer sur celles importées d’ailleurs qui sont une catastrophe pour l’Algérie.,

    Même la kabylie qui a sa tenue spécifique,s’est « Hidjabisée et Kamissée » Les Premiers doivent être les kabyles á réinstaurer la tenue digne de la kabylie.Debout! Réveillez-vous Citoyens. « Assif Yebouiken »




    0



    0
    slim
    16 août 2015 - 21 h 56 min

    @Par Mohamed El Maadi (non
    @Par Mohamed El Maadi (non vérifié) | 16. août 2015 – 21:43

    tout a fait d’accord, avec toi. Je ne crois que les estivants qui font la priere collective sur la plage, vont prier au milieu de la foule, entourés de filles en bikinis et dans le chahut habituel d’une plage. En regle general, ils se tiennent très loin des autres baigneurs. D’ailleurs, la mode actuelle est celle des plages reservées.
    La mixité n’est pas la tasse de thé des islamistes, tout le monde le sait.
    J’essaie pour ma part de ne pas tomber dans les raccourcis, que certains forumeurs habituels d’AP affectionnent. Barbe=FIs=terroristes. D’ailleurs si les Millions d’adherents du fis avaient tous le profil terroriste, on aurait vu une armée de 3 000 000 prendre le maquis. Alors pourquoi se mentir à soi-meme et mentir aux autres?




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 21 h 13 min

    Le qamis saoudien et le voile
    Le qamis saoudien et le voile islamique ce ne sont pas des tenues algériennes, ceux qui veulent porter la tenue purement algérienne n’ont qu’à porter le saroual loubia pour les hommes, ou les tenues traditionnelles algériennes pour les femmes y compris le hayik, basta ces tenues à connotation terroriste saoudienne sur le sol algérien. Ces hybrides sont contre tout ce qui est algérien, ils sont contre les tenues algériennes, ils sont contre les langues populaires algériennes, ils sont contre la culture algérienne, ils sont contre l’islam algérien, voilà ce qu’a apporté l’arabisation elle est contre le patriotisme l’identité le nationalisme algériens. Ces très grave, ces tenues étrangères devraient être interdites pour les algériens. L’identité algérienne doit s’imposer sur celles importées d’ailleurs qui sont une catastrophe pour l’Algérie.,




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 21 h 04 min

    Par slim (non vérifié) | 16.
    Par slim (non vérifié) | 16. août 2015 – 21:16 `
    Tu dois faire partie des proches de Bouteflika, une caste de corrompu de voleur qui vivent à l’abris de la société dans les plages privées entourées de muraille vous ne faite pas partie du peuple algérien confronté au terrorisme idéologique des amis islamistes et protégés de Bouteflika qui se permet de recevoir un grand terroriste un sanguinaire aux mains tachées de sang pour lui demander son avis sur la futur constitution, il est claire qu’il y a un deal fatal entre Bouteflika et les islamistes.




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 21 h 01 min

    Par slim (non vérifié) | 16.
    Par slim (non vérifié) | 16. août 2015 – 21:16
    ton discours stupide pue le laquais que tu es de ton maitre Bouteflika qui a foutu le pays dans la m…et réhabilité l’islamisme politique, réhabiliter les terroristes les a amnistiés, les a enrichis, leur a donné du pouvoir et j’en passe, Bouteflika et les islamistes ont fait un pacte à nous la rente pétrolière, le pouvoir, la corruption, à vous les islamistes le contrôle sur la société, l’abrutir avec l’islamisation, le marché informel, la contrebande, la drogue . Sous le règne de Bouteflika qui n’est pas algérien ni musulman, il vaut mieux être terroriste pour être respecté et s’enrichir, que d’être un citoyen honnête. Bouteflika est un ennmemi de l’Algérie, ses jours sont comptés, il ne peut pas se permettre de museler les journaux algériens comme celui ci qui ont donné des martyrs qui ont combattu l’hydre islamiste, pendant que lui se prélassé chez ses amis arabes, cependant il a museler la rue, empêcher les manifestations, contrôle les médias lourds, tu ferais de la fermer et de faire profil bas toi l’arrogant qui tient un discours pro Bouteflika le pire ennemi du pays.




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    16 août 2015 - 20 h 43 min

    Les gens sont libres, mais un
    Les gens sont libres, mais un musulman craint pas dessus toute l’ostentation alors certes, il doit monter le bon comportement, c’est a dire ne pas mettre les gens mal à l’aise et doit comme le disait bien Laetitia prévoir une sorte de tente à cet effet. Je connais des gens qui ne vont que les prières obligatoires à la mosquée et évitent toute pratique à l’extraire de chez eux ? Et quand vous leur demandez pourquoi ?

    Ils vous répondent que les meilleures actions sont celle qui se font entre dieu et son serviteur en secret pour éviter de se montrer comme un bienfaisant ou un homme de bien. Car un bon musulman craint de montre ses bons actions en public de peur que cela l’incite a agir pour les gens qui le flatteront et non pour Dieu lui-même. Un bon musulman craint comme la peste les flatteries et autres éloges sur sa condition religieuse.

    D’ailleurs, le premier a être jugé devant Dieu sera un savant qui iras au feu car Dieu lui dira tu a fait ceci pour que les gens disent cela de toi et les gens l’on dit ; le deuxième un homme qui est mort martyrs et qui ira au feu et un autre qui était généreux, mais qui ira au feu tout cela parce qu’ils le faisait pour les gens ou que les gens disent un tel est généreux ,un tel est mort pour dieu…




    0



    0
    slim
    16 août 2015 - 20 h 16 min

    @Par Anonyme (non vérifié) |
    @Par Anonyme (non vérifié) | 16. août 2015 – 20:41

    Y’a si l’anonyme, si bouteflika était revenu, comme tu le dis pour rehabiliter l’islamisme, des gens comme toi, seraient mis hors d’etat de le critiquer, dans la minute, qu’ils pondent leurs commentaires nauséeux.. Tu as de la chance, de vivre dans un pays, ou tu peux insulter, meme le président de la république, assis sur ton derriere, sans que cela ne produise la moindre inquietude pour toi.
    Essaie de le faire au Maroc, en arabie saoudite ou en Egypte,
    Bouteflika, l’a dit à tizi-ouzou  » si quelqu’un veut porter la barbe et le kamis qu’il le fasse, à condition qu’il ne m’empeche pas de porte le costume et la cravate ».https://www.youtube.com/watch?v=F2S7PnOF3t0
    (à la troisieme minute).

    Moi, je te dis, si quelqu’un veut prier avec ses copains sur la plage qu’il le fasse, à condition qu’il ne m’empeche pas, de jouer aux cartes avec mes copains, qu’il ne m’empeche pas de m’amuser avec un pédalo à moteur avec ma copine accrochée à mon dos ».
    C’est comme cela que je concois la liberté.
    Ne dit-on pas que la liberté des uns s’arrete là ou commence la liberté des autres.

    L’Algerie, ce n’est pas Algérie patriotique.L’Algerie ce n’est pas un bataillon de propagandistes occupés à inonder la presse de leurs commentaires maladifs, l’Algérie c’est un immense territoire et un immense peuple…

    Avan




    0



    0
    Anonym.a
    16 août 2015 - 20 h 04 min

    cette prière « de la plage »
    cette prière « de la plage » c’est la preuve que l’islam n’exclue pas un certain hédonisme…
    sous les pavés la plage, sous le sable le tapis de prière!




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 19 h 41 min

    Par slim (non vérifié) | 16.
    Par slim (non vérifié) | 16. août 2015 – 20:07
    Les terroristes du FIS ont fait la même chose durant les années 1980, et on a vu où ils ont été : ils ont massacré 300 000 algériens qui ne voulaient pas le suivre, la prière c’est une affaire privée ou dans la mosquée non pas n’importe comment et sur les lieux publiques c’est de la provocation, quand on pratique sa religieux sincèrement ont la fait en toute discrétion dans des lieux appropriés. À trop minimiser les choses graves c’est de mener l’Algérie à une autres catastrophe islamistes à l’image de celle qui sévit en Syrie, en Irak il y a quelques années en Algérie. Bouteflika est revenu au pouvoir avec une feuille de route imposée par les arabes et les impérialistes, réhabiliter l’islamisme et c’est ce qui fait depuis 16 ans.




    0



    0
    slim
    16 août 2015 - 19 h 37 min

    « Voilà ce qui est dit en
    « Voilà ce qui est dit en début de la la vidéo que j’ai citée dans mon commentaire précedent

     » imaginez une plage, avec toutes ses nuances de bleu, ses ados qui pianotent, et ce qu’il faut de bikinis, de tatouages..et de frime. Une plage d’eté, comme il y en a des milliers en méditeranée.. On dirait la France, ou l’italie..et c’est l’Algérie! l’Algérie, geant africain, et geant maritime, le plus grand littoral du maghreb…1600 kilometres de cotes, entre maroc et tunisie. Vu du ciel, c’est un paradis sur terre, avec des forets vièrges, un relief affolant et des dunes à perte de vue.
    Sous l’eau il y a foule, des espéces qui deviennent rares, plus au nord, en france ou en espagne, mais sur l’eau, c’est un peu le désert.. pas de voiles et peu de moteurs.
    Pour les algériens la méditeranée n’est pas encore une évidence. La guerre civile est passée par là.
    Mais, aujourd’hui, tout un pays se tourne vers le large et c’est cette histoire que nous allons vous raconter.. »

    Je conseille vivement aux lecteurs de visionnier la vidéo qu’ils pourront trouver sur le net, pour se rendre compte que l’Algérie n’a rien à voir avec l’image étriquée donnée par des articles écris par des journalistes, beaucoup plus collés, à leurs chaises ét à leurs préjugés et leurs stéréotypes, qu’a à la réalité plurielle de notre grand pays..




    0



    0
    slim
    16 août 2015 - 19 h 07 min

    Laissez les algeriens vivre
    Laissez les algeriens vivre leur diversité, comme cela se passe partout dans le monde. Comment voulez-vous que les musulmans de ce pays qui veulent vivre leur foi comme ils l’entendent, réagissent à votre indignation ?

    Est-ce en dressant les algeriens les uns contre les autres qu’on fera avancer notre pays?.

    Dans d’autres plages, les estivants ecoutent de la musique et dansent en public.. C’est cela l’Algerie. On l’a bien vu, avec reportage « la mer retrouvée », de georges pernoud (thalassa). Pendant les deux heures de l’emission, on a vu des algeriens s’amuser, chanter, danser et beaucoup disaient qu’ils vivaient « à la française » sans que cela n’indigne personne.
    Pourquoi voulez-vous que ceux qui souhaitent faire la priere collective sur la plage soient privés de leur liberté de le faire? Comment concevez-vous vivre librement, à la facon que vous souhaitez et empecher les autres de vivre à leur façon? Est-ce cela votre conception de la liberté, de la démocratie. Vous voulez que tout le monde se comporte à votre manière?

    Vous allez encore, pendant longtemps, nous bassiner avec votre éradicalisme de salon ?

    Quand allez-vous arretez votre « tahrach »..




    0



    0
    Laetizia
    16 août 2015 - 18 h 58 min

    je pense qu’il faut récupérer
    je pense qu’il faut récupérer intelligemment cette dérive qui est sûrement conçue comme une provocation par les esprits vils et incroyants qui tirent les ficelles!
    pour les vrais croyants ceux qui sont sincères, il y en a , je pense qu’il faut concevoir des lieux de prière temporaires près de la plage (et non sur la plage), après tout les plages sont ouvertes à tous et surtout manquent de tout: cabines pour se changer, douches, toilettes, baraques à frites, etc. J’imagine des structures comme celles qu’on voit sur les plages du nord de la france ou de belgique et pour le lieu de prière une toile tendue, ça peut le faire. Si tout est à sa place et que tout le monde peut profiter de la baignade ou d’autres activités sans gêner l’autre c’est très bien. Sincèrement, je pense qu’il faut être à l’écoute de tous!




    0



    0
    esprit libre
    16 août 2015 - 18 h 43 min

    c’est de l’officiel je
    c’est de l’officiel je précise : Mezrag affirme que les activités des anciens militants du FIS sont autorisées par l’armée et non pas par le pouvoir civil. et est conforme à l’accord conclu entre les terroristes islamistes et l’institution militaire.
    alors c’est quoi tout ca, sortez de votre naiveté




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 18 h 22 min

    « Il ne faut pas que cette
    « Il ne faut pas que cette initiative déborde et touche à la liberté des autres baigneurs, et notamment les femmes qui vont à la plage pour le moment de détente et de loisirs qu’elle procure. »

    Drôle comme article qui est en contradiction avec celui sur « le wali de M’sila!!!!
    Et vous voulez que l’Etat fasse quoi? Intervenir? Pour avoir des articles sur les « atteinte de la liberté »? « des «flagrant délit» de dérapage verbal » ? des et des…..
    Il faut savoir ce que l’on veut sinon on se la boucle!




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 15 h 14 min

    Les plages ne sont pas des
    Les plages ne sont pas des lieux de prières, les plages sont pour les baigneurs et ceux et celles qui désirent se reposer sous le soleil face la mer!!!!
    pour la prière il y a la mosquée ou la maison, on va quand même pas commencer a prier sur les plages les centre commerciaux les piscines les stades les gymnases, faut arrêter le délire!!!!!

    ca craint vraiment




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 15 h 01 min

    Les religieux qui ont une
    Les religieux qui ont une foi forte eux fuient cette société ’’ dépravée’’ et vont donc s’isoler dans des zones retirés afin de se consacrer dans la quiétude pleinement à l’adoration de dieu. Ils n’ont aucun besoin d’afficher ni de reconnaissance de la foule .
    Contrairement aux nôtres qui sont des m’a tu vu et on besoin des  »applaudissements » ils choisissent donc des endroits bondés de monde.




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 14 h 59 min

    A anonyme 11h35,
    Ces prieurs

    A anonyme 11h35,
    Ces prieurs sont ils obligés d aller à la plage ?,non.
    Alors qu ils restent chez eux et ils feront les prières à l heure mais pour eux c est juste de l excès de zèle et surtout pour gêner ceux qui profitent un peu des joies de la mer avec toute cette canicule.
    Mais les gens ont compris »,les chiens aboient la caravane passe »




    0



    0
    fatigué
    16 août 2015 - 13 h 15 min

    Par karimdjazair (non
    Par karimdjazair (non vérifié) | 16. août 2015 – 12:10
    y a rien d’exagéré ! ça commence comme ça et ça finit par « aleyha nahya oua aleyha namout »
    as tu vecu la fin des années 80 et le début des années 90?
    si c’est le cas , rappelle toi
    si ce n’est pas le cas demande à tes ainés e te raconter ce qui s’est passé.




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 11 h 10 min

    M. Le Ministre des plages

    M. Le Ministre des plages sinistrées

    Avec cette takfirisation des plages, vous avez réussi à détourner le débat sur l’état vétuste ruineux insalubre de nos plages.
    Profitez tant que les barbichettes poussent pour protéger vos échecs




    0



    0
    karimdjazair
    16 août 2015 - 11 h 10 min

    Il ne faut pas exagérer, c
    Il ne faut pas exagérer, c est un initiative isolée, certes leurs auteurs cherchent un entrainement de masse, mais soyons réalistes, ceux qui vont à la plage, sont avant tout animés par une désir de passer du bon temps.

    Ceci dit, il n y a aucune honte à prier, mais c est quand meme un comble pour ces individus, de prier dans des endroits où femmes et hommes sont en petite tenue…




    0



    0
    khenchela
    16 août 2015 - 10 h 51 min

    N’étant pas père poète et
    N’étant pas père poète et respectant le travail d’autrui j’évite la « diarrhée verbale ».




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 10 h 35 min

    par des groupes de baigneurs
    par des groupes de baigneurs qui ne veulent pas attendre la fin de journée pour remplir ce devoir religieux à la mosquée ou à la maison.
    Monsieu Kamel est devenu moufti et pourquoi leur interdire de faire la priere sur les plages a moins que vous ne reviez d’un pays laic mais sans vouloir le clamer haut et fort???




    0



    0
    kahina
    16 août 2015 - 10 h 29 min

    Pour comprendre ce qui se

    Pour comprendre ce qui se passe, on doit se poser la question suivante: Qui est le nouveau ministre des plages ( tourisme)???

    C’est l’islamiste et mangeur du goudron!! GHOUL LE PSEUDO_MUSULMAN corrompu. Tout ce spectacle vient du ministère des touristes barbus. c’est une façon de cacher la saleté des plages et leur état délabré inchoufable. Cacher l’incompétence de ce ministre de gérer ce secteur en faisant sortir ses monstres alliés sur le sable pour faire peur au citoyen.

    On parle des prières des barbus, au lieu de parler de L’insalubrité et la précarité des lieux.

    Cacher l’incompétence et les échecs par la barbe et le foulard…C’est le programme de GHOUL pour améliorer le tourisme en Algérie
    C’est trop…Trop de manipulation religieuse au dépend de la stabilité du simple citoyen qui par mangue de moyens ne peut fuir en Tunisie pour passer des vacances en paix loin des sectes religieuses.

    Pauvre pays perdu




    0



    0
    Citoyenne
    16 août 2015 - 10 h 11 min

    MEZRAG et son armée occupent

    MEZRAG et son armée occupent les forts, pendant que les adeptes du DJILBAB ET LES LA BARBES occupent les plages.

    À mon avis, rien n’est fortuit en Algérie. C’est voulu!!

    On assiste à une AFGHANISATION DE L’ALGÉRIE. Attendez le retours des 50 IMAMS Égyptiens et vous verrez Kaboul de l’Afrique du nord.

    Il faut que les autres Algériens non intégristes manifestent leur droit de se baigner dans le calme et demandent que ces manipulations religieuses cessent. La plage n’appartient au ministère des affaires religieuses de l’Arabie Saoudite.




    0



    0
    zorba
    16 août 2015 - 10 h 08 min

    Une chose est sûre et
    Une chose est sûre et certaine les touristes etrangers déjà quasi absents vont deserter l’Algérie,certains écriront que c’est une bonne chose,eviter le contact avec les autres peuples de peur de l’occidentalisation des populations et de la jeunesse en particulier.Cordialement.




    0



    0
    Abou Stroff
    16 août 2015 - 9 h 46 min

    je pense, en dépit de la
    je pense, en dépit de la modestie qui m’étouffe, que l’islamisme, en tant que courant politique, est fini et bien fini. les algériens lambda ont compris que, derrière le discours religieux, se profilaient des intérêts camouflés et qui se sont dévoilés dès que notre bienaimé fakhamatouhou national a facilité la reconversion de la vermine islamiste en « toujjars » (commerçants) activant dans le formel et l’informel. en effet, depuis que la vermine accapare une part de rente grâce à son quasi-monopole sur le commerce, plus personne ne parle de dawla islamia (à part quelques hurluberlus que les « idées » mènent le monde).
    cependant, s’il n’y a plus personne pour réclamer la dawla islamia, il y a de plus en plus de bigots et de tartuffes qui mettent en exergue leurs bigoteries et leurs tartuferies, sous toutes leurs formes, pour divertir la plèbe. d’ailleurs, si on fait abstraction de la fixation maladive de la vermine islamiste sur les questions sexuelles en général et sur la femme, en particulier, la vermine n’a strictement rien à proposer qui ne soit déjà présent dans notre vécu quotidien.
    moralité de l’histoire: la dynamique des sociétés humaines montre que nous ne faisons que traverser une étape dont la fin coimence déjà à poindre.




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2015 - 8 h 57 min

    A force de manipuler les
    A force de manipuler les extrêmes ,pour être incontestable,en faisant craindre à la population la prise du pouvoir par ces même extrémistes ( qui ont déjà fait leur jonction ),on s’approche dangereusement du seuil à partir duquel les religieux vont penser qu’il pourront tenter (avec l’aide de l’extérieur )une insurrection victorieuse . Si dieux existait il n’aurait pas permis le 5 juillet 1830 et aurait déjà rappeler Boutef à lui .




    0



    0

Les commentaires sont fermés.