Daech chez Obama

Par R. Mahmoudi – Les Etats-Unis cachent leur terrorisme. Ils n'utilisent jamais ce mot ; ils parlent de «fusillade» pour en atténuer la gravité et induire l'opinion publique américaine et mondiale en erreur. Pourtant, cette énième attaque armée – la 17e du genre – qui a fait dans la nuit de mercredi au moins 14 morts dans une ville proche de Los Angeles a tout d’un acte terroriste. D’après les premiers éléments de l’enquête, les assaillants ont agi de façon organisée et déterminée et étaient habillés de tenues paramilitaires. Officiellement, leurs motivations restaient, à ce stade, «inconnues». Mais le directeur adjoint du bureau du FBI à Los Angeles a déclaré que les enquêteurs avaient initialement exclu «la piste de l’acte terroriste» mais qu’«ils l’envisageaient désormais». Cela dit, la Maison-Blanche, qui réduit l’attaque à «une triste routine», continue à assurer que le pays demeure à l’abri de la vague terroriste qui a frappé ces dernières semaines dans plusieurs endroits de la planète, et que, comme l’a répété Barack Obama au lendemain de la tragédie de Paris, les terroristes seraient incapables d’y perpétrer des attentats d’une si grande dimension. On veut nous faire oublier que l’attentat terroriste le plus retentissant et le plus sanglant de l’histoire a eu lieu à New York, un certain 11 septembre 2001. Obama et son administration veulent d’abord faire oublier leur responsabilité coupable dans l’apparition de cette hydre à sept têtes qu’est Daech au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Mieux encore, ils veulent faire croire que leur stratégie actuelle de lutte contre cette organisation terroriste transfrontalière finirait par la «détruire». Loin des discours lénifiants des dirigeants politiques, les responsables des services de sécurité et des différents instituts de géostratégie américains multiplient les mises en garde contre l’expansion que connaît Daech dans leur pays d’année en année. Selon une étude récente, près de 500 partisans actifs de «l’Etat Islamique» ont été repérés aux Etats-Unis, dont 250 sont partis ou tentent de partir combattre aux côtés de Daech en Syrie ou en Irak. Sans parler des milliers de sympathisants issus de tous les horizons et appartenant à toutes les catégories sociales.
R. M.

Comment (7)

    RAMO
    5 décembre 2015 - 1 h 14 min

    Les Géniteurs des désastres
    Les Géniteurs des désastres et des Printemps Arabes belle réussite?
    y a un pays qui va vous damez les pion.




    0



    0
    mouatène
    4 décembre 2015 - 22 h 43 min

    Essi el-hocine Braket el ma,
    Essi el-hocine Braket el ma, président des usa a meme renié la religion de son père biologique. il a porté la kippa pour faire bon garçon. son grand exploi est d’avoir tuer benladen à bout portant AU COURS d’UNE FUSILLADE. donc comme tous les américains




    0



    0
    M. Bekaddour
    4 décembre 2015 - 20 h 19 min

    Au début des années 1990, un
    Au début des années 1990, un historien français, et bien « Français », a dit à un journal italien que « La malédiction de l’Algérie poursuivra la France jusqu’à la fin des temps »… Je le paraphrase, et la malédiction existe : La malédiction des Indiens poursuivra les USA jusqu’à la fin des temps… L’épilogue est proche, et ils le savent, la montée des océans va faire un beau boulot !
    Heureux ceux qui ont su vivre, sans nuire à leur alter ego humain, mais autant nous n’étions pas « humains » au regard de l’envahisseur français, autant les Indiens étaient au mieux des Sauvages au regard des miséreux européens, en quête de nourriture, comme des chiens abandonnés…




    0



    0
    Anonyme
    4 décembre 2015 - 16 h 07 min

    Apparemment l’exécuteur est
    Apparemment l’exécuteur est de l’Arabie Saoudite, pas de surprise.




    0



    0
    New kid
    4 décembre 2015 - 15 h 02 min

    Le criminel revient toujours
    Le criminel revient toujours sur les lieux du crime. (D’après le Fourbe Bureaucratique Infâme). Comme le saumon, il revient toujours mourir dans les lieux de sa naissance. Les zetazunis peuvent se cacher ou mentir a Dieu, mais ils ne pourront jamais duper la nature !
    Le retour de manivelle ou le coup du père François comme l’œil de Caïn les poursuivra à tout jamais !
    Le bébé d’Obamba revient au giron familial !




    0



    0
    Citoyenne
    4 décembre 2015 - 13 h 28 min

    Tout le monde porte une arme

    Tout le monde porte une arme aux USA, car tout le monde s’attend à être attaqué à n’importe quel moment. Le peuple est terrorisé 365 jours par ans.




    0



    0
    defdef
    4 décembre 2015 - 10 h 50 min

    Selon la même étude, 500
    Selon la même étude, 500 partisans du vinaigre balsamique qui fréquentent les restos hallal ont éte repérés, ne parlons du fait que presque tous les zetatzunis sympathisent avec les Mc daeschistes, ya wouali! c’est fin des haricots les burgers sont devenus dingo et tout ca au nez et à la barbe (Si je puis dire) de la centrale des imbéciles associés.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.