Education : un nouveau cahier des charges pour les écoles privées

Les écoles gérées par des personnes de droit privé vont bientôt avoir un nouveau cahier des charges visant à remettre aux normes autant la création que le système de gestion de ces établissements privés. Nedjadi Messeguem, inspecteur général au ministère de l’Education en a fait état, ce matin, dans l’émission «L’Invité de la rédaction» de la Chaîne III de la Radio nationale. Il a commenté le phénomène de redoublement scolaire (20% des effectifs des CEM, 30% de ceux des lycées et 8,85% dans le primaire) et celui des déperditions scolaires, de l’ordre de 2,34% pour l’ensemble. Il a reconnu qu’il s’agit là d’indicateurs «alarmants» et a imputé cette situation à un problème pédagogique doublé d’une «massification» de l’enseignement. Il précise que, chaque année, 200 000 élèves quittent les établissements scolaires faute de n’avoir pas été assistés. La responsabilité, dit-il, revient à l’école qui n'a pas réussi à leur inculquer le savoir, sa mémorisation et sa restitution. A ceux-là, s’ajoute le nombre des élèves, 80 000 à 90 000, parmi lesquels une majorité de filles, qui abandonnent l’école entre l’âge de 6 à 15 ans sur injonction de leurs parents. D’après Nedjadi Messeguem, c’est après l’arrivée de la nouvelle ministre de l’Education nationale que toutes ces questions ont commencé à inquiéter. Toute une stratégie a, alors, été lancée avec la contribution d’experts universitaires et d'enseignants anciens pour examiner cette situation alarmante, en cerner les raisons et élaborer des solutions. Il a fait savoir que c’est tout un plan national de formation qui a été élaboré et mis en application pour les inspecteurs et les enseignants qui seront chargés de la difficile mission de reprendre et de corriger des pratiques pédagogiques inadaptées. Ce plan est préparé pour être introduit durant la prochaine année scolaire 2016/2017. A partir de l’année prochaine, avec ce plan, c’est l’évaluation pédagogique prendra désormais le pas sur l’actuel système de notation, a-t-il annoncé. L’inspecteur général du ministère de l’Education nationale a également évoqué le système de recrutement des enseignants qui va être revu fondamentalement pour corriger les dérives observées jusqu'alors.
Houari Achouri
 

Commentaires

    bouakkaz smail
    4 décembre 2016 - 14 h 00 min

    bonjour c moi smail bouakkaz
    bonjour c moi smail bouakkaz




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.