Les consommateurs de plus en plus répugnés par les produits Bellat

Des citoyens nous ont fait parvenir une photo d’un pâté du producteur de produits carnés Bellat, impropre à la consommation, car contenant un corps étranger répugnant (voir photo). Ce n’est pas la première fois que ce producteur défraie la chronique en raison du manque d’hygiène. Des revendeurs de ce produit ont affirmé à notre site que les ventes étaient en constante baisse depuis la mort, à Batna, de deux enfants, victimes de botulisme. Les parents de ces victimes nous avaient adressé une mise au point, suite à la publication de la réaction de l’association des transformateurs de viandes qui niaient toute responsabilité dans ces décès survenus en août dernier. «Vous avez publié un communiqué de presse de l’association des transformateurs des viandes rouge et blanche, lequel contient beaucoup de contre-vérités», avaient écrit ces parents. Ils avaient précisé que «le ministre de la Santé, et contrairement à ce qu’avancent les transformateurs de viandes, avait bel et bien reconnu que c’est bien le pâté avarié qui a causé les cas de botulisme à Kaïs», dans la wilaya de Batna. Les parents de Réda Aït Abderrahmane et Haroun Derardja, décédés, et Amira Derardja, Khalil Soualhi et Azzedine Sakiw qui avaient été hospitalisés après avoir consommé un produit Bellat, avaient rappelé que «l’Institut Pasteur avait indiqué que les échantillons qu’il avait analysés ne provenaient pas des restes des assiettes des malades» et qu’il «est donc normal que les résultats soient négatifs». Les parents des victimes avaient également souligné que «la Direction de la santé avait affirmé, à travers son porte-parole, avoir détecté la toxine botulique dans les échantillons du pâté analysé à Batna». Ces parents avaient, enfin, relevé que l'enquête épidémiologique concernant trois autres cas enregistrés à M’sila, avait révélé que les trois malades avaient consommé du pâté avarié, d’après le directeur de la santé et de la population de Djelfa, cité par l’APS. «Toutes ces données irréfutables prouvent que c’est bel et bien le pâté Bellat qui est la cause de ces nombreux cas d’intoxication», avaient estimé les parents des victimes du botulisme qui s’étaient dits résolus à poursuivre leur «mobilisation jusqu’à ce que justice soit faite».
Lina S.

Commentaires

    ap_dz
    16 avril 2017 - 14 h 17 min

    A houjet zoubeir (non vérifié
    A houjet zoubeir (non vérifié), auteur de ce commentaire publié le 14 Apr 2017 à 11:51.
    « Je viens de trouver des insalubrités dans un petit boudin de patté je garde le produit en question au congélateur à toute fin utile et j’aimerais vous faire parvenir une photo. »
    Monsieur, suite à une mauvaise manipulation, nous avons égaré votre commentaire. Nous nous excusons de ce désagrément et nous vous demandons de bien vouloir nous envoyer les photos du boudin de pâté incriminé. Merci.
    AP




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.