Brahimi s’épluche

Par M. Aït Amara – Le revenant de son exil doré de Londres, aux côtés des extrémistes du FIS qui l’ont adopté, l’ancien Premier ministre, désintégrateur en chef du tissu industriel national, n’est pas rentré au pays pour s’y reposer au crépuscule de sa vie. C’est dans le cadre d’une mission commandée qu’il a regagné Alger via un vol de la Royal Air Maroc, la compagnie aérienne de la monarchie qui finance la chaîne Al-Magharibia, sa seconde tribune après Al-Jazeera. Mais tout ceci étant connu, l’essentiel n’est pas là. Le travail de celui par qui la farfelue affaire des «26 milliards» est venue s’est mis au travail dès sa sortie d’avion. «J’ai été étonné par l’attitude de la police des frontières», a-t-il déclaré au média arabophone surexcité qui sert de bouclier aux tenants du pouvoir actuel. Soit cet étonnement est dû aux doses élevées d’«intox» qu’Abdelhamid Brahimi a ingurgitées pendant son long séjour dans les studios capitonnés de la télévision d’Abassi Madani, au milieu de l’épais brouillard londonien, soit il insinue qu’il craignait d’être inquiété. En disant cela, Abdelhamid Brahimi se met dans la peau de l’opposant «populaire» dont tout un peuple attendrait le retour, se projetant sans doute dans un scénario à la Hocine Aït Ahmed, bien qu’un monde sépare les deux hommes. Bien que «fatigué» par les longues années d’éloignement, il n’a pas attendu de reprendre son souffle pour tirer sa première rafale, ratant ainsi lamentablement sa cible et décevant, du même coup, ceux qui l’ont appelé à la rescousse pour prendre part à la pièce héroï-comique de mauvais aloi. Histoire de corser la représentation d’une nouvelle scène d’humour, Abdelhamid Brahimi a intégré à la saynète un chef des services secrets «éplucheur de patates». Mais cette comédie bouffonne ne fait pas rire. Elle ne fait pas rire, car ce ne sont pas les patates que le général Toufik et le département qu’il dirigeait ont épluchées pendant 25 ans, mais les dossiers chauds du terrorisme, des sérieuses menaces de déstabilisation du pays, des campagnes enragées contre l’armée algérienne, des tentatives d’infiltration des rouages de l’Etat par des agents à la solde d’officines étrangères et de la sauvegarde des entreprises stratégiques au démantèlement desquelles Abdelhamid Brahimi a ardemment concouru.
M. A.-A.

Comment (64)

    Anonyme
    4 février 2016 - 18 h 57 min

    Ce qui est bien quand meme
    Ce qui est bien quand meme c’est que les ennemis de l’algerie sont connus,identifiés répertoriés et fichés,maintenant attendaons notre tour car il viendra « la mahala »et ce jour les concernés diront « ya leitani kountou dakhila et-tourabi »!




    0



    0
    Batata
    4 février 2016 - 9 h 57 min

    Il m »a parus amnésique mais
    Il m »a parus amnésique mais le problème est que lui même est une amnésie pour l’Algérie!
    Il devrai plutôt aller prier nuit et jour et s’occuper de sa famille. C un comique ce monsieur




    0



    0
    Anonyme
    4 février 2016 - 7 h 03 min

    Un vrai Moudjahed Algérien

    Un vrai Moudjahed Algérien n’insulte pas son pays, pour faire plaisir à la chaine Aldjazeera, comme le fait ce vendu de Brahimi.




    0



    0
    mus
    4 février 2016 - 6 h 32 min

    BRAHIMI NIVEAU BATATA.
    BRAHIMI NIVEAU BATATA.




    0



    0
    Anonyme
    4 février 2016 - 6 h 23 min

    M. Brahimi le Wahhabo

    M. Brahimi le Wahhabo British

    Tu étais où quand les hommes et les femmes mouraient pour la patrie, dans les années 90. Tu étaient où quand nos valeureux militaires et patriotes, ainsi que le peuple, défendaient l’Algérie de tes monstres barbus.
    Tu étais en Angleterre. Tu as surement côtoyé Les FILS de ton ami Abassi qui envoyaient l’Armement aux terroristes à partir de l’Allemagne ( DÜSSELDORF).
    Tu es aussi un criminel de la décennie noire. Il fallait te ramener pour te juger et non pas pour te recevoir à Echourouk/Ennahar TV.
    Ferme ta bouche puante. Tu as 200.000 victimes sur la conscience. Tu étais complice du drame Algérien.




    0



    0
    fida
    3 février 2016 - 23 h 11 min

    voila un tare qui a detruit
    voila un tare qui a detruit notre industrie et qui a servi les ennemis de notre pays en recourant au mensonge et a la desinformation. ce qui l anime cest la destruction pour assouvir ses instincts de vengeance




    0



    0
    Anonyme
    3 février 2016 - 22 h 21 min

    Cet apprenti économiste a
    Cet apprenti économiste a détruit tout l’édifice de boumediene,tout ce que nous avons construit dans les années 70!! Une base industrielle inégalée en Afrique,toutes les rentrées du pétrole étaient investies dans l’industrie,les complexes touristiques publics datent de cette époque,les bureaux d’études,les sociétés de construction…de transport…tout,tout et toutes régions!!! Ce bonhomme est décrit dans l’entretien de nezzar en 2012,voir sa biographie sur le net.. Il parle de toufik épluchant des pommes de terre,et alors? Au maquis le combattant doit tout faire,mais hamid la science ne dit pas ce qu’il faisait au maquis. D’après nezzar la science n’a jamais été au maquis,mais planqué en Tunisie,puis en formation en Syrie,puis bourse en Amérique 7 ans!!!




    0



    0
    Anonyme
    3 février 2016 - 21 h 15 min

    IBRAHIMI est le candidat des

    IBRAHIMI est le candidat des wahhabo-sionsites-Makhzenistes pour les prochaines présidentielles.

    Il est un grand danger pour la patrie.




    0



    0
    offf
    3 février 2016 - 20 h 50 min

    A chaque fois que l’Algérie
    A chaque fois que l’Algérie se trouve dans une situation délicate dans son histoire, on fait revenir un exilé ! A croire que ce pays n’a aucune compétence en son sein.




    0



    0
    New kid
    3 février 2016 - 19 h 59 min

    MOH LA SCIENCE SALAFISTA, DE
    MOH LA SCIENCE SALAFISTA, DE RETOUR AU GIRON




    0



    0
    Anonyme
    3 février 2016 - 19 h 26 min

    L’Émir de Dubai fait appel

    L’Émir de Dubai fait appel aux universités de son pays pour lui présenter 6 étudiants ( 3 filles et 3 garçon) sur le point de finir, pour qu,il puisse choisir le future ministre de la jeunesse.
    Le future ministre ne doit pas dépasser 25 ans. Je n’aime pas ce pays pour sa politique intégriste, mais ils sont visionnaires.

    Chez nous, on fait appel à ce vieux escrocs de Brahimi pour finir le travail du terroriste Madani.

    Si c’est pas de la malédiction qui frappe l’Algérie, alors c’est quoi.




    0



    0
    Anonyme
    3 février 2016 - 18 h 54 min

    @Par Anonyme (non vérifié) |
    @Par Anonyme (non vérifié) | 3. février 2016 – 19:02

    Toutefois, ce qui est grave, c’est que bientôt, 54 ans après l’indépendance, l’Algérie ne parvient pas à gérer les périodes cruciales dans la sérénité. Depuis l’indépendance, les dirigeants -mis à part la période où Mohamed Boudiaf a été à la tête de l’Etat -passent leur temps à faire le vide autour d’eux qu’à s’occuper des problèmes de l’Algérie.
    le décès de Hocine Ait Ahmed (Allah irahmou) a relancé le débat sur les responsabilités de la rupture du processus électoral et les conséquences sanglantes du viol de la volonté populaire.

    ^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

    C’était pas de la volonté populaire. Le FIS a fait voté même les morts. Promettant aussi le paradis aux vieux et veuves pour avoir leur procuration. comme ils avait les APC/communes sous leur direction, les fraudes et les manipulation étaient faciles.
    Je me souviens, ses membres barbus menaçaient les gens devant les bureaux de vote. J’irais loin pour dire que tout à était fait et préparé pour donner une pseudo-victoire au FIS sous la bénédiction de Chadli et ses complices.
    Heureusement qu’il y’avait l’autre camp de patriotes qui a arrêter le suicide.




    0



    0
    RAYESELBAHRIYA
    3 février 2016 - 18 h 43 min

    heureusement que l’on m ‘a
    heureusement que l’on m ‘a toujours dissuadé de nouer une alliance

    avec cet lignée de traitres.

    combien de traitres sont fabriqués , au metre carré dans ce pays

    trahi par ses pires renegats ?




    0



    0
    Anonyme
    3 février 2016 - 18 h 07 min

    Dés son retour, il a affiché
    Dés son retour, il a affiché du mépris, pour l’homme, « bête noire des criminels intégristes). Alors, qu’il n’a jamais eu le courage de le regarder en face.Cet individu, qui a vendu son âme au diable, doit être jugé, sur l’affaire des 26 milliards, il doit clarifier ses propos et révéler les noms de ceux qui ont détourné, ou tout simplement, c’est lui qui doit régler la note, devant la justice, s’il y a véritablement une justice. Brahimi la « bêtise » traitre a son pays doit rendre des comptes.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.