Algériens et héros

Par Houari Achouri – Le compte rendu publié dans Algeriepatriotiquedu récit fait hier soir par Nordine Aït Hamouda sur le plateau de Dzaïr TV, à propos de sa rencontre avec Mouammar Kadhafi à Alger (voir article), apporte un témoignage édifiant au moins sur deux points. D’abord, ce qui en ressort immédiatement, c’est le prestige dont jouissaient le colonel Amirouche et Djamila Bouhired auprès du Guide libyen. Kadhafi ne pouvait pas s'empêcher de verser des larmes rien qu'à l'évocation du nom du lion du Djurdjura, le colonel Amirouche, et de l'héroïne de la Bataille d'Alger, Djamila Bouhired. Or, nous avons laissé tomber ces symboles qui font pleurer les leaders de pays étrangers et sommes allés en chercher des faux en Afghanistan, en Egypte et ailleurs. Honte à nous ! Qu'avons-nous fait de nos vaillants martyrs qui ont fait trembler l'armada d'une puissance coloniale appuyée par l'Otan et libéré un pays grand comme un continent ? Nous les avons tout simplement déshonorés, car nous n'avons pas été à la hauteur de leur courage et de leur sacrifice. Les valeurs humaines qui ont motivé l’engagement de presque toute une génération dans la lutte armée pour l’indépendance ont fait de ces héros des êtres exceptionnels, pour la plupart des jeunes et beaucoup de femmes. Les livres et films qui ont traité de leur militantisme jusqu’au sacrifice de leur vie pour nombre d’entre eux montrent leur courage sans limite mis au service de la libération de la patrie du joug colonial. Durant la guerre de Libération, ils ont forcé l’admiration des amis de l’Algérie combattante et parmi eux Mouammar Kadhafi, alors jeune sympathisant de notre cause, qui a révélé à Nordine Aït Hamouda avoir commencé à militer en vendant des photos du colonel Amirouche et de Djamila Bouhired à Tripoli pour en reverser la recette à une caisse qui était chargée de financer la lutte armée en Algérie. Notons, au passage, et c’est l’autre mérite de ce récit, que la solidarité de Kadhafi avec l’Algérie ne s’est jamais démentie, une solidarité concrète, en centaines de millions de dollars quand, bien plus tard, l’Algérie, indépendante, était dans le besoin et coincée par les pays occidentaux créanciers. On comprend pourquoi il a été assassiné et la Libye livrée au chaos.
H. A.

Comment (19)

    TheBraiN
    11 février 2016 - 8 h 55 min

    @chaoui ou zien
    A propos de

    @chaoui ou zien
    A propos de Kadhafi
    Si ma memoire ne me trahit pas, il faut aussi se rappeler que Kadhafi fut le premier a durcir sa position a l’encontre des companies anglo americaines qui exploitait le petrole Lybien a l’epoque et certainement pas l’arabie teyhoudite qui se contentait de $2 le baril en ce temps la. Par la suite, ces laches et ingrats ont enormement profite des actions de Boumedienne et Kadhafi.Le geste fort de Kadhafi permit de deverrouiller l’etau dans lequel etait coincee l’Algerie qui a l’epoque essuyait un boycott en regle après la nationalisation de ses hydrocarbures. Il s’est meme engage a acheter notre petrole si personne n’en voulait. On ne peut nier que ce monsieur fut de son vivant un dictateur comme on ne fabrique pas beaucoup mais il fut d’une immense aide a l’Algerie.Ca if faut se le rappeler.
    ————-
    Le défunt Kadhafi a aussi fait plus , beaucoup plus, pour l’islam que les Al Saoud .
    Il avait ,entre autres, financé le film « Al Rissala » (tourné en Libye) alors que les wahabites obscurantistes d’Al Saoud avaient proclamé cette oeuvre comme koufr .




    0



    0
    anonyme
    10 février 2016 - 23 h 44 min

    Par Bekaddour Mohammed (non
    Par Bekaddour Mohammed (non vérifié) | 10. février 2016 – 21:04
    Ici c’est l’Algérie, rien à cirer des mokokos!




    0



    0
    chaoui ou zien
    10 février 2016 - 21 h 19 min

    A propos de Kadhafi
    Si ma

    A propos de Kadhafi

    Si ma memoire ne me trahit pas, il faut aussi se rappeler que Kadhafi fut le premier a durcir sa position a l’encontre des companies anglo americaines qui exploitait le petrole Lybien a l’epoque et certainement pas l’arabie teyhoudite qui se contentait de $2 le baril en ce temps la. Par la suite, ces laches et ingrats ont enormement profite des actions de Boumedienne et Kadhafi.Le geste fort de Kadhafi permit de deverrouiller l’etau dans lequel etait coincee l’Algerie qui a l’epoque essuyait un boycott en regle après la nationalisation de ses hydrocarbures. Il s’est meme engage a acheter notre petrole si personne n’en voulait. On ne peut nier que ce monsieur fut de son vivant un dictateur comme on ne fabrique pas beaucoup mais il fut d’une immense aide a l’Algerie.Ca if faut se le rappeler.




    0



    0
    Anonyme
    10 février 2016 - 20 h 11 min

    Par Anonyme (non vérifié) |
    Par Anonyme (non vérifié) | 10. février 2016 – 18:57

    Il faut enqueter comment les riches mécènes d’arabie saoudite ont commencé à soudoyer des profs universitaires arabisants(plusieurs membres du FIS)p et dignitaires arabisants du FLN(othmane saadi) pour assoire le wahhabisme en algerie et se débarasser du socialisme et de tamazighte en meme temps par l’intermédiaire de l’ambassade d’arabie!!!
    ——-
    Un coup de pied au C**L de ces assassins. Debarassons-nous de cette ideologie de m****e. Retrouvons nos fondamentaux culturels, les notres, pas de ces financiers du terrorisme international.
    Ras le bol de ces agents diaboliques.
    He toi la-bas le rognon de la monarchie seoudienne,
    DEGAGE, DEBARASSE LE PLANCHER.
    ON EST AU COURANT DE VOS PERVERSIONS DANS LES HOTELS DE PARIS.
    PERVERS SCATOPHILES
    DeHOOOOORRRRRRRRSSS !




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    10 février 2016 - 20 h 04 min

    Commencer par EXPORTER « nos »
    Commencer par EXPORTER « nos » importateurs, ce sont « nos » actuels… « Zhéros », eh !Oui, le Zéro a pris un H, importé de Rabat !




    0



    0
    New kid
    10 février 2016 - 19 h 17 min

    Oui l’Algérie était un pays
    Oui l’Algérie était un pays de héros.
    Des héros comme Le colonel Amirouche et son compagnon si L’haoues abondaient, nais ne naitront plus !
    L’Algérie était un pays ou l’espoir d’une indépendance aurait donné à son peuple une vie harmonieuse et laborieuse, ou le labeur de chacun aurait été rémunéré égalitairement.
    Mais hélas, ceux qui nous ont ramené la victoire ne sont plus (allah yarhamhoum) ! Les vautours laissés en rade hors des frontières nationale, sont rentrés pour établir une rente aux faux moudjahidines et la rapine systématique qui est plus meurtrière que l’isti3amar impérialiste ! Le parti unique est devenu son tortionnaire.
    La convoitise des wahhabites à nous imposer la décennie noire, a laissé une blessure inoubliable comme la guerre de huit ans a laissé un stigmate dans chacune de nos familles.
    L’Algérie comptait de nombreux amis dans des pays qui lui étaient inconnus.
    Même notre propre histoire a été confisquée, comme d’ailleurs le parti qui nous unissait a été usurpé par de viles créatures.
    Mais hélas, avec le cumul de mandats, une présidence vacillante et malade avec une corruption endémique, nous sommes la risée de beaucoup et notre flanc est découvert à tous les coups !




    0



    0
    Anonyme djamel
    10 février 2016 - 18 h 27 min

    Oui Mesdames et Messieurs,
    Oui Mesdames et Messieurs, nos héros sont et resteront, les ben mhidi, didouche,benboulaid,amirouche,el haoues,lotfi,bouhired,gaid malika pas salah bien sur.




    0



    0
    New kid
    10 février 2016 - 18 h 15 min

    Les forces occultes
    Les forces occultes occidentales sont à l’œuvre une nouvelle fois à ressusciter le spectre islamiste en Afrique du Nord.
    Apres avoir armé les takfiristes syriens, pour renverser le régime d’Assad, après avoir renversé Ghadafi, ils (L’ONU) veulent renverser la vapeur en Lybie et faire marche arrière après avoir mis le feu aux poudres et successives vague de larguer des armes à ces terroristes.
    Si L’Algérie avait un pouvoir dans les pays arabes, le drame de la Syrie et de l’Irak n’existerait pas aujourd’hui.
    Pourquoi ne demande-t-il pas aux salafistes du Qatar et aux wahhabites yehoudiens d’arrêter de pousser le peuple libyen de s’entretuer comme en Syrie.
    Mouammar était-il naïf ou stupide de répondre aux multiples invitations en occident. Ayant monté sa khaima dans ces capitales avec toutes ses esclaves, il a suivi le chemin de l’Elysée comme d’autres suivent celui du Val de Grâce.
    Pendant qu’on lui pétait de la soie, le reste de l’histoire vous la connaissez. Il s’est mis dans la gueule du loup et il ne s’en est jamais remis. Les dictateurs finissent toujours par la main d’un de leurs compadres. La seule planche de salut de ces derniers c’est de gagner l’estime de leur peuple en abandonnant la corruption, en établissant la justice pour tous, séparer l’exécutif du législatif, avoir des élections libres et surtout abandonner les idées de se soigner chez les ex-colonialistes et d’acheter de l’immobilier ! Peut-être alors le chaab vous laissera tirer deux mandats et pas plus !
    Il aura continué son programme nucléaire, personne ne l’aurai dérangé. Mais quand on est « hmar » et que l’on marche avec une carotte devant son nez, on ne voit pas les obstacles.
    L’égoïsme de l’ancien tyran libyen Mouammar (shkara), a réduit ce pays en poubelle d’islamistes aidés et installés par l’occident.
    Les pays riverains auraient dû frapper fort il y a belle lurette. Le daesch (hasha koum) a pris combien de longueur d’avance sur ses pays voisins qui traine les pieds à résoudre ce conflit qui aurait dû être éteint comme un simple feu de cheminée !




    0



    0
    Anonyme
    10 février 2016 - 17 h 57 min

    Il faut enqueter comment les
    Il faut enqueter comment les riches mécènes d’arabie saoudite ont commencé à soudoyer des profs universitaires arabisants(plusieurs membres du FIS)p et dignitaires arabisants du FLN(othmane saadi) pour assoire le wahhabisme en algerie et se débarasser du socialisme et de tamazighte en meme temps par l’intermédiaire de l’ambassade d’arabie!!!




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    10 février 2016 - 17 h 45 min

    @ Par raselkhit (non vérifié)
    @ Par raselkhit (non vérifié) | 10. février 2016 – 18:02

    Alger la Mecque des révolutionnaires. C’était les années 60 -70
    ———————————————————-
    « YA HESRAH », les années 70… En 1984, par exemple, se mettaient en place les ingrédients de l’actuelle folie, où plus rien de ce qui faisait le souffle élévateur n’existe, que des êtres ivres du fric, ivres de la fuite, futurs mendiants…Des pistes d’atterrissage en guise d’aumône !




    0



    0
    abdel
    10 février 2016 - 17 h 44 min

    l’ecole algerienne n’a pas su
    l’ecole algerienne n’a pas su ou pas voulu pour des raisons politiques mettre en avant ceux qui ont ete des acteurs sinceres de la révolution pour ne faire de l’hombre aux décideurs du moment,en conséquence d’autres fausses idoles inportées ont pris la place dans une frange de la population,comme les pays arrieres du golfe ou l’afghanistan,ce pays clochardisé par 40 ans de guerre civile entre islamistes




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    10 février 2016 - 17 h 37 min

    Oui, mais qu’est-ce qui a
    Oui, mais qu’est-ce qui a aveuglé ce défunt « Guide » au point d’avoir produit l’actuelle Libye, qu’est-ce qui l’a rendu narcissique car un vrai « Guide » ne guide pas au chaos… Le « Jeune sympathisant » de notre cause s’est transformé en adulte quasi comique, combien les sionistes « Français » ont pu se marrer avant de l’abattre !
    Quant à nos héros, j’ai fini par me demander si ce n’était pas des extraterrestres venus à notre rescousse, tant dans notre réel il est impossible de trouver qui leur ressemble…Attendons donc l’intervention d’autres extraterrestres, car aucun terrien ne nous veut du bien, à commencer par « La France » dont nous connaissons « La mission civilisatrice »…




    0



    0
    HACHOUF
    10 février 2016 - 17 h 31 min

    mohamed el madi l anti kabyle
    mohamed el madi l anti kabyle le nazislamiste arabo musulman;tu as beau multiplie des pseudos nous te reconnaisson s a yakjoun
    la mecque de la revolution n est pas l algerie ou islamisme capitalisme sauvage ont tjrs existes ;un pays qui a meme renie son histoire ,un pays ou le nom de amirouche est interdit dans le film l opuim et le baton
    en &1977 BOUMEDIENNE A EU POUR SON GRADE AVEC LES SUPPORTERS DE LA JSK QUI L ONT RIDICULISES.C EST LA QU IL A PRIS SA MALADIE QUAND LES KABYLES HURLAIENT IMAZIGHEN ET AMIROUCHE ET AIT AHMED…….AP NE PUBLIE PAS NOS ECRITS MAIS SE PRESSE DE PUBLIER MADI MOHAMED DZDZ AMAR ANONYME et autre ABOU STROPH




    0



    0
    raselkhit
    10 février 2016 - 17 h 02 min

    Alger la Mecque des
    Alger la Mecque des révolutionnaires. C’était les années 60 -70 c’était aussi quand chaque algérien considérait qu’il était de son devoir de d’abord défendre son pays et son peuple aujourd’hui à qui mieux vomir sur le pays pour faire plaisir aux médias main Stream et se montrer sur les réseaux sociaux à qui mieux vomir sur le pouvoir sans aucune raison cracher sur son pays répéter bêtement ce que rapportent le monde TF1 F24 BFM .Comprendre que la défense de notre pays est un devoir sacré c’est défendre la mémoire de nos martyrs Croire que dénigrer notre pays c’est la liberté d’expression c’est être d’une naïveté d’autiste




    0



    0
    mohamed el Maadi
    10 février 2016 - 14 h 56 min

    Vous trouverez certainement
    Vous trouverez certainement mon témoignage au delà de la réalité mais ce que j’ai vécu moi et mon épouse à Tipasa est n’est l’exemple parfait.Comme un crétin j’ai proposé à mon épouse de sortir sur le port à une heure tardive .Mon épouse habillé à l’occidental et pourtant elle est algérienne à été pris à parti par vingt jeune sur place qui jouait du derbouka.Je croyais qu’on n’aller y passer .Ils se sont réunie au tour de nous et on commencer à siffler Je croyais que ma dernières était arrivé et aucune force de police au alentour .C’est un gendarme en civil qui m’a exfiltrer avec deux de ses collègues .Des gaillard qui se sont mis en face des jeunes pour nous protéger et une voiture banalisé est venu et nous a ramener à l’hôtel .Merci au gendarme algérien




    0



    0
    mohamed el Maadi
    10 février 2016 - 14 h 47 min

    Un article qui m’a ému.Oui
    Un article qui m’a ému.Oui l’algérie à eu de fervent admirateur et pas des moindres et ce souvenir est encore vivace dans ma mémoire

    Également vrai que vos héros en Algérie sont les afghan et autre assasin voir des Algetiens de papiers c’est tout un monde qui fout le camp. À cette allure vous finirais comme kaboul car c’est votre modèle le mollah Omar et non plus les grande figures.
    C’est mochece qui nous arrive mais que faire tout le monde au pays s’en contente .C’est un triste destin qui vous attend au pays déjà plus de cinéma,de théâtres, de bar dancing, les bus de nuit interdit,les femmes dans le coffre à voiture et chaussette dans leur chaussure car pour vous voir le talon d’une femme c’est fitna.Dans les université on flagelles des filles qui ont le malheur d’avoir le dos découvert, des femmes ont été pendu par leur mari car soit disant femme volage.Vous êtes en train de construire une société immonde et affreusement terrifiante.
    Le pire c’est quand vous serez pendu sur les lampadaires et qu’on vous coupera les mains pour avoir été sur internet ..




    0



    0
    Anonyme
    10 février 2016 - 14 h 38 min

    Comment accepter qu’un
    Comment accepter qu’un voleur, opportuniste, soit placé a la tête
    d’un parti politique, qui a rassemblé tous les algériens sans exception,un F L N symbole d’unité, de lutte armée de liberté et de justice, soit confié a une bande de mafieux, qui achètent les mandats de députés et de sénateurs, a prix fort. Oui les acquis de la révolutions, ont été foulé aux pieds de faux moudjahidines et les vrais combattants sont réduit a la misère. l’élite composant les services de sécurité et de l’armée, qui n’avaient en tête, que l’intérêt national,la défense du territoire, soient jetés en prison, comme de simples détenus de droit commun. C’est en fait, L’État civil, cher a Saidani, Khelil etc…ou le pays, sera livré, pieds et poings liés aux charognards du Système.




    0



    0
    Abou Stroff
    10 février 2016 - 14 h 04 min

    parlant de nos héros, H. A.
    parlant de nos héros, H. A. avance: « Nous les avons tout simplement déshonorés ».
    NON, monsieur, nous ne les avons pas déshonorés, bien au contraire. c’est nous qui sommes déshonorés à cause de notre lâcheté.
    en effet, je ne pense pas un seul instant que ces monuments (tous les martyrs qui sont morts pour que nous vivions) se soient sacrifiés pour que nous acceptions d’être réduits à des moins que rien dirigés par une momie que d’une clique qui lui sert de serpillère.
    NON, monsieur! rien ne peut dévaloriser ces héros. par contre, les algériens du moment qui acceptent leur état actuel ne valent pas un un simple pet.




    0



    0
    Anonyme
    10 février 2016 - 13 h 41 min

    L´Algérie n´enfante plus de
    L´Algérie n´enfante plus de héros. En ces temp, les idoles des jeunes Algériens sont les voleurs et les traitres. Allah yarhem chouhada.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.