La revanche des républiques ?

Par Rabah Toubal – Après avoir lamentablement échoué dans leur complot diabolique visant la destruction des républiques dictatoriales arabes, à la faveur du «printemps arabe», dans lequel elles étaient fortement impliquées aux côtés des groupes terroristes islamistes, les monarchies absolues arabes du Golfe, soutenues par la Turquie et certains pays de l'Otan, font aujourd'hui face à des difficultés militaires, politiques, diplomatiques, économiques et sociales qui menacent sérieusement leur existence même. Seules trois monarchies, la Jordanie, le Bahreïn et le Maroc, avaient connu des troubles sociaux qui avaient failli les emporter, n'étaient les lourdes interventions militaire et financière des monarchies pétrolières du Golfe pour réprimer férocement leurs peuples révoltés et renflouer leurs administrations quasi effondrées. En effet, la mise à nu des intentions et actions criminelles de ces monarchies, enveloppées dans des considérations de démocratie et de droits de l'Homme, que ces monarchies violent et ne respectent nullement chez elles, les a considérablement affaiblies et a étalé au grand jour leur duplicité. En tout état de cause, elles sont en train de sombrer, l'une après l'autre, dans une improvisation dangereuse, grosse de tous les risques pour leur région, aujourd'hui plus que jamais au bord de l'explosion. Ceci, à cause d'un retournement de situation incroyable dû, à la fois, à la gêne de Washington à soutenir des monarchies arabes archaïques et arrogantes, devenues encombrantes à plus d'un titre, et, aussi, à l'intervention aérienne musclée de la Russie en Syrie, qui a renforcé considérablement les capacités du régime de Damas que ces monarchies croyaient moribond. En raison des positions conformes à sa doctrine diplomatique que notre pays a adoptées concernant la Syrie, la Libye, le Yémen et le Hezbollah libanais, notamment, l’Algérie devrait redoubler de vigilance. La classe politique et la société devraient être plus que jamais soudées et solidaires, pour pouvoir faire face efficacement à d'éventuelles agressions directes ou indirectes de la part de ces monarchies enragées et de leurs alliés. D'autant plus que Daech et d'autres groupes terroristes, ouvertement protégés par certaines monarchies arabes et leurs alliés, et qui vont sans aucun doute être chassés d'Irak et de Syrie, ne cachent pas leur intention de s'installer en Libye, en Tunisie, en Mauritanie et au Sahel où cette organisation terroriste a déjà planté son drapeau.
R. T.

Comment (30)

    TheBraiN
    11 mars 2016 - 10 h 27 min

    Force est de constater la
    Force est de constater la superficialité avec laquelle certains se permettent de philosopher sur ces républiques u’ils qualifient de dictatures juste parce que l’occident les qualifie ainsi !
    On ne peut comparer l’incomparable !
    La Syrie avait un parlement élu (plus ou moins bien élu mai élu quand-même par des électeurs et électrices) avant que le Qatar , un état ou il n y a jamais eu la moindre élection , n’existe !




    0



    0
    fatigué
    10 mars 2016 - 17 h 06 min

    Par Abou Stroff (non vérifié)
    Par Abou Stroff (non vérifié) | 10. mars 2016 – 14:06
    Par fatigué (non vérifié) | 10. mars 2016 – 13:52
    au fait avons nous l’habitude de picoler ensemble pour que vous vous permettez de m’appeler « mon vieux »?
    ___________________
    « mon vieux » est une expression d’affection si elle vous a froissé je la retire.
    quant à Mokri et cie ils ne sont pas rien , ils sont sous la coupe des freres musulmans, du qatar et surtout de la turquie d’erdogan et nous savons que ces trois entités sont les patrons de en nosra et daesh.
    penser que mokri et cie ne sont pas dangereux c’est jouer le même jeu qu’ont joué les tunisiens avec en nahda….et maintenant ils paient le prix de laur somnolence.
    affectueusement mon….je ne trouve pas de mot.




    0



    0
    Anonyme
    10 mars 2016 - 16 h 08 min

    c’est vrai ces monarchies
    c’est vrai ces monarchies sont des dictatures pas comme nous en algerie avec une vrai démocratie loooooooooooooooooool
    une démocratie algerienne ou on’a pas vu ou entendu notre président depuis son élection
    ah oui j’ai oublié notre président est malade depuis son élection lol
    vive la démocratie algerienne hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh




    0



    0
    Anonyme
    10 mars 2016 - 15 h 50 min

    L’Islam n’appartient pas aux
    L’Islam n’appartient pas aux hommes, il appartient à Dieu… L’Occident sponsorise les organisations terroristes, décapite les souverainetés nationales au nom de la mondialisation, pille les richesses des peuples, pollue l’univers, affame des milliards d’êtres humains en balançant chaque jour des milliards de tonnes de nourritures dans les océans, invente le choc des civilisations et entretient scrupuleusement les dictatures arabes après avoir été par le passé au nom de la civilisation judéo-chrétienne , au nom de la charte des droits de l’homme qui a accouché de la colonisation, de la première et de la seconde guerre mondiales, l’unique responsable des tragédies qui ont endeuillé et qui endeuillent à ce jour l’humanité.




    0



    0
    mohamed el Maadi
    10 mars 2016 - 15 h 32 min

    Néanmoins la république
    Néanmoins la république algérienne doit être défendu des dangers venue de l’extérieure mais également de l’intérieur.
    Le gouvernement algérien s’y emploie pour nous faire avaler une monarchie qui ne dit pas son nom .
    Souvenez vous de l’arrive de Bouteflika avec son frère et un enfant dans un centre de vote …cela ressemblait etrangeremnt au protocole marocain..
    Sellal qui préconisait le baise main cela aussi en dit long sur leur politique et surtout cet homme qui a baisé la main de François Hollande …tout cela m’a mis la puce à l’oreille.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.