Des bons à rien ?

Par M. Aït Amara – Les Français soignent notre Président et pourvoient notre équipe nationale de football en joueurs de talent nés et formés chez eux ; les Chinois érigent notre Grande Mosquée d’Alger, nos logements à bas prix, nos stades, nos autoroutes et notre opéra ; les Russes équipent notre armée ; les Argentins entretiennent nos centrales nucléaires montées par ces mêmes Chinois ; les Américains contrôlent notre esprit ; les Anglais nous imposent l'universalité de leur langue ; les Brésiliens construisent nos ponts ; les Japonais et les Sud-coréens nous fournissent l'intelligence artificielle ; les Saoudiens promulguent nos fatwas et «guident nos pas vers le droit chemin» ; les Egyptiens nous prêtent leur accoutrement frère-musulmanesque et – accessoirement – leur accent ; les Turcs transforment nos foyers, travestissent nos coutumes et, par la même, nous recolonisent grâce à leurs feuilletons à l'eau de rose ; les Syriens nous les traduisent ; les Libanais arabisent les romans de nos écrivains francophones à la demande des maisons d’édition algériennes ; les Soudanais nous fournissent les protéines halal pour le Ramadhan ; les Italiens et les Espagnols repêchent nos migrants clandestins ; les Allemands nous apprennent à faire l’important pour épater l’autre au volant de leurs voitures estampillées «Deutsche Qualität» ; les Indiens nous réapprennent à faire fondre le métal ; les Canadiens, les Australiens et les Scandinaves nous font rêver d’une vie meilleure ; les Qataris orientent notre opinion publique à leur guise ; la pluie lave nos rues ; le soleil assèche nos mares d’eau infestées de moustiques ; la lune éclaire nos cités dortoirs sales et hideuses. Et nous, que faisons-nous ?
M. A.-A.

Comment (54)

    Anonyme
    10 mai 2016 - 8 h 19 min

    Monsieur Ait-Amara, si vous
    Monsieur Ait-Amara, si vous avez souvent la parole juste. Je crois que cette fois-ci, vous oubliez une petite chose qui a des conséquences énormes.
    .
    Les algériens ne s’aident pas entre eux, pas assez, ils sont d’une générosité folle envers l’étranger, l’invitée et n’ont pas cette douceur, ou cette miséricorde, envers les leurs.
    .
    Le journal AP aide un peu a lutter contre cette tendance quasi-atavique.
    .
    Et si on prenait soin les uns des autres pour nous renforcer.
    Regardons les communautés arménienne, juive… Elles sont formées en réseaux, en écoles, en réseaux professionnelles. Elles comptent sur elles-mêmes.
    .
    En France, même les écoles musulmanes sont le fruit de batailles des marocains sur les algériens. Et les familles pensant que seule la religion prime, ont une naïveté incompréhensible, jusqu’où jour ou ces écoles musulmanes sont noyautées par des marocains fidèles a la monarchie marocaine.
    .
    Notre ambassade en France ne nous soutient que peu dans les projets, elle nous soutient quand la mort frappe oui, mais pas dans les projets de vie.
    .
    Nos compatriotes sont tous frappées d’idéologiquement jusqu’à oublier leur première famille : l’Algérie.
    .
    Nos jeunes sont des souris de laboratoire dans les mosquées marocaines, wahhabites et frères musulmanes.
    .
    Il nous faudra admettre la recouverte de Frantz Fanon sur les effets d’une histoire de colonisation répétée : la dépersonnalisation.
    .
    Monsieur Ait-Amara, pour construire ensemble, il nous faudra admettre la réalité : nous sommes presque comme des orphelins qui recherchons leur parents, leur famille. La clé de la solution se trouve dans l’esprit communautaire patriote.
    .
    Un exemple historique devrait nous inspirer : celui des allemands partis vers les années 1000 en Roumanie et qui a travers leurs écoles n’ont jamais perdu un contact avec leur mere-patrie, l’Allemagne. Ils venaient de la région de Saxe. Quand le mur de Berlin est tombée, l’Allemagne a rappelée sa diaspora pour ses problèmes de démographie. Mille ans après, ils sont revenus, n’ont eu aucune difficulté a s’insérer dans la société, car la langue était conservée. 1000 ans après !!
    .
    Monsieur Ait-Amara, il faut reconstruire un tissu de solidarités, sinon nous serons toujours que des consommateurs inamovibles et faibles. Doit-on reconnaître que nous restons ignorants des enjeux et passifs en conséquence ?

    Adel
    10 mai 2016 - 7 h 56 min

    Quand on a rien à dire, on
    Quand on a rien à dire, on soigne son mal-être par du délire. C’est affligeant

    benchikh
    10 mai 2016 - 7 h 25 min

    Par hyrix (non vérifié) | 9.
    Par hyrix (non vérifié) | 9. mai 2016 – 21:34
    et c’est ça leur défaut ,ils quittent leur pays vers un autre pays que leurs citoyens ont construit,ça veut dire nos chers Algériens cherchent le près à porté ils ne veulent pas se casser la tête.Ce genre de gens tu ne peux pas les convaincres de rester chez soi et combattre pour une Algérie moderne ,elle nous a donné tous, et en revanche on l’a quitté cause de la « peur » et « l’égoisme  » ce qui fait qu’on est bon à rien. » comme avait dit Arnold joseph Toynbee’« Les civilisations meurent par suicide, non par meurtre. »et pour faire une civilisation il faut lutter »

    elkhayam
    10 mai 2016 - 7 h 18 min

    Nous c’est la grande gueule
    Nous c’est la grande gueule on se croit investit d’une mission divine pour libérer la Palestine et porter l’Islam jusqu’à la planète Mars et nous avons les moyens de notre politique : Une grande mosquée qui a bouffé l’équivalent de 10 hôpitaux ultra modernes, nous avons l’un des plus grand savants qu’a connu l’humanité Chamseddine qui nous abreuve quotidiennement de son savoir divin. Nous avons Belahmar l’un des plus médecin qu’à connu l’histoire humaine . Dans nos villes et villages les mosquées poussent comme des champignons à chaque coin de rue une mosquée ou une école coranique au lieu d’usines des kouffars . Nous sommes les élus d’Allah que voulons nous de plus ?

    Anonyme
    10 mai 2016 - 0 h 36 min

    nous ne sommes un pays pauvre
    nous ne sommes un pays pauvre comme les misérables makakes donc on sera capable a tous moment de construire notre industrie le moment venu
    l agriculture et le btp sont bon
    ce n est pas de moi mais des dirigeants algériens des années 70 donc on ne vas changer d avis et dire a présent que ces metiers sont pour nous sinon cela équivaudrait a accepter notre clochardisation alors que ce n est pas le cas de l algerie car nous sommes le pays le plus riche d afrique et l un des 20 plus riches du monde probablement
    alger est mieux que rome ou Madrid

    Aherbebou
    10 mai 2016 - 0 h 31 min

    Merci Mr Ait-Amara (Thedjat
    Merci Mr Ait-Amara (Thedjat Yemmak) Tout ce que vous avez dit est sans aucune objection..Vive 3lik..Vous avez décrit l’état actuelde l’Algérie dans les plus petits détails.Nos dirigeants qui lisent ces remarques et se rendent parfaitement comptes que le peuple q’ils disent avoir élue Bouteflika ainsi que l’APN sait tout.Comme je l’ai lu sur un journal aujourd’hui,le mois d’avril passé,un contrat a été signé avec le gouvernement francais,sur une « meilleure protection des responsables algériens » Il me semble que ces « moudjahidine » qui gouvernent le pays préparent la « fuite » vers ce pays,qu’ils ont « combattu » hier.Alerte!….

    الهوارية..في فرنسا
    9 mai 2016 - 23 h 40 min

    Par Oracle (non vérifié) | 9.
    Par Oracle (non vérifié) | 9. mai 2016 – 11:45

    _____________

    Leurs salaires ne sont pas bas, ils touchent pareil que leurs collègues français.

    Mon beau frère est algérien Kabyle de Tizi Ouzou, il ne soigne que le Français, c’est une sommité en neurochirurgie vasculaire et Chef de Clinique près de Paris.

    Ma sœur est ingénieur de l’ENAC pas beaucoup de français de souche qui accèdent à cette école!
    C’est le Destin qui fait que certaines personnes sont faites pour vivre dans un certains endroit de la Planète.
    Les Malades ont des droits, pour se soigner où il veulent selon leurs ressources, en Algérie la mutuelle santé n’est pas très répondue, elle devrait être obligatoire pour pouvoir se soigner et être pris en charge.

    in medio stat virtus
    9 mai 2016 - 23 h 14 min

    en matière d’analyse
    en matière d’analyse sociologique on peut se fier à karimdjazair, il en connait un bout sur le « communisme » pratiqué en algérie et sur ses retombées catastrophiques pour la population: corruption et « je-m’en-foutisme »! qui sont les 2 fléaux venus du communisme, en effet d’autres manifestations de ces fléaux sont visibles en russie en chine et dans les pays de l’ancien bloc de l’est, des pays mondialement réputés pour leur « bons-à-rien-isme »

    RAMO
    9 mai 2016 - 23 h 11 min

    L’Algérien na jamais été
    L’Algérien na jamais été fainéant,c’est le système qui la détruit.

    Trinita
    9 mai 2016 - 21 h 48 min

    Le comble est que les
    Le comble est que les sous-navets soap-opera turcs ont été doublés par des syriens dont le pays subit l’hostilité de la Turquie.

    Bons à rien? Pas vraiment. Nous avons une excellente expertise en matière de manipulation des taux de change (le Dinar est artificiellement maintenue comme une des plus faibles monnaies du Maghreb) et une totale maîtrise des processus de corruption et de népotisme. On nous envie pour cet art de haute VOLée!

    anonyme
    9 mai 2016 - 20 h 56 min

    attention à ne pas trop faire
    attention à ne pas trop faire dans l’autoflagellation, ça détruit le moral de ceux qui bossent et donne du baume au cœur à la vermine du mekhnez

    Nourredin
    9 mai 2016 - 20 h 41 min

    Il faut laisser du temps au
    Il faut laisser du temps au temps… Il faut attendre que deux « vieilles générations de fénéants » trépassent et laissent place à la jeune génération actuelle « plus propre et plus entreprenante » pour se créer UN PAYS, L’ALGERIE DE DEMAIN…

    Anonyme
    9 mai 2016 - 20 h 40 min

    BRAVO
    BRAVO

    mohamed El Maadi
    9 mai 2016 - 20 h 40 min

    Bon a rien ? Vous ne voulez
    Bon a rien ? Vous ne voulez pas vous algerianiser c’est a dire construire un modèle algérien qui nous est propre.

    hyrix
    9 mai 2016 - 20 h 34 min

    Les Algériens eux sont
    Les Algériens eux sont partout à travers le monde, ils occupent des postes importants, dirigent des services financiers, des banques, des services d’hôpitaux des postes universitaires
    Oui les Algériens permettent la formation de milliers d’étudiants dans le monde, soignent des milliers de malades dans les hôpitaux (européens notamment), gèrent l’argent et investissent sur les marchés mondiaux, font de la recherche dans les labo pharmaceutique, de recherche en biologie, en nano-technologie. Les Alhgériens ont des boites, sont PDG même dans la Silicone Valley. Ils inventent et vendent des brevets.
    Oui les Algériens, nés et formés en Algérie, nourris à la kesra et au ben.

    Vous vous trompez mounsieur le journaliste, ce n’est pas qu’ils ne font rien les Algériens, c’est plutôt que au pays ils ne se battent pas pour leur avenir, ni pour améliorer les choses, par contre à l’étranger ils se battent pour monter en grade et assumer des responsabilités. Et ne croyez pas que ce soit facile de se faire une place, partout il faut l’arracher la place, il faut se battre et aller de l’avant.
    la question est pourquoi au pays autant de gens passifs et attentistes, ce sont eux les premiers à râler et à tendre la main pour mendier de l’aide.
    BOUGEZ VOUS !

    benchikh
    9 mai 2016 - 20 h 33 min

    jolie question,et une bonne
    jolie question,et une bonne réponse en même temps,autant que paysan à Constantine,les petits enfants en weekend arrachent les fèves des champs 0 main d’oeuvre chez nous aux alentour de Constantine.Merci l’Europe pour ce matériels agricoles sinon c’est la famine chez nous.

    anonyme dégouté
    9 mai 2016 - 20 h 22 min

    vous oubliez l’appel à la
    vous oubliez l’appel à la prière et la récitation du coran, importés!!! y en a marre de cette dépersonnalisation !!! pourquoi je dois me farcir l’appel à la prière des egypchiens alors que l’appel traditionnel algérien est le chant du paradis ????! quelle inculture cette populace radicalisée, ils vont détruire notre héritage!!!!

    karimdjazairi
    9 mai 2016 - 20 h 06 min

    Le changement ne doit pas
    Le changement ne doit pas venir que du sommet mais également de la base. Le patriotisme ne se limite pas qu au football et à l intégrité du pays, mais également à la manière dont nous pouvons servir le pays.

    Le communisme adopté dans le passé par notre pays, a causé beaucoup de tort dans la société, il n a pas créé seulement la corruption, mais également des générations de « j menfoutistes ».

    Comme l’a si bien dit kennedy : « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays.  »

    Sans cette prise de conscience, nous ne parviendrons à rien et nous n avons pas à nous plaindre, nous n avons aucune excuse. Mais je ne désespéres pas, notre pays regorge de potentiel et le génie algérien qui dans le passé n avait pu s exprimer, est en train de s épanouir.

    La chute du prix du baril de pétrole est une bénédiction, un salut pour notre pays : cette situation a permis justement cette prise de conscience.

    Je parie le génie algérien, capable de faire autant, sinon mieux que les occidentaux.

    Anonyme
    9 mai 2016 - 20 h 04 min

    notre manque de compétence
    notre manque de compétence nous empéche de développer beaucoup de chose et par la méme occasion les entreprises algériennes
    j ai bien peur que d ici 2025 il n y aura plus que 10 entreprises algériennes dans les 150 premières d afrique du nord
    je me demande encore que serait devenu l algerie sans pétrole et sans gaz ainsi que si elle avait dut payé pour son approvisionnement énergétique depuis 1962
    nous n avons aucune aide a attendre de quiconque car le transfert de technologie n existe pas et n existera jamais
    nos dirigeants analphabéte vont nous ruiner au point ou il sera fort malheureusement,très difficile de s en relever .
    les seules véritables solutions ne sont pas populaires donc que faire? une révolution ,a quoi bon ,
    bref ce n est pas a moi d en trouver car l on ne paye pas pour cela.
    il faut savoir que le plus difficile est de se positionnemt dans un cercle vertueux aussi bien technologique ,politique ou économique .

    Abderrahmane Zakad
    9 mai 2016 - 19 h 48 min

    Quel beau texte d’Ait Amara
    Quel beau texte d’Ait Amara !Il a oublié le temestat qui nous fait dormir et en final le coup de pied au derrière ….qui ne viendra jamais parce que personne ne peut lever le pied. C’est fatiguant! Abderrahmane Zakad

    Yacine El Watani
    9 mai 2016 - 16 h 54 min

    Bien noté, cher Ait Amara.
    Bien noté, cher Ait Amara. Nous imitons le mérou. CAD 3/4 de gueule et 1/4 de queue. Caché à longueur d’année dans un trou. S’il bouge c’est pour chercher un autre trou plus grand, car il a grossi.

    lhadi
    9 mai 2016 - 14 h 53 min

    .
    Dans son allégorie des

    .
    Dans son allégorie des métaux, Platon classe des hommes en groupes d’or, d’argent et de plomb.
    .
    Si je fais le parallèle, je dirai que l’Algérie a de l’or dans les compétences qui représentent une mine de théories et de praxis politique.
    .
    Il y a de l’or dans leur brillante intelligence, de l’or dans leur chaleur et leur humanité, de l’or dans leur tolérance et leur générosité, de l’or dans leur loyauté et leur abnégation infaillible.
    .
    Que la ghettoïsation derrière le mur du mépris cesse !!!
    .
    J’invite les algériennes et les algériens à mettre l’intelligence au service de l’action afin que les énergies positives se libèrent de la chape de plomb conservatrice.
    .
    Fraternellement lhadi
    ([email protected];fr)

    toufik
    9 mai 2016 - 14 h 53 min

    vous avez oublier une chose,c
    vous avez oublier une chose,c est que le wahhabisme venu d Arabie occupe les cerveaux de nous jeune gens.

    Omar
    9 mai 2016 - 14 h 42 min

    Sur l’une des affiches qui
    Sur l’une des affiches qui remplissaient les murs de Paris en mai 1968 (Révolution des Jeunes en France), l’on peut lire l’expression suivante :

    JE TRAVAILLE, TU TRAVAILLES, IL TRAVAILLE, NOUS TRVAILLONS, VOUS TRAVAILLEZ, ILS PROFITENT …

    Si l’on faisant la projection de cette expression sur notre situation à nous les Algériens de 2016, cela donnerait :

    JE NE TRAVAILLE PAS, TU NE TRAVAILLES PAS, IL NE TRAVAILLE PAS, NOUS NE TRVAIALLONS PAS, VOUS NE TRAVAILLEZ PAS, ILS TRAVAILLENT ET ILS PROFITENT …

    A méditer, et vivement un rapide réveil de ce CHAUCHEMAR ROSE qui dure depuis des lustres …

    anti infiltrés mekhrebi
    9 mai 2016 - 14 h 37 min

    et voilà un article rêvé pour
    et voilà un article rêvé pour la vermine mokoko qui ne tarde pas dès 10h du matin à montrer le bout de son groin!
    Par Anonyme (non vérifié) | 9. mai 2016 – 10:31
    Par Anonyme (non vérifié) | 9. mai 2016 – 10:26

    bricoleur
    9 mai 2016 - 13 h 43 min

    et dans tout ça,je regrette
    et dans tout ça,je regrette énormément les années 70.

    Anonyme
    9 mai 2016 - 13 h 14 min

    al makla ou l…
    al makla ou l…

    Omar
    9 mai 2016 - 12 h 43 min

    Excellent Article !
    IL NE

    Excellent Article !
    IL NE NOUS RESTE PLUS A NOUS LES ALGERIENS QU’A PRENDRE CHACUN DE NOUS UNE PELLE-PIOCHE, A CREUSER UN TROU ET A NOUS ENTERRER VIVANT !
    Au moins, dans des années, nos corps se transformeront en engrais pour les plantes qui peupleront CETTE TERRE BENITE appelée ALGERIE et qui sera un jour habitée par UN PEUPLE DIGNE DE LA PEUPLER …

    Anonyme
    9 mai 2016 - 12 h 34 min

    ça me rapelle une chanson de
    ça me rapelle une chanson de Bob dylan!!qui dit a peu de choses prés
    la meme chose!

    الهوارية..في فرنسا
    9 mai 2016 - 12 h 33 min

    Si l’Algérie se confine chez
    Si l’Algérie se confine chez elle sans coopérer, elle deviendra un pays minoritaire et, je ne pense pas que le peuple accepterait d’être reclus en autarcie loin de l’emprise occidentale qui privilège ces échanges.
    En tous les cas, les algériens ne sont pas agoraphobes, ils adorent découvrir d’autres espaces lointains que le leur pour s’émouvoir!

    Anonyme
    9 mai 2016 - 12 h 24 min

    Pour dire les choses, je ne
    Pour dire les choses, je ne pense pas que nous sommes des bons a rien, mais que nous sommes pas encore bons a quelque chose.
    .
    La raison incombe a nos familles et nous-memes, nous ne souhaitons pas assez notre propre reussite entre nous, nous sommes pas suffisamment collectif, communautaire. Il faudrait revenir a la notion de tribu au sens positif du terme.
    .
    Mais surtout il faut pousser a la creation d’un systeme educatif algerien pour la survie de l’Algerie, loin de la pagaille egyptienne, frere musulman et wahabite, loin de l’arnaque francaise qui prevoit des ouvertures d’ecoles francaises en Algerie en masse…
    .
    il suffit de voir l’imposture des ecoles francaises dans le monde arabe precisement pour comprendre que si la langue francaise doit etre enseignee dans nos ecoles, il faut rejeter les ecoles francaises en Algerie qui sont un projet politique de captation des enfants des elites algeriennes pour le futur et pour beneficier d’un carnet d’adresses consequent.
    .
    Le temps est a l’ecole algerienne de qualite.

    Anonyme
    9 mai 2016 - 12 h 13 min

    Par karimdjazairi (non
    Par karimdjazairi (non vérifié) | 9. mai 2016 – 12:02
    oui t’as raison on’a ce Nif mais qui sert a rien
    la preuve malgré ce Nif on produit rien et on’attends les autres nation qui n’ont pas de Nif pour se nourrir et se soigner et se loger et et et et n’est ce pas
    quel drôle de Nif on’a

    QUENELLE
    9 mai 2016 - 12 h 13 min

    Je partage les propos du
    Je partage les propos du commentateur qui disait que nous ne sommes que des coq sur . . . !
    Notre ghachi n’a jamais appris à être humble et travailler, depuis 62!
    Tant pis !

    Omarof
    9 mai 2016 - 12 h 06 min

    Que faisons-nous ? :
    « 

    Que faisons-nous ? :

     » Nifisme , hitisme & anti-marocanisme  »

    S.Assyl
    9 mai 2016 - 11 h 55 min

    Monsieur, je pense que vous
    Monsieur, je pense que vous avez oublié ce détail qui fait la big différence: on se délecte chez nous à détruire tous ceux qui veulent faire le contraire de tout ce qui a été souligné dans votre texte.

    Bison
    9 mai 2016 - 11 h 53 min

    Un coq qui chante dans la
    Un coq qui chante dans la merda, d’accord ! Mais, il doit chanter quoi!?

    Voilà un exemple, pas exhaustif!

    One* two three
    One two free
    One two fly
    One two cry

    Tout ça sous le rythme gnawa diffusion !

    Bison
    9 mai 2016 - 11 h 18 min

    « Et nous, que faisons-nous
    « Et nous, que faisons-nous ? »
    M. A.-A.
    ………….

    Oui bonne kestiou!
    Et bien je vais « tenter »une réponse qui n’engage que moi! Ça veut ce que ça vaut!
    Nous nous faisons les coqs !!tout simplement !

    Oui j’entends d’ici certains dire pourquoi un coq, pas un lion ou un fennec (notre emblème) ! Grosse erreur! La réponse je l’ai empruté â Coluche : » le coq est le seul animal capable de chanter en ayant les pieds dans la merde !! Il disait des francais pour expliquer pourquoi ils ont choisi le coq comme leur animal emblématique !! Et bien il faut reconnaître que les francais n’ont pas le droit! C’est a nous qu’il doit revenir de dtoit! Et pour cause, On a plus d’arguments a faire valoir que les français! On peut leur refourguer le fennec avec un chargement de sable pour qu’il ne soit pas dépaysé, mais le COQ on le veut et on le vaut bien! C’est mon argument ! Oui madame! One two three…

    karimdjazairi
    9 mai 2016 - 11 h 02 min

    Je ne connais pas un seul
    Je ne connais pas un seul pays au monde qui se suffit à lui même, tout est basé sur les échanges. Les etats occidentaux ont des industries un savoir faire, mais il n ont pas la matière, les pays du sud, ont la matière mais n ont pas les industries.

    Il y a certes des exceptions à la règle, et je suis convaincu que l Algérie dispose de potentialités et de génie humain qui sont à même de basculer notre pays, parmi les grands.

    Et puis les algériens, ont bien quelque chose qu’on trouver rarement ailleurs : le Nif !

    lyes2993
    9 mai 2016 - 10 h 55 min

    cher M. Aït Amara, peut-être
    cher M. Aït Amara, peut-être qu’il conviendrait de changer d’angle de vue ! essayez de voir le verre à moitié plein au lieu de nous servir les mêmes rengaines du verre à moitié vide ! Vous verrez la vie différemment ! par ailleurs, qui a dit que l’Algérie était un pays développé au sens Occidental bien sûr ? Il faut arrêter de manipuler les esprits en voulant absolument faire croire que l’ALgérie ne produit rien ! c’est faux et archi faux ! ne pas produire assez pour exporter ne veut pas dire ne pas produire ! L’ALgérie est surtout minée par les discours pessimistes et creux sur sa capacité à créer ou produire ou innover ! les médias ont aussi leur part de responsabilité partagée avec les fameux gouvernants dont sous-entendez la pleine responsabilité ! Servir ces discours négatifs ne servent qu’à encourager la passivité de notre jeunesse ou à la pousser à rejoindre l’étranger ! c’est bien de jouer aux opposants c’est bien quand c’est constructif sinon c’est de la perte de temps pour tout le monde ! la vertu du mot patriote a perdu de sa valeur …

    Oracle
    9 mai 2016 - 10 h 45 min

    nos Toubibs, nos chercheurs,
    nos Toubibs, nos chercheurs, nos profs, nos ingénieurs, nos athlètes sportifs, nos artistes, nos jeunes ….. il y a quelques temps ils n’étaient acceptés que parce-qu’ils poussaient les salaires vers le bas.

    Aujourd’hui même avec des salaires bas ils ne sont pas acceptés, car dans leurs têtes ils transportent un dispositif installé par le pouvoir et qui constitue un danger réel pour les sociétés Européennes.

    Anonyme
    9 mai 2016 - 10 h 39 min

    Que voulez-vous faire de ce
    Que voulez-vous faire de ce monde dirigé par un fantôme …des partis hanounistes expert en schlitta
    Couleur or …lorsque un drebki venu d’ailleurs est considéré nimber one au parti historique de Abane…
    Mr Amara cest des signes tout ca mais les jours à venir sont noirs anthracite …la prédilection d’un grand économiste qui a vu juste au sujet du pays de Chavez …

    slam
    9 mai 2016 - 10 h 00 min

    La réponse est simple : Nous
    La réponse est simple : Nous sommes juste des Rentiers. Nous vivons d’une richesse que nous ne produisons pas.

    Alors, à chaque petit souci, nous nous tournons vers les « souloutates el ma3niya » (les autorités concernées) pour régler nos petits et grands problèmes.

    Nous avons pris exemple sur les socialistes de l’Est d’abord mais ça a foiré, puis sur nos frères Libyens, qataris, saoudiens et consorts qui vivent à l’ombre de leurs puits de pétrole au lieu de suivre les pays qui vivent du fruit de leur labeur.

    Quand la rentre finira, c’est pour bientôt, nous nous réveillerons et nous retrousserons nos manches pour survivre, juste survivre dans un monde implacable.

    Mais le réveil sera dur !

    lhadi
    9 mai 2016 - 9 h 56 min

    .
    Si le grand poete indien

    .
    Si le grand poete indien Tagore vous lisez, il vous inviterait, comme modestement votre laudateur, « de ne pas pleurez d’avoir perdu le soleil, les larmes vous empêcheront de voir les étoiles. »
    .
    Il vous, nous invitera « à sentir les étoiles qui palpitent en lui, le monde qui jaillit dans sa vie comme une eau courante, les fleurs qui s’épanouissent dans son être, tout le printemps des paysages et des rivières qui monte comme un encens dans son coeur et le souffle de toutes les choses qui chantent dans ses pensées comme une flute. »
    .
    À méditer.
    .

    Fraternellement lhadi
    ([email protected]

    Abou Stroff
    9 mai 2016 - 9 h 52 min

    « Des bons à rien? » titre M.
    « Des bons à rien? » titre M. A. A..
    ERREUR d’appréciation monumentale!
    en effet, je l’ai souvent écrit: le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation et dont le parrain du moment est leur bienaimé fakhamatouhou assis nous a réduit de simples tubes digestifs et rien d’autre.
    conclusion imparable: nous ne sommes pas des « Des bons à rien ». nous savons ingurgiter ce qu' »on » (c’est à dire, tous les pays mentionnés par M. A. A.) nous propose d’ingurgiter et nous savons, sans aucun doute, déféquer.
    d’ailleurs, c’est parce que notre existence se réduit ou a été réduite à deux fonctions (ingurgiter pour ensuite déféquer) et à rien d’autre que nous avons perdu toutes les caractéristiques des êtres humains.
    en effet, « On peut distinguer les hommes des animaux par la conscience, par la religion et par tout ce que l’on voudra. Eux-mêmes commencent à se distinguer des animaux dès qu’ils commencent à produire leurs moyens d’existence,… » (K. Marx).or jusqu’à preuve du contraire, nous sommes loin d’avoir atteint ce stade.
    moralité de l’histoire: les propos que j’avance permettent, peut être d’expliquer pourquoi nous acceptons d’être dirigés par un fantôme autour duquel gravitent un nombre impressionnant d’animaux à deux pattes lui servant de serpillère.

    fodil
    9 mai 2016 - 9 h 44 min

    @Ait Amara
    merci je n´ai

    @Ait Amara
    merci je n´ai jamais autant ri/pleuré
    you just made my day!!!!!!!!!!!!

    abdel
    9 mai 2016 - 9 h 39 min

    A QUOI A SERVI DONC 7ans de
    A QUOI A SERVI DONC 7ans de lutte si non a a adopter des cultures importées d’ailleurs!!!!!!!

    Anonyme
    9 mai 2016 - 9 h 31 min

    c’est pour ça on’est une
    c’est pour ça on’est une puissance régionale hhhhhhhhhhhhhhhh n’est ce pas ya sellal
    aprés la lecture de cet article est ce que on doit pleurer ou rire ??????????????? merci boutef merci sellal de nous avoir humilié et devenu la risée du monde

    Anonyme
    9 mai 2016 - 9 h 26 min

    et les marocains gérent
    et les marocains gérent l’etat algerien
    ils sont ou les vrais patriotes algeriens pour gérer le pays une question très difficile a répondre

    Anonyme
    9 mai 2016 - 9 h 03 min

    Nous ? Hé bien nous ne
    Nous ? Hé bien nous ne faisons rien ! nous avons Aït Amara , le génie des alpages ,grâce à lui nous n’avons besoin de personne sur cette planète ,nous produisons tout. Si quand même et Ait Amara ne le signale pas parce qu’il est pudique, le pognon , le pognon que nous offrons gracieusement à tout ces gens parce qu’ils nous offrent tout gratuitement .

    الهوارية..في فرنسا
    9 mai 2016 - 9 h 00 min

    Bravo!!! les algériens sont
    Bravo!!! les algériens sont les meilleurs citoyens du monde, ils contribuent à altermondialisation économiques et sociales de ces pays
    Nous sommes pas des bon à rien, puisque nous exportons, nos Toubibs, nos chercheurs, nos profs, nos ingénieurs, nos athlètes sportifs, nos artistes, nos jeunes, pour ces bons à rien qui se la coule douce sous les cocotiers des îles Maurice et des Seychelles

Les commentaires sont fermés.