Ramadhan : retour en force des migrants subsahariens

61938.jpg

Les migrants subsahariens reviennent en force en Algérie. On les trouve presque partout. Certains demandent de l’aumône sur la route, avec souvent des enfants de bas âge. D’autres préfèrent aller travailler dans les nombreux chantiers qui existent à travers le territoire national. Ces migrants sont particulièrement nombreux durant ce mois de Ramadhan. Il n’y a pas de chiffres officiels. Mais ils sont partout dans nos villes. Un phénomène qui demeure difficilement explicable. De l’autre côté, les migrants ou réfugiés syriens, c’est selon, deviennent très rares. Du moins, on les voit plus comme avant, entassés dans des endroits de nos villes ou occupant des artères entières pour demander de l’aide des cœurs charitables. Que s’est-il passé ? Sont-ils retournés chez eux ? Peu probable, surtout quand on voit ce qui se passe dans leur pays. Ils sont allés dans des centres d’accueil aménagés par l’Etat et le Croissant-Rouge algérien spécialement pour eux ? Peut-être, car il fait chaud en ce mois de Ramadhan. Le retour des migrants subsahariens confirme ainsi que l’Algérie n’est pas seulement un pays de transition, mais une terre d’accueil de ceux qui cherchent à travailler. Il faut dire que ces dernières années, Alger, par exemple, a accueilli beaucoup de migrants africains et syriens. Certains ont fui des zones de conflits ou des guerres carrément. D’autres ont fui la misère et la pauvreté. Dans un entretien accordé récemment à Algeriepatriotique, Mme Saïda Benhabylès, présidente du Croissant-Rouge algérien, a assuré que l’Algérie a été déclarée capitale de l’humanitaire en raison du nombre de réfugiés qu’elle a accueillis ces dernières années. Cette situation est induite par les conflits qui sont à nos portes. «Les exemples ne manquent pas, à commencer par la Somalie, l’Irak, la région du Sahel, la Syrie, le Mali et les tentatives de déstabilisation de l’Algérie», a souligné Mme Benhabylès. Elle estime qu’il faudrait s’attaquer à l’origine du mal. «Il faudrait sanctionner et mettre fin à ces actes irresponsables. Nous, au Croissant-Rouge, nous faisons le maximum. Et quand je vous ai dit qu’Alger a été déclarée capitale de l’humanitaire, ce n’est pas par hasard ; c’est une considération pour tout ce que l’Algérie a fait et continue de faire pour les réfugiés, surtout ces dernières années. L’Etat algérien a respecté la dignité de ces gens-là. Dans les rues, vous ne voyez pas de gens malades. Ils se soignent gratuitement», avait-elle assuré. «A Tamanrasset, où se trouve la plus forte concentration de réfugiés, j’ai passé une semaine au milieu de ces réfugiés. Je leur ai offert un déjeuner. Ils étaient, à peu près, 600 migrants. J’ai fait le tour de table et discuté avec eux. Je suis partie à l’hôpital. J’ai discuté avec eux là-bas aussi. Ils m’ont dit qu’ils étaient bien soignés. Il y a même des Maliens qui, ne pouvant être soignés à Tamanrasset, se sont rendus à Alger. J’ai consulté les dossiers des malades migrants», avait-elle insisté, affirmant que des malades dont les pathologies ne peuvent être soignées à Tamanrasset sont évacués par avion. Il y a eu, selon elle, quelques cas de sida. «Des traitements, onéreux, leur sont fournis gratuitement. Il y a des malades qui viennent du Mali et du Niger pour se faire soigner, mais qui rentrent chez eux. Il y a des femmes enceintes qui viennent accoucher à Tamanrasset et repartent chez elles également. Quand le représentant de l’ambassade des Etats-Unis et l’ambassadeur du Japon sont partis là-bas et ont consulté les dossiers médicaux des migrants, ils sont restés bouche bée», avait-elle poursuivi pour donner une idée sur les efforts de l’Etat algérien envers les réfugiés africains et autres. Pour Mme Benhabylès, l’Algérie fait ce qu’elle peut. Mais cela ne suffit pas. Il faut donc que la communauté internationale prenne ses responsabilités et, pour ce faire, il faudrait qu’elle mette fin à l’utilisation des armes et de la force pour régler les problèmes. «Qu’elle mette fin à l’ingérence», avait-elle conclu. L’Algérie va donc continuer à recevoir de migrants africains tant que la situation dans leur pays ne revient pas à la normale et tant que leur économie ne génère ni emplois ni richesses.
Sonia Baker

Comment (23)

    anonyme
    15 juin 2016 - 20 h 41 min

    @mehdi mountather…, ce ne
    @mehdi mountather…, ce ne sont pas les fellahs les pauvres qui augmentent les prix mais les intermediaires les parasites qui ne savant ni planter ni récolter ni rien faire à part spéculer pour gagner de l’argent de façon immorale , Dieu préserve nos champs ya mehdi qui attend la livraison d’une cervelle!




    0



    0
    zarzor
    15 juin 2016 - 15 h 17 min

    Et Boko haram ,ne vous dit
    Et Boko haram ,ne vous dit rien ??




    0



    0
    mehdi mountather
    15 juin 2016 - 13 h 08 min

    L’augmentation des prix
    L’augmentation des prix pendant le mois de Ramadhan est un crime aux fellahs et aux commerçants de baisser les prix aujourd’hui pour éviter fin leurs fin et la fin de leurs champs par ces punitions d’ALLAH les inondations les grêlons les tornades tempête de sable mortel vent violent violent feu de forêt les palmiers kifkif les foudres les accidents de la route arrêt cardiaque incendie maison et usine aux terroristes de poser leurs armes pour éviter la mort par balles et bombardement.




    0



    0
    Kahina
    15 juin 2016 - 13 h 07 min

    On joue avec la sécurité des
    On joue avec la sécurité des citoyens et du pays. GRAVE!!!!




    0



    0
    zarzor
    14 juin 2016 - 23 h 41 min

    l’Algérie aussi recoit sa
    l’Algérie aussi recoit sa part de misere africaine ,plutôt sioniste.
    Apparemment tout va bien on en parle pas assez ,et pourtant…..
    c ‘est une bombe atomique contre nous tous ,téléguidée par les cosmopolites
    mais qui va reagir ??? dama falwad !!




    0



    0
    HACENE
    14 juin 2016 - 21 h 02 min

    HORRIBLE
    HORRIBLE




    0



    0
      Rafika
      16 juin 2016 - 19 h 01 min

      Il faut durcir le ton avec
      Il faut durcir le ton avec ces gens, ça suffit, on n’a plus envie de les voir ternir nos villes!!!!




      0



      0
    hacene daho
    14 juin 2016 - 20 h 59 min

    la mendicite est horrible
    la mendicite est horrible punis par la loi




    0



    0
    Algérie avant tout
    14 juin 2016 - 19 h 13 min

    Il faut aussi surveiller les
    Il faut aussi surveiller les mokokos qui ont frappé en Europe, l’un deux vient de récidiver l’assassinat des 2 policiers français aujourd’hui a été commis par un marocain, comme le confirme cet article.
    —————————–

    Larossi Abballa, 25 ans, a été identifié comme l’auteur du double meurtre survenu ce lundi 13 juin 2016 dans les Yvelines. Français originaire du Maroc, l’homme était connu des services de police français.

    Abattu par les forces de l’ordre après avoir tué un commandant de police et sa compagne, au nom de l’organisation Etat islamique, ce lundi 13 juin 2016, dans les Yvelines, Larossi Abballa faisait déjà part en 2011 de sa volonté de passer à l’acte, ont indiqué plusieurs sources policières. A l’époque, le jeune homme avait été interpellé pour son implication dans une filière djihadiste active au Pakistan et en Afghanistan. Qui est Larossi Abballa ?
    Né à Meulan-en-Yvelines le 28 mars 1991, musulman pratiquant, Larossi Abballa se fait d’abord connaître des services de police pour des faits mineurs de petits larcins. Selon le juge Marc Trévidic qui l’a mis en examen, il n’a que 20 ans lorsqu’il est arrêté en mai 2011 avec des amis des Mureaux et de Mantes-la-Jolie. Il fait alors partie d’une cellule qui recrute des candidats cherchant à s’entraîner au combat au Pakistan et en Afghanistan. Deux membres de cette filière sont d’ailleurs arrêtés à leur descente d’avion à l’aéroport de Lahore, où ils comptaient rencontrer un responsable d’Al-Qaïda.
    AFRIK.COM




    0



    0
    Ain el berda
    14 juin 2016 - 18 h 51 min

    AP OU SONT PASSER LES
    AP OU SONT PASSER LES MESSAGES. LE NOMBRE DE MESSAGES EST 9 , MAIS RIEN EST VISIBLE!




    0



    0
      viva ain berda
      14 juin 2016 - 20 h 35 min

      même sans les lire je les
      même sans les lire je les trouve très bien vos messages, j’adore ce que vous écrivez!




      0



      0
    anonyme
    14 juin 2016 - 18 h 44 min

    Ce sont des population en
    Ce sont des population en souffrance.
    l’ETAT doit s’occuper des enfants des migrants.
    L’ETAT doit scolariser ses enfants qui traînent dans nos rues.
    C’est très triste…..
    Un peu d’HUMANISME chers patriotes.




    0



    0
      Massinissa
      15 juin 2016 - 23 h 32 min

      Leurs places est dans leurs
      Leurs places est dans leurs pays. L’Algérie n’a pas provoqué de guerre en Afrique noir. L’Algérie n’a jamais colonisé ni pillé de pays d’Afrique noir comme l’AFrance.




      0



      0
    zarzor
    14 juin 2016 - 18 h 15 min

    « Laissez les

    « Laissez les
    l’Algérie manque de démographie »




    0



    0
    mohamed el Maadi
    14 juin 2016 - 17 h 04 min

    C’est le ramadan laissons les
    C’est le ramadan laissons les en paix jusqu’à la fin du mois sacré et ensuite prenons les mesures adéquates pour rapatrier ces gens dans leur pays.




    0



    0
      Rafika
      16 juin 2016 - 19 h 19 min

      Celui qui voudrait pleurer
      Celui qui voudrait pleurer sur le sort qu’il aille demander leurs droits à leurs chefs, que ces algériens qui s’apitoient sur ces envahisseurs qu’ils fassent le métissage avec eux dans leurs pays

      Ils ont terni l’image du pays, nous un groupe d’étudiants on pleure l’Algérie envahi par de faux mendiants, croyez moi ils sont rusés et aiment la vie facile

      Débarrassez notre pays de ces gens !!!!! ces grands agresseurs sortiront bientôt leurs griffes sur vous




      0



      0
    ****CAPTAINE ALGERIA****
    14 juin 2016 - 16 h 54 min

    QUE L’ALGERIE MENACE ET
    QUE L’ALGERIE MENACE ET SANCTIONNE LEURS CHEF D’ÉTATS POUR CETTE INVASION PLUS QUE DOUTEUSE !
    En attendant ils faut les renvoyer chez eux !
    La stabilité, la sécurité de l’Algérie ne se marchande pas et ceux qui disent le contraire ne sont que des non Algériens et parazite sur ce site.
    Vive l’Algérie !




    0



    0
    NETTOYAGE SECURITAIRE !!!
    14 juin 2016 - 16 h 48 min

    Ils parait que c’est l’EUROPE
    Ils parait que c’est l’EUROPE qui se débarrasse d’eux avant même qu’ils y arrivent en les dirigeants subtilement en ALGÉRIE, c’est fort possible alors préparer vous aux pire on veut bien les acceuillire mais notre pays n’est pas un pays sur à cause du terrorisme et enfin que faire des pauvre Algériens qui avec trops de fièrte ne se déclarent pas comme pauvre et soufre en silence et pour finir l’Algérie ne peu pas acceuillir toute l’Afrque ils nous faut filtrer tout cela pour la santé et la sécurite de tout les ALGERIENS car les francais et Amériquain envoi dans ce lot du mercennaires daech et du BOKO HARAM infiltrés




    0



    0
    USMS
    14 juin 2016 - 11 h 03 min

    « l’Algérie a été déclarée
    « l’Algérie a été déclarée capitale de l’humanitaire », c’est très bien de claironner cela à la face du monde. Mais, Mme BENHABYLLES mesure-t-elle la menace qui pèse sur le pays. Un fait révélateur (voir compétition ou le buteur)s’est produit cette semaine à SETIF. Des représentants de l’équipe sud-africaine qui doit rencontrer l’ESS sont venus à SETIF incognitos, ont visités le stade du 8 mai, les hôtels etc… sans que personne ne s’en rende compte. S’il n’y avait pas la présence massive d’africains subsahariens dans la ville, leur présence ne serait pas passée inaperçue. MESUREZ-VOUS LE DANGER POUR LE PAYS SI AU LIEU D’UNE DELEGATION SPORTIVE QUI S’EST BALLADEE COMME FI DAR KHALI MOUH, IL SE SERAIT AGIT DE TERROS. IL FAUT METTRE FIN A CETTE INVASION.




    0



    0
      Ain el berda
      14 juin 2016 - 11 h 54 min

      Mais va te soigner TU DOIS
      Mais va te soigner TU DOIS AVOIR UN PROBLEME MENTAL ET CERTAINEMENT TU HABITE L ETRANGER ET VOUS VOULEZ ENCORE UNE FOIS NOUS APPRENDRE LES MAUVAISE VALEURE DE TON PAYD D ACCEUIL..RESTE ASSURER NOUS NE VOULONS PAS DE SES VALEURES TOTI CACA QUI PEUT ETRE T IMPRESSIONE.
      SI TU ES EN ALGERIE TU DOIS ETRE IMPRESSIONER PAR LES TERRORISTES FRANCAIS ET LES RACISTES FRANCAIS ET EUROPEENS…
      ECOUTE MOI BIEN EN ALGERIE ON A DES VALEURES ANCESTRALE QUE NI TOI NO QUELQU UN COMME TOI NE PEUT EFFACER DANS MON PAYS..JE REPETE NOUS AVONS NOS REGLES ET NOS VALEURES QUI SONT DEUXIEME A PERSONNE.
      …SOYONS PLUS GRAND QUE LES DEFIS QUE NOUS ABONS DEVANT NOUS. NOUS, NOUS LES ALGERIENS PLUS GRANDS QUE LES HAINES DE L AUTRUI. NOUS SOMMES GRAND , GENEREUX ET HUMANITAIRE…..NE COPIONS JAMAIS LES RACISTES ET TERRORISTES D AILLEURE.
      VIVE L ALGERIE MON PAYS AVEC UN GRAND COEUR,,! VIVE L ALGERIE QQUI OFFRE DE L ESPOIRE …
      SALAM ET SAHA FTOURKOUM




      0



      0
        slimen
        14 juin 2016 - 14 h 07 min

        bravo belle reponse, il faut
        bravo belle reponse, il faut eviter de reprendre les theses qui qualifient les plus vulnérables de parasites ou nuisibles
        c’est effectivement un discours occidental qui consiste à stigmatiser les plus faibles et biensur à glorifier les forts
        l’Algeries ne pourra bien entendu acceuillir toutes la misere qui l’entoure alors quelle est face à sans doute la plus grave crise économique de son histoire recente mais elle se doit d’aider au maximum les plus pauvres

        c’est l’Algerie qu’on aime,




        0



        0
        Algérie avant tout
        14 juin 2016 - 14 h 39 min

        N’importe quoi la sécurité du
        N’importe quoi la sécurité du pays passe avant tout, les immigrants illégaux sont un grand danger pour la stabilité sécuritaire, sociale, économique. Tu n’es pas algérien tu n’es qu’un minable mokoko qui vient donner des leçons aux algériens sur leur propre site. Nous devons faire appliquer la Loi les immigrants illégaux pour des raisons de pauvreté ou de guerre doivent être dans des camps et contrôlés en attendant de les renvoyer dans leur pays d’origine si ils sont de faux réfugiés qui viennent envahir nos rues, nos villes, nos villages pour le comptes d’organisations criminelles subsahariennes qui font de ces envahisseurs sahéliens un busines, ils envoient des dizaines de milliers de nigériens maliens et de ressortissants d’autres pays africains, en Algérie pour en faire des mendiants professionnels, des trafiquants de drogue, d’armes, des esclaves sexuels, ces gens rentrent dans le pays illégalement et peuvent apporter de toutes de maladies. Il faut un contrôle de ces illégaux dans des camps bien contrôlés et ou il y a une prise en charge alimentaire et médicale. À moins que tu sois un de ces trafiquants qui fait de l’argent sur la misère, ou un mokoko je ne vois pas comment un vrai algérien ose tenir le language stupide que tu tiens.




        0



        0
        Malika
        14 juin 2016 - 15 h 36 min

        USMH a parfaitement raison.
        USMH a parfaitement raison. Il faut protéger le pays car ces invasions sont peut être de mauvaise augure. On ne quitte pas son pays comme celà il faut qu’ils défendent leur territoire avant tout au lieu de migrer.




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.