La France regroupe les sépultures européennes en Algérie

72446.jpg

Les autorités françaises ont décidé d’organiser le regroupement des sépultures européennes en Algérie. Tous les cimetières qui se trouvent dans une dizaine de wilayas sont concernés par cette opération de regroupement. Dans un arrêté ministériel, les autorités françaises donnent aux familles pouvant justifier par tout moyen de la sépulture de parents dans les cimetières européens en Algérie un délai de six mois pour faire savoir au consul général territorialement compétent si elles souhaitent effectuer le transfert en France, à leurs frais, des restes mortels de leurs défunts. «Les informations relatives aux modalités de ce transfert font l’objet d’une fiche technique que les familles mentionnées à l’article 2 du présent arrêté peuvent obtenir en se mettant en rapport avec le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, direction des Français à l’étranger et de l’administration consulaire, la sous-direction de l’administration des Français, les consuls généraux de France en Algérie. Le directeur des Français à l’étranger et de l’administration consulaire, l’ambassadeur de France en République algérienne démocratique et populaire, le consul général de France à Alger, le consul général de France à Annaba et le consul général de France à Oran sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française», ajoute-t-on. Ainsi, la France va effectuer un regroupement en tombes collectives ou ossuaires, selon le cas, de sépultures européennes en Algérie. Une liste exhaustive de cimetières concernés a été donnée. A Alger, par exemple, les cimetières chrétiens de Birkhadem et de Bir Mourad Raïs seront regroupés dans celui de Kouba. Ceux de Aïn Defla, Khemis-Meliana et Miliana seront regroupés au chef-lieu de la commune de Aïn Defla. Ceux de Guelma et d’Oued Zenati seront regroupés dans la commune de Guelma. Les cimetières de Aïn Arbaa et de Tamzoura vont être regroupés au chef-lieu de Aïn Témouchent. L’opération va toucher également Oran, Annaba, Biskra, Sétif, Oum El-Bouaghi, Tizi Ouzou, Ghardaïa, Bejaïa, Djelfa, Blida, M’sila, Béchar, Tiaret, Tlemcen, Relizane et Mascara. Ce regroupement des sépultures dans certains cimetières vise visiblement à réduire le coût de l’entretien des nombreux cimetières chrétiens en Algérie. Il faut souligne que la France est le principal pays qui s’occupe de l’entretien des cimetières chrétiens en Algérie.

Sonia Baker

Comment (11)

    RAYES EL BAHRIYA
    26 juin 2016 - 17 h 56 min

    Meme leur mémoires d’outre
    Meme leur mémoires d’outre tombes ne sont pas ignorées dans l’Espoir de revenir un jour, nous recoloniser, si ce n’Est deja fait avec les ministres harki de la trempe de bouchouareb . les morts reviennent cette semaine.




    0



    0
    Khelfane
    26 juin 2016 - 11 h 47 min

    N’est ce pas Giscard d
    N’est ce pas Giscard d’Estaing qui prônait le regroupement familial et stoleru la prime de retour?

    On pourrait faire un échange d’ossements.!!!!

    En France il faudra d’abord draguer la Seine,la Loire et le Rhône

    Et les culs bas de fosses des prisons et des commissariats……




    0



    0
    TheBraiN
    26 juin 2016 - 10 h 24 min

    La logique et le bon sens
    La logique et le bon sens auraient voulu que ces cimetières soient entretenus par les autorités Algériennes et que ce soit aux autorités Algériennes de décider du transfert ou non en cas de demande des familles et ayant-droits .

    Un peu bizarre toute cette histoire !!

    Mais enfin , du moment que la France semble faire comme chez elle et que personne ne réagit !




    0



    0
    zatout
    26 juin 2016 - 9 h 09 min

    les cimetières des algériens
    les cimetières des algériens sont dans le même états.et pourtant leurs rejetons sont toujours en place. j’étais obligé de chercher la tombe de ma mère dans une foret de bouteille plastique.et d’herbe envahissante.la mairie de skikda ne fait rien pour nos morts. imaginez les gens qui sont partis depuis 62




    0



    0
    Caramel
    26 juin 2016 - 6 h 34 min

    Réponse à monsieur Bekaddour
    Réponse à monsieur Bekaddour mohamed: je vis en France alors il est plus simple pour moi de me convertir chrétien et abondonner ma religion musulmane c’est ce que vous voulez dire . Pas de chance je ne change ni ma nationalité ni ma religion même si je suis enterré n’importe où. Mais je respecte les morts de toutes nationalités qui sont enterré en Algérie.




    0



    0
    Anonymous
    25 juin 2016 - 23 h 46 min

    même morts c’étaient des
    même morts c’étaient des algeriens ;pourquoi les deranger ?
    au contraire faites quelque chose pour les laisser se reposer en paix ,pour l’eternité ;
    les sepultures des autres algeriens sont dans le meme etat d’abandon ;
    on ne respecte plus rien ,meme les morts ;honte à vous !




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    25 juin 2016 - 20 h 31 min

    Il eut été plus simple pour
    Il eut été plus simple pour eux de se convertir à l’islam coranique… Voilà ce qu’il en coûte d’être trompé !




    0



    0
    Anonymous
    25 juin 2016 - 19 h 14 min

    Allez ceux qui ont fait de la
    Allez ceux qui ont fait de la guerre d’Algérie un fond de commerce, ne laissez rien passer, sortez l’arsenal, ne laissez rien ! Ali La pointe, le napalm, Chouhada, …. comment ça ? ils viennent chercher les cendres des anciens colons dont les tombes sont systématiquement laissées à l’abandon quand elles ne sont carrément pas profanées par les clochards et ils veulent toutes les rassembler à Alger pour faire un cimetière-qu’il vont encore transformer en un endroit beau, joli, gigantesque et sans aucun doute, avec internet, très fleuri puisque ça pourra désormais se faire à distance et bien sûr très bien protégé ! ça va encore devenir un lieu à travers le colonialisme va se poursuivre d’une façon !




    0



    0
    Lyes Oukane
    25 juin 2016 - 19 h 02 min

    Ceux qui ont voulu se faire
    Ceux qui ont voulu se faire enterrer en Algérie voulaient qu’il en soit ainsi . Ils avaient l’Algérie dans les tripes et n’auraient jamais quitté notre pays ,même morts . Regarder Roger Hanin ,c’est pas le fric et les connaissances qui lui manquaient pour se faire enterrer au Père Lachaise et pourtant ,il a refusé Israël et la France comme dernières sépultures . Il a choisi l’Algérie .

    Cette invitation française à faire rapatrier ses morts n’est que du pipeau . juste pour diminuer les frais et ramasser un petit pactole provenant des autres pays européens  » Je m’occupe de vos aïeux mais vous continuez à passer à la caisse et si vous voulez faire revenir les vôtres en France ou chez vous eh bien c’est à vos frais  » . Un vrai piège à cons !




    0



    0
    Anonymous
    25 juin 2016 - 18 h 08 min

    Un respect pour les morts ne
    Un respect pour les morts ne va pas t’étouffer quelque soit leurs pays




    0



    0
    Anonymous
    25 juin 2016 - 16 h 25 min

    bon débarras !
    bon débarras !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.