Issad Rebrab : «Nous avons sauvé des entreprises européennes grâce à nos investissements en Algérie»

Issad Rebrab. New Press

Le magnat de l’agroalimentaire, Issad Rebrab, a affirmé qu’«en reprenant un certain nombre d’entreprises françaises qui ont déposé leur bilan au niveau des tribunaux, nous avons pu, dans le cadre de la colocalisation, non seulement les remettre en marche, mais les développer et leur donner une plus forte croissance». Le patron de Cevital, qui s’exprimait aux rencontres économiques d’Aix-en-Provence, dans le sud de la France, a souligné que le sauvetage de ces entités économiques européennes – deux en France et deux autres en Italie – a été rendu possible «grâce, aussi, à une coopération avec des entreprises que nous avons développées en Algérie». «En reprenant les avantages comparatifs que nous avons eus en France et ceux que nous avons en Algérie, nous avons pu recréer de grands groupes très compétitifs au niveau mondial», a soutenu Issad Rebrab, lors de cette rencontre qui avait pour thème «les formes de puissance de demain».

L’homme d’affaires, qui a été présenté comme «le premier contributeur au budget algérien», a cité l’exemple des sociétés Oxxo, spécialisée dans la fabrication de fenêtres à double vitrage, reprise par Cevital en 2013, et la société d’électroménager Brandt. «Aujourd’hui, Oxxo a renoué avec les bénéfices et a créé de nouveaux emplois», a relevé Issad Rebrab. «Nous avons aussi repris la société Brandt. Sans les investissements que nous avons créés en Algérie, nous n’aurions pas pu sauver cette société», a-t-il noté, insistant sur le fait que cela a pu être réalisé «grâce aux activités que nous avons resituées en Algérie et qui étaient délocalisées en Asie et dans certains pays de l’Est». «Nous avons pu sauver le groupe Brandt en France et au niveau mondial en investissant dans des sociétés robotisées», a-t-il expliqué.

A la question «comment voyez-vous les composantes de la puissance ?», le patron de Cevital a indiqué que «la puissance des pays de demain, c’est leur capacité à innover et à développer une économie de la connaissance». «Pour y parvenir, a-t-il dit, il faut investir massivement dans l’éducation de qualité de la population afin de développer des talents», ajoutant qu’il faut aussi investir dans la recherche et développement. «Ce sont les talents qui vont permettre aux pays le développement permanent de l’économie de la connaissance. A partir de là, tous les rêves sont permis», a encore affirmé Issad Rebrab, qui estime qu’«avec la puissance technologique et financière, on peut construire aussi une puissance militaire et avoir le leadership au niveau régional, voire mondial». Pour lui, le développement économique, le développement des exportations, l’excédent de la balance des paiements, l’économie florissante, la puissance financière et une monnaie forte sont les facteurs qui constituent la puissance de demain. «Tout cela suppose une vision, une bonne gouvernance, la transparence, la confiance, la liberté des initiatives, la liberté d’expression et un Etat de droit», a conclu Issad Rebrab.

Karim Bouali

Comment (80)

    Tonton213
    21 juillet 2017 - 18 h 55 min

    Pour les ignares qui prétendent que Rabrab profite du monopole sur l’huile, je leur rappelle qu’il existe sur le marché au moins 5 marques: Safia l’ex. sogedia vendue au Dinar symbolique à la famille Koninef, amie des Bouteflika ; La Belle d’un autre ami du Clan; Afia du Saoudien Savola; une autre marque associée à Lesieure; etc.
    En sauvant un millier d’emploi en France (rachat de Brandt et son millier de brevets), il en crée 7000 postes de travail à Sétif.

    Anonymous
    22 juillet 2016 - 1 h 53 min

    Issad Rebrab : «Nous avons
    Issad Rebrab : «Nous avons sauvé des entreprises européennes grâce à nos investissements en Algérie»

    Le peuple algérien: (( Vous etes très compétent, et très puissant, vous devriez, par nationalisme,
    Sauver de nombreuses entreprises algériennes,…..très, très mal gérées, et …..en voie de faillite))

      wardia
      22 juillet 2016 - 11 h 29 min

      Comment voulez vous qu il
      Comment voulez vous qu il sauve des entreprises Algerienne puisqu on l empeche meme d investir. Dans un pays qui se respect, cet homme serait porter tres tres haut. Chez nous on s applique a le casser

      salim salim
      22 juillet 2016 - 14 h 27 min

      Faudrait d’ abord qu’ on lui
      Faudrait d’ abord qu’ on lui permette d ‘acquérir des entreprises Algériennes même en difficultés pour les sauver. Le cas de l ‘entreprise El khaber en est un exemple.

    Anonymous
    22 juillet 2016 - 1 h 53 min

    Issad Rebrab : «Nous avons
    Issad Rebrab : «Nous avons sauvé des entreprises européennes grâce à nos investissements en Algérie»

    Le peuple algérien: (( Vous etes très compétent, et très puissant, vous devriez, par nationalisme,
    Sauver de nombreuses entreprises algériennes,…..très, très mal gérées, et …..en voie de faillite))

      wardia
      22 juillet 2016 - 11 h 29 min

      Comment voulez vous qu il
      Comment voulez vous qu il sauve des entreprises Algerienne puisqu on l empeche meme d investir. Dans un pays qui se respect, cet homme serait porter tres tres haut. Chez nous on s applique a le casser

      salim salim
      22 juillet 2016 - 14 h 27 min

      Faudrait d’ abord qu’ on lui
      Faudrait d’ abord qu’ on lui permette d ‘acquérir des entreprises Algériennes même en difficultés pour les sauver. Le cas de l ‘entreprise El khaber en est un exemple.

    Malaucoeur
    14 juillet 2016 - 17 h 38 min

    Je soutiens mr Rebrab parce
    Je soutiens mr Rebrab parce qu’il est le deuxième contribuable du budget de l’Etat algérien après Sonatrach, il a arraché sa place d’investisseur émérite en Amérique du sud, en Europe et en Afrique. Parce qu’il ne bricole pas, mais il gère ses entreprises, et par conséquent, il génère des richesses. Il aurait fait beaucoup mieux , particulièrement en Algérie, s’il n’avait pas été bloqué. Le projet du port de Cap Djinet, à lui seul, aurait créé 1 000 000 (un million) d’emplois en dix ans. On ne change pas l’équipe qui gagne. Au demeurant, il est recommandé d’encourager tout investisseur susceptible de créer des richesses pour le pays.

    kada benkada
    14 juillet 2016 - 11 h 00 min

    la signification du mot
    la signification du mot kabyle : jbaili c’est tout

      malek
      14 juillet 2016 - 12 h 35 min

      la signification du mot kada
      la signification du mot kada … c est ka3da et comme tu benkada ca veut dire fils de ka3da.
      en arabe, ka3da veut dire assis et aroubi veut dire paysan. Jbaili c est montagnard ce qui ne veut pas dire kbayli tire du mot kabyla mot utilise par les a3roubi pour isoler les kabyles. et guebli sont des arabes rahala des nomades qui suivent le cours des oued pour faire paitre leurs moutons.
      voila c est tou kada benkada

        rachid
        14 juillet 2016 - 18 h 10 min

        Malek tu es un as ! bravo
        Malek tu es un as ! bravo qui s »y frotte s »y pique

    Anonymous
    14 juillet 2016 - 7 h 48 min

    je ne connait aucun français
    je ne connait aucun français qui chercherai sauver l Algérie ou ses entreprises sans une bonne contrepartie sonnantes et trébuchantes

    Anonymous
    5 juillet 2016 - 7 h 42 min

    Vous avez du courage d’autres
    Vous avez du courage d’autres à votre place seraient parti en emportant leurs biens à l’étranger et ne plus revenir.vous avez conquis le coeur d’une grande partie du peuple ,le mensonge n’est pas éternel, un jour la vérité sera à vos côtés et ça ne sera que justice.

      Anonymous
      14 juillet 2016 - 5 h 28 min

      Quel courage?

      Quel courage?
      Ce voleur ne ramasse l’argent qu’en Algerie , en Europe il aurait crèvé la dalle
      Son intérêt ainsi celui de son maître c’est de rester et ramasser encore plus

    brobro
    5 juillet 2016 - 7 h 16 min

    parlant d’issaad rabrab,
    parlant d’issaad rabrab, boutef dit qu’il ne veut pas d’un Berlusconi( le grand magnat italien) en Algérie. il est clair que bouchouareb et ses bureaucrates agissent pour le compte du grand manitou.

    Degage le marocain
    5 juillet 2016 - 3 h 33 min

    @ ANONYMOUS ) : toi le
    @ ANONYMOUS ) : toi le marocain de service infiltré sur les sites algériens en te faisant passer pour un algérien.
    Tes démasqué l’énergumène retourne avec tes babouche sur tes sites marocains blaidinet .
    Ont n’a compris que tu avais le rôle d’influencer les discussions avec tes centaines de commentaires à répétitions. Tu joue sur les sites algeriens le role de courroie d’entraînement pour attirer à l’opposé de la ou les commentateurs sont sensée naturellement s’orienter dans leurs discussion selon les sujets et la moralité de tout algérien normalement sein d’esprit possédant toutesces facultés mentales.
    Tu n’est qu’un infiltré à babouchka .Mon rôle à moi et d’autres frères algériens c’est de démasquer les infiltrés parasites marocains de tin acabit sur tout les forums algériens et les dénoncer aux internautes forumistes.
    Alors dégage de nos sites et va vendre ta propagande marocaine au diable.
    Tu nous fera des vacances.
    Depuis quand le peuple marocain et algérien sont frères ? Tu as vu ça dans une bande dessinée de Mickey.
    Retourne parmi les tiens dans ton marokistan et arrête de parler comme un dictionnaire pour paraître plus crédible auprès des algériens naïve.
    DÉGAGE DANS TON BLED ET ARRÊTE TA PROPAGANDE A DEUX BALLES.

    Erdt
    5 juillet 2016 - 2 h 26 min

    Un grand monsieur qui réussit
    Un grand monsieur qui réussit là où le gouvernement échoué: sucre,huile,verre…et on le bloque par jalousie,car il dit ce qu’il pense,et ce n’est que du bien pour la pays! A ceux qui critiquent sans savoir,rebrab n’a jamais eu de privilèges ni monopole,tous ses projets sont passés par andi comme tout le monde! Les sogedia,enasucre,enaver ont coulé car les gouvernants nomment a leur tête des incompétents,des copins et des coquins! Chez rebrab vous êtes bien payé mais gare aux résultats!!! Au travail y’a pas d’amis ni parents,walou!! C la compétence bien payée sinon la porte!

    un simple citoyen
    5 juillet 2016 - 0 h 46 min

    que DIEU VOUS PRÊTE LONGUE
    que DIEU VOUS PRÊTE LONGUE VIE MONSIEUR RA RAB ,ne serait pour que la bande de corrompus et leurs affidés qui gouvernent ce pays et vous détestent passent des nuits blanches., car vous êtes un os à travers leur gorge . A d’autres succès MONSIEUR r RABRAB

    Anonymous
    4 juillet 2016 - 22 h 31 min

    Un etat de droit .Une justice
    Un etat de droit .Une justice libre et independant.Pas d’exclusion aucune.

    Anonyme
    4 juillet 2016 - 18 h 50 min

    L’exclusion des patriotes
    L’exclusion des patriotes dans ce pays et l’esprit raciste, revanchard et maladif ne datent pas d’aujourd’hui, sinon que peut on reprocher à Mr REBRAB qu’on ne peut pas reprocher mille fois aux autres sans aucun apport envers la société? La création de milliers de postes d’emploi dans toutes les régions du pays? L élimination de la pénurie du sucre et de l’huile qui fait la fierté du consommateur algérien qui inquiète? Son amour pour l’Algérie, forgé dans sa jeunesse, par les souffrances endurées par ses parents et toute sa famille durant la guerre d’indépendance qui dérange? Donnez les réponses aux questions? les raisons du blocage de ses projets? Et arrêtez d’aboyer!!!!!!!!!!!!!!!

    el wazir
    4 juillet 2016 - 18 h 43 min

    M REBRAB doit comprendre qu
    M REBRAB doit comprendre qu’il n’est pas le seul a vouloir continuer de beneficier de priviliges de l’etat; il y a d’autres algeriens qui reclament un traitement similaire.
    il ne peut pas oublié qu’au depart il a ete le seul a avoir beneficier de la privatisation du monopol de l’etat sur le commerce exterieur a son profit exclusif (sucre, huile, margarine …) et la facilitation d’autres avantages (huyndai, xerox, lala khedidja…..). maitenant s’il veut continuer il n’a qu’a se conformer aux exigences de la concurence en vigeure.

      Anonymous
      4 juillet 2016 - 19 h 10 min

      Quelle concurrence? Rebrab
      Quelle concurrence? Rebrab est soumis a une concurrence déloyal par le bas d’un ministre (…) et d’un régime mafieux. « Vous nous supportez, vous nous applaudissez, Vous nous financez…Et on vous permettra de prospérer. Vous rouspétez et vous faites du bruit et on vous détruira » semble être le message de notre mafia. On quoi cela ajoutera a notre PIB?

        alilapointe59
        6 juillet 2016 - 13 h 06 min

        oui c ça, c lui est c copain
        oui c ça, c lui est c copain qui mettait des battons dans les roues des autres investisseurs, c fini maintenant. arrêtez de tous mélanger. rebrab, n’est qu’un voleur.

    le volcan qui va entrer en eruption
    4 juillet 2016 - 17 h 06 min

    Je suis arrivé à la
    Je suis arrivé à la conclusion qu’il faut sauver notre compatriote Rebrab de la main des ennemis de Dieu et d’Algérie et ceux qui le critiquent sont des NON-ALGERIENS.
    Les baâthistes, les panarabiens, les pro-egyptiens, les enfants de la France, les enfants du Mitterand, les wahhabites, les pro saoudiens parmis nous sont nos ennemis, et tout ce monde cités sont au service des sionistes.

    Anonymous
    4 juillet 2016 - 16 h 49 min

    En réponse à Amazighkan

    En réponse à Amazighkan
    04 Juillet 2016 17:03
    Je ne suis pas originaire de la Kabylie des inoubliables grands martyrs, et leaders de la Révolution Algérienne Monsieur y a peut etre une nuance: jalousie,et envie peut etre pour le self made man réussi
    qu’est Mr. Issaad Rabrab
    Mais dire: « Beaucoup de commentaires négatifs par ignorance et par racisme anti-Kabyle! racisme
    Peut-etre pour ne petite minorité de frustrés
    Beaucoup de commentaires anti-Kabyle : c’est une exagération, et se faire tomber dans la facilité, et la simplicité des conclusions hatives
    Mais que peut-on dire pour ceux qu’ils ne font pas de commentaires, la majorité silencieuse
    De ce pauvre peuple?
    J’ai la profonde conviction que la majorité du peuple algérien المسكين المغلوب على اءمره l’estime beaucoup pour ses compétences, sa grande volonté d’y aller à l’avant – to forward –
    pour avoir créer des milliers emplois, et de surcroit former des milliers de travailleurs,
    Mieux que les centres de formations professionnelles – à moitié vide – de l’état
    Peut etre mieux que les milliers emplois administratifs, et bureaucratiques
    de la pauvre Sonatrach bureaucratique
    – la vache à traire des oligarchies algériennes, sous-traitantes de la maigre rente pétrolière, suceuses des richesses, et ressources de l’Algérie, par corruption, par clanisme, par népotisme, affinités, et comportements
    négatifs indignes

    صحة صيامكم و صحة فطوركم

      Amazighkan
      4 juillet 2016 - 18 h 18 min

      j’apprécie votre façon
      j’apprécie votre façon cordiale de m’interpeller à propos de mon précédent commentaire, cela montre à certains frustrés pour ne pas dire davantage que l’on peut dialoguer sans insulte. Saha ftourek !

    Amazighkan
    4 juillet 2016 - 16 h 03 min

    Beaucoup de commentaires
    Beaucoup de commentaires négatifs par ignorance et par racisme anti-Kabyle! Pourtant il a investi dans son pays et veut encore investir malgré les obstacles qu’il rencontre de la part des autres « investisseurs  » dans l’immobilier du côté de Paris et lac Léman. Les gens sincères savent reconnaître les hommes de valeurs et comme on dit « Elli m’lih ma yetkhebba »

      Alilapointe59
      4 juillet 2016 - 16 h 45 min

      D qu’on contredit un
      D qu’on contredit un commentaire, sa y ai la machine en route, les kabyles ci les kabyle ça. Tu veut la Shoah. Arrête je suis kabyles et n’aime pas les gens comme vous alors arrête de faire ton rebrab, parceque je suis kabyle. Sous hommes, les vrais kabyles ne le sont pas. Marochiens

        Amazighkan
        4 juillet 2016 - 18 h 11 min

        peu importe que tu sois
        peu importe que tu sois kabyle ou pas ! Par contre tu es mal élevé cela c’est certain ! Tu as le droit d’être contre ou pour ou sans opinion sans insulter.

    lhadi
    4 juillet 2016 - 15 h 32 min

    .

    .
    L’incompétence de cette gouvernance incarnée par celui qui considère comme Louis XIV : « L’Etat c’est moi » ou comme le rapporta Léon Trotsky dans la bouche de Staline : « La société, c’est moi « , est de mettre, d’une part, la nation sans armes face aux nombreux défis, et d’autre part, rendre les gens sans défense dans leur esprit.
    .
    Cette autorité politique, de notoriété publique malodorante, est le problème politique le plus sensible.
    .
    Pourquoi ?
    .
    Parce qu’elle n’a ni pris la mesure des sarcomes inhérents au sous développement ni tenu compte de la diversité de notre pays et de sa population, des courants de pensée qui le traversent, des philosophies et des croyances qui le partagent. Elle n’a ni la philosophie qui rend le mieux compte de la réalité et qui fournit les meilleurs moyens de transformer la société algérienne ni les convictions qui donnent la force et l’espoir et in fine assurent le succès vers le mieux être.
    .
    Comment peut-on construite l’Algérie adamantine avec de solide charpentes si la nation n’est pas libérée de ce système d’un autre âge qui se mue d’après les besoins et les intérêts de ses névrosés dont les divers rejetons demeurent étrangers aux histoires intimes des luttes, des espoirs, des projets, des efforts, des tatonnements, des triomphes secrets, des désespérances cachées ? Comment pouvoir oeuvrer à l’édification d’une Algérie moderne, forte si la conscience révolutionnaire n’est pas alliée à l’efficacité des sociétés modernes ?
    .
    Je vais être clair : Le mélange de visionnaire, de pragmatique et l’autorité incontestable et incontestée, ne sont pas les trois notions qui viennent immédiatement à l’esprit quand on pense au Président de la république qui, en ces temps difficile, ne préside qu’à son sommeil.
    .
    Par voie de conséquence, il ne peut y avoir de développement économique, culturel et moral sans développement politique.
    .
    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.