Rocard : le black-out français

Par Kamel Moulfi – Dans le flot d’hommages rendus à l’éminent homme politique que fut Michel Rocard, décédé hier soir, un de nos lecteurs algériens établi en Belgique nous fait remarquer l’omission significative de la célèbre «Note sur les centres de regroupement» qu’il a rédigée alors qu’il était jeune inspecteur des finances stagiaire à l’ENA, adressée, en février 1959, en pleine guerre d’Algérie, au Délégué général du gouvernement français à Alger, Paul Delouvrier. Notre lecteur a raison de trouver scandaleux que les chaînes de télévision françaises ainsi que les médias électroniques évoquent son parcours dans les moindres détails, jusqu’à ses choix musicaux et ses goûts culinaires, sans prononcer un seul mot sur le rapport sur les camps de regroupement dans lesquels ont été parqués, à partir de 1957, plus de deux millions de paysans, soit pas loin de la moitié de la population algérienne rurale. 

Dans le rapport qui portera son nom, Michel Rocard décrivait les conditions sanitaires déplorables qui régnaient dans ces camps de concentration et le risque de famine qui menaçait les «regroupés». Les études qui ont été faites sur ce document indiquent que Michel Rocard n’agissait pas seulement en haut fonctionnaire qui répondait à une demande «officieuse» de sa hiérarchie, mais déjà comme homme politique engagé. La preuve : il a fait en sorte que son rapport soit «fuité» vers la presse pour que l’opinion publique française sache comment se comporte la France en Algérie.

En mars 2012, dans un témoignage pour un film documentaire consacré à ce sujet, il affirmait qu’à son avis, dans ces centres, «sont mortes de faim 200 000 personnes et en majorité des enfants».  C’est certainement l’explication du black-out total des médias français sur ce geste historique de Michel Rocard (solidaire avec le peuple algérien) qui va à contresens du comportement honteux du président Mitterrand (adepte de l’Algérie française et de la répression contre les patriotes algériens), dont il fut le Premier ministre. On sait que cette «cohabitation» s’était évidemment très mal passée.

K. M.

Comment (22)

    HASSINA HAMMACHEIng Expert
    9 juillet 2016 - 18 h 38 min

    HOMMAGE A L’AMI DE LA RÉVOLUTION ALGÉRIENNE
    En mai 1993 j’étais convié avec mes camarades du FFS à assister à la convention du forum des jeunes socialistes du PS français, présidé à l’époque par Jérôme SAFAR, un jeune ROCARDIEN et MICHEL ROCARD était alors premier secrétaire du PS. A l’ouverture des travaux de la convention Michel ROCARD avait pris la parole, pour nous souhaiter la bienvenue avec beaucoup d’élégance, puis il a enchainé son discours et j’étais très attentive à son discours et à ses gestes, s’adressant aux jeunes il était au diapason, décontracté et dans son discours c’était beaucoup plus pour leur donner confiance assurance et non pas d’interférer dans leur action j’avais compris qu’ils avait toute la liberté de d’action dans les travaux et leurs résolutions et bien sur en respectant leur appartenance de courant. Au siège du parti les responsables de l’époque dont SAID KHELIL nous ont parlé de Michel ROCARD, ils savaient qu’on allait le rencontré, et bien sûr ils nous ont parlé du rapport qu’il remet à sa hiérarchie sur les conséquences dramatiques du déplacement des populations en Algérie pendant notre guerre de libération. C’est ce qui a donné naissance au célèbre manifeste des 121 intellectuels contre la guerre d’Algérie publié en septembre 1960, ce manifeste va me permettre d’évoquer un grand mathématicien Laurent SCHWARTZ, il l’avait signé et ça lui a valu sa révocation de l’école polytechnique en 1960. Nous devons être reconnaissons envers tous ceux qui nous ont aidé et accompagné pendant notre guerre de libération qu’ils soient musulmans, juifs, chrétiens ou autres, normalement un site leur doit être dédié et « l’ALGERIE RECONNAISSANTE» Je profite pour présenter mes condoléances à toute famille socialiste et les ROCARDIENS en particulier




    0



    0
    Mlaoua
    8 juillet 2016 - 8 h 58 min

    homme courageux
    Michel Rocard est une personnalité politique très engagée.Il défendit les causes justes indépendamment des hommes politiques influents de son parti tel François Mitterrand.Il a toujours affiché ses positions sans hésiter et sans avoir peur de personne y compris de ceux de son parti ou du pouvoir.Il a dénoncé les crimes commis contre le peuple Algérien et en particulier celui de 1945 dans lequel 58000 Algériens y perdaient leurs vies(c’est le chiffre qu’il avait avancé lui-même).Il a pris position en faveur des peuples Libanais et Irakien et était contre l’intervention des puissances étrangères dans ces pays.Il est l’opposant acharné au sanguinaire François Mitterrand.Le peuple Algérien doit beaucoup de respect à cet homme dont le combat avait épargné du génocide des vies humaines à des innocents Algériens.C’est une grande perte pour l’Algérie et pour les peuples opprimés.J’adresse toutes mes condoléances à sa famille.




    0



    0
    anonyme
    7 juillet 2016 - 9 h 56 min

    dégainé trop vite ?
    AP n’auriez vous pas parlé trop vite en publiant cet article ainsi titré ? il faut savoir qu’un hommage national lui est rendu aujourd’hui même aux invalides en présence de Hollande…




    0



    0
    Moh81
    6 juillet 2016 - 14 h 17 min

    Les aushwitz de la France en algerie
    Le président de la republique abdelaziz bouteflika a adressé un message a son homologue français François Hollande suite au décès de l’ancien premier ministre monsieur MICHEL ROCARD qu il qualifie d’amis fidèle de l’Algérieet un éminent homme politique que la France avait enterré dans la discrétion et le silence le plus total au sujet de ces nombreuses prises de positions publiques contre la guerre d’Algérie son rapport sur les camps de regroupement au sujet de ces nombreuses prises de positions publiques oevrant contre le colonialisme. En effet ,encore une fois apres après avoir tourné le dos sur les essais nucléaires aux conséquences désastreuses pour le peuple algérien la france est épinglée concernant le problème des camps de regroupement En février 1959, alors jeune inspecteur des finances, Michel Rocard remet une note administrative, technique, à Paul Delouvrier, délégué général en Algérie un rapport au sujet de l’armée française qui regroupait des personne et principalement des fellah afin qu il échappent a l’influence du FLN el les isolant de la population par des fils barbelés dans des conditions de vie misérables .il faut rendre un hommage à cet homme qui a révélé l’existence d’un génocide qui sans lui aurait ete ignoré de tous .




    0



    0
    amal
    6 juillet 2016 - 7 h 51 min

    Timidement appelés camps de
    Timidement appelés camps de regroupement, certainement pour trouver audience et contourner l’entêtement, le souvenir des camps de concentraton de l’armée colonale francaise reste bien ancré dans la mémoire collective en kabylie, et l’on raconte encore les corvées imposées et les cris des enfants torturés à la gégène.




    0



    0
    Futur gouvernant
    6 juillet 2016 - 7 h 15 min

    Nous allons prendre le
    Nous allons prendre le pouvoir par tout moyen. Nous ferons de ce pays, un pays de justice et non pas de passe droit. Que ceux qui ont retardé l’évolution vers un avenir meilleur en autorisant un 3eme et un 4ème mandat se préparent à être mis devant leurs responsabilités. Les personnes qui ont détruit l’agriculture seule vraie richesse de notre pays, ceux qui ont détourné des fonds pour offrir à leur progéniture des biens immobiliers à coup de millions devront répondre devant un tribunal équitable et rendrons l’argent dérobé au peuple algérien.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    6 juillet 2016 - 7 h 03 min

    S.O.S…S.A.S !
    Ces camps de regroupement étaient appelés S.A.S, Section Administrative Spécialisée, programmés au nombre de 1000, dans Le Plan de Constantine, (1956). Je me suis retrouvé dans un de ces camps en 1961, à l’âge de 8 avns… Ultime soubresaut de l’agonie d’une folle appelée « Algérie française » !
    Un film à faire…




    0



    0
    Ahmed
    5 juillet 2016 - 8 h 42 min

    L’independance confisquée
    Voila pourquoi le journaliste qui a créé El journal Elgosto est en prison. Il a réuni des archive pour denoncer le clan qui a confisqué l’indépendance. Quand o aura le pouvoir et que l’on se débarrasserait des imposteurs qui ont confisqué indépendance, monsieur le journaliste, vous deviendrez ministre de l’information. Votre courage vous honore.




    0



    0
    Fathi
    5 juillet 2016 - 8 h 05 min

    Indépendance confisquée
    Les archives commencent à être libérées, accessibles. Il est temps de savoir qui a fait quoi. Parmi nous vivent des imposteurs et des harkis des plus dangereux, voir des sionistes qui haïssent le peuple algérien.
    Le clan de Oujda qui n’a pas tiré une balle pendant la guerre d’Algérie. Pourtant c’est ce clan qui va profiter des fruit de la révolution et faire tuer les lions du Djebel, ceux qui ont œuvré pour que l’Algérie soit une, it libérée. L’armée des frontiere va ^confisquer l’independance.

    Regardez les archives
    Voici un lien

    https://www.youtube.com/watch?v=AHr2miF6h4M




    0



    0
    Ramy
    4 juillet 2016 - 15 h 19 min

    Hommage

    Rocard à la place de Hollande , les relations entre la France et l’Algerie auraient étés plus nuancées  au regard du soutien de la France aux « dirigeants » actuels de l’Algerie qui perd de plus en plus son équilibre en matière de gouvernance.




    0



    0
    lhadi
    3 juillet 2016 - 21 h 20 min

    homme de conviction
    Il n’aimait pas le pouvoir. Il aimait son pays.
    A mediter !!!

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
      Anonymous
      3 juillet 2016 - 23 h 38 min

      Chapeau ! Tout est dit. Il
      Chapeau ! Tout est dit. Il est une ame qui n’aura pas a porter la malediction des crimes coloniaux.
      Car les colonialistes n’ont toujours pas compris que les morts pesent lourd.
      Dieu accorde sa misericorde a cet homme qui est reste humain au prix de sa carriere. Amin.
      Le contraire c’est Mitterand, la plus grande crapule de ce parti.




      0



      0
        Dalila
        4 juillet 2016 - 22 h 25 min

        Reponse
        Exact, l’esprit des mort restent parmi nous. Ceux qui ont été tués injustement, torturés hantent la France jusqu’à nos jours. Les hommes comme Rocard sont la grâce qui honorent leur pays en lui évitant plus de malheurs. Les pieds noirs n’ont pas encre compris.




        0



        0
        maamar
        5 juillet 2016 - 8 h 15 min

        Tout n’a jamais été dit
        Non.Tout n’est pas dit,si on on cache ce que Rocard sans aucune peur a dit du criminel de guerre Mitterand.Il l’a traité d’assassin. Franchement,on se demande comment Rocard n’a pas été fait suicider lui aussi.Si vous m’avez compris




        0



        0
    Laetizia
    3 juillet 2016 - 20 h 56 min

    aux grands hommes la patrie reconnaissante… et même au delà!
    Hommage sincère et pieux à ce grand homme que fut Michel Rocard !
    Mes pensées les plus chaleureuses à ceux qui partagent ses convictions et son intégrité!
    Dans un documentaire consacré à Mitterrand j’ai su que celui ci ne l’aimait pas et qu’il faisait en sorte de l’empêcher de progresser dans son parcours (peut-être aurait-il pu devenir président?), d’où sa préférence pour Fabius… un grand ami du peuple algérien troqué à l’époque déjà contre un grand ami en devenir du daesh, tout un symbole! le sceau de « tonton » qui n’en était pas à sa première « vacherie »!
    Reposez en paix M. Rocard, nous ne vous oublierons jamais! l’Algérie résistante vous rend hommage !




    0



    0
      Kenza
      3 juillet 2016 - 22 h 29 min

      Ah bon! Fabius préféré à M
      Ah bon! Fabius préféré à M.Rocard!
      En fait, un ptit TOCARD préféré au grand Rocard!
      C’est pour ça qu’on voit où en est la France aujourd’hui….en plein déclin!




      0



      0
    Sprinkler
    3 juillet 2016 - 18 h 14 min

    D’Auschwitz à…Ksa-Tir
    …Plus que des centres de regroupement, ces véritables camps de concentration étaient des lieux de torture et d’extermination ! Si les  » enfumades  » ont inspiré les chambres à gaz des nazies, les centre de regroupement de l’armée française en Algérie avait peu à envier à Auschvwitz et autre Birkenau…




    0



    0
    djamel
    3 juillet 2016 - 18 h 00 min

    black-out-français
    Les français (pas tous) ont toujours des pertes de mémoire lorsqu’il s’agit de l’Algérie. Il ne se souviennent que de la France ramenant la civilisation vers des pays sauvages.




    0



    0
    Kenza
    3 juillet 2016 - 16 h 22 min

    Ironie du sort! finalement c
    Ironie du sort! finalement c’est J.M le Pen en envoyant ce tweet dans lequel il a rappelé la position noble et juste de M.Rocard par rapport à la guerre d’Algérie, qui a rendu le plus bel hommage à M. Rocard:
    « On oublie de dire que Michel Rocard fut un combattant de la guerre d’Algérie : dans le camp de l’ennemi! »




    0



    0
      Kenza
      3 juillet 2016 - 23 h 18 min

      Ironie du sort.
      Fallait lire:
      Ironie du sort! finalement c’est J.M le Pen en envoyant ce tweet* assassin a, involontairement , rappelé la position noble et juste de M.Rocard par rapport à la guerre d’Algérie. Et, sans le vouloir, lui a rendu le plus bel hommage:
      * »On oublie de dire que Michel Rocard fut un combattant de la guerre d’Algérie : dans le camp de l’ennemi! »




      0



      0
        Moh
        4 juillet 2016 - 22 h 36 min

        Le borgne vient de rappeler
        Le borgne vient de rappeler que Michel Rocard fut toujours du coté de l’opprimé, du coté du bien pour tous, de la justice. Merci Jean Marie d’avoir rappelé que Michel Rocard est à votre opposé et donc un grand homme.




        0



        0
    anonyme
    3 juillet 2016 - 12 h 27 min

    Génocide Algérien
    La presse Française a toujours été du côté du pouvoir en place. Nous n’avons pas besoin de leçon à recevoir de cette presse DIRIGÉE.
    Nous patriotes, nous devons garder et transmettre à nos enfants la mémoire.
    Nous patriotes, nous devons tout faire pour que la France reconnaîtra le génocide.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.