Yacef Saâdi à Ted Morgan : «Vous faites fausse route avec le patriote que je suis !»

Le livre faux témoignage du soldat de l’armée coloniale Sanche de Gramont. D. R.

Algeriepatriotique publie la réponse intégrale du moudjahid Yacef Saâdi, chef de la Zone autonome historique d’Alger, au soldat de l’armée coloniale Ted Morgan, de son vrai nom Sanche de Gramont, dont les propos mensongers ont été repris avec un étrange enthousiasme par certains médias algériens.

Le journaliste franco-américain Ted Morgan ou, si vous voulez, le Comte Sanche Charles Armand Gabriel de Gramont – quelle noblesse ! – ­raconte, à sa façon, la «Bataille d’Alger», que Christophe Forcari appelle dans Libération et à juste titre, «une guerre si vile». La vilenie de cette guerre vient également du fait que l’auteur, Ted Morgan, n’oublie pas d’informer ses lecteurs, d’une façon cynique, qu’il a été partie prenante dans la «Guerre d’Algérie», avec le grade de sous-lieutenant, au sein d’un régiment sénégalais de l’infanterie coloniale… Il n’oublie pas, également – j’allais dire surtout – de révéler, toute honte bue, «qu’il a commis un crime de guerre après avoir frappé un prisonnier pour le faire parler jusqu’à le tuer». Pour ce qui est du droit à la parole qui se manifeste par son livre, je précise avant d’énoncer quelques principes et donner des justifications sur les propos émis à mon encontre, qu’il peut s’exprimer librement dans la mesure du respect des événements et de l’Histoire. Parce que je crois à la liberté d’expression et à la vérité ; celle qui nous vient de gens hon­nêtes.

Cependant, le journaliste Ted Morgan, qui a opté pour une nou­velle citoyenneté et par le truchement d’une simple anagramme, s’affuble d’une identité de consonance yankee, s’il a le droit de s’exprimer et même de fantasmer quelquefois, il n’a nullement ce droit d’aborder un sujet pour lequel il n’avait pas tous les tenants et les abou­tissants, encore moins les archives crédibles qui lui permettent de s’attaquer vertement, aujourd’hui, à des personnages avec lesquels il n’avait aucun contact.

Monsieur le journaliste Ted Morgan, laissez-moi vous parler direc­tement ! Je serai plus à l’aise pour vous démontrer que vous faites fausse route avec le patriote que je fus, que je suis et que je serai tou­jours, pourvu que Dieu me prête vie pour voir triompher la vérité que vous et vos semblables êtes en train d’occulter pour des buts inavoués.

Vous étiez, pendant notre glorieuse Révolution, soldat de propa­gande. Nous connaissons tous, et moi personnellement plus que les autres, les dégâts perpétrés par ce département auquel vous étiez attaché et par le biais duquel vous vous êtes exercé au mensonge, à la diversion et à la tromperie. Mais vous étiez, surtout, témoin de violences et d’atrocités perpétrées durant la «Bataille d’Alger» – comme vous le préci­sez si bien, dans votre livre. Vous ne pensez pas qu’avec votre première déclaration que je relate en introduction, et cette dernière où vous parlez de votre position de témoin, non seulement passif mais aussi complice, vous vous attribuez des missions d’une gravité monstrueuse et, du même coup, vous vous condamnez en vous imputant des délits plus importants car tragiques et démentiels ?

Monsieur le journaliste Ted Morgan, laissez-moi vous dire que lors­que le discours devient récurrent, comme c’est le cas de vos déclarations gratuites et immotivées, il prend la forme d’une attaque frontale de mauvais aloi, éhontée, ou carrément la forme d’une pernicieuse machi­nation qui vous a été ordonnée par ceux qui vous emploient pour de tristes besognes. Et dans ces deux cas de figure, ma question comme celle de tous vos lecteurs, à qui vous offrez des moments de sensation forte par vos déballages incongrus, est la suivante : avez-vous les moyens – je veux dire les preuves suffisantes – qui vous permettent de me charger de la sorte ? En tout cas, je vous mets au défi de m’en montrer une, au moins une, dûment authentifiée comme celles que je détiens aujourd’hui ! Et là, franchement, je doute fort que vous ayez quelque chose qui tienne la route ! Ce en quoi, je vous pose une autre question : avez-vous la force de vous défendre demain, devant un tribunal juste, lors d’un procès équitable qui mettra fin à votre au­dace, voire à votre effronterie, et me donnera raison devant mon peuple tout en vous ridiculisant aux yeux du monde ?

Voyez-vous, ce sont des questions aussi simples qu’honnêtes et sin­cères de ma part. Des questions que je vous poserai constamment pour comprendre le pourquoi de vos assertions qui ont tout l’air d’une cam­pagne – gratuite en ce qui me concerne – mais de mauvaise facture, je le répète encore une fois, parce que vous n’avez pas les compétences d’un véritable historien pour me juger ; pardon, pour m’accabler de la sorte. Parce que vous devez savoir que la mission première d’un historien avé­ré est de restituer la vérité et non d’entrer dans la polémique. Et Henry Rousso, l’historien français disait : «L’historien ne délivre aucun verdict, il est un universitaire dont le travail répond à des règles qui n’ont rien à voir avec celles d’un tribunal.» Rousso parlait de vrais historiens, justes et… hon­nêtes. Vous m’avez compris, et ce n’est pas votre cas, hélas !

Monsieur le journaliste Ted Morgan, laissez les véritables acteurs de la «Bataille d’Alger», de même que les bonnes archives, s’exprimer en fonction de leurs données incontestablement exactes. Il n’y a pas mieux que ceux-là qui puissent apporter des éclairages sur cette douloureuse période de notre glorieuse Révolution et de votre guerre, sale et vile, qui a été imposée au peuple algérien par les tenants du colonialisme. Parmi ces acteurs et les plus concernés, il y a qui sont encore de ce monde, plus valides que jamais, sur les plans de la santé et… de la mémoire. A eux de s’exprimer, courageusement et sincèrement, sur ce sujet ! Je leur adresse cette invocation, publiquement, et leur demande de me confronter sur tous les aspects de cette «bataille» qui, pour moi et pour les valeureux patriotes de la Zone autonome historique d’Alger, demeure un fait colo­nial aux multiples facettes qui mérite d’être analysé autrement que par des accusations gratuites et des révélations diffamatoires qui nous éloi­gnent des véritables souffrances que la population d’Alger a endurées.

Vous constaterez, d’après ce qui précède, Monsieur le journaliste Ted Morgan, que j’ai cette honnêteté morale de vouloir m’expliquer, hautement, devant qui que ce soit. Parce que je peux – même en étant au crépuscule de ma vie – prouver, voire conforter mon discours par des documents authentiques que je possède et d’autres, plus importants, que je viens de récupérer par mes propres moyens, ces documents officiels que le commun des mortels appelle «ARCHIVES» et qui peuvent con­fondre et accuser plus d’un, sans m’éclabousser, fort heureusement.

Ainsi, il est temps, aujourd’hui, que je sorte de mon silence parce que je crains que j’ai pu laisser croire à tort que ma position de réserve ait été interprétée autrement que par une décision de sagesse et de séré­nité. Oui, aujourd’hui, j’ai décidé, en effet, de me défendre en utilisant les meilleures ressources pour convaincre les Algériens, mes compatriotes, qui veulent connaître la vérité, sur toutes les causes de la mort d’Ali La Pointe, Hassiba Ben Bouali, le petit Omar – mon neveu – et Mahmoud Bouhamidi.

Les documents authentifiés qui sont en ma possession me permet­tent, présentement, après tant d’années durant lesquelles je m’étais im­posé le devoir de réserve, de faire une fidèle reconstitution de toute la période où nous avons combattu obstinément contre cette «Bataille d’Alger» qui nous été imposée par les forces coloniales. Cette reconstitu­tion viendra à point nommé pour restituer tous les événements dans leur véritable contexte et, ainsi, je crierai haut et fort, en engageant cette opé­ration de rectification, que personne n’a le droit de déformer l’Histoire, en donnant à nos enfants un autre visage de cette guerre atroce que nous avons vécue et subie avec courage et détermination. Car nos enfants, qui attendent beaucoup de nous, attendent surtout qu’on leur apprenne les meilleures valeurs qui nous ont conduits à recouvrer notre souveraineté nationale, sous les idéaux de la glorieuse Révolution de Novembre 1954.

Cette déclaration vous est destinée en premier lieu, Monsieur le journaliste Ted Morgan, de même qu’elle est destinée à tous ces «autres» qui s’évertuent dans la palabre sans pouvoir apporter un iota de vérité, en arborant ne serait-ce qu’une preuve irréfutable de leurs déclarations faites, souvent, au cours de conciliabules interlopes.

Quant à moi, Monsieur le journaliste Ted Morgan, et sans vouloir me justifier pour autant, car j’ai la conscience tranquille et l’âme sereine, devant le Tout Puissant Seigneur, je vous convie à préparer votre arme de défense car, pour ce qui me concerne, j’ai l’intention d’utiliser les voies légales contre vous, pour défendre mon honneur et l’honneur de mes compagnons, qui ne sont plus de ce monde et qui ont consenti le sa­crifice suprême.

Mais, dans le cas où vous n’accepteriez pas ce défi ou cette confron­tation – c’est selon –, faite amende honorable et demandez pardon ! Non pas à moi seulement, mais à tous les patriotes de mon pays, par les moyens que vous jugerez utiles. Cessez votre campagne de diversion, une campagne fal­lacieuse et savamment préparée dans des officines spécialisées de la guerre psychologique, pour occulter les véritables responsables du drame algérien, d’insatiables criminels qui, eux, doivent être traînés de­vant les tribunaux, à l’image de celui de Nuremberg, pour crimes de guerre ou crime contre l’humanité !

Yacef Saâdi
Responsable politico-militaire de la Zone autonome d’Alger

Comment (25)

    moh tagara
    31 juillet 2016 - 22 h 14 min

    aujourd’hui ns avons eu la
    aujourd’hui ns avons eu la belle surprise du commandant azzedine sur le soir d’Algérie concernant ce fameux
    cowboy ted morgan ,le grand lèche-bottes de sansal etc….
    Je suis très content de lire cet article car il a épousé mes idées que j’avais envoyées il y a quelque jours de cela
    surtout concernant ce SANSAL en disant que cela incombait aux autorités de défendre le patrimoine moral -culturel et historique de notre algerie….
    Merci commandat azzedine pour votre intervention et que dieu vous garde votre santé..

    moh tagara
    31 juillet 2016 - 22 h 14 min

    aujourd’hui ns avons eu la
    aujourd’hui ns avons eu la belle surprise du commandant azzedine sur le soir d’Algérie concernant ce fameux
    cowboy ted morgan ,le grand lèche-bottes de sansal etc….
    Je suis très content de lire cet article car il a épousé mes idées que j’avais envoyées il y a quelque jours de cela
    surtout concernant ce SANSAL en disant que cela incombait aux autorités de défendre le patrimoine moral -culturel et historique de notre algerie….
    Merci commandat azzedine pour votre intervention et que dieu vous garde votre santé..

    Sari
    30 juillet 2016 - 9 h 06 min

    Le livre en question est
    Le livre en question est sorti en 2005 ou 2006 en anglais. Depuis , rien n’est venu déranger le climat de la bataille d’Alger. Pourquoi maintenant et avec un tel enthousiasme ? Peut-être qu’on n’a pas pardonné à Y. Saadi sa position contre le 4eme mandat?

    Sari
    30 juillet 2016 - 9 h 06 min

    Le livre en question est
    Le livre en question est sorti en 2005 ou 2006 en anglais. Depuis , rien n’est venu déranger le climat de la bataille d’Alger. Pourquoi maintenant et avec un tel enthousiasme ? Peut-être qu’on n’a pas pardonné à Y. Saadi sa position contre le 4eme mandat?

    Anonyme
    14 juillet 2016 - 6 h 23 min

    Faite la liste des journaux
    Faite la liste des journaux qii ont repris le livre de cet ancien boureau en chef des ultras français avec enthousiasme et vous avez les ennemis de l’Algerie populaire pas celle du clan,et qu’il faudra combattre sans relache cqr ce livre ce sont eux qui l ont commandité.

    Mohamed el maadi
    13 juillet 2016 - 18 h 00 min

    Yacef Saadi est une légende
    Yacef Saadi est une légende du combat révolutionnaire .Maintenant si vous n’avez pas compris pourquoi cet acharnement contre les nationalistes algériens qui cache des enjeux de politique intérieure car le but est de delégitimer la cause national par ceux qui au pouvoir en Algérie n’ont jamais tiré un coup de feu je ne peut rien faire pour vous.

    Jokerpic
    13 juillet 2016 - 0 h 33 min

    Ce que j’ai compris de la
    Ce que j’ai compris de la sortie de Mr Yacef Saadi responsable de la zone autonome pendant la revolution a bien expliqué que très rares sont les hommes qui pu supporter la torture ..car c’est ce moyen qui ont étés utilisés viol,execution sommaire ,rafle ,électricité ,chalumeaux chiens …ils faut le dire que tout le réseau est tombé suite a l’utilisation contre de la population civile de moyen d’extermination et de tortures qui ne peuvent relevés que des tribunaux internationaux tel que nuremberg ..TPI..
    Ce journaliste de surcoût militaire de la legion ne peux être un témoin de ce malheur !
    Les braves Algériens tel que ben mhidi -abane ou krim qui ont pensés cette révolte exécutés parfaitement par les Algérois fut la clef de la victoire car après ces massacres de la population et sa determination a vaincre porta enfin
    l’affaire devant l’Onu .
    Les 2 millions de français d’Alger et tout l’exogame fut atteint par cette révolte populaire mené par des groupes d’Alger.
    Et cette vérité nos ennemies veulent l’étouffer car peut être que le salut existe encor

    Anonymous
    12 juillet 2016 - 19 h 58 min

    Le journaliste franco
    Le journaliste franco-américain Ted Morgan … Encore une cartouche de nuisance a la gawriya. Total, etc.
    Quelle vilenie, quelles ordures. Ca dechiqueterait les morts s’ils en avaient l’occasion.
    D’ailleurs nos resistants ont leurs cranes dans des boites a chaussures dans un musee de merde, qui se dit un musee de l’homme. Que le sang de nos predecesseurs les maudisse pour tout le mal qu’il ont fait aux algeriens durant la colonisation . Amin 1000 fois.

    aqil2
    12 juillet 2016 - 18 h 14 min

    comme si l’Algérie a besoin
    comme si l’Algérie a besoin de cafteurs. ce type veut semer la zizanie rien de plus, avant de tenter de nous séduire avec ses élucubrations. À qui fait-il croire que lui n’a pas le sang de nos pères sur les mains

    med
    12 juillet 2016 - 17 h 35 min

    C un echec de plus a letat
    C un echec de plus a letat algerien.on a commence a lire notre histoire dans les livres dyves courriere et de harbi autrefois interdits.on nous a ensuite permis davoir acces a certains auteurs selectionnes epuis beaucoup de sont mis a ecrire mais entre temps les gens ont prrdu confiance en toute reference.et voila kun aventurier avide de consideration vient se permettre decrire notre histoire.sachez mr ke pour les futures gzneration il serait une reference.respect a yacef saadi.

    Moh l'Algérie
    12 juillet 2016 - 16 h 45 min

    Je viens de lire la cinglante
    Je viens de lire la cinglante réponse de Yacef Saâdi. Je dis tout simplement qu’il était temps qu’il le fasse, parce que les apprentis-sorciers, les soi-disant « militants d’Alger » qui s’évertue dans la palabre, comme il le dit ouvertement, n’ont fait que le condamner depuis l’indépendance et cela pour cacher leur manque de courage du temps de la révolution et des jours sombres de la « Bataille d’Alger ». Car, aujourd’hui, après l’indépendcance, des milliers de militants et de fidaïs, des faux bien sûr, ont apparu pour garnir de fausses listes de patriotes…, hélas. Et ainsi, tout le monde, il est beau, tout le monde, il est militant, et tout le monde a profité de la largesse des différents pouvoirs qui se sont succédé, pour prendre sa part de gateaux… Mais la vérité, celle qui n’oublie pas d’être vraie, les connait et, devant Dieu, auquel ceux-là ne croient pas tellement, les montrer,a un jour, du moins les dénoncera d’une manière ou d’une autre..En tout cas, aujourd’hui Yacef nous apprend qu’il est en possession d’archives authentiques… C’est déjà un pas, pour arrêter une fois pour toutes les diffamations contre lui et situer le mal, là où il se trouve…, et en termier avec cette question de Ali la Pointe où franchement il n’étaient pas seuls (je veux parler des quatre) mais une soixantaine (60) de personnes) qui sont mortes par la déflagration des ilots de bâtiments de la Casbah ce jour-là
    Enfin, Yacef Saâdi est sorti de sa réserve, c’est très bien. que d’autres fassent également et que l’on se soude, entre Algérois et Algériens pour montrer à nos enfants que la lutte de libération nationale a été pour le peuple un devoir qu’il a assumé dans l’unité, la discipline et le sacrifice.

    Patriote
    12 juillet 2016 - 15 h 20 min

    Bonjour Monsieur Yacef,

    Bonjour Monsieur Yacef,
    Nous Algériens et patriotes, nous connaissons votre valeur et nous reconnaissons votre djihadisme au sens noble du terme. Merci pour ce que vous avez réalisé lors de la noble révolution Algérienne, quand à ce Gugus, laissez le aboyer, il semble avoir tété les mêmes mamelles que ses compatriotes nostalgiques de…..
    En réalité, ce Gugus , que je n’ose même pas appeler par Monsieur le journaliste comme vous le faites, sa place est en prison pour toture et crime de guerre.
    Avec toute ma sympathie et mes respect Monsieur Yacef, pour moi vous rester le Hero de la bataille d’Alger quoi qu’il arrive.

    Mon opinion
    12 juillet 2016 - 12 h 43 min

    .

    .
    Salam,
    Je pense que cet ancien officier de l’ armée française est loin d’ être objectif du fait de sa position active dans les rangs de l’ armée coloniale. Sachant qu’ il était dans un régiment de sénégalais et tout le traumas qu’ ont provoqués ces derniers sur la population par leurs tortures et leurs tueries à l’ instar des harkis, je lui conseillerai de s’ abstenir de l’ ouvrir un peu trop à cause d’ une participation active dans cette sale guerre et complicité pour crimes contre l’ humanité. Par conséquent il n’y a pas lieu de donner d’ importance à ses élucubrations qui visent un objectif douteux, à jeter vite aux oubliettes, lui et ses écrits.

    BOUCHARBAT Rachid
    12 juillet 2016 - 11 h 38 min

    S’il vous plait,n’écoutez pas
    S’il vous plait,n’écoutez pas ces pseudo écrivains qui cultivent l’amalgame,spécialiste en scénarios et se profilent derrière une fausse démocratie Chrétienne(elle n’est directe,indirecte ou semi directe!)….. le droit constitutionnel confirme la règle….. nous n’avons pas besoin de leçon! A l’indépendance,j’avais neuf ans…. un gosse! ce gosse se souvient de Mme BENDIMERED ourida,METATLA Fatima recherche par les commandos ….. ils y ont passé 5 jours chez nous à bir erkaid(quartier médiéval évoqué par Ibn Khaldoun)…. L e 5 eme jour…. l’hélicoptère s’est posé sur la propriété….. actuellement abandonné(un musée en plein air!!!) -L’indicateur a quiité Collo…. il habitait à 12 mètres de notre maison! le jour de l’indépendance… il criait au quartier avec un drapeau de plus de 5 mètres de largeurs…. mon frère MOHAMED,rahimahou Allah…. ancien chef de zone de l’OCFLN…. n’a jamais établi de passeport depuis 1962 jusqu’à sa mort en Octobre 2014!….. Alors qu’il déployait le drapeau national…. mon frère m ‘appelé ,il a arrêté en un clin d’oeil ce type! Il suppliait mon frère….il a été transporté où tous les harkis de la région de Collo et de Skikda y sont restés pour être jugés! …..C’est un traitre… amis ,il avécu après l’indépendance…. un autre,pour ne cite que 02 de ma ville natale! Il occupait un hôtel à Skikda… il occupait un grand magasin à ALGER-CENTRE….. il a occupé le champs de Monsieur COUCOU-VILLA CHAMPS(ex-professeur de math!) à Collo….. il a occupé la maison des Maltais…(des riches-Propriétaires terriens!)…. il a tenté d’assassiner mon frère(rahimahou Allah!) lorsqu’il rentré avec les militaires de BEN BELLA de Annaba… et stationné au stade de Collo …. g^race à Dridi Belkacem.(rahimahou Allah!)… que sa vie a été sauvée…!!!!!! Ce type est parti à la MECQUE POUR 2 PELERINAGES….. il n’a pas vu la Mecque…. il était aveugle! A son retour ses yeux sont ouverts! le second pèlerinage…. la m^me chose…. Il est mort rahimahou Allah… je veux dire à travers mon commentaire,SVP! l’Algérie et l’Algérien….. n’ont pas besoin de PRINTEMPS ARABE OU PRINTEMPS BERBERE! Nous avons besoin d’un développement scientifique,d’une santé classée 5 eme au monde,de FORMATIONS PLURIELLES…….celles et ceux qui nous gouvernent vont mourir…..A celui qui perd tout Dieu tout puissant reste encore!La justice divine s’exerce dans l’au-delà quand chacun est appelé à lire son propre livre par lui-même!Elle frappe aussi bas et imprévisible ceux qui s’oublient souvent aveuglés par la vanité du pouvoir……Alors Messieurs…. le tout puissant a crée la conscience,le futur(l’histoire) et la TOMBE..!!!!!! 3 jugements pour lesquels aucune personne ne s’ en échappe!

    Muhand
    12 juillet 2016 - 8 h 16 min

    pourquoi irai-je croire l’un
    …une choses sûre, pour que la vérité se sache il faut donc déclassifier les archives de la guerre et laisser aux historiens le soin de nous éclairer. ce ne sera pas demain que l’on saura parce que des acteurs impliqués (contre ou pour l’indépendance du pays) sont au pouvoir en Algérie et en France. Il y a au sommet de l’état Algériens des harkis et, même s’ils sont connus, qui oserait les dénoncer sans preuves écrites? Ces preuves sont en France, elles sont aussi à Alger dans des couloirs lugubres et bien gardés par des traîtres de la république.

    Anonymous
    12 juillet 2016 - 7 h 53 min

    je pense q il y a surement
    je pense q il y a surement des trace de ces fait dans les archives restitué par la France il suffit de les consulter pour savoir la vérité a moins que ,,,,????

    Anonymous
    12 juillet 2016 - 6 h 43 min

    Pourquoi ne pas insister, a
    Pourquoi ne pas insister, a chaque fois, que Ted Morgan est un pseudonyme ?
    C’est un appele francais dont le pere etait installe aux US. Toutes ces attaques s’arreteront le jour ou nous ferons le proces du colonialisme chez nous et au TPI. Ce jour-la le mepris d’en face se rangera. Dont acte. Et AP devrait etre la locomotive de ce nouvel elan.

    raselkhit
    12 juillet 2016 - 6 h 32 min

    Il est bien evide nt q ue ce
    Il est bien evide nt q ue ce pseudo ouvrage historique est une command e des sionistes pour continuer a salir notre histoire nos moudjahidine et par la meme tout le peuple algerien a commencer par ses dirigeants passes et present L histoire et son ecriture sont une arme strategique pour destabiliser les peuples En outre je ne vois toujours pas cette diaspora algerienne qui reclame des droits mais laisse toujours faire quand l Algerie est attaque dans sa chair Quand on veut des droits on a aussi des devoirs

    Cotoyen
    12 juillet 2016 - 6 h 14 min

    Cette officier devrait plutôt
    Cette officier devrait plutôt parler des torture
    Qu’il ai fait au algérien et algérienne
    Il mérite la cours pénal

    dubitatif
    12 juillet 2016 - 0 h 47 min

    je demande à nos services
    je demande à nos services spéciaux de rechercher et d’exécuter cet ennemi pour avoir torturé jusqu’à ce que mort s’en suive un moudjahid . Ce criminel de guerre a écrit ce livre pour tous les français pro colonialistes . Imaginez des nazis rescapés faisant la même chose à l’égard de résistants français , jamais les médias français n’aurait eu le comportement de certains médiat algériens qui en ont fait un scoop , au contraire ils aurait demandé sa peau .

      Bekaddour Mohammed
      12 juillet 2016 - 6 h 34 min

      En somme Ted Mort, Gun… Yes
      En somme Ted Mort, Gun… Yes !

    mamyne
    12 juillet 2016 - 0 h 10 min

    la caravane passe et les
    la caravane passe et les chiens aboient !
    jamais ce proverbe arabe n’a autant de signification que dans les cas d’espèce comme celui qui nous interpelle ! les provocations n’ont de cesse de prendre des habillages les plus variés et empruntant des chemins aussi escarpés et les plus inattendus ! Alors de grâce arrêtons de donner à ces faiseurs de tensions et de siscions !

    nation algérienne
    11 juillet 2016 - 23 h 58 min

    la Bataille d’Alger comme son
    la Bataille d’Alger comme son nom l’indique est strictement algerienne .. Allez ouste le Morgan !!! va prendre ton chocolat ou écrire un roman de gare et laisse -nous tranquilles

    Justice
    11 juillet 2016 - 23 h 30 min

    Il n y a pas de bonnes et de
    Il n y a pas de bonnes et de mauvaises archives, saisissez une justice neutre et une enquête impartiale fera éclater la vérité.
    Les palabres d’où qu’ils viennent, BASTA.

    homme libre
    11 juillet 2016 - 22 h 01 min

    Bien écrit et bien répondu.
    Bien écrit et bien répondu..mr. Yacef faites sortir au monde vos archives ils ne vous appartiennent plus..laissez nous défendre votre mémoire et la mémoire de ceux qui sont morts pour cette patrie éternelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.