Ce qui est nouveau dans les frappes américaines en Libye

Fayez Al-Sarraj, le chef du gouvernement libyen. D. R.

Les frappes américaines de lundi sur la localité stratégique de Syrte, auraient, dit-on çà et là, mis les forces armées algériennes en alerte, comme s’il s’agissait d’un fait absolument inattendu et surprenant, et qui sort de la logique de guerre créée en Libye par le chaos qui y règne depuis l’assassinat de Mouammar Kadhafi en octobre 2011. Ce qui est nouveau dans cette affaire, ce ne sont pas les frappes elles-mêmes, mais le fait de les avoir médiatisées officiellement.

Ce n’est pas la première fois que les Américains procèdent à des raids aériens en Libye, alors que la mort de trois agents de la DGSE française récemment à Benghazi confirme la présence de soldats de l’Otan en Libye depuis la chute de Kadhafi à ce jour. La question qui se pose est la suivante : pourquoi les Américains ont-ils décidé de révéler la dernière frappe de Syrte? Des responsables américains, cités par le New York Times, ont fait savoir au lendemain de ces «premières frappes» que les Etats-Unis vont mener, dans les prochaines semaines, une autre série de raids aériens contre les positions de Daech. Les frappes américaines sur Syrte sont destinées à appuyer les forces du gouvernement d’union libyen (GNA), soutenu par l’ONU dans leur lutte contre les groupes terroristes de Daech qui occupent la ville depuis un an. Le Pentagone n’a donné aucune information sur les résultats de cette opération militaire.

Seul le chef du gouvernement d’union, Fayez Al-Sarraj, a parlé  de lourdes pertes infligées aux terroristes à Syrte. Il a précisé que ces frappes sont limitées dans le temps, et à Syrte et sa banlieue. Mais selon les informations qui parviennent de Libye, Daech garde encore le contrôle de plusieurs sites stratégiques dans la ville, à partir desquels il tente de contrôler des terminaux et ports pétroliers. Autre question : pourquoi veut-on faire croire à une menace imminente à nos frontières?

C’est ce qu’a laissé entendre l’ancien secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la Communauté nationale à l’étranger et ancien ambassadeur à Bruxelles, Halim Benattallah, dans une contribution au quotidien arabophone El-Khabar (voir article d’Algeriepatriotique). Halim Benattallah semble également convaincu que la Libye n’a pas informé l’Algérie sur ces frappes, alors que, a-t-il souligné, le Premier ministre libyen était à Alger la veille. Pour lui, notre pays est mis en difficulté par cette nouvelle donne constituée, explique-t-il, par les frappes et, aussi, par le fait qu’un Premier ministre libyen demande une intervention militaire étrangère en dehors du cadre de l’ONU. Sa recommandation au gouvernement algérien de ne pas rouvrir l’ambassade d’Algérie à Tripoli, qu’il présente comme un signe de démarcation par rapport à cette nouvelle donne, signifie-t-elle un appel au désengagement ou à une forme de retrait dans ce conflit?

D’autres sources affirment, au contraire, que l’Algérie a été prévenue des frappes américaines. Les autorités algériennes étaient donc au courant, ce qui expliquerait l’absence de réaction officielle après le raid sur Syrte. Il serait surprenant que l’Algérie soit dans l’ignorance de ce qui se prépare et se passe en Libye, et notamment du «double jeu» auquel se livre notamment la France entre les diverses fractions. Une chose est sûre : notre pays est hostile à toute intervention militaire étrangère en Libye, parce qu’elle aggraverait la situation au lieu d’aboutir à une solution qui ne peut être que politique et interne.

Houari Achouri

Comment (6)

    Omar
    5 août 2016 - 20 h 08 min

    VIVE LE GENERAL ERWIN ROMMEL,
    VIVE LE GENERAL ERWIN ROMMEL, IL EN A FAIT VOIR DE TOUTES LES COULEURS AUX FORCES DES ALLIES (ANCETRE DE L’OTAN).

    Omar
    5 août 2016 - 20 h 08 min

    VIVE LE GENERAL ERWIN ROMMEL,
    VIVE LE GENERAL ERWIN ROMMEL, IL EN A FAIT VOIR DE TOUTES LES COULEURS AUX FORCES DES ALLIES (ANCETRE DE L’OTAN).

    Rien-ne-va-plus
    5 août 2016 - 17 h 39 min

    Naïfs est celui qui se fît à
    Naïfs est celui qui se fît à la bonne foi des déclarations américaines. Si les anglais sont réputés hypocrites, les américains eux non seulement ils sont des caméléons mais aussi malhonnêtes. Il suffit de jeter un coup d’œil sur les multiples rencontres entre Russes et Américains sur les conflits qui ravagent le Moyen-Orient pour en avoir le cœur net.
    Est-il dans l’intérêt des occidentaux de réveiller encore d’autres démons. Les européens ne commencent-t-ils pas déjà à souffrir d’un terrorisme islamisé qu’ils ont eux-mêmes inventé. Une sorte de retour de bâton ! Ont-ils oublié que l’Algérie est loin d’être la Syrie avec toutes ses Conséquences macabres à moyen ou long terme en Europe.
    L’Algérie n’est-elle pas aux portes de l’Europe où l’on sent déjà l’odeur de la poudre. Ne suffirait-t-il pas de gratter à l’américaine une allumette pour que ça flambe ? Libre à l’UE d’ouvrir dans son continent les portes de l’enfer. Toute tentative de déstabilisation générale de la situation au Maghreb-arabe n’exposerait-t-elle donc pas l’Europe à plus de dangers inattendus.
    En conséquence ce seront des meutes, et n’ont pas de simples loups solitaires clonés sur Daesh et ses dérivés qui frapperont à l’aveuglette. La sécurité de l’Europe n’est-elle pas dans la réalité le dernier souci des pyromanes américains pourvu pensent-ils, naïvement, que les Usa resteront loin des feux qu’ils allument non sans gêne même chez leurs propres alliés, et partout ailleurs.
    L’histoire ne démontre-t-elle pas qu’à chaque fois où ces américains s’en mêlent, ils entrainent leurs vassaux européens dans leur sillon en laissant derrière eux morts et désolations. Les américains vont-ils enfin cette fois-ci « se casser les dents ». Après la déroute de leurs mercenaires en Syrie et en Irak, leur nouvelle intervention illégale- hors la loi -en Lybie, ne va-t-elle pas enfin faire sonner le glas de leurs bestialités.
    Les francophiles, ou les américanophiles qui comptent sur la France de M. Hollande, ou sur les Usa de Baraka Obama, privilégiées d’ailleurs et à desseins dans plusieurs domaines politico-économiques voire même socio-culturels, seront-ils certainement déçus quand ils découvriront que ces deux pays ne peuvent en aucun cas gagner une seule guerre. Les Usa, ses Gis et leurs pantins européens ont-ils au moins gagné une seule guerre de toutes celles qu’ils ont provoqués jusque-ici ? Même la Fédération de Russie et la Chine, par exemple, n’y sont plus épargnés. C’est donc un suicide programmé dont l’issue est imminente.

    Rien-ne-va-plus
    5 août 2016 - 17 h 39 min

    Naïfs est celui qui se fît à
    Naïfs est celui qui se fît à la bonne foi des déclarations américaines. Si les anglais sont réputés hypocrites, les américains eux non seulement ils sont des caméléons mais aussi malhonnêtes. Il suffit de jeter un coup d’œil sur les multiples rencontres entre Russes et Américains sur les conflits qui ravagent le Moyen-Orient pour en avoir le cœur net.
    Est-il dans l’intérêt des occidentaux de réveiller encore d’autres démons. Les européens ne commencent-t-ils pas déjà à souffrir d’un terrorisme islamisé qu’ils ont eux-mêmes inventé. Une sorte de retour de bâton ! Ont-ils oublié que l’Algérie est loin d’être la Syrie avec toutes ses Conséquences macabres à moyen ou long terme en Europe.
    L’Algérie n’est-elle pas aux portes de l’Europe où l’on sent déjà l’odeur de la poudre. Ne suffirait-t-il pas de gratter à l’américaine une allumette pour que ça flambe ? Libre à l’UE d’ouvrir dans son continent les portes de l’enfer. Toute tentative de déstabilisation générale de la situation au Maghreb-arabe n’exposerait-t-elle donc pas l’Europe à plus de dangers inattendus.
    En conséquence ce seront des meutes, et n’ont pas de simples loups solitaires clonés sur Daesh et ses dérivés qui frapperont à l’aveuglette. La sécurité de l’Europe n’est-elle pas dans la réalité le dernier souci des pyromanes américains pourvu pensent-ils, naïvement, que les Usa resteront loin des feux qu’ils allument non sans gêne même chez leurs propres alliés, et partout ailleurs.
    L’histoire ne démontre-t-elle pas qu’à chaque fois où ces américains s’en mêlent, ils entrainent leurs vassaux européens dans leur sillon en laissant derrière eux morts et désolations. Les américains vont-ils enfin cette fois-ci « se casser les dents ». Après la déroute de leurs mercenaires en Syrie et en Irak, leur nouvelle intervention illégale- hors la loi -en Lybie, ne va-t-elle pas enfin faire sonner le glas de leurs bestialités.
    Les francophiles, ou les américanophiles qui comptent sur la France de M. Hollande, ou sur les Usa de Baraka Obama, privilégiées d’ailleurs et à desseins dans plusieurs domaines politico-économiques voire même socio-culturels, seront-ils certainement déçus quand ils découvriront que ces deux pays ne peuvent en aucun cas gagner une seule guerre. Les Usa, ses Gis et leurs pantins européens ont-ils au moins gagné une seule guerre de toutes celles qu’ils ont provoqués jusque-ici ? Même la Fédération de Russie et la Chine, par exemple, n’y sont plus épargnés. C’est donc un suicide programmé dont l’issue est imminente.

    TheBraiN
    5 août 2016 - 14 h 53 min

    Ce premier ministre est lui
    Ce premier ministre est lui-même un terroriste ramené par les avions de l’OTAN !!

    TheBraiN
    5 août 2016 - 14 h 53 min

    Ce premier ministre est lui
    Ce premier ministre est lui-même un terroriste ramené par les avions de l’OTAN !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.