L’analyse de son ADN le confirme : la petite Nihal a été retrouvée morte

La petite Nihal était âgée de 4 ans. D. R.

Actualisé – La petite Nihal Si Mohand, portée disparue  depuis le 21 juillet, a été retrouvée morte, a annoncé jeudi le procureur de  la République prés le tribunal de Ouacifs (40 kms au sud de Tizi-Ouzou). La confirmation de la mort de l’enfant âgée de 4 ans intervient suite  à une analyse ADN d’indices, dont un crâne et des cheveux, récupérés par la  Gendarmerie nationale, réalisée par l’Institut national de Criminologie et de  criminalistique de Bouchaoui (Alger), selon la même source. Le 21 juillet dernier, Nihal Si Mohand, 4 ans, venue d’Oran avec ses parents, a disparu peu de temps après son arrivée chez ses grands-parents au village Aït Ali (Aït Abdelouahab), commune Aït Toudert.

Confirmation du lien entre les indices retrouvés sur le terrain et la disparition de Nihal si Mohand  

Les expertises effectuées par l’Institut national de criminalistique et de criminologie de Bouchaoui (INCC) ont confirmé que les ossements retrouvés au village Mechrek d’Aït Toudert, dans la daïra de Ouacifs, appartenaient à la petite Nihal Si Mohand, a déclaré jeudi le procureur de la République près le tribunal des Oaucifs, Fodhil Takharoubt. «En ce jour, malheureusement, nous avons reçu les résultats des analyses ADN faites par des spécialistes de l’Institut national de criminalistique et de criminologie de Bouchaoui sur les objets retrouvés sur la scène du crime à Aït Toudert, qui confirment qu’ils appartiennent à Si Mohand Nihal», a-t-il annoncé lors d’une conférence de presse. «C’est tout ce que nous pouvons déclarer pour le moment concernant la disparition de la défunte et les premiers résultats de l’enquête qui se poursuit sur le terrain», a-t-il indiqué, affirmant que tous les moyens humains et matériels sont mobilisés dans le cadre des investigations qui se poursuivent actuellement et que les différents services de sécurité ainsi que les autorités judiciaires font de leur mieux pour éclairer l’opinion publique sur cette affaire. Il a ajouté que ces services «informeront en temps opportun la famille de la victime, la presse et l’opinion publique sur l’évolution de l’enquête et le travail des équipes de recherche et d’investigations sur le terrain». Le procureur de la République a rappelé que la petite Nihal avait disparu le 21 juillet dernier qu’un plan national a été actionné juste après la plainte déposée par ses parents pour faire face à la situation. Des moyens humains et matériels importants ont été mobilisés dans le cadre de ce plan national pour aboutir à un dénouement rapide de cette affaire, a-t-il encore signalé. Après quelques jours de travail sur le terrain, des indices ont été retrouvés par les éléments de la brigade de recherche et d’investigation de la Gendarmerie nationale qui travaillaient sur le terrain, dont des ossements et une robe tachée de sang qui ont été transférés à l’Institut national de criminalistique et de criminologie pour analyse, a-t-il tenu à rappeler. Il a expliqué, au terme de la conférence de presse, que «la gravité de l’affaire et l’obligation de discrétion dans le déroulement de l’enquête» l’empêchent de donner d’autres détails à l’heure actuelle.

Le FFS exprime son indignation

Dans un communiqué rendu public, la fédération FFS de Tizi Ouzou se dit indignée suite à l’annonce de la mort de la petite Nihal Si Mohand, disparue le 21 juillet à Aït Toudert. 

«Cette triste nouvelle est tombée tel un couperet plongeant dans l’émoi et la consternation toute la population de la région», indique la fédération qui dit partager la douleur de la famille de la victime et lui exprime sa «profonde compassion» et son «entière solidarité en ces pénibles circonstances». A cette occasion, cette structure du FFS «exige des autorités compétentes de faire toute la lumière sur cette tragédie».

R. M. et Agence

Comment (162)

    mehdi mountather
    6 août 2016 - 10 h 03 min

    Après la mort de Nihal au
    Après la mort de Nihal au président Bouteflika de donner l’ordre d’exécuter les assassins des enfants et les pédophiles en Algérie aujourd’hui urgent pour éviter un fort séisme a Alger et d’autres wilayas un homme averti en vaut deux.




    0



    0
    mehdi mountather
    6 août 2016 - 10 h 03 min

    Après la mort de Nihal au
    Après la mort de Nihal au président Bouteflika de donner l’ordre d’exécuter les assassins des enfants et les pédophiles en Algérie aujourd’hui urgent pour éviter un fort séisme a Alger et d’autres wilayas un homme averti en vaut deux.




    0



    0
    PAIX A TON AME NIHAL
    5 août 2016 - 18 h 07 min

    Nihal , prie pour nous de là
    Nihal , prie pour nous de là où tu es , de ton jardin d’Eden , prie pour nous car nous ne sommes pas au paradis !
    la bête immonde qui a osé te faire du mal , DIEU s’en occupera et sur Terre et dans l’au delà . t’inquiéte petite Nihal !
    amuse toi bien dans ton PARADIS , tu n’as plus rien à craindre , tu es aux cotés du SEIGNEUR DE L’UNIVERS ! ALLAH !
    Que Dieu donne de la grande patience à tes parents pour qu’ils passent ce cauchemar.
    inna lillah wa inna ilayhi rajioune .




    0



    0
    PAIX A TON AME NIHAL
    5 août 2016 - 18 h 07 min

    Nihal , prie pour nous de là
    Nihal , prie pour nous de là où tu es , de ton jardin d’Eden , prie pour nous car nous ne sommes pas au paradis !
    la bête immonde qui a osé te faire du mal , DIEU s’en occupera et sur Terre et dans l’au delà . t’inquiéte petite Nihal !
    amuse toi bien dans ton PARADIS , tu n’as plus rien à craindre , tu es aux cotés du SEIGNEUR DE L’UNIVERS ! ALLAH !
    Que Dieu donne de la grande patience à tes parents pour qu’ils passent ce cauchemar.
    inna lillah wa inna ilayhi rajioune .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.