Nihal : pour un sursaut national

Par R. Mahmoudi – La nouvelle est tombée comme un couperet : la mort confirmée ce mercredi par le parquet de Tizi Ouzou de la petite Nihal doit donner lieu à un sursaut national contre les enlèvements d’enfants et les infanticides, un fléau qui a pris des proportions alarmantes dans notre pays ces dernières années et qui instaure une véritable terreur au sein des familles. Ce nouveau drame qui a tenu en haleine les Algériens depuis une quinzaine de jours, a montré l’étendue de l’angoisse qui tenaille une société qui croit avoir dépassé à jamais les années de sang qui ont endeuillé des milliers de foyers.

La population a déjà fait montre, depuis l’annonce de la disparition de la petite Nihal, d’une conscience éveillée, en se mobilisant, en diffusant des informations et en tissant des liens de solidarité très solides. A la société civile et aux partis politiques de pousser les pouvoirs publics à prendre plus au sérieux la détresse des familles, en les obligeant à prendre des mesures fortes et dissuasives et en durcissant les dispositifs juridiques contre les auteurs de ces crimes abominables.

Mais il y a lieu surtout de chercher les moyens susceptibles d’arrêter ce cycle d’enlèvements qui touchent les enfants, sans céder aux idéologies de haine appelant au rétablissement des tribunaux populaires pour châtier les criminels. Parce que, comme on le voit à chaque occasion, les mêmes voix, exploitant l’émotion des gens, s’élèvent à travers les réseaux sociaux pour réclamer le «châtiment exemplaire» contre les auteurs de ces crimes. S’il est vrai que les autorités se sont montrées très présentes dans cette affaire, à travers notamment le ministre de la Justice qui s’est prononcé sur la question dès les premiers jours, il faudrait qu’elles montrent la même diligence et le même intérêt pour tous les autres cas.

L’équipe d’Algeriepatriotique condamne cet acte barbare d’un autre âge et présente à la famille de la petite Nihal ses plus sincères condoléances.

R. M.

Comment (19)

    Bekaddour Mohammed
    12 août 2016 - 7 h 15 min

    Dieu et l’Homme
    Les voix officielles, en Algérie, budgétisées, celles qui jouent le jeu pathologique hypocrite de l’Occident JUIF qui abuse l’humanité par des droits de l’homme inventés, ces voix diffèrent CHEZ NOUS une solution qui existe, car CHEZ NOUS Dieu Existe, contrairement à l’Occident qui en doute ou s’en moque, et parce que CHEZ NOUS Dieu Existe, Il y a des droits qu’Il a défini à Sa créature appelée Homme, et des devoirs, avec des peines et des récompenses, ceux qui kidnappent un bébé de 4 ans, le tuent, vendent ses organes, ou je ne sais, ceux qui gagnent leur pain par ce moyen n’ont plus le droit d’être sur Terre, ni n’ont le droit de rester CHEZ NOUS ceux qui leur trouvent des excuses, au diable les psychiatres occidentalisés, car l’Occident c’est ce qui a mis l’humanité dans ce pourrissement planétaire. MOI POUR NIHAL, j’appelle à l’intronisation de Dieu en Algérie, sans barbe ni kamis, Dieu LE SAVANT, alors ô Algériens donnez la preuve que vous aimez votre progéniture, au diable les débats des rusés corrupteurs de l’espèce humaine.




    0



    0
    Anonymous
    12 août 2016 - 5 h 24 min

    ce n est pas le premier
    ce n est pas le premier sursaut national ,,ni le dernier malheureusement




    0



    0
    MELLO
    6 août 2016 - 22 h 24 min

    PLAN D’ALERTE
    Il aura fallu une dizaine de jours après l’annonce de la disparition pour retrouver des «indices» à quelque deux kilomètres du lieu où la petite fille avait été vue pour la dernière fois. Des recherches à travers champs et dans les bois ont été menées durant plusieurs jours, en omettant sans doute des lieux couverts où a pu être commis l’innommable forfait. Le dispositif devant gérer ce genre de situation ne peut pas rester aussi classique, sinon archaïque. Entre le «plan d’alerte» évoqué par le ministre de la Justice et le «plan national» cité par le procureur de la République, les contours de ces mesures d’exception ne semblent pas bien définis et paraissent approximatifs. Les médias à grande diffusion sont bien développés dans notre pays et peuvent très bien relayer les messages d’alerte dans les heures qui suivent l’annonce de la disparition d’un enfant. Jusqu’à cette dernière affaire ayant eu lieu en Kabylie, le système d’alerte demeure artisanal, même quand il passe par la Toile.C’est un parent ou un villageois qui «publie» la nouvelle sur les réseaux sociaux, laquelle est reprise sur des blogs avant de se retrouver sur des sites d’information et quelques journaux le lendemain. Il est certain que les services de sécurité vont tirer les conséquences de ces affaires ayant un fort impact sur la société. Ce sera aux autorités, notamment judiciaires, de mettre au point un véritable dispositif d’alerte qui mobilise «des moyens exceptionnels en un minimum de temps».
    Djaffar Tamani




    0



    0
    MELLO
    6 août 2016 - 22 h 24 min

    PLAN D’ALERTE
    Il aura fallu une dizaine de jours après l’annonce de la disparition pour retrouver des «indices» à quelque deux kilomètres du lieu où la petite fille avait été vue pour la dernière fois. Des recherches à travers champs et dans les bois ont été menées durant plusieurs jours, en omettant sans doute des lieux couverts où a pu être commis l’innommable forfait. Le dispositif devant gérer ce genre de situation ne peut pas rester aussi classique, sinon archaïque. Entre le «plan d’alerte» évoqué par le ministre de la Justice et le «plan national» cité par le procureur de la République, les contours de ces mesures d’exception ne semblent pas bien définis et paraissent approximatifs. Les médias à grande diffusion sont bien développés dans notre pays et peuvent très bien relayer les messages d’alerte dans les heures qui suivent l’annonce de la disparition d’un enfant. Jusqu’à cette dernière affaire ayant eu lieu en Kabylie, le système d’alerte demeure artisanal, même quand il passe par la Toile.C’est un parent ou un villageois qui «publie» la nouvelle sur les réseaux sociaux, laquelle est reprise sur des blogs avant de se retrouver sur des sites d’information et quelques journaux le lendemain. Il est certain que les services de sécurité vont tirer les conséquences de ces affaires ayant un fort impact sur la société. Ce sera aux autorités, notamment judiciaires, de mettre au point un véritable dispositif d’alerte qui mobilise «des moyens exceptionnels en un minimum de temps».
    Djaffar Tamani




    0



    0
    Rascasse
    5 août 2016 - 21 h 36 min

    Le peuple algérien a subit
    Le peuple algérien a subit deux périodes violentes; le colonialisme ( français et arabobaatistes) et la décennie noir sans prises en charge post traumatique, l’Algerie n’a jamais été gouverné par des humanistes, le drame continuera et en pire si les hommes qu’ils ne sont pas à la place qui leur revient de droit, les pervers narcissiques faudrait les chasser et en urgence des postes décisionnels, mes sincères condoléances à la famille de la défunte, puisse dieu les assister dans leur terrible épreuve




    0



    0
    Rascasse
    5 août 2016 - 21 h 36 min

    Le peuple algérien a subit
    Le peuple algérien a subit deux périodes violentes; le colonialisme ( français et arabobaatistes) et la décennie noir sans prises en charge post traumatique, l’Algerie n’a jamais été gouverné par des humanistes, le drame continuera et en pire si les hommes qu’ils ne sont pas à la place qui leur revient de droit, les pervers narcissiques faudrait les chasser et en urgence des postes décisionnels, mes sincères condoléances à la famille de la défunte, puisse dieu les assister dans leur terrible épreuve




    0



    0
    Omar
    5 août 2016 - 20 h 04 min

    GRUES ET CORDES BLEUES
    Il faut calquer sur le modèle Iranien : Pendre Haut et Court ces Tueurs d’Enfants dans les places publiques et devant la population. Une bonne grue, une bonne corde bleue (couleur de l’innocence) et que ces criminels aillent rejoindre l’Enfer …
    Pas de Pitié, Pas de merci pour ces Tueurs de l’Innocence, ces Tueurs de l’Avenir de notre Pays ….




    0



    0
      ahmedine
      6 août 2016 - 18 h 18 min

      non è la grue!
      en le hissant haut, tu le rapproches de son Dieu, clément et miséricordieux, l’humain, surtout son corps, ne méritera pas d’être lacéré de cette façon ! en agissant de la sorte, les iraniens bouchent les ouvertures de la cocotte mais jusqu’à quand. elle leur explosera au nez !




      0



      0
      Himsal58
      7 août 2016 - 17 h 56 min

      la petite Nihal …
      a mon humble avis il faut reformer les mentalites la violence engendre la violence les decenies noires en sont la preuve vivante ou les lieus de culte etait devenu des tribuneaux ou l’on executait des etres inocents ok le model iranien ne plaise qu’a vous c’est votre reference les gens civilisés s’en prennent d’une autre facon je n’en doute pas qu’il y a beaucoup a faire dans notre societe mais de grace ne prenez comme exemple l’iran et surtout pas l’arabie saoudite restons sur le model algerien cette enfant eveille en nous une blessure profonde je suis de tout coeur avec ses parents que dieu l’accueille dans son vaste paradis … ان لله و ان اليه راجعون




      0



      0
    Omar
    5 août 2016 - 20 h 04 min

    GRUES ET CORDES BLEUES
    Il faut calquer sur le modèle Iranien : Pendre Haut et Court ces Tueurs d’Enfants dans les places publiques et devant la population. Une bonne grue, une bonne corde bleue (couleur de l’innocence) et que ces criminels aillent rejoindre l’Enfer …
    Pas de Pitié, Pas de merci pour ces Tueurs de l’Innocence, ces Tueurs de l’Avenir de notre Pays ….




    0



    0
      ahmedine
      6 août 2016 - 18 h 18 min

      non è la grue!
      en le hissant haut, tu le rapproches de son Dieu, clément et miséricordieux, l’humain, surtout son corps, ne méritera pas d’être lacéré de cette façon ! en agissant de la sorte, les iraniens bouchent les ouvertures de la cocotte mais jusqu’à quand. elle leur explosera au nez !




      0



      0
    TheBraiN
    5 août 2016 - 14 h 52 min

    Sincères condoléances
    Sincères condoléances à la famille de la victime !




    0



    0
    TheBraiN
    5 août 2016 - 14 h 52 min

    Sincères condoléances
    Sincères condoléances à la famille de la victime !




    0



    0
    ALAKA
    5 août 2016 - 7 h 38 min

    courage à la famille
    inalilah wa ilayhi rajihoun. Petite Nihal, que dieu t’accueille en son vaste Paradis et qu’il donne à tes parents et ta famille , la force et la patience pour endurer et surmonter ta disparition tragique. Le temps est au recueillement mais il faudra que la lumière soit faite inchallah. Ce crime ne peut rester impuni et ne le sera pas ! les coupables seront traqués et jugés, avec la plus ferme sévérité et de manière exemplaire , espérons le ! Il faut absolument que les pouvoirs publics prennent les mesures nécessaires ( alerte enlèvement TV radio etc.. qui ont prouvé leur efficacité dans de nombreux pays) pour lutter efficacement contre , il vrai , un phénomène qui ne cesse de grandir.
    Nos pensées vont à la famille. Sincères condoléances.




    0



    0
    ALAKA
    5 août 2016 - 7 h 38 min

    courage à la famille
    inalilah wa ilayhi rajihoun. Petite Nihal, que dieu t’accueille en son vaste Paradis et qu’il donne à tes parents et ta famille , la force et la patience pour endurer et surmonter ta disparition tragique. Le temps est au recueillement mais il faudra que la lumière soit faite inchallah. Ce crime ne peut rester impuni et ne le sera pas ! les coupables seront traqués et jugés, avec la plus ferme sévérité et de manière exemplaire , espérons le ! Il faut absolument que les pouvoirs publics prennent les mesures nécessaires ( alerte enlèvement TV radio etc.. qui ont prouvé leur efficacité dans de nombreux pays) pour lutter efficacement contre , il vrai , un phénomène qui ne cesse de grandir.
    Nos pensées vont à la famille. Sincères condoléances.




    0



    0
    Quenelle
    4 août 2016 - 22 h 02 min

    Quand l’autorité de l’Etat
    Quand l’autorité de l’Etat disparaît de l’espace public au nom d’une ridicule « paix sociale », on aboutit forcément à ces horreurs !
    Quand un policier, dans la rue, ne représente que lui même, c’est que notre protection est réduite à néant !
    Chacun fait ce qu’il veut, comme il le veut et quand il le veut !
    Nous sommes en guerre contre nous mêmes, et ceux d’en-haut n’ont en cure tant que leurs sordides calculs ne sont pas en danger .
    Le drame de notre pays est que PERSONNE n’est à sa place, voilà tout !
    RABBI YESTAR !




    0



    0
    Quenelle
    4 août 2016 - 22 h 02 min

    Quand l’autorité de l’Etat
    Quand l’autorité de l’Etat disparaît de l’espace public au nom d’une ridicule « paix sociale », on aboutit forcément à ces horreurs !
    Quand un policier, dans la rue, ne représente que lui même, c’est que notre protection est réduite à néant !
    Chacun fait ce qu’il veut, comme il le veut et quand il le veut !
    Nous sommes en guerre contre nous mêmes, et ceux d’en-haut n’ont en cure tant que leurs sordides calculs ne sont pas en danger .
    Le drame de notre pays est que PERSONNE n’est à sa place, voilà tout !
    RABBI YESTAR !




    0



    0
    Anonymous
    4 août 2016 - 17 h 24 min

    L’unique et seul projet de ce
    L’unique et seul projet de ce pouvoir : « faut se maintenir au pouvoir, le peuple, les enfants, les vieux yrouhou yk..dou! ».




    0



    0
    Anonymous
    4 août 2016 - 17 h 24 min

    L’unique et seul projet de ce
    L’unique et seul projet de ce pouvoir : « faut se maintenir au pouvoir, le peuple, les enfants, les vieux yrouhou yk..dou! ».




    0



    0

Les commentaires sont fermés.