Erdogan et Mohammed VI : les points en commun

Par Diaspora Saharaui – La Turquie et le Maroc partagent actuellement un dénominateur commun : la dictature. Ses acteurs, Erdogan et Mohammed VI, deux hommes qui, malgré leurs idéologies antagonistes, partagent des similitudes très curieuses. Le style de leurs gouvernements répondent aux canons autocratiques : accumulation de tous les pouvoirs, fomenter le culte à la personnalité jusqu’à la satiété, suppression des libertés individuelles et des droits fondamentaux, répression des autres entités politiques existantes, élimination des radios et télévisions de l’opposition, répression des organisations syndicales et l’utilisation des manifestants millénaires comme marque de légitimité.

Ils n’hésitent pas au moment de lyncher les dissidents, même s’il s’agit de collaborateurs très proches. Et les deux sont prêts à faire vivre leurs peuples les conséquences de l’isolement international. Le réflexe commun entre Erdogan et Mohammed VI pour dissimuler leur isolement leur pousse à se jeter entre les bras de Poutine pour exprimer leur colère contre leurs anciens mentors occidentaux.

D. S.

Comment (26)

    Alilapointe59
    16 août 2016 - 21 h 18 min

    Je ne comprend pas… Le
    Je ne comprend pas… Le Maroc et la Turquie est incomparable, j’ai déjà visité les deux pays. La Turquie est un exemple pour les musulmans, contrairement au Maroc ou même en Algérie. Dire que la Turquie est une dictature c’est suivre les connerie et mensonges des occidentaux et sionistes, qui ne cherche que la destruction de l’islam.




    0



    0
    facile
    14 août 2016 - 15 h 16 min

    pour les points en communs ,
    pour les points en communs , c’est très facile à trouver : les deux sont des hystériques , des malades tout court !
    il faut qu’ils consultent sérieusement et trés vite un centre hautement spécialisé dans la psychiatrie .




    0



    0
    Anonymous
    12 août 2016 - 23 h 56 min

    il nous a tous leurré au
    il nous a tous leurré au début, finalement ce n’est qu’un hypocrite qui n’hesitera pas à baisser son pantalon pour rallier la communauté Europeene , son engagement en Syrie avec ces hordes sanguinaires venues d’occident et rien de plus que pour plaire à ses maitres




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    12 août 2016 - 22 h 16 min

    L’autre point commun entre le
    L’autre point commun entre le terroriste a la cravate qu’est Erdogan et la Prostituée M6, c’est que tous les deux sont des larbins du sionisme international.




    0



    0
    Mahammad
    12 août 2016 - 13 h 20 min

    Un continue de croire qu’il
    Un continue de croire qu’il est à la tête d’un empire qui va de l’Atlantique jusqu’au Soudan en passant par Tombouctou et l’autre croit qu’il est Soliman le Magnifique à la tête de l’empire ottoman. Les deux sont donc encore au XVIè siècle alors que le premier est le 6è Mohamed exerçant la fonction de monarque d’un pays sous développé qui vit de drogue et des dérivés de la prostitution et le deuxième ne porte pas le nom du célèbre sultan mais celui d’erdogan (qui est le nom d’un rapace en turc) qu’on peut qualifier de « maléfique » au vu des dégâts qu’il est en train de faire à la Turquie et aux Turcs mais ce n’est pas son souci puisqu’il n’est pas turc mais un laze de Géorgie qui fait semblant d’être un « dur » avec les occidentaux alors qu’il leur fait la courbette en coulisse et présente ses excuses aux sionistes avec qui il est un allié volontaire et objectif.




    0



    0
      anti infiltrés mekhrebi
      12 août 2016 - 22 h 06 min

      Excellent, c’est ce qui s
      Excellent, c’est ce qui s’appelle river son clou à l’escadron de makhnezistes qui polluent ce site




      0



      0
      Vive la RASD!
      13 août 2016 - 9 h 50 min

      Mahammad, on pourrait donc
      Mahammad, on pourrait donc dire que erdogan est une buse… une triple buse même???




      0



      0
        REDA
        13 août 2016 - 10 h 58 min

        VIVE L ALGERIE D ABORD …O K
        VIVE L ALGERIE D ABORD …O K ? LE RESTE ON S EN BAT LES C …………..




        0



        0
    Aherbebou
    11 août 2016 - 23 h 25 min

    Le « démocrate » Erdogan mourra
    Le « démocrate » Erdogan mourra assassiné. Dans ce bon monde qu’il a réprimé,il ya bien des hommes je pense?




    0



    0
    Anonymous
    11 août 2016 - 23 h 01 min

    mErdogan n’est rien de plus
    mErdogan n’est rien de plus qu’un dictateur et un hypocrite à 1000 faces
    Il fut le premier à féliciter les hordes sanguinaires lors de la chute de feu Mouamar Kadhafi paix à son âme et fut l’instigateur de la guerre en Syrie
    j’espère voir ce khabith au bout d’une corde




    0



    0
    Laetizia
    11 août 2016 - 18 h 07 min

    je ne partage pas ce
    je ne partage pas ce rapprochement, cher amis de DS, d’abord parce que la dimension de l’un et de l’autre ne sont nullement comparables. ensuite parce que erdogan est un assassin « direct » omnipotent, qui est soutenu par une peuplade maffieuse (les turcs anti erdogan ne s’exprimant pas ou plus sinon c’est la potence !). tandis que glaoui est une sorte de relique du passé qui se réclame de la religion, ce qui l’absout de ses crimes avérés aux yeux de ses sujets (trafic de drogue d’ampleur mondiale, mercenariat mondial, génocide contre le peuple sahraoui, etc.). voyez vous j’aurais plus volontiers comparé glaoui à une personnalité comme Bokassa (un ancien saligane apprenti de Bigeard) de la Centrafrique, même s’il n’est plus de ce monde: culte démesuré de la personnalité, pratiques déviantes en tous genres, sur enrichissement indécent, etc.




    0



    0
      Anonyme
      11 août 2016 - 22 h 47 min

      moi perso je compre bokassa a
      moi perso je compre bokassa a notre boutef qui ne veut pas bouger de sa chaise même roulante et qui n’arrive même pas a parler n’est ce pas laeti




      0



      0
        Mansour
        12 août 2016 - 22 h 43 min

        Pourquoi le site AP laisse
        Pourquoi le site AP laisse passer des commentaires de sujet soumis au roitelet M6 pour leur seul plaisir de perturber le debat entre algeriens ?




        0



        0
    karimdz
    11 août 2016 - 18 h 06 min

    L Algérie n est certes pas
    L Algérie n est certes pas une référence en matière de démocratie, mais il n empeche que notre pays n est pas engagé dans une entreprise criminelle comme ces deux pays cités, l un contre la syrie, l autre contre la république saharaoui avec toutes les conséquences que l ont sait sur les peuples.

    ET puis y a t il encore un vrai pays démocratique en occident, tout n est que façàde, on le voit en France en Amérique, quand le systéme est en danger, il se radicalise…




    0



    0
    Anonyme
    11 août 2016 - 17 h 14 min

    c’est vrai que le régime
    c’est vrai que le régime algerien est un régime démocratique et comme preuve un président malade physiquement et mentalement qui n’a jamais parler a son peuple depuis 2012 effectivement vive la démocratie a l’algerienne
    PS: je suis algerien et pas maroki




    0



    0
      Amir
      12 août 2016 - 11 h 54 min

      Tu sens le maroki.
      Tu sens le maroki.




      0



      0
    HAMOUDI
    11 août 2016 - 17 h 01 min

    Maroc et Turquie , dictature
    Maroc et Turquie , dictature !!!! Et l’Algérie un havre de démocratie et de bonne gouvernance , n’est-ce pas ???

    Je ne sais pas qui tu es ya « D. S » auteur de l’article , mais il ne faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages , n’est-ce pas ? Comprito ya … »D. S ».. !!!!




    0



    0
      REDA
      12 août 2016 - 8 h 42 min

      OUF …Il y a encore des gens
      OUF …Il y a encore des gens intellidents et qui ont la tete sur les epaules dans ce bled qu est l Algerie … Merci Hamoudi …




      0



      0
        LAVIRITI
        12 août 2016 - 11 h 51 min

        EST CE QUE A.P ET DÉMOCRATIE
        EST CE QUE A.P ET DÉMOCRATIE FONT DEUX??? J’AI POSTÉ UNE RÉPONSE DANS LAQUELLE J’AI FÉLICITÉ Mrs HAMOUDI POUR SON AVIS SUR L’ARTICLE DE D.S ET JE LUI AI SUGGÉRÉ D’AJOUTER UNE LETTRE r À SON TEXTE ET JE CONSTATE AVEC DÉSOLATION QUE MON POSTE A ÉTÉ CENSURÉ D’OÙ MA QUESTION.




        0



        0
    MELLO
    11 août 2016 - 16 h 27 min

    La tendance à comparer l
    La tendance à comparer l’incomparable est devenu un jeu , un jeu malsain qui ne nous permet pas de distinguer le bon grain de l’ivraie. Les turcs qui sont sortis dans la rue l’ont bien compris : il n’y a rien à attendre des démocraties occidentales, il faut défendre la démocratie dans la rue quand les putschistes l’attaquent. Jamais les occidentaux ne défendront la démocratie dans notre aire géo-civilisationnelle, ils préfèrent gérer des pouvoirs sans dimension populaire. En Algérie, sur les réseaux sociaux, on aura eu l’espace d’une soirée comme un remake de janvier 92, avec des «démocrates » qui se réjouissaient prématurément de la chute d’Erdogan. Cette disponibilité à se faire les zélateurs des coups d’Etat contre les électeurs libres qui «votent mal » n’est pas surprenante.
    Erdogan est turc, islamiste, il a été élu de manière indubitable par une majorité d’électeurs turcs. Sa politique peut être discutée, sa légitimité non. Et même si le modèle turc à la Erdogan s’essouffle et s’égare dans une alliance peu glorieuse avec les monarchies du Golfe et dans une aventure dangereuse en Syrie, il vient de donner la preuve de sa résilience. Dans ce monde redevenu celui de la guerre Froide et des agressions permanentes de l’impérialisme, une doctrine diplomatique digne de ce nom peut-elle s’abstenir de contester l’ordre international injuste sur les plans économique et politique ? Peut-elle faire l’économie de désigner clairement ses amis et non de les soutenir de manière honteuse ? Peut-elle refouler le fait qu’il existe des ennemis – toujours les mêmes – ainsi que des faux-amis ? Face à ces dangers, où va notre diplomatie nationale ? Il est temps, dans les terribles conditions qui s’annoncent, de prendre conscience du problème et d’initier une réflexion et un débat démocratique sur toutes ces questions..




    0



    0
      anonyme
      12 août 2016 - 12 h 18 min

      un terroriste du daesh qui
      un homme qui vient prendre la défense de son maitre et bienfaiteur, la démocratie n’est pas faite pour des gens comme vous mais pour les gens honnêtes




      0



      0
        MELLO
        12 août 2016 - 16 h 12 min

        comment ose t-on se prendre
        comment ose t-on se prendre pour unique détenteur de la démocratie ? Le monopole de la démocratie est un drame national dès lors qu’on aborde les problèmes sociaux, le peuple algerien n’est pas dupe, le pays ne se construit pas avec les MENSONGES .




        0



        0
          Algérie Authentique
          12 août 2016 - 22 h 22 min

          vous confondez islamiste et
          vous confondez islamiste et conservateur: le peuple est conservateur mais il est captif d’un groupe organisé qui répond aux ordres d’islamistes étrangers en lien avec le terrorisme us-siono-daeshiste du moment, vous croyez qu’on va les laisser gouverner l’algérie ? avec ces gens là pas de démocratie possible vous comprenez? pour info : en 92 ils avaient plus que triché alors arrêtez votre intox! j’ajoute qu’ils ont de la chance d’être encore en vie et que la république bananière algérienne leur permette de se constituer en partis,ce qui est strictement interdit par la loi




          0



          0
          MELLO
          14 août 2016 - 13 h 17 min

          Effectivement, conservateurs
          Effectivement, conservateurs nous le sommes, au point de conserver dans nos têtes, et on en revient tout le temps, les péripéties de notre révolution. On a , toujours, tendance à revenir en arrière. On ne parle que du passé, même récent, comme la décennie noire, où une déviation du cours de la vie algérienne, a été tentée. Oui , tentée, car le peuple Algérien n’est jamais et ne sera jamais islamiste. Cette notion fut une pure création des services Français pour aider notre pouvoir à se maintenir et le résultat est là. Dommage pour notre pays qui a perdu ses meilleurs enfants durant cette sale … guerre. Je rappellerais la position du visionnaire, du fin politicien Feu Hocine AIT AHMED qui avait dit : fakouuuuu…. Il était le seul vrai démocrate qui demandait le deuxième tour des élections , sachant que l’ex. FIS n’aurait pas eu la majorité ABSOLUE.




          0



          0
    Anonyme
    11 août 2016 - 12 h 55 min

    Il faut ajouter comme point
    Il faut ajouter comme point commun à ces deux zigotos c’est que leur imaginaire avec lequel ils réfléchissent s’alimente des idées propres au moyen âge ce qui les rend nuls en politique dans le contexte du monde actuel prélude de celui de demain.




    0



    0
    Ziad Alami
    11 août 2016 - 11 h 53 min

    Une question très basique.
    Une question très basique. Qui sont les trois régimes au monde qui ont des problèmes avec l’ensemble des peuples des pays de leur voisinage ? Et bien et comme par hasard c’est les régimes du Maroc, de la Turquie et de l’entité sioniste du Moyen Orient.
    Le deuxième question plus importante est de savoir pourquoi…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.