Pour acheter une Symbol algérienne, il faut passer par la France

Le PDG de Renault Algérie production, Bernard Sonelec. New Press

C’est l’histoire rocambolesque d’un salarié algérien qui voulait acheter une voiture «made in bladi», mais qui s’est vite rendu compte que cette belle aventure, au départ, s’est vite transformée en cauchemar. Tout commence par un dossier de crédit établi avec la banque Baraka qui a tout ficelé en une seule journée. «Première erreur», apparemment, du client. «La priorité est accordée au dossier traité par la BNP, avec qui nous sommes conventionnés», dit-on à notre pauvre salarié au showroom de la maison Renault des Grands Vents (Ouled Fayet).

Il raconte ses péripéties dignes d’un film de fiction : «N’ayant pas le choix, je devais me rabattre sur cette maison qui fabrique la Renault Symbol en Algérie. Déjà, on me demande de changer le montant du chèque du premier versement à deux reprises, mais on a trouvé un terrain d’entente en rajoutant la différence lors du deuxième versement. Mais là, je ne suis pas au bout de mes peines. On ne veut pas me donner le bon de commande comme l’exige pourtant la réglementation, au motif qu’il n’y a pas de numéro de châssis, le véhicule n’est donc pas disponible. Quelque temps plus tard, on me dit que le véhicule aux options que j’ai choisies n’est plus produit. Je me retrouve dans l’obligation de faire un autre choix, en fait, on m’impose, je ne choisis pas. Un mois plus tard, on m’appelle pour me dire que je dois rajouter une somme de 22 000 DA pour l’alarme intégrée et les tapis. Je dis que je n’en veux pas. On me rappelle quelques jours plus tard pour me demander de passer avec la somme de 25 000 DA, sans me consulter.

Puis on me dit que je n’ai pas le choix et que je dois prendre ce véhicule, et que je devais payer la différence le jour même, sinon, je devais attendre plusieurs mois pour pouvoir bénéficier d’un véhicule. Je n’ai donc pas le choix, je ne choisis ni la couleur, ni les options, ni donc le modèle. Je prends ce qu’il y a, car « il y a des gens qui attendent », me menace-t-on. Je me retrouve donc l’otage de Renault Algérie. Je n’ai pas le droit de défendre mes intérêts. Lorsque je me résigne, car ayant vraiment besoin de ce véhicule et face au monopole qui nous est imposé, la réponse est surprenante, personne ne sait quand me sera livré mon véhicule, sauf qu’il m’est dit dans 45 jours maximum.

Aujourd’hui, je veux dénoncer cette mascarade, c’est pour moi une question de principe», nous raconte ébahi notre jeune compatriote qui voulait tout simplement acheter un véhicule produit par son pays, l’Algérie. Sa surprise était grande lorsqu’on lui a signifié qu’il aurait connu une autre issue s’il était passé par une banque française, BNP en l’occurrence. 

En fait, plusieurs personnes ayant choisi la Symbol ont dénoncé le non-respect des délais de Renault qui n’arrive pas à satisfaire sa clientèle. Beaucoup attendent depuis trois, voire cinq mois, cette «made in bladi» qui n’arrive toujours pas, et qui n’est surtout pas un bolide ou une voiture d’exception, mais juste un véhicule, tout ce qu’il y a de simple, sans grandes performances…

Réda B.

Comment (79)

    MNA
    22 août 2016 - 15 h 32 min

    Mohamed El Maadi (non vérifié
    Mohamed El Maadi (non vérifié)
    22 Aug 2016 – 11:29
    TU N’ES QU’UN PAUVRE (…).
    LES MEMBRES DU MMA SONT MORTS POUR L’INDÉPENDANCE DE LEURS PAYS.
    ALLAH EST LE MEILLEUR DES JUGE ET LUI SEUL CONNAIT LA VÉRITÉ.
    ET CONNAIT LES INTENTIONS DE CHACUN.




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    21 août 2016 - 18 h 14 min

    Les francais vous font suer
    Les francais vous font suer le burnous dans votre propre pays….




    0



    0
      Nadir
      21 août 2016 - 19 h 37 min

      Toi tu es chez eux et ils te
      Toi tu es chez eux et ils te font suer aussi. Arrête Mohamed avec tes vannes. C’est VOTRE ou TON pays ?




      0



      0
        Mohamed El Maadi
        22 août 2016 - 10 h 29 min

        Nadir @

        Nadir @

        Je suis né en france car le vieux a ete envoyé en france pour liquider les gens du mna algerien.
        Sache que pour ta gouverne que les militants du mna etait du sud algerien pour la plupart et il fallait des gens de cette region avec une solide
        tribu pour eviter les represailles.

        Dailleurs le colonel chaabani a payer pour s’ etre mis des tribus entiere sur le dos et c’ est bencherif qui voulait sa peau et sais tu pourquoi?




        0



        0
          Nadir
          22 août 2016 - 13 h 35 min

          Réponse qui n’a aucun rapport
          Réponse qui n’a aucun rapport avec ma remarque. Mais bon, passons.




          0



          0
    BLEDI
    21 août 2016 - 13 h 38 min

    SI C MONTER EN ALGERIE J
    SI C MONTER EN ALGERIE J ACHETE TOUJOURS CAR CE SONT DES TRAVAILLEURS ALGERIEN .LE RESTE JE M EN FOU .VIVE L AGERIE AVEC CES POINTS FORTS ET FAIBLE..




    0



    0
      Anonymous
      21 août 2016 - 14 h 53 min

      Riposte bien francaoui.
      Riposte bien francaoui.




      0



      0
        Anonymous
        21 août 2016 - 18 h 51 min

        Je dirais HarkiMaroki comme
        Je dirais HarkiMaroki comme riposte. .ki seydouh…




        0



        0
          non au marocanisme
          21 août 2016 - 20 h 16 min

          Les vendeurs de camelote
          Les vendeurs de camelote français et marocains, c’est pareil. C’est l’amant et la maîtresse.




          0



          0
          Anonymous
          26 août 2016 - 20 h 47 min

          a par insulter retourner a l
          a par insulter retourner a l ecole pour etre mieux eduquer .que vos parent on omis de faire




          0



          0
    terhouni
    21 août 2016 - 11 h 22 min

    Vous passer.votre temps a
    Vous passer.votre temps a pleurnicher alors que nous avons un moyen infaillible de couler.toutes les societes francaises en algerie.ce moyem c le bycottage de tout produit.francais.
    nous avons le choix entre les autres types de vehicules
    le peuple a besoin.d’etre mobilise.pourquoi ne pas lancer sur face book une campagne nationale.de.boycot.du produit.francais?ma




    0



    0
    sammari
    21 août 2016 - 8 h 30 min

    La BNP en ALGERIE, si elle se
    La BNP en ALGERIE, si elle se permet se genre de comportement, évidemment elle n’a aucune crainte de l’autorité, puisque celle-ci cautionne avec intérêts certainement ces comportements anarchiques, ceci confirme bien encore une fois l’absence des institutions et comme d’habitude, je ne suis aucunement surpris, en 1983, j’ai acheté a sonacome une ZASTAVA, ça s’est quand mieux passé, et c’est pas une banque FRANCAISE qui m’aurait racketté, l’histoire de cet algérien est incroyable, mais en ALGERIE c’est normal.




    0



    0
      algerien pur et dur
      21 août 2016 - 16 h 32 min

      Pourquoi voulez vous que la
      Pourquoi voulez vous que la BNP craigne ces bidons. Tout l’argent malpropre en transit vers la france est probablement passé par ses caisses. La BNP et par extension fafa les tiennent par les c… C’est une ecurie d’augiat grace au mort vivant d’el mouradia. C’est une seconde colonization qui ne dit pas son nom.




      0



      0
    Himeur
    21 août 2016 - 8 h 21 min

    Tres simple ,faire un maximum
    Tres simple ,faire un maximum de bruit auprès des Algériens pour ne plus acheter ce genre de véhicule.Vous verrez qu’ au bout d’un certain temps,renaultc mettra la clé sous la paillasse .




    0



    0
    Anonymous
    21 août 2016 - 4 h 27 min

    soyons hommes boycotons cette
    soyons hommes boycotons cette voiture




    0



    0
    zitounates
    20 août 2016 - 20 h 31 min

    Pourquoi ne pas avoir acheter
    Pourquoi ne pas avoir acheter une license pendant qu’il était tant lors de la crise de l’industrie automobile en europe ?
    Les marque suédoises SAAB, VOLVO vendues au quataris et au chinois, les marques opel et Land rover vendues aux émirates arabes uni et aux indous et j’en passe.
    Notre pays a des capacités de produire non seulement des voitures mais aussi des avions et des bateaux mais il faut des hommes de bonne fois et qui ne pensent pas qu’à remplir leur comptes dans des banque à l’étranger




    0



    0
      sammari
      21 août 2016 - 8 h 33 min

      Justement, le probléme il est
      Justement, le probléme il est là, il n’y a pas d’hommes de bonne foi (ceux qui sont de bonne foi, n’ont aucun pouvoir) ils ne pensent donc qu’à remplir leurs comptent en banque à l’étranger.




      0



      0
    Vraialgerien
    20 août 2016 - 20 h 05 min

    A ne rien comprendre!! Une
    A ne rien comprendre!! Une économie (s’il y en a une) qui fonctionne avec une licence d’importation des années 70 et 80, il n y a rien â attendre surtout avec des incompétents au sens large du terme. Même les pays qu’on considérait comme sous développés ont une économie qui marche avec des méthodes de gouvernance à la pointe et surtout avec des responsables intelligents et compétents…!




    0



    0
    Anonymous
    20 août 2016 - 14 h 28 min

    Le général De Gaulle l’a si
    Le général De Gaulle l’a si bien dit en 1962:  » Certes Nous quittons l’Algérie, mais nous laissons derrière nous des fidèles serviteurs »




    0



    0
      Anonymous
      20 août 2016 - 15 h 18 min

      Il y a aussi tout un peuple
      Il y a aussi tout un peuple qui est présent. Nous avons encore des hommes ici. Les Français échoueront. Ce n’est que le début.




      0



      0
        Kituki
        20 août 2016 - 22 h 40 min

        Maaaiiiiiiiiiis oui !!! Bien
        Maaaiiiiiiiiiis oui !!! Bien sur




        0



        0
          Anonymous
          21 août 2016 - 14 h 57 min

          Vous verrez. L’arrogant tombe
          Vous verrez. L’arrogant tombe toujours dans son piège. Comment dites-vous en France ? Tel est pris qui … ?
          Allez brasser l’air chez José Garçon, avec votre nom, elle vous sautera dessus.




          0



          0
    Anonymous
    20 août 2016 - 13 h 37 min

    C’est normal que de passer
    C’est normal que de passer par la France: depuis longtemps fafa se comporte en Algérie en pays (toujours) conquis et considère notre pays comme une chasse gardée. Il faut reconnaître qu’elle est aidée en cela par plus d’un « révolutionnaire »




    0



    0
    Erdt
    19 août 2016 - 23 h 25 min

    C l’industrie mécanique à la
    C l’industrie mécanique à la sauce Bouchouareb! Il n’a rien compris à la manœuvre: les constructeurs ayant compris les conditions d’octroi des licences pour importer des véhicules font semblant de jouer le jeu en faisant du montage. A quel prix comparé au véhicule neuf importé? on ne sait pas,mais certainement plus cher,bon,ils jouent le jeu pour obtenir les fameuses licences,pour 5 ans Max et puis s’en iront!! Car l’intégration n’atteindra pas plus de 10%!! Y’a pas de s/ traitants qualifiés! Nous n’avons pas d’ouvriers et techniciens qualifiés dans ce domaine y’a nass! Et puis il faut des usines,des productions de taille critique,c pas avec des montages de 25000 voitures,et de différents modèles ,différentes options…qu’on fabriquera a des prix compétitifs!!! Le Maroc fabriqué 290000 véhicules et en exporte 260000!!!! Ça lui rapporte combien? 2 milliards$, c loin de compenser les 30 milliards$ qui nous manquent depuis la chute des prix du pétrole!!! 260000 voitures exportées en 2015!!!




    0



    0
      Anonymous
      20 août 2016 - 8 h 54 min

      C’est pas à la sauce
      C’est pas à la sauce Bouchouareb…C’est à la sauce bouteflika. C’est un des deals signé entre cette famille et fafa pour un soutien inconditionnel aux 4 mandats…soyez clair sur le sujet




      0



      0
        Lambda
        20 août 2016 - 15 h 08 min

        Bouchoureb n’est pas en reste
        Bouchoureb n’est pas en reste la France place ses sbires là ou il y a ses interets Rahmani et Bouchouareb ce n’est pas des noms fortuits.Les Etats Unis place un des leurs là ou il y leurs interets ( les hydrocarbures ) en la personne de C Khalil c’est verifiable à tout les coups.




        0



        0
    La Cigale
    19 août 2016 - 17 h 02 min

    Pour régler le problème de
    Pour régler le problème de cette marque impopulaire mondialement que sont les marques automobiles française.
    N’achetez pas cette casserole qu’est Renault.
    Ils plieront bagages et rentreront chez eux vendre leurs tas de boue.
    En France leurs premiers clients sont les vieux les personnes âgées et les marocains.
    Les jeunes français achètent allemand japonais ou coréen suédois.
    Boycotter les marques et produits français par réciprocité haineux qu’ils ont envers les algériens.
    Vous dites avoir du nif mais comme dit khaled vous ne faites que A………r c’est tout.




    0



    0
      Anonymous
      20 août 2016 - 10 h 21 min

      Exactement, pour les faire
      Exactement, pour les faire partir, il suffit de ne pas acheter leurs produits, de ne pas mettre votre argent dans leur banque. C’est le vrai pouvoir, celui du consommateur. Faites circuler l’info partout d’ici deux ans, ils partiront.




      0



      0
    amal
    19 août 2016 - 16 h 42 min

    Je conseille aux gens qui ont
    Je conseille aux gens qui ont acheté ces voitures de rester tous en contact les uns avec les autres, via un blog par exemple, pour rendre compte les uns aux autres de tout ce qui arrivera à leur véhicule. C’est eux qui pourront dire si renault algérie n’est pas là que pour nous nuire et uniquement pour celà, comme ces francais qui ont vendu du bétail malade aux algériens résidant en algérie.




    0



    0
    Mohamed l'Algérien
    19 août 2016 - 16 h 34 min

    @ EL HADJ de Dar (18 Aug
    @ EL HADJ de Dar (18 Aug 2016 – 22:53)

    Cher compatriote bonjour,

    Je vous comprends parfaitement et je partage totalement votre avis.

    La France détient sur les Bouteflika et une partie du régime illégitime (Harkis et DAF) des secrets explosifs. Par le biais du chantage sur ces traîtres, elle a obtenu tout ce qu’elle voulait. Et il y a des preuves irréfutables.De Gaulle a infiltré dans tous les rouages de l’état Algérien, en 1962, à la veille de l’indépendance, 140 000 harkis, pour miner l’avenir de l’Algérie. Et c’est ce qui se passe actuellement. Le propre fils de De Gaulle l’a écrit dans son livre publié récemment, pour soulager sa conscience au vu des crimes contre l’humanité commis par son père en Algérie et tout le reste.
    Bouteflika et une bonne partie du clan d’oujda ne sont pas des Algériens. Et il y a des preuves.

    Bouteflika et surtout son frère ont organisé, sur ordre de la France, la faillite de l’économie et de l’industrie algériennes. Et il y a des preuves. Ils ont dilapidé 1000 milliards de dollars de 1999 à 2014. Et c’est mr BENOUARI, ex-ministre des finances qui a dénoncé tout cela dans la presse.
    Bouteflika et so frère Saïd ont fait rentrer par la corruption, dans des secteurs très sensibles de l’économie nationale, les ennemis de l’Algérie suivants :

    1/- Les banques mafieuses Françaises (BNP et Socièté Générale), suite à la destruction du secteur privé bancaire Algérien, par la France. Et dans ce cas aussi le silence de cathédrale des Bouteflika et de certains DAF, qui ont laisser faire, en dit long. Tout cela a été dénoncé par Mr BENOUARI, l’ex-ministre des finances. Ce qui se passe actuellement en Algérie, fait partie du complot Français permanent.

    2/- L’Egyptien Sawiri, propriétaire de Djezzy et orascom, auquel ils ont accordé des prêts très importants et très avantageux, sans garantie ni caution, pour construire avec l’argent des Algériens des cimenteries, des complexes pétrochimiques …. Sawiri un pire ennemi de l’Algérie est devenu milliardaire grâce aux Bouteflika. Mr Hocine Malti ex-PDG de Sonatrach les a dénoncé dans son ouvrage ( Histoire secrète du pétrole algérien) publié aux éditions La découverte.

    3/- Lafarge, un des pires ennemis de l’Algérie, qui a mis la main sur orascom par un tour de passe passe organisé avec la bénédiction de Bouteflika et surtout son frère Saïd. Lafarge s’est retrouvé propriétaire d’un fleuron de l’industrie Algérienne sans aucune contre partie et grâce à l’argent des Algériens.

    4/- Alstom, qui a réalisé avec des malfaçons graves les réseau de tramway. L’usine tournevis arnaque qu’elle a monté en partenariat avec l’Algérie est une deuxième arnaque qui ressenble exactement à celle de Renault. Alstom et toutes ses filiales dans le monde ont été sauvées d’une faillite totale quasi certaine et d’un dépôt de bilan, grâce à l’Algérie et l’argent des Algériens.

    5/- Plusieurs grandes entreprises Algériennes ont été bradées au profit exclusif des Français sans aucune contre partie. La gestion de grands complexes touristiques, de grands aéroports …. Et on voit le résultat actuellement.

    6/- Plusieurs grands groupes français du CAC40 ont été sauvés de la faillite grâce aux Bouteflika, qui sont au service de la France et non au service du peuple Algérien.

    7/- Les Bouteflika ont institutionnalisé la corruption et mouillé jusqu’au cou le grand nombre pour endormir le peuple Algérien.

    La liste est tellement longue qu’on ne peut pas tout évoquer.
    La France a placé de nouveaux hommes à elle dans des postes clés dans les institutions très sensibles de l’état ( Bouchouareb au ministère de l’industrie, Saâdani au FLN Alibi, Haddad au patronat ….). Tous ces traîtres, les Bouteflika les généraux DAF « retraîtés » de l’import-export, qui ont saigné à blanc l’Algérie, doivent s’en aller immédiatement.

    Comme je l’ai déjà dit, n’oublions jamais que Renault est une entreprise appartenant à l’état Français et qui est utilisée à des fins politiques néo-coloniales. Pour mettre en échec très rapidement le complot permanent Français à travers Renault, il faut ABSOLUMENT lancer en urgence un partenariat dans l’industrie automobile avec Volkswagen. Il faut une concurrence TERRIBLE à Renault, pour déjouer et mettre définitivement un terme à son complot, qui a pour objectif de bloquer notre développement et il y a des preuves irréfutables.
    Parallèlement à cela et en même temps, il faut élire le plus rapidement possible, un président Algérien INTÈGRE, sur lequel l’ancien colonisateur n’a aucune influence directe ou indirecte.

    Le développement, l’émergence économique du pays et le rattrapage rapide du retard accusé, sont à ce prix.




    0



    0
      Anonymous
      19 août 2016 - 21 h 09 min

      Le Pen est lié à Lafarge
      Le Pen est lié à Lafarge




      0



      0
      mouatène
      21 août 2016 - 15 h 09 min

      messieurs les MAGISTRATS
      messieurs les MAGISTRATS ALGERIENS supposés etre INDEPENDANTS, au travail !!!!!!! et Dieu vous le rendra.




      0



      0
    anonyme
    19 août 2016 - 15 h 58 min

    Sommes-nous des lâches?
    Sommes-nous des lâches?




    0



    0
      Anonyme
      19 août 2016 - 23 h 47 min

      Hélas oui, pour une partie
      Hélas oui, pour une partie très importante corrompue jusqu’au cou et qui a adopté la lâcheté, le silence criminel, comme première nature. Ces gens-là sont indignes.




      0



      0
      algerien
      20 août 2016 - 11 h 13 min

      OUI!
      OUI!




      0



      0
    Anonymous
    19 août 2016 - 14 h 17 min

    Il ne manque plus que le
    Il ne manque plus que le rkhiss de khaled pour faire la pub de cette arnaque et la boucle sera bouclée…Les bouteflika nous ont tuer…




    0



    0
    TheBraiN
    19 août 2016 - 14 h 13 min

    RENAULT fait ce qu’il veut du
    RENAULT fait ce qu’il veut du moment qu’il sait très bien que toutes les voitures qu’il produira à Oran seront vendues grâce à la « lumineuse idée » des quotas qui va nous mener droit vers le retour aux fameux bons SONACOME (dont je garde un exemplaire de mon défunt père , un bon resté tel que tel MDR) .




    0



    0
    jelloul JILfa
    19 août 2016 - 12 h 59 min

    la fronce elle vender symbol
    la fronce elle vender symbol pas chere comme ici algerie. ya tell akhtouna men franssa. ma zelna nachrou fel matiriel ta3hom ? ya tell roho techrou men lalmane, men taliane, men belgika, men marikène. bou3mama ta3 el-khalidj khir menna ?




    0



    0
    Anonyme
    19 août 2016 - 12 h 45 min

    Pourtant c’est simple. Il
    Pourtant c’est simple. Il faut soit entamer une procédure judiciaire pour non respect des lois et règlements relatifs à l’achat et la vente des automobiles, soit boycotter les véhicules de marques françaises ou de tout autre marque faisant ce type de chantage. Lorsque leur vente baissera ces truands en col blanc (algériens ou non) comprendront leur douleur.




    0



    0
    momo
    19 août 2016 - 12 h 03 min

    c tout ce qu on merite .l
    c tout ce qu on merite .l amateurisme .i incompetence .pauvre algerie tu a rater le train du progres et du savoir.a par peindre des universiters et aussi les vitres c tout notre savoir faire .




    0



    0
    Abdelkrim
    19 août 2016 - 10 h 39 min

    Je ne comprends pas comment l
    Je ne comprends pas comment l’Algérie en est arrivée à cet situation. Franchement se retrouver otage d’une firme comme Renault et ses véhicules décriés par les Français, eux-mêmes, c’est hallucinant.
    Nos responsables sont-ils devenus abrutis à ce point-là pour mettre notre indépendance entre les mains de ceux qui haïssent l’Algérie et son peuple




    0



    0
    mizan
    19 août 2016 - 9 h 51 min

    La France avec l’Algérie est
    La France avec l’Algérie est une histoire de tromperie de duperie et d’escroquerie, depuis l’indépendance. Ce qui fait mal le plus c’est la complicité de certains de nos dirigeants résidant chez fafa bien sur ! qui cherche à détruire les investisseurs autochtones.




    0



    0
    iks sel
    19 août 2016 - 9 h 16 min

    L’usine de montage de Oued
    L’usine de montage de Oued Tlelat ? Cadeau empoisonné du siècle de notre inénarrable fakhamatouhou national. Traité officiel honteux de prostitution à 1 milliard d’Euro, assorti d’une clause Renault coercitive de chasteté de 5 ans, établi par le pouvoir renégat algérien au bénéfice de  »Flamby le fourbe » pour son soutien  »inconditionnel » au 4ème mandat. La  »Symbol » ? une boite à sardines vide montée sur roues hors normes internationales de sécurité pour l’essentiel ; un cercueil motorisé à couchage réglable ; de la quincaillerie déclassée par la [(sous – 1) marque Dacia] et fourguée à l’Algérie contre Euro sonnants et trébuchants payables en France. La  »Symbol », au nom déterminé par Renault, est là pour nous rappeler chaque jour les errements désastreux du Clan. C’est le Symbole de la déchéance sociétale tous azimuts, qui sévit chez nous, le masque de la honte.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.