Emeutes au Gabon après la réélection d’Ali Bongo

Scènes d'émeutes à Libreville. D. R.

Des émeutes ont éclaté ce mercredi dans la capitale gabonaise, Libreville, dès l’annonce de la réélection du président Ali Bongo devant l’opposant Jean Ping, qui s’est auto-proclamé vainqueur en accusant le pouvoir de fraude, rapportent les agences de presse. Des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants criant «Ali doit partir !» ont éclaté juste après que le ministre de l’Intérieur eut proclamé les résultats officiels provisoires du scrutin à un tour tenu samedi dans le calme. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes pour repousser les manifestants qui voulaient s’approcher du siège de la Commission électorale, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Armée, forces de police anti-émeutes, gendarmes cagoulés ont bloqué la circulation sur la voie express, l’un des principaux axes de la capitale avec des canons à eau et des blindés légers. Malgré les lacrymogènes, des centaines de personnes tentaient de converger sur la voie express, parfois en brûlant des pneus, toujours selon l’agence française AFP.

Face aux craintes de troubles, les pressions s’étaient multipliées dans les heures qui ont précédé le vote de la Commission électorale pour reprendre les résultats bureau de vote par bureau de vote. Les pressions sont aussi venues de l’Union européenne qui a demandé aux autorités gabonaises de «publier les résultats par bureau de vote» et non au niveau national, au nom d’«une pleine transparence».

R. E.

Comment (14)

    Ziad Alami
    3 septembre 2016 - 13 h 21 min

    C’est la Prostituée M6 qui ne
    C’est (…)M6 qui ne doit pas être très contente de perdre un précieux soutien de sa colonisation du Sahara occidentental




    0



    0
    Pauvre Afrique francophone !!!
    3 septembre 2016 - 12 h 48 min

    Ce qui est affligeant c’est
    Ce qui est affligeant c’est de voir qu’à chaque fois qu’un pays francophone tente de se frayer un chemin de développement économique notamment en diversifiant ses partenaires à l’international et en particulier avec la Chine, à la première election présidentielle (ou autre évenement), automatiquement une déstabilisation ou le chaos s’installe dans le pays. Je ne crois pas que ce soit le fruit du hasard ! avec la France qui fait semblant d’être neutre alors que c’est elle qui est à la manoeuvre de déstabilisation … en attendant que le chaos se répande et soi disant aprés venir au secours de la population avec ces barbouzes et se réapproprier les parcelles économiques prises par la Chine (et autres)… les exemples de pays francophones deviennent légion : Mali, Côte d’Ivoire, Burkina, Centrafrique, … et maintenant le Gabon !! c’est tout de même incroyable la force nocive du neocolonialisme !!! Les africains vont-ils encore être dupes longtemps et laisser le petit manège joué par la France ! La corruption de nos élites par la frange colonialiste de la France a assez duré … que ces pays prennent l’exemple du Kenya, du Bostwana, de la Tanzanie, ….




    0



    0
    Trinita
    3 septembre 2016 - 1 h 19 min

    Ali Bango, Abdelaziz
    Ali Bango, Abdelaziz Boutaflika, Idriss Déby, François Duvalier (Papa Doc), Mohammed 6, Bokassa et consorts! Tous pareils!




    0



    0
      RasElHanout
      3 septembre 2016 - 13 h 26 min

      Mais ton Prédateur M6 n’a
      Mais ton Prédateur M6 n’a pas besoin d’élection ni de les frauder du moment qu’il est élu a vie grâce a son auto-proclamation Emir El Mouminine. Pauvre peuplade de soumis consentants




      0



      0
    Anonymous
    2 septembre 2016 - 22 h 42 min

    Le gouvernement néo
    Le gouvernement néo-colonialiste français a encore une fois agit , Mais cette fois ci au Gabon pétrolier d’ELF
    Après son intervention en 2007, et 2008 en Cote d’Ivoire pour déposer indirectement, et intelligemment le président – sortant – Laurent Gbagbo, et ses nombreuses interventions ,parfois musclées, en R.C.A, Mali, Niger,
    Burkina Fasso

    Un message clair à d’autres pays,…… contre tout changement de l’ordre néo-colonial ancien
    En plaçant ses pions, et et ses élites francophiles alignées dans toutes les anciennes colonies françaises
    Y compris bien sur, et par pudeur, un grand pays en….. Afrique du Nord




    0



    0
    SAIF EL ISLAM
    2 septembre 2016 - 20 h 33 min

    pourquoi s’offusquer nous
    pourquoi s’offusquer nous sommes en afrique (tiers monde) il a joui d’un droit laissé par son père qui a gouverné ce pays durant 41 ans, meme parcours que KADAFI. Il a légué ce pays grâce à ses réalisations et sa clairvoyance à son fils qui doit en disposer durant 40 ans après on verra. Normal, ça rentre dans la logique de la paix civile. sinon…………




    0



    0
    anonyme
    1 septembre 2016 - 22 h 52 min

    @thebrain, je crois bien que
    @thebrain, je crois bien que les deux sont soutenus par la france , d’un coté elle soutient le challenger et exige des résultats par bureau de vote et d’un autre elle entretient des relations apaisées et cordiales avec celui en place depuis belle lurette pour la bonne marche de l’économie française … je pense que le vrai sujet ce n’est pas la personnalité du président élu ou celle du candidat malheureux mais bien les émeutes qui risquent de dégénérer en guerre et là je pense que des pays voisins sont visés par cette mascarade! gabon ————–> cameroun ————–> nigeria




    0



    0
      TheBraiN
      2 septembre 2016 - 15 h 55 min

      En regardant France24 , qui
      En regardant France24 , qui est la chaîne d’état Française , on voit bien le jeu clair et trouble à la fois de Paris qui cherche à « vendre » son soutien au plus offrant .
      Je ne suis pas loin de penser que la France les soutient tous les 2 dans leur va-t-en guerre et cherche le pourrissement pour justifier une occupation des champs pétrolifères du pays par son armée .




      0



      0
    Abou Stroff
    1 septembre 2016 - 13 h 54 min

    espérons que, dans la cas
    espérons que, dans la cas algérien, il y aura plus que des émeutes si « on » nous proposait saïd bongo comme futur fakhamatouhou en remplacement de de son frère kouider bongo.




    0



    0
    Saint-Augustin
    1 septembre 2016 - 11 h 52 min

    Bongo est l’incarnation de la
    Bongo est l’incarnation de la francafrique. 95% des gabonais ne supportent plus la main mise de ce clan sur le pays
    Après les français qui tirent le maximum de profits des richesses naturelles du Gabon, le Maroc vient en deuxième position : banques services téléphonie. ..
    La famille Bongo possède des biens de grAndes valeurs en France mais aussi au Maroc : châteaux propriétés de luxe…
    Le makhzen est présent jusqu’à la garde rapprochée du président gabonais.
    La majorité de la population vit dans le dénuement.
    Si ce corrompu est un musulman alors M6 est amir al mouminins !




    0



    0
    copyright
    1 septembre 2016 - 9 h 19 min

    merci à RE d’avoir copié
    merci à RE d’avoir copié intégralement le bulletin de l’afp…




    0



    0
      Anonymous
      1 septembre 2016 - 12 h 27 min

      Et?

      Et?
      Tu penses que AP a des correspondants dans 189 pays ? C’est une pratique courante de nombreux médias . Quel est le souci?




      0



      0
    Manipulation
    1 septembre 2016 - 9 h 01 min

    Pribablement c’est par ce qu
    Pribablement c’est par ce qu’il est musulman face à son adversaire que certains pays que je ne citerait pas organisent à coup de dollar ce genre d’émeute, un peu dans le même style pour une autre raison à GHARDAIA chez nous en Algérie, bref c’est une technique connu, du déja vu quoi !
    Le chrystianisme infiltré reviens en force en Afrique surveillons notre Algérie !




    0



    0
    TheBraiN
    1 septembre 2016 - 8 h 40 min

    Qui a tort dans cette
    Qui a tort dans cette histoire ?
    La réponse est simple : celui qui bénéficie du soutien de Paris !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.