Fraude au baccalauréat : quinze individus reconnus coupables

Nouria Benghebrit. New Press

Actualisé – La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a indiqué ce jeudi à Alger que quinze personnes, dont trois femmes, ont été reconnus coupables de fraude aux épreuves du baccalauréat 2016. Dans une rencontre avec les partenaires sociaux, la veille de la rentrée scolaire 2016-2017, la ministre, à l’appui d’informations recueillies auprès du ministère de la Justice, a affirmé que sur seize prévenus placés en détention préventive, 15 individus dont trois femmes ont été reconnus coupables d’actes de fraude. Selon les informations recueillies auprès du ministère de la Justice, des enquêtes ont été diligentées dans vingt-deux wilayas avec l’implication de 137 personnes dont douze encadreurs et soixante-dix-sept candidats, a expliqué la ministre, ajoutant que des mesures ont été prises à l’encontre des prévenus impliqués dans la publication des sujets avec leurs corrigés sur les réseaux sociaux, d’usurpation d’identité du candidat, d’utilisation de téléphones cellulaires et Bluetooth et complicité dans des actes de fraude. Des enquêtes judiciaires sont toujours en cours et concernent 119 personnes, dont trente-cinq femmes, a encore fait savoir la ministre.

Les réformes vont se poursuivre

Lors de sa rencontre avec les partenaires sociaux, la ministre a abordé la rentrée scolaire et l’épineux dossier de la retraite anticipée. Selon des échos qui nous sont parvenus du ministère de l’Education, Mme Benghebrit, qui engage des réformes pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement, a été très attentive aux préoccupations des représentants syndicaux des enseignants et autres catégories de fonctionnaires du secteur. La ministre de l’Education s’est engagée à porter et à défendre la position des syndicats par rapport à la question de la retraite avant l’âge de 60 ans, qui ne sera plus en vigueur à partir du 1er janvier 2017.

Mme Benghebrit a rassuré les syndicats par rapport aux dispositions prises pour la rentrée scolaire qui aura lieu officiellement le dimanche 4 septembre. La ministre a également affirmé que les réformes pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement allaient se poursuivre. De nouveaux livres scolaires ont été déjà préparés pour cette rentrée.

La ministre, qui a été fortement soutenue et appuyée par le Premier ministre dans ses démarches réformatrices, a paru plutôt détendue lors de cette rencontre. En effet, lors de sa visite mercredi à Saïda, Abdelmalek Sellal avait clairement exprimé son appui aux efforts de la ministre de l’Education qui visent à redresser l’école algérienne et à lui redonner ses lettres de noblesse. «L’école n’est pas le lieu de la surenchère et de la manœuvre politique», avait-il lancé en direction des islamistes qui s’attaquent violemment à la ministre de l’Education.

Sonia Baker/Agence

Comment (7)

    HAMOUDI
    2 septembre 2016 - 12 h 03 min

    Madame Benghebrit, ok je vous
    Madame Benghebrit, ok je vous aime bien mais donnez nous surtout les noms des responsables des fuites du baccalauréat ! Les fraudeurs pour moi c’est moins grave (je dis bien « moins grave » et non « pas grave » ) que les auteurs des fuites ! Alors Benghebrit, à quand les noms des auteurs des fuites ! On attends !!!!!!!!!!!

    Mais je pense que comme vous êtes « au sein » du pouvoir du fauteuil roulant, de Sellal, de Gaid Salah, de Saidani etc.. etc.. vous allez étouffer cette affaire comme on a étouffé l’affaire de l’autoroute Est- Ouest, l’affaire des Fast Food du parc Dounia , l’affaire des faux moudjahed etc…. etc…. etc…

    kouni khezala ,




    0



    0
    malik1000
    1 septembre 2016 - 22 h 52 min

    les damnes (non vérifié)

    les damnes (non vérifié)
    01 Sep 2016 – 19:55

    démissionner???? Elle est en train de profiter de l’aubaine et l’école n’est pas son souci puisqu’elle refuse l’école et les programmes universels. Il faut patienter, ça viendra. L’Algérie mérite le progrès et non des 18 au bacc qui ne savent pas écrire.




    0



    0
    les damnes
    1 septembre 2016 - 18 h 55 min

    Les individus reconnus
    Les individus reconnus coupables vont certainement faire la prison.Et mme la ministre a le soutien non pas du gouvernement apparent mais du gouvernement parallele d el mouradia puisque elle meme, fait partie de ce clan de oujda bis.Mme la ministre,vous reconnaissez que la fraude au bac n est pas une mince affaire et vous qui etes intellectuelle ,n est il pas judicieux ne serait est ce que par honnetete intellectuelle de demissionner.Avec ou sans soutien,
    votre image est ternie par ce scandale .




    0



    0
    Slam
    1 septembre 2016 - 17 h 01 min

    Et pourquoi ne pas publier
    Et pourquoi ne pas publier les noms, prénoms et professions de ces « individus » puisqu’ils sont condamnés officiellement par la justice? Il est quand meme etrange que des ripoux de la pire espece puissent être condamnés tout en preservant leur anonymat.




    0



    0
      Mlaoua
      2 septembre 2016 - 10 h 19 min

      Pour pouvoir « publier »les
      Pour pouvoir « publier »les noms, il faut patienter pour que le jugement devienne définitif.Et pour que toutes les possibilités de recours soit puisées,il faut attendre au moins 03 ans(si ce n’est plus).La présomption de l’innocence est garantie par la loi.




      0



      0
    Wallace
    1 septembre 2016 - 16 h 47 min

    Voici un exemple pour tous
    Voici un exemple pour tous les désespéré surtout les mokoko qui nivelle à chaque fois les débats vers le bas comme quoi rien es fait en Algérie..
    J,espère une condamnation exemplaire pour tous les profiteurs,voleur et dans ce cas bien précis ces fauteurs de troubles à l,ordre social.




    0



    0
    99, la Trahison
    1 septembre 2016 - 13 h 31 min

    Ces soi-disant quinze
    Ces soi-disant quinze individus reconnus coupables seront surement graciés par fakhamatouhou Kouider tab djnanou à l’occasion de l’aid el adha (ca se passe ainsi au pays de l’impunité totale)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.