Rumeurs sur un remaniement ministériel «imminent»

Abdelmalek Sellal. New Press

Les rumeurs sur d’importants changements au gouvernement et au sein d’autres institutions enflent. Elles sont tellement incessantes qu’elles se retrouvent sur les colonnes de la presse nationale. Ainsi, selon le quotidien arabophone Echorouk, ces changements devraient intervenir «juste après la fête de l’Aïd et toucheront l’exécutif d’Abdelmalek Sellal, les walis et les responsables de l’administration locale en général». Ces supputations ont commencé à circuler depuis plus d’un mois. Elles reviennent en force en cette rentrée sociale qui a été marquée par la sortie sur le terrain du chef de l’Etat. Les enjeux sont tels que le Président sente le besoin de s’afficher publiquement. Son gouvernement est sous pression en raison de nombreuses décisions «impopulaires» qu’il est en train de prendre ou de préparer.

Face à une situation économique de plus en plus difficile, le gouvernement décide, entre autres, de supprimer la retraite avant l’âge et d’augmenter les taxes. Des augmentations qui toucheront directement le consommateur final et qui suscitent de ce fait la colère citoyenne. Les syndicats représentants différents secteurs d’activité sont déjà montés au créneau pour dénoncer une atteinte aux droits des travailleurs et à leur pouvoir d’achat. Les colporteurs des rumeurs sur les changements  envisagés au sein notamment du gouvernement parlent donc de la volonté du chef de l’Etat d’injecter du «sang neuf» au sein de l’Exécutif afin d’aborder de la meilleure manière les problèmes du pays et relever les défis, notamment celui de la diversification économique, de la maîtrise de l’inflation et du déficit.

Le dernier remaniement gouvernemental remonte au 11 juin dernier. Plusieurs ministres avaient été éjectés à l’instar d’Amar Ghoul ou d’Abderrahmane Benkhalfa. De nouvelles têtes ont rejoint le gouvernement à l’image d’Ould Ali El-Hadi et d’Abdeslem Chelgham. Ce remaniement a été précédé, comme d’habitude, par d’incessantes rumeurs qui allaient dans tous les sens. On avait annoncé la ministre de l’Education, Nouria Benghebrit, à la tête de l’Enseignement supérieur et que Tahar Hadjar allait s’occuper de l’école.

Mais le véritablement changement n’est intervenu qu’au moment voulu par le chef de l’Etat et ses collaborateurs, et il n’avait pas forcément touché les secteurs évoqués. Autrement dit, le prochain remaniement ministériel pourrait intervenir juste après l’Aïd comme il pourrait attendre encore des mois pour se réaliser.

Sonia Baker

Comment (51)

    Loubna
    13 décembre 2016 - 21 h 36 min

    Mon entonnement est de voir
    Mon entonnement est de voir une ancienne cadre de la communication de l’activité amont de Sonatrach qui ne sait rien faire que prendre des photos, devenir ministre de l’artisanat. Pauvre Algérie




    0



    0
    may
    6 décembre 2016 - 12 h 30 min

    Et non! Apparemment, Ali
    Et non! Apparemment, Ali Hadadd est aujourd’hui un homme mort suite à sa maladresse protocolaire au forum interantional du 03 décembre 2016 induisant un incident diplomatique à haut niveau. hhh!  »Li koulli Feraaoun Moussa ».
    Seulement, ce que je ne comprends pas c’est qu’on aurait pu en finir avec cet hommei autrement sans sacrifier les intérêts généraux de tout un pays qui a besoin, plus que jamais, d’investisseurs locaux ou étrangers.




    0



    0
    La Cigale
    14 septembre 2016 - 11 h 04 min

    Il faut virer abdelmalek
    Il faut virer abdelmalek sellal et 90 % des ministres de cette mafia étrangère qii gouvernent l’Algérie.




    0



    0
    malika
    13 septembre 2016 - 0 h 08 min

    ce système joue sur la
    ce système joue sur la psychologie du peuple : l’âne et la carrotte : il va donner l’enseignement supérieur à celle de l’éducation alors qu’on ne connaît pas son CV et l’education à un « bachelier », la santé au frère de l’ex-wali comme ça le peuple va espérer et ainsi de suite…. comme depuis 62…. ça sent la peur, c’est bon signe…




    0



    0
    ض الاحرار
    12 septembre 2016 - 17 h 57 min

    ماقولة شهيرة قالها الرءيس
    ماقولة شهيرة قالها الرءيس الراحل هواري بومدين ( القضية قضية رجال ) و فقط




    0



    0
    MELLO
    12 septembre 2016 - 15 h 57 min

    je cite cette phrase d’André
    je cite cette phrase d’André Gide : « Un seul passé ne peut proposer qu’un seul avenir ». Tout comme un âne ne peut pas être un cheval. L’Algérie souffre, parce que la grande carence de ce pays tient à l’inexistence d’une bourgeoisie éclairée, qui découle elle-même de l’absence d’hommes d’Etat. Et ce ne sont pas des chanteurs de cabarets ou des trabendistes qui peuvent dire à l’Algérie ce qu’elle doit faire ou comment se reconstruire où les liens de l’union et de la solidarité sont plus forts que les germes de la division que porte en lui le régime.




    0



    0
    les damnes de la terre
    12 septembre 2016 - 10 h 38 min

    Au lieu de regler d abord le
    Au lieu de regler d abord le probleme de l un des fondements essentiels de l Etat au haut sommet, on parle de remaniement ministeriel.Le dernier exemple relatif a l inauguration du centre internationnal des conferences est edifiant.Essayez pr une fois de travailler vos consiences en l associant a un brin de dignite.Mr Sellal a parle une fois que notre nez est en haut .Non Mr sellal ,notre nez c est ecrase par cette comedie.Je m adresse a vous Mr Sellal ,une fois en deplacement officiel a l etranger ,quelle attitude entrepreniez vous vis a vis de.vos homologues?Savez vous que nous simples citoyens nous nous n avons aucune intention de sortir de l algerie par crainte de presenter nos passeports aux frontieres des pays etrangers.Comment allons nous nous presenter?Je sais que mes mots vous font eclater de rire mais sachez une chose que nous sommes d une lignee qui a pr devise:EL KHOBZ WA EL MA WA RAASS FE ESSAMA.Enfin l histoire retiendra que l Algerie a ete a un certain moment sujet d histoires droles dont vous etes les principaux acteurs.Comme je sais aussi que vos interets priment sr le devenir de l algerie.Viendra t il le jour de la balance comptable?




    0



    0
      MELLO
      12 septembre 2016 - 15 h 16 min

      Entre l’Orient et l’Occident,
      Entre l’Orient et l’Occident, l’Algérie ne sait plus qui elle est. L’Algérie ne se souvient plus de Ben Boulaid, de Ben M’hidi., de ABANE, de KRIM. et de tant d’autres militants Décidément, l’Algérie à la mémoire courte. L’Algérie des bachaghas, l’Algérie de fafa, l’Algérie des éplucheurs de pommes de terre qui retiennent la presse par la gorge, l’Algérie des idoles d’Ibn Tamia ne cessent de s’affronter dans un combat singulier qui fait marrer…Aucune organisation politique n’est en mesure de se développer et de se ramifier de sorte à accueillir une forte intégration de la société civile, qui du reste elle-même n’est pas demandeur. Aussi ne faut-il pas s’étonner que le développement politique aujourd’hui prenne la forme d’une multiplication par la division. L’heure est encore à la multiplication par la division des entités, elle n’est pas à celle de la convergence et de la croissance de leur taille.




      0



      0
    UMERI
    12 septembre 2016 - 10 h 25 min

    A part quelques ministres,
    A part quelques ministres, comme Md Aïssa, N.Benghebrit, R.Lamamra, le reste des ministres, ne font que de la figuration, tels que le Tourisme, le Sport, l’Agriculture, la Défense, le Commerce, les Travaux publics.L’Algérie a besoin d’hommes de terrain, qui doivent apporter la preuve de leurs capacités a bien gérer leur secteurs d’activités.




    0



    0
    pegasse
    11 septembre 2016 - 23 h 03 min

    Des fois je me questionne: »un
    Des fois je me questionne: »un changement de gouvernement meme en y mettant les personnes qu’il faut changera t-il quelque chose vu l’etat du pays? » Et ensuite je me ravise , je me dis qu’il faut tjrs garder espoir, mais tous cela est une utopie!car en fait nouveau gouvernement ou pas les desirs du peuple n’ont jamais ete pris en consideration,ils ont elemines les nationalistes les plus recalcitrants et coriaces qui pouvaient nous servir de guide , ils ont fait de nous une populasse livree a elle meme sans le moindre repere c’est le tag alamentag, le ciment n’y est plus, il y’a pratiquement autant de chapelle que d’individus,ils ont reussi a nous demenbrer! Quel est le leader qui pourrait reparer tous ces degats?




    0



    0
    Quenelle
    11 septembre 2016 - 21 h 37 min

    Dans notre cynique système (
    Dans notre cynique système ( système et non Etat, car nous n’en avons pas !) les ministres comptent souvent, dans leur immense majorité, pour du beurre. Ils sont interchangeables. Le système , lui, perdure.
    Si l’illusion du changement réussissait il y a quelques années encore, ce n’est plus le cas maintenant .
    La fin de cette tragi-comédie ne peut venir que de la rue , et les islamistes, à l’affut, attendent une nouvelle fois encore d’entrer en scène pour en recueillir les fruits .
    J’en ai les larmes aux yeux devant cette cécité chronique qui caractérise ces gens du « pouvoir » .
    Rabbi yestar !




    0



    0
    Erracham
    11 septembre 2016 - 20 h 20 min

    Remaniement ministeriel dites
    Remaniement ministeriel dites-vous? Peuf! un simple jeu de chaises musicales: on prend les mêmes énergumènes et on continue à braire. Le changement radical viendra quand vous verrez tous ces rats d’égout fuir car ça sentira le roussi. Le big bang est imminent. On ne peut pas se foutre de son peuple indéfiniment. Et ceux qui n’ont pas retenu cette leçon d’histoire sont condamnés à la revivre à leur dépens.




    0



    0
    Amar el Gayed
    11 septembre 2016 - 20 h 16 min

    Il faut bien occuper L’GHACHI
    Il faut bien occuper L’GHACHI ! Tant va la cruche à l’eau qu’elle finit par se casser. Ces ouleds fafa nous ont tout fait… et ce n’est pas encore terminé. Maintenant, c’est la terreur par les enlèvements d’enfants innocents qu’ils tuent… Ya lotf ! Où va-t-on comme çà ?




    0



    0
    NOSTALGIK
    11 septembre 2016 - 20 h 15 min

    juste pour me faire plaisir,
    juste pour me faire plaisir, une liste de ceux que j’aurai aimé voir un jour aux commandes: nos valeureux martyrs.

    1er Ministre : Larbi BEN MHIDI

    Ministre de la Défense: Zabana
    Ministre des affaires étrangères: Abanne Ramdane
    Ministres des Finances : Mostefa Ben Boulaid
    Ministre de l’intérieur: Zighout youcef
    Ministre du travail: Krim Belkacem
    Ministre de la santé: Ferhat Abbes

    Paix et Gloire à ceux là et aux autres que je n’ai pas cités
    Ministre du commerce: Lotfi
    Ministre de la Justice Chabani
    Ministre de l’agriculture : Didouche Mourad




    0



    0
      TOLGA-BISKRA
      11 septembre 2016 - 21 h 37 min

      Très bien vu ! Sauf que… il
      Très bien vu ! Sauf que… il manque à cette liste le Ministre de la DEFENSE : Le Colonel Si AMIROUCHE…!!! Quelle allure ça aurait eu… avec un tel gouvernement on aurait pas eu TOUS CES TRAÎTRES ET CES VENDUS…..

      Mais la liste n’est pas limitative, loin s’en faut.

      ALLAH YERHAM CHOUHADAÏNA AL ABRAR !!!!




      0



      0
        NOSTALGIK
        11 septembre 2016 - 22 h 16 min

        , j’ai proposé le défunt
        , j’ai proposé le défunt CHABANI, mais j’approuve votre choix sur le martyr Amirouch; ils sont tous valables, ces héros et ces frères Algériens de la révolution.




        0



        0
          nostalgik
          12 septembre 2016 - 0 h 24 min

          J’ai oublié Hassiba ben
          J’ai oublié Hassiba ben bouali à la culture et saliha ould KAblia à la coopération internationale.




          0



          0
          Abou Stroff
          12 septembre 2016 - 16 h 21 min

          vous avez oublié hamadache au
          vous avez oublié hamadache au poste de ministre de le religion, ali haddad à celui des travaux publics et tliba au poste de ministre des sports




          0



          0
          TOLGA-BISKRA
          12 septembre 2016 - 12 h 41 min

          J’ai parfaitement compris ton
          J’ai parfaitement compris ton message, mon frère. J’y ai pensé mais je n’ai pas voulu citer le nom du Chahid CHAÂBANI rahimatou Allahou aâlih ! Pour éviter soigneusement toute idée de « régionalisme » que j’abhorre et répugne de toutes mes forces. Parce que je savais pertinemment qu’en mettant Tolga-Biskra, on pense tout de suite à Si Chaâbani, Allah yerahmou ! Et ça n’a pas râté puisque tu l’as cité. Donc, j’ai vu juste en anticipant tout simplement sur les faits. Merci.
          Sur CHAÂBANI, j’ai tellement de bonnes choses à dire qu’aujourd’hui quand je m’en rappelle, j’en pleure. Car j’ai eu la chance unique de ma vie en Mai 1961 de le rencontrer à Tolga même et plus exactement avec mon oncle Abderahmane qui était non seulement son ami mais également son homme de confiance. Je ne peux pas te dire mais c’est comme si tu avais vu un SAINT ! Il était en compagnie du colonel SAKHRI et de son baroudeur Si KANTER que les officiers de la Willaya VI connaissent tous. Un Homme exceptionnel le colonel KANTER. C’est le AMIROUCHE, ath yerham rabi !, du Sahara de la Willaya VI.

          Tous, des HOMMES exceptionnels qui combattaient l’ennemi avec une très grande Bravoure comme du reste dans toutes les autres WILLAYAS HISTORIQUES.

          ALLAH YERHAM ECHOUDAS !!!




          0



          0
          Djerdjer
          12 septembre 2016 - 16 h 04 min

          Un commentaire qui m’arrache
          Un commentaire qui m’arrache des larmes….et à la fin nous avons eu comme récompense Abdelkader el mali hachakoum




          0



          0
          Anonymous
          6 novembre 2016 - 6 h 11 min

          Aek el-Mali, ce grabataire
          Aek el-Mali, ce grabataire qui a pollué l’existence des algériens…régionalisme, favoritisme,pillage, KHABIT




          0



          0
    selecto
    11 septembre 2016 - 19 h 17 min

    Le changement avec ce régime
    Le changement avec ce régime de naturalisés et d’escrocs c’est le remplacement d’escrocs par d’autres escrocs.




    0



    0
    Anonymous
    11 septembre 2016 - 19 h 03 min

    Remaniement ministériel qui
    Remaniement ministériel qui ne sert grande chose
    Il ne sert – peut etre – que quelques prétendants trop ambitieux, amis, proches, clients des auteurs de ces rimeurs
    Les vrais tenants du pouvoir, et de la crise grave politique, économique,financière, sociale de l’Algérie
    Sont toujours boulonnés, et agrippés au pouvoir, à sa rente, et à ses privilèges, et à ses facilités occultes
    Opérations de manoeuvres, de diversions, de tromperie, et de canalisations de la colère, et des frustrations
    Du pauvre peuple algérien




    0



    0
    le citoyen
    11 septembre 2016 - 19 h 02 min

    On s’en fiche ….

    On s’en fiche ….

    “L’espoir, au contraire de ce qu’on croit, équivaut à la résignation. Et vivre, c’est ne pas se résigner.”

    De Albert Camus / Noces 




    0



    0
    gummel
    11 septembre 2016 - 18 h 58 min

    le véritable changement se
    le véritable changement se fera avec le départ de boutesrika. Mais apparemment, il se prépare déjà pour le 5eme mandat.




    0



    0
    Rouichedz
    11 septembre 2016 - 18 h 22 min

    Espérant que ça touchera
    Espérant que ça touchera surtout et en priorité les sbires infeodes au traître Amar Saidani et en particulier son Ministre de l’Agriculture




    0



    0
      AOMAR
      11 septembre 2016 - 20 h 59 min

      MOI JE DOUTE FORT QUE CET
      MOI JE DOUTE FORT QUE CET EVENTUEL CHANGEMENT AU SEIN DU GOUVERNEMENT VA TOUCHER LES SBIRES DE AMAR SAIDANI. PLUTOT IL VA FINIR D’EXPURGER LE RESTANTS ET RARES MINISTRES PATRIOTES. DE TOUTES LES MANIERES IL NE VA JAMAIS TOUCHER LE MINISTRE DE L’AGRICULTURE QUI EST LE PRINCIPAL COMPLICE DANS LA CONSTITUTION DE LA FORTUNE DE SAIDANI GRACE AU SECTEUR AGRICOLE ET ENCORE MOINS TOUS LES REPONSABLES QUI ONT AFFICHE OUVERTEMENT LEUR SOUTIEN A LA PROSTITUEE M6 DANS SA COLONISATION DU SAHARA OCCIDENTAL ET ONT APPELE A LA REOUVERTURE DES FRONTIERES DU HASCHICH.
      ENFIN C’EST MA CONVICTION




      0



      0
    Echiboukh
    11 septembre 2016 - 18 h 19 min

    Pour éviter l’éveil de la
    Pour éviter l’éveil de la rue, il faut que la rue meurt ! , D’où les rumeurs pour entretenir l’illusion du changement voulu et non imposé…




    0



    0
    Le Patriote
    11 septembre 2016 - 18 h 17 min

    Certainement pour applique l
    Certainement pour applique l’article 51et surtout d’éjecter ces marokis d’origines qui pullulent au sein du pouvoir et dans ses rouages ?




    0



    0
      AOMAR
      11 septembre 2016 - 21 h 02 min

      LES RESPONSABLES D’ORIGINE
      LES RESPONSABLES D’ORIGINE MAROCAINE NE SERONT JAMAIS TOUCHES TANT QU’IL Y AURA PAS CET AVENEMENT DE LA 2eme REPUBLIQUE ALGERIENNE GEREE PAR SES AUTHENTIQUES ENFANTS PROPRES ET PATRIOTES.




      0



      0
    FLN Canal Historique
    11 septembre 2016 - 17 h 28 min

    Rien que pour dire que le
    Rien que pour dire que le Président existe et il active.. hahahahahahaha




    0



    0
      Anonymous
      11 septembre 2016 - 18 h 30 min

      Bien vu !
      Bien vu !




      0



      0
    Les damnes de la terre
    11 septembre 2016 - 16 h 51 min

    L urgence c de provoquer des
    L urgence c de provoquer des elettions presidentielles anticipees..La majorite des ctoyens algerine né se retrouve pas ds c’è regime.Ce regime il est la iuniquement la pr travailler ses interets aussi il s est caractersise par une multitude de scandales sans pr aiutant s inquieter facon de dire que nous sommes la et nous faisons c’è que bon nous semble ,sans foi ni loi




    0



    0
    chaoui ou zien
    11 septembre 2016 - 16 h 13 min

    Passons, il n’y rien a voir.
    Passons, il n’y rien a voir. C’est seulement le bruit des chaises musicales raclant le plancher. Ceux et celles qui peuvent changer notre pays pour le meilleur, on a tout fait pour les faire partir et on a bien verrouille les portes derriere eux.




    0



    0
    ben
    11 septembre 2016 - 15 h 55 min

    ca sert a rien
    ca sert a rien




    0



    0
    HAMOUDI
    11 septembre 2016 - 15 h 23 min

    Bonjour ou Bonsoir chers amis
    Bonjour ou Bonsoir chers amis administrateurs d’Algérie Patriotique.

    Ok merci de nous avoir donné cette rumeur (vraie ou fausse), çà n’a pas d’importance, pourquoi ??? Eh bien dans tous les cas, pour un grand nombre de citoyens algériens, cette information ne leur bouge ni l’une ,ni l’autre avec tout le respect que je vous doit ! Pourquoi ? Eh bien parce que la majorité du peuple algérien sait pertinemment que çà ce chargera rien au pays que ce soit sur le plan de gouvernance, de la démocratie, des libertés individuelles et collectives et surtout , surtout sur le plan social et sur le plan des salaires. En effet, la rente pétrolière s’amenuise gravement ! Le pouvoir va certainement continuer à remplir les chekara du personnel politiquecar c’est vital, à augmenter le salaire des députés et des sénateurs d’une manière indirecte (primes et autres avantages) pour que le peuple n’y voit « que dalle » (expression ancienne), mais pour le reste c’est « Niet » et c’est le statuquo garantie car on aura toujours à faire avec : toujours Saidani, toujours le fauteuil roulant, toujours Ouyahia, toujours Sidi Said, toujours Ghoul, toujours Belayate, toujours Belkhadem, toujours Gaid Salah, toujours Mohamed Larbi Ould Khelifa, toujours Abdelkader Bensallah etc… etc… Donc , ce n’est pas un scoop même si je sais que vous devez évidemment faire votre job d’information et de communication !!

    Bon courage et Algérie Patriotique et merci pour ce que vous faîtes et ce n’est pas de la « brosse » !!!




    0



    0
    ahmed
    11 septembre 2016 - 15 h 04 min

    l’Etat d’injecter du «sang
    l’Etat d’injecter du «sang neuf» au sein de l’Exécutif afin d’aborder de la meilleure manière les problèmes du pays et relever les défis, notamment celui de la diversification économique, de la maîtrise de l’inflation et du déficit.

    Relever ces défis n’est pas chose aisée, ce n’est pas du jour au lendemain que ça se fera vu la mentalité rentière qu’on a inculqué au peuple qui n’est devenu qu’un peuple d’assisté au lieu de lui apprendre à suer
    le pays n’avancera que si l’éxécutif et le peuple seront sur la même longueur d’ondes ce qui n’est pas le cas actuellement




    0



    0
    ahmed
    11 septembre 2016 - 14 h 57 min

    Et qu’est-ce que ça pourrait
    Et qu’est-ce que ça pourrait changer?
    Uu véritable massacre a été fait ces quinze dernières années où un argent fouu a été dilapidé, on a inculqué la fainéantise à tout un peuple, bien des métiers ont disparu sans compter la dépravation de la société, la saleté de nos villes et douars est criante, une école et une université sinistrées, toute notre survie dépend des cours du pétrole
    En 70 le pays était mieux loti, on avait des industries lourdes, des petites et moyennes entrerrises en plus d’un artisanat florissant
    Nous n’avons pas besoin de changement de gouvernement mais plutôt de repartir à zéro, serait il possible de procéder de la sorte j’en doute fort vu les cassures terribles de ces quinze dernières années où l’on a fait croire au peuple qu’on était riches or il a suffi d’un choc petrolier et nous sommes devenus nus
    La priorité:
    Un homme à poigne de l’ossature d’un Poutine
    Dissoudre cette APN beni oui oui qui absorbe tout un budget
    Revoir le système éducatif faire même appel à des coopérants étrangers et non à des apprentis sorciers de chez nous, car le constat est là et personne ne peut le nier
    la liste est longue…
    Continuer cette politique suicidaire nous mènera droit vers le mur
    Le pays est malade très malade




    0



    0
    lhadi
    11 septembre 2016 - 14 h 56 min

    Le plus difficile, dans l
    Le plus difficile, dans l’exercice du pouvoir, est de se doter de collaborateurs qui osent affirmer ce qu’ils pensent à celui qui les dirige, sans craindre de lui déplaire, ni se contenter d’abonder dans le sens de ce que lui, selon eux, souhaite entendre.
    .
    Le phénomène de cour est inhérent au fonctionnement des entourages. C’est un mal inévitable qui peut devenir fatal si l’on ne dispose pas de solides contre feux pour en limiter les effets.
    .
    Au crépuscule de sa vie politique, le Président de la république, marqueur de la responsabilité, se doit de s’entourer de compétences au demeurant excellent antidote à cet esprit de courtisan où la servilité le dispute au conformisme.
    .
    Par conséquent, s’il veut sortir par la grande porte de l’histoire, il lui importe de nommer un Héraclès dont la seule tache qui mérite adhésion et que l’urgence rend nécessaire, est de nettoyer les écuries d’Augias, s’attaquer, sans état d’âme, à l’Hydre de Lerne qui obère toute chance de développement d’un Etat fort, d’une république solide, d’une Algérie moderne, une et unie dans toute sa diversité, et enfin allier la conscience révolutionnaire à l’efficacité des sociétés modernes pour finalement mettre en oeuvre les grandes orientations qui déterminent l’avenir de la nation.
    .
    Doté des prérogatives que la constitution algérienne lui confère, ce vélarium de la présidence aura la responsabilité exaltante de mettre l’intelligence au service de l’action pour faire entrer l’Algérie dans le troisième millénaire qui s’annonce porteur de bouleversements gigantesques qui seront probablement la source d’autant de progrès et d’innovations que de drames, de crises, de conflits et d’instabilité.
    .
    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0
    Larnaque
    11 septembre 2016 - 14 h 51 min

    Si remaniement il y aura la
    Si remaniement il y aura la raison première n’est ni recherche d’efficacité ni volonté d’injecter du sang neuf (le dernier remaniement remonte à juin dernier, il y a 4 mois à peine. À moins que le sang de ces hauts fonctionnaires vieillit très vite!). Il s’agira en fait de dégager en douce tous les hauts fonctionnaires actuellement en poste et qui détiennent une autre nationalité en plus de l’algérienne. Les textes qui viennent d’être publiés en la matière donnent un délai de 6 mois à tout haut fonctionnaire pour faire une déclaration sur l’honneur qu’il ne détient aucune autre nationalité que l’algérienne. Pour éviter tout risque de déballage publique aux conséquences imprévisibles, les imminents preneurs de décisions ont jugé plus prudent d’écater, via un remaniement par exemple, tous les éléments « toxiques » de l’actuel gouvernement comme Bouchouareb par exemple. La même stratégie sera appliquée à tous les détenteurs des autres postes stratégiques. Il ne faut donc pas être étonné si Bensalah et d’autres hauts fonctionnaires , qui ont prétenduement la double nationalité, se retirent un à un de leurs postes respectifs pour des raisons de santé ou autres avant l’expiration du délai de 6 mois.




    0



    0
    zl wazir
    11 septembre 2016 - 14 h 18 min

    ie suis d »avis que les
    ie suis d »avis que les ministre proche de saadani, a l’instar de: GRINE, LOUH, CHELGHOUM soient emportés par le mouvement de redressement et de liquidation du parti du FLN pour etre placés en meme temps au musé et libérer ainsi la place des ministres compétents.




    0



    0
    Kahina
    11 septembre 2016 - 14 h 14 min

    À mon avis, il ne s’agit pas
    À mon avis, il ne s’agit pas d’un remaniement au sen s propre du mot. Il se pourrait que des haut responsable ont préféré céder leur poste que leur autre nationalité. Pour se conformer à la nouvelle loi, ils doivent partir.




    0



    0
      Okba
      11 septembre 2016 - 19 h 06 min

      Kahina,ton analyse est très
      Kahina,ton analyse est très pertinente.Il parait que le choix est déjà fait.Les postes occupés par ces  » binationaux » seront sacrifiés au profit de la nationalité étrangère; celle de ( Fafa ) plus particulièrement.Pauvre Algérie !!!!!.




      0



      0
    Anonymous
    11 septembre 2016 - 13 h 20 min

    Nous avons un problème d
    Nous avons un problème d’hommes mais un problème de système




    0



    0
    SOFIANE
    11 septembre 2016 - 13 h 18 min

    Je suis certain que Ali
    Je suis certain que Ali HADDAD sera le futur ministre de l’industrie, de la participation et de la recherche technologique. Le gouvernement sera présidé par Melle HOUDA Feraoun ministre de la poste et des TIC actuellement. le nouveau look ralliera le travail porteur, l’investissement prdocteur, la jeunesse et la science. Que demandez de plus?




    0



    0
      algerinos
      12 septembre 2016 - 9 h 10 min

      je préfère un drabki ministre
      je préfère un drabki ministre plutôt qu’un ancien vendeur de quarantita utilise par said la chipa pour piller cette pauvre
      Algérie




      0



      0
    Hossat
    11 septembre 2016 - 12 h 56 min

    Rabi iwefek notre
    Rabi iwefek notre gouvernement inshAllah




    0



    0
    Rascas
    11 septembre 2016 - 12 h 17 min

    Encore une filouterie pour
    Encore une filouterie pour endormir et mettre les différents belligérants du sérail en mode statuquo ; ça participe de la même ruse de dire tel ou Intel est malade, est mort ou a le cancer, c’est un mode de gouvernance : le bâton et la carotte , l’os aux chiens en meutes .




    0



    0
    Slam
    11 septembre 2016 - 12 h 02 min

    Remplacer Moussa El hadj par
    Remplacer Moussa El hadj par El Hadj Moussa. Sans oublier de donner un autre poste a Moussa El Hadj pour le récompenser de ses echecs. En attendant de permuter El Hadj Moussa au prochain remaniement… Enfin le vrai changement ! Sauf que l’origine du problème reste bien clouté à son fauteuil-roulant et personne ne veut ( ou ne peut ) le ramanier…




    0



    0
      Abou Stroff
      11 septembre 2016 - 13 h 12 min

      j’allai poster un commentaire
      j’allai poster un commentaire mais j’ai, entre temps, lu le vôtre. alors je ne trouve aucune raison de commenter. merci donc pour cette tirade




      0



      0
    TARZAN
    11 septembre 2016 - 11 h 39 min

    ils vont débarquer Abdeslam
    ils vont débarquer Abdeslam Bouchouareb trop mou et qu’il retournen vivre en france et payer ses impots la bas




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.