Les harkis de nouveau «mobilisés»

Par Kamel Moulfi – Des considérations de politique intérieure française, marquée par la pré-campagne présidentielle dans le contexte sécuritaire dominé par la menace terroriste, ont conduit certainement François Hollande à accepter de faire des entorses à l’histoire de la guerre d’Algérie, voire carrément déformer des faits pour construire son discours sur les harkis en le centrant sur la fable qui raconte leur massacre. Peut-être a-t-il trouvé des oreilles complaisantes ou incrédules en France pour croire à une telle propagande, mais en Algérie, la population est plutôt convaincue du contraire : ce sont bien les harkis qui ont massacré les Algériens.

Ces «collabos», au sens donné à ce mot par la Résistance française pendant l’occupation allemande, ont combattu les Algériens sans aucune pitié, au point où l’on entendait dire à l’époque qu’il était «préférable» d’être pris par les forces colonialistes françaises directement que par leurs supplétifs indigènes locaux. Leurs exactions ont été particulièrement horribles et sont restées dans les mémoires. Ces traîtres ont été «fabriqués» et «dressés» par les services psychologiques de l’armée d’occupation qui ont manipulé les esprits les plus faibles en agissant sur le sentiment tribaliste.

Car quel est le harki qui pensait vraiment que «la Méditerranée traverse la France comme la Seine traverse Paris», ou que «de Dunkerque à Tamanrasset, un seul pays», comme le matraquait la propagande colonialiste qui avait tout essayé et qui continue aujourd’hui encore. C’est cette même propagande, dans sa forme primaire, qui a inspiré récemment un responsable français quand il a évoqué une action du FLN à Alger, pendant la guerre d’Algérie, sans dire que c’était une riposte à la bombe posée rue de Thèbes, dans La Casbah, par les partisans de l’Algérie française, et quand il omet aussi de citer le premier attentat à la voiture piégée dans l’histoire du terrorisme, commis par l’OAS, le 2 mai 1962, contre le centre d’embauche des dockers au port d’Alger, faisant 63 morts et 110 blessés.

En fait, tout laisse indiquer que les harkis sont à nouveau manipulés. Le président Hollande est bien placé pour ne pas ignorer que beaucoup d’entre eux sont restés en Algérie après l’indépendance, sans être inquiétés, à ce jour. Depuis quelque temps, il n’est pas rare que des descendants de harkis regrettent, avec le recul, le comportement de leurs parents contre les Algériens. Pour le reste, c’est une affaire franco-française. Inutile d’y mêler l’Algérie indépendante.

K. M.

Comment (13)

    MOI !
    3 octobre 2016 - 23 h 25 min

    La traîtrise.
    Les harkis ont pris les armes contre celui qui était leur pays,maintenant ils n’en ont plus. Ils veulent y revenir sur une terre qu’ils ne voulaient pas voir indépendante.Il ont fait leur choix,alors ils n’ont pas á chercher entre « midi et 14 heures ».Le train est passé il y a 54 ans.Ils ont tués ceux qui luttaient pour libérer ce cher pays qui s’appelle l’Algérie,ils n’ont pas á revenir pour souiller cette terre sainte,arrosée avec le sans d’hommes et de femmes valeureux.Allez! Au large.




    0



    0
    Anonymous
    2 octobre 2016 - 5 h 57 min

    beaucoup ont étés tromper
    beaucoup ont étés tromper ceci du a leurs ignorance du monde qui les entoure né dans ce système ne savent rien d autre que ce que les français veulent bien leurs donner




    0



    0
    rachid505
    1 octobre 2016 - 19 h 11 min

    comment ce fait il que les
    comment ce fait il que les petit fils et les arrière petit fils de harki n’ont même pas de quoi se payer un véhicule ?
    Ou est passé l’honneur de la france ?
    et au passage il faut donner des sous aussi a ces pauvre victime du nucléaire dans le sahara , les essai nucléaire ont encore des effet désastreux sur les population du sud de lalgerie

    ou est passer l’argent ?




    1



    0
    karimdjazairi
    30 septembre 2016 - 5 h 26 min

    chacun ses intérêts
    Hollande comme toute autre candidat à la présidentielle fait dans la démagogie. Il cherche des voix, et la communauté harki cherche de l argent, à croire qu ils n en n ont jamais eu assez, à croire que les harkis ont abandonné en Algérie des villas alors qu ils vivaient dans des gourbis.

    Finalement chacun cherche et trouve ses intérêts, c est à celui qui promettra plus…

    Si j étais patriote francais, je me poserai la question, comment se fait il que les résistants et leurs descendants ne réclament rien à la république alors que des harkis, des collabos, ne cessent de revendiquer des droits. Preuve que seul l argent les intéresse.

    Et si demain la France était occupé, comment pourraient ils leur faire confiance, vu que ce sont de parfaites girouettes…




    0



    0
    Liberté
    29 septembre 2016 - 21 h 34 min

    les harkis
    Il faut chercher et trouver pourquoi sont ils devenus harkis ?




    0



    0
      Anonymous
      1 octobre 2016 - 6 h 01 min

      Tout juste !
      Tout juste !




      0



      0
    mouatène
    28 septembre 2016 - 19 h 35 min

    la trahison
    le CRIF est entrain de ridiculiser le peuple français de SOUCHE, à travers sa classe politique ( les deux chambres) qui, en réalité ne forment que les annexe de la knesset. cette classe politique qui vient de glorifier cette meute de harkis ( traitres ) qui ont pris les armes contre leur peuple et qui ont permis à l’armée coloniale de durer jusqu’au 19 mars 1962. les harkis sont les sosies de la milice pendant l’occupation allemande. il est clair que l’état français est dirigé d’une main de fer par le crif et c’est le peuple français qui subit toutes les conséquences.




    0



    0
    maamar
    28 septembre 2016 - 11 h 29 min

    Satan + Lucifer
    Satan et Lucifer tentent de berner les descendants des harkis. Lhistoire nous apprend que le Diable a toujours eu le dernier mot. N’est ce pas ? Alors attention.Regardons autour de nous.C’est pas beau à voir.




    0



    0
    Anonymous
    27 septembre 2016 - 12 h 28 min

    Pas la guerre d’Algérie ,, la
    Pas la guerre d’Algérie ,, la guerre Franco-Algérienne . le premier acte terroriste de la france contre les algériens fût commis le 18 juillet 1830




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    26 septembre 2016 - 16 h 22 min

    attention !
    Pas mal ce titre, avec le « mobilisés », bien entre guillemets sauf que, hélas, dans l’Algérie indépendante, expression qui clôt l »article, il y a des… Fantômes de… « L’Algérie française », ceux qui en refusent la mort, je peux donner des noms !




    0



    0
    Anonymous
    26 septembre 2016 - 9 h 39 min

    W19 – TP
    Je n’ai aucune haine, mais vraiment je n’aimerai pas etre descendant d’harki, ca doit etre lourd de chez lourd : ton pere aide une puissance etrangere contre son peuple voire des membres de sa famille, tes parents sont sauves in extremis par quelques soldats francais genes par la demande de de Gaulle, tu vis dans des lieux reserves, tu n’as pas les memes droits, tu es stigmatise par la societe entiere en raison du choix de ton pere, on t’appelle pour les elections pour te jeter ensuite, on t’appelle pour faire partir des bidasses et on t’oublie car tu rappelles par ta simple existence la honte et le deshonneur de la france du debut de sa psychopathologie coloniale jusqu’a sa fin. Ce serait plus simple si on revenait a une verite de base : on ne trahit pas les siens, le sang l’emporte sur l’ideologie, la famille l’emporte sur l’etranger colonisateur, la religion l’emporte sur la politique. Je compatis vraiment. La classe politique francaise ne les respecte pas, ne les a jamais respecte. Ce qu’on voit est juste incroyable. Voir Hollande et Sarkozy se deshabiller pour recolter quelques voix est une chose tres particuliere. Ca manque serieusement de dignite…




    0



    0
    anonyme
    26 septembre 2016 - 9 h 10 min

    Pauvre harkis!
    Ces harkis ont toujours été manipulés par les politiques.




    1



    0
      TheBraiN
      28 septembre 2016 - 9 h 20 min

      Ils n’ont que ce qu’ils ont mérité
      Un traître est un traître !




      0



      1

Les commentaires sont fermés.