La taxe d’entrée imposée par la Tunisie aux Algériens sera annulée en janvier

La taxe est perçue par les Algériens comme une forme d'ingratitude. New Press

La taxe d’entrée imposée par les autorités tunisiennes aux Algériens serait annulée à partir de janvier 2017, selon des sources tunisiennes. Contestée par les Algériens qui se rendent régulièrement dans ce pays voisin de l’Est – même durant la période des troubles liés à l’instabilité politique dans laquelle est plongée la Tunisie depuis la chute du régime de Ben Ali –, cette taxe a fait l’objet d’une réunion hier mercredi entre les représentants des Parlements algérien et tunisien. Selon les mêmes sources, les parlementaires tunisiens ont donné leur accord à leurs homologues algériens pour procéder à l’annulation de cette taxe dès le début de l’année prochaine. Vue comme un «geste inamical envers un peuple frère», cette taxe, imposée aux voitures algériennes qui entrent – il faut le préciser – massivement en Tunisie, notamment durant les vacances d’été, a provoqué une gêne au niveau des deux gouvernements.

Sous la pression des citoyens, le gouvernement algérien a été contraint de déclarer que sa réponse ne pouvait être que l’imposition d’une taxe similaire dans le cadre de la réciprocité diplomatique. Le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a affirmé récemment, en réponse à la question d’un député, que «l’Algérie appliquera désormais le principe de réciprocité tout en laissant le champ ouvert aux négociations, compte tenu des relations excellentes qui lient les deux nations». Le ministre des Affaires étrangères avait tenu à souligner, cependant, que cette taxe, instituée par la loi de finances complémentaire tunisienne en 2014, n’a nullement un caractère discriminatoire, en ce sens qu’elle est imposée non seulement aux Algériens, mais à tous les étrangers qui entrent dans le territoire tunisien «par voies terrestre ou maritime».

Mais le fait que le gouvernement tunisien ait décidé unilatéralement d’instituer un droit d’entrée de 30 dinars tunisiens pour les Algériens est vu comme une «forme d’ingratitude» envers un pays qui a aidé la Tunisie durant les moments les plus difficiles et il continue de le faire aujourd’hui.

Hani Abdi

Comment (46)

    La Cigale
    1 octobre 2016 - 18 h 02 min

    dziri fhel (non vérifié)

    dziri fhel (non vérifié)
    01 Oct 2016 – 14:56
    Oui peut être de l’Algérie vers la Tunisie.
    Mais certainement pas de la France vers la Tunisie.
    Ne dis pas n’importe quoi.




    0



    0
    dziri fhel
    1 octobre 2016 - 13 h 56 min

    au commentaire de la cigale,
    au commentaire de la cigale, je veux juste te dire que ton commentaire est correct, seulement tu oublie que passer une semaine en D/P en Tunisie dans un hôtel *** ou **** étoiles te coute 40 000 DA, alors va passer une semaine n’importe ou en Algérie avec cette somme, donc ne dis pas n’importe quoi




    0



    0
    Idir
    1 octobre 2016 - 11 h 43 min

    A cause des traites au
    A cause des traites au pouvoir qui sont au service de l’état français
    les peuple frère du Maghreb n’ont pas la possibilité de s’unir
    ils faut virée tous c’est traître au pouvoir qui divise le peuple maghrébin ,et crée une libre circulation des hommes et du commerce entre le Maroc,l’Algérie et la Tunisie car on fait tous partie du même peuple a la base ne l’oublier jamais ,l’union fait la force.




    0



    0
    La Cigale
    30 septembre 2016 - 22 h 10 min

    Ceux et celles les algériens
    Ceux et celles les algériens et algériennes qui se rendent dans un pays voisins comme la Tunisie et d’autres algériens qui se rendent au Maroc. Qui ces deux pays de surcroît ne possèdent pas ce que possède l’Algérie en matière de paysages de lieux magnifiques et d’autres milles et une merveille que possède l’Algérie par l’étendu de sa superficie .
    Ces algériens délaissent leurs pays pour et payent des sommes extravagantes pour aller ailleurs.
    Mais la modeste somme de taxe douanières que réclame la Tunisie.
    Ces algériens sont touchées dans leurs amours propres et leurs patriotisme à un point qu’ils réclament la réciprocité.
    Mais délaissés leurs pays là ils n’ont objections de conscience. .
    Les marocains et les tunisiens eux ils se gardent de venir chez nous et de ne rien absolument rien dépensés chez nous.
    Voys avez donner le bâton aux tunisiens avec lequel ils doivent vous frapper et bien ils vous frappent.
    Vous flambée chez eux en roulant des mécaniques et en gonflant le torses en jouant les snobistes et bien ne pleurer pas pour un simple pour boire de taxe d’entrée sur leurs territoire.
    RESTER CHEZ VOUS LES ALGERIENS ET LES MAGUETTES SERONT BIEN GARDÉS




    0



    0
      anonyme
      1 octobre 2016 - 0 h 05 min

      Pauvre Algérie, même les
      Pauvre Algérie, même les responsables volent le peuple pour s’acheter des appartements et châteaux en Suisse, France, Maroc, Dubaï, Amérique.




      0



      0
    anonyme
    30 septembre 2016 - 18 h 56 min

    @hdidouane, on attend avec
    @hdidouane, on attend avec impatience vos études de faisabilité pour un gazoduc de Annaba à la Sardaigne , je suis honnêtement pour à condition de ne pas détruire notre environnement. pourquoi le douanier tunisien est méchant ? peut-être parce qu’il n’est pas aussi « compréhensif » que les employés de mairies, de wilaya des hôpitaux, de la poste , des consulats, etc. qui ont l’habitude des comportements anarchiques de leurs concitoyens. les khorots sont peut-être tous les mêmes mais je pense que nous avons des spécificités bien à nous, de plus ceux qui nous gouvernent ont fait de notre pays la pire destination vacances au monde alors que nous devrions être parmi les plus belles, de quoi se faire mépriser par beaucoup de peuples. le fond du problème est là je pense.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.