L’accord «historique» de l’Opep à Alger fait les manchettes de la presse internationale

Satisfaction des ministres qatari et algérien de l’Energie à l’issue de la réunion de l’Opep, hier soir. Sid-Ali Djarboub/New Press

La presse internationale a consacré de larges espaces à l’accord trouvé entre les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole hier mercredi à Alger. Des médias anglophones aux supports francophones en passant par la presse arabe et asiatique, les résultats de cette réunion informelle ont été diffusés et largement commentés. Le ton change selon qu’on était pessimiste ou optimiste. Les médias anglais et américains ont évoqué un accord au forceps, qui reste fragile en ce sens qu’un pays comme l’Iran risque de ne pas le respecter. Financial Times souligne l’inattendu changement d’attitude de l’Iran, qui n’était pas chaud pour le gel de son niveau de production. La presse francophone a, elle aussi, donné un large écho à cet accord qualifié d’historique. «A la surprise générale, les pays de l’Opep sont tombés d’accord pour réduire leur production d’or noir afin de soutenir des prix durablement affaiblis par une offre excédentaire», écrit le journal français Libération qui rappelle les intenses tractations qui ont duré de longues heures.

Le même regard a été porté par le quotidien économique La Tribune qui insiste sur le caractère «historique» d’un tel accord, considéré comme une «prouesse» en raison de graves divergences et des rapports conflictuels entre deux membres de l’Opep et pas des moindres, à savoir l’Iran et l’Arabie Saoudite. «Au terme d’une réunion de près de six heures et de plusieurs semaines de tractations, l’Opep a annoncé mercredi soir avoir décidé de ramener sa production à un niveau de 32,5 à 33 millions de barils par jour, contre 33,47 mbj en août selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE)», souligne le média français qui précise que cet accord a pris les investisseurs par surprise en raison du désaccord avéré entre les poids lourds iranien et saoudien. La Tribune ne se limite cependant pas à cet accord. Ce journal interroge un analyste du marché. «Angus Nicholson, analyste chez IG Markets à Melbourne, a jugé que les détails de l’accord semblaient plutôt flous pour l’instant», relève le média. «Il y a la possibilité que l’Opep ait réussi à se mettre d’accord sur un petit accord lors de cette rencontre qui pourrait ouvrir la voie à un accord sur une réduction plus globale de la production lors de la réunion de novembre de l’Opep à Vienne», ajoute cet analyste.

«Cet accord reste une belle victoire pour les pays de l’Opep. Et pour cause, les analystes jugeaient un accord d’autant plus improbable que dès la veille de la réunion, l’Arabie Saoudite et l’Iran, grands rivaux au Moyen-Orient, avaient dit douter de la possibilité de trouver un terrain d’entente. Leur rivalité avait déjà fait capoter une précédente tentative de gel concerté en avril, à Doha», estime Jeune Afrique. «C’est la première fois que le cartel réagit ainsi depuis 2008, quand la crise financière post-Lehman Brothers avait fait plonger le baril de 147 dollars au cours de l’été à moins de 35 dollars six mois plus tard», souligne le journal Le Monde pour lequel «même fragile, cet accord devrait faire repasser le pétrole au-dessus de 50 dollars le baril, encore loin des 114 dollars atteints en juin 2014. Cette baisse de la production – la première depuis 2008 – devrait être de l’ordre de 700 000 barils par jour, soit entre un tiers et la moitié de l’excédent de production mondiale». D’ailleurs, à l’annonce de l’accord, les cours ont pris jusqu’à 6% et continuaient de grimper dans les échanges électroniques en Asie, bien qu’à un rythme plus faible. Ainsi, vers 1h GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre, référence américaine du brut, progressait de 23 cents à 47,29 dollars. Le baril de Brent, référence européenne du brut, également pour livraison en novembre, gagnait 22 cents à 48,91 dollars.

La Bourse de Hong Kong a ouvert en hausse jeudi, entraînée par les valeurs énergétiques qui ont bénéficié de l’accord surprise à l’Opep pour réduire la production d’or noir. Avant l’annonce de cet accord surprise, personne ne misait sur une entente entre les 14 pays membres de l’Opep à cause des divergences clairement apparues entre Iraniens qui cherchaient à reprendre leur niveau habituel (4 millions de barils/jour contre 3,4 millions de barils actuellement) et Saoudiens qui continuent dans leur politique «pomper plus pour gagner plus». Le ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, était optimiste quant à la conclusion d’un accord au bout de cette réunion informelle. Au final, il avait eu raison.

Sonia Baker

Comment (37)

    ChitaDZ
    18 avril 2018 - 17 h 25 min

    il faut pas se réjouir trop vite car nos ennemies du Makhzen et leur amies du Sionismes sont prêt à attaquer l’Algérie en traîtrise pour lui éviter qu’elle se modernise dans tous les domaines !!
    Notre Valeureuse et courageuse armées ANP veille aux Grain et le Moudjahide Gaïd Salah le Général de Corps d’armée de la Vaillante armée de libération nationale !!
    Gloire à nos Chouadas mort en Martyrs dans l’avion de Boufarik !!




    0



    0
    La Cigale
    30 septembre 2016 - 22 h 34 min

    Je crains que toutes cette
    Je crains que toutes cette euphorie soit en réalité juste une joie orchestré par les médias occidentaux piur envoyer un message fort à l’Iran et la Russie que tout se fait et se défait sans le l’avis ou le consentement de ces deux pays mis sur le banc de la société internationale.
    De la poudre aux yeux en destination de ces deux poids lourds Russie Iran pour les isolée davantage sur la scène internationale.
    L’Algérie dans tous ça a été utilisé pour que l’occident mettent leurs stratagème en application contre ces deux ennemis jurée de l’occident.
    Mais je pense que l’Algérie à bénéficier du bon moment au bonne endroit sur la question ou le monde entier est braquer depuis juillet 2008 .
    LE DÉBUT DE LA CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DONT LA CHUTE DU PRIX DU BARIL DE PÉTROLE A ENFONCÉ LE CLOU.EN PRECIPITANT CEUX QUI SIGNAIENT LES CHÈQUES AUX OCCIDENTAUX LES PAYS PRODUCTEURS. SEYF




    0



    0
    Aguellidh
    30 septembre 2016 - 12 h 01 min

    Très content que mon pays
    Très content que mon pays retrouve finalement sa position stratégique de sa politique régionale, continentale et mondiale après avoir été efface du monde des civilises depuis 1980. Je crois en le génie algérien comme ces satellites dans l’espace made in Algeria. Ce n’est pas encore l’arc en ciel mais il y a une émergence active de notre élite nationale.

    Il est temps de penser a créer des richesses et se hisser au plus élevé.




    0



    0
    Anonymous
    30 septembre 2016 - 11 h 25 min

    Nous avons de la chance d
    Nous avons de la chance d avoir des hommes intelligents pour reussir ce coup de maitre.
    Quand je pense au Venezuela,ce pauvre peuple plus riche que l Algerie en petrole mais pousse a la faillite a cause de la politique desastreuse de Hugo Chavez et de son syndicaliste President actuel,je me dis grace a Dieu
    l Algerie a trouve enfin son chemin par l optimisation des revenus de son petrole investi pour le bien etre du pays.
    et du peuple.El Hamdou Lillah




    0



    0
      Anonymous
      30 septembre 2016 - 13 h 43 min

      Quelle naïveté ! Si nous
      Quelle naïveté ! Si nous avions des hommes intelligents, nous ne serions pas là à attendre et espérer un hypothétique accord entre l’Iran et l’Arabie Saoudite pour nous sortir d’affaires. Vivre au gré des humeurs et des décisions des autres n’est pas de bonne augure et n’est pas un symbole d’intelligence, bien au contraire.
      Mais avec « vos hommes intelligents » nous avons pris l’habitude de vivre au gré des decisions des autres et surtout au gré des fluctuations d’un liquide noir qui fait le beau temps de « vos intelligents » et la pluie des algériens. El hamdou lilah !




      0



      0
    Anonymous
    30 septembre 2016 - 9 h 06 min

    Les États Unis et les pays du
    Les États Unis et les pays du golfe ont voulu casser l’Iran et la Russie en manipulant la production et les prix du pétrole; ils ont échoué et voilà le résultat ! Un partie, et plus, de la quote-part de l’Iran sur le marché , durant les sanctions, est produite (usurpée?) par les pays du golfe à leur tête les Al Saoud. C’est à ces derniers de baisser le niveau de leur production et non à l’Iran qui est dans son droit absolu de maintenir sa production !




    0



    0
    Slimane
    30 septembre 2016 - 6 h 53 min

    Bonne nouvelle qui va peut
    Bonne nouvelle qui va peut-être empêcher nos jeunes de partir et inciter ceux qui sont partis à revenir chez nous, ce grand pays prospère qui est un exemple non seulement pour les pays du Maghreb mais aussi pour toute l’Afrique et les musulmans d’Asie.




    0



    0
    thamerguessifth
    30 septembre 2016 - 3 h 09 min

    J’espère que l’accord va
    J’espère que l’accord va tenir. Merci pour cette bouffée d’espoir. Félicitations aux négociateurs




    0



    0
    Anonymous
    30 septembre 2016 - 0 h 44 min

    Les élection arrivent boutef
    Les élection arrivent boutef a réussi le pari (opep)alors peuple votez saadani pour la continuité des boutefs
    J ai suivi ennajar TV a les croire boutef a décroché la lune pour cette accord fragile.j ai écoute Haddad mon dieu il faut 40 ans d étude pour que ce bonhomme peu s adresse au peuple.




    0



    0
      Anonymous
      30 septembre 2016 - 3 h 45 min

      tu es encore là toi ya
      tu es encore là toi ya sujet consentant …..




      0



      0
      Anonymous
      30 septembre 2016 - 12 h 02 min

      ET alors?

      ET alors?

      BOUTEF est FORT. Tout le MONDE le sait sauf peut être vous.

      Il est peut être malade, Il est peut être vieux mais c’est un grand stratège et un fin limier.

      Comme lui, il y a beaucoup d’Algériens qui le sont également.




      0



      0
    Anonymous
    30 septembre 2016 - 0 h 28 min

    Les élection FLN approche
    Les élection FLN approche boutef ( Saïd ) a réussi la réunion de l opep .votant. Tous momille pour l éternel j ai suivie la TV algérienne et nahar TV mon Dieu a croire boutef a décroché la lune hihihichakib est de retour




    0



    0
      Anonymous
      30 septembre 2016 - 3 h 44 min

      ya el mokoko, et si tu allais
      ya el mokoko, et si tu allais racoller dans votre bore…l a ciel ouvert appelé marrok




      0



      0
    MATAKOULCH El YAOURT
    29 septembre 2016 - 22 h 34 min

    Il n’y a eu aucun accord ,
    Il n’y a eu aucun accord ,(…)




    0



    0
      Anonymous
      30 septembre 2016 - 12 h 52 min

      post digne d’un mokoko qui ne
      post digne d’un mokoko qui ne pense qu’à son ventre et son bas-ventre




      0



      0
    Laetizia
    29 septembre 2016 - 21 h 07 min

    félicitations à nos
    félicitations à nos négociateurs! une victoire pour l’Algérie qui revient en force sur le devant de la scène ! il faut persévérer et refaire de notre pays le pôle qu’il a toujours été !




    0



    0
    SMCO
    29 septembre 2016 - 19 h 20 min

    Même si cet accord est
    Même si cet accord est symbolique, il est positif et prometteur à une future réduction des quotas des grands producteurs. L’effet psychologique sur le marché du pétrole est très important. La réduction de 500.000 a 750.000 BPJ n’influencera que très peu sur le marché, compte tenu des variables de production, honnêteté des membres et les facteurs l’économique globale. Une chose est certaine, cet accord est un prélude à un futur accord plus important en Novembre 2016. L’Algerie, une fois de plus, a marquée son influence sur l’arène internationale en défiant les pronostiques des experts en la matière.




    0



    0
    ****C.A****
    29 septembre 2016 - 18 h 55 min

    On peu encore faire mieu,
    On peu encore faire mieu, mais faire profiter le peuple Algérien avant tout en leur redonnant le gout du PATRIOTISME !
    En ses temps de doute !
    Car nos ennemis profite de notre jeunesse oublié et délaissé pour les manipuler contre l’avenir d’un grand Algérie qui se prépare.
    A bonne entendeur salut !




    0



    0
    karimdjazairi
    29 septembre 2016 - 17 h 25 min

    Meme si l’accent doit etre
    Meme si l’accent doit etre mis sur l investissement productif et le développement des énergies renouvelables, il n est pas question de brader notre pétrole, et en cela je félicite notre ministre de l Energie.




    0



    0
    Anonymous
    29 septembre 2016 - 16 h 42 min

    c’est vite dit  » accord
    c’est vite dit  » accord historique « 




    0



    0
    Paix-Troll
    29 septembre 2016 - 16 h 41 min

    Le pétrole (seul et unique
    Le pétrole (seul et unique réchauffeur du climat terrestre) n’est pas un produit comme tous les autres et sa formation est due à une séquence géologique exceptionnelle qui ne se reproduira sans doute jamais à l’avenir à moins que la Terre ne repasse par les mêmes conditions initiales (Big Bang et toute la suite). Sa convoitise depuis l’industrialisation a influé sur le cours des deux Guerres et a déclenché une course effrénée pour l’armement tous azimuts qui a fait exploser les dettes publiques. Il est aussi derrière cette recherche maladive, sans fin du progrès et du développement économique. Pour les peuples, le pétrole n’est pas une richesse, c’est une malédiction.




    0



    0
    Anonymous
    29 septembre 2016 - 16 h 37 min

    Pour ma part je pense que l
    Pour ma part je pense que l’Algérie a toujours été capable dans les affaires étrangères et relations internationales, son seul problème c’est les affaires intérieurs du pays, je me demande si ce n’est pas voulu sciemment.




    0



    0
    99% pays viérge
    29 septembre 2016 - 16 h 34 min

    une bataille de gagné c’est
    une bataille de gagné c’est bien , reste à gagner la guerre : la nouvelle économie des 50 prochaines années , oublions le petrole , focalisons les efforts sur la Terre et ce qu’elle peut produire et exporter ,
    il y’a aussi les gisements de matiéres premiéres ( Or , phosphates …etc ) , il ya l’immense potentialité d’UN tourisme 100% libéré comme aux emirats arabes unis ( Dubai ) : rappelons nous qu’en 70 les emirats étaient encore un desert à 99% , donc pensons à construire des hotels genre Burj Al Arab et Burj al khalifa pour attirer les touristes , mais avant ça il faut rendre PARFAIT la notion de services , comme à Dubai : securité 100% 24 sur 24 , tous types de services professionnels …etc
    vraiment ya beaucoup à faire dans notre pays , il est encore viérge dans 99 % des domaines !!!!




    0



    0
    Abou Stroff
    29 septembre 2016 - 15 h 11 min

    je parie, avec la modestie
    je parie, avec la modestie qui m’étouffe, que cet accord va faire pschitttttttt dans très peu de temps. de toute manière, jusqu’à preuve du contraire, l' »accord », pour le moment, ne semble guère contraignant. alors mieux vaut être prudent avant de se lancer dans des transes euphoriques




    0



    0
      anti-khafafich
      29 septembre 2016 - 21 h 29 min

      ah les mokokos, des qu’une
      ah les mokokos, des qu’une bonne nouvelle sorte de l’Algérie, les sbires de sa médiocrité se dressent pour montrer leur allégeance au roitelet pour une prime de soumission




      0



      0
    ALLEL
    29 septembre 2016 - 13 h 53 min

    FELICITATION A LA DIPLOMATIE
    FELICITATION A LA DIPLOMATIE ALGERINNE




    0



    0
    Ziad Alami
    29 septembre 2016 - 13 h 44 min

    C;est la prostituee M6 qui ne
    C;est la prostituee M6 qui ne va pas etre contente pour au moins deux raisons : 1/- que l’Algerie a pu mettre d’accord deux ennemis que sont Ahl El Yahoud et l’Iren, 2/- que la remontee des prix du petrole va faire plonger l;’economie du Makhnez, deja sous perfusion, dans un camo irrevesrsible




    0



    0
    Erracham
    29 septembre 2016 - 13 h 42 min

    Fakhatouhou ne doit pas
    Fakhatouhou ne doit pas jubiler car, en dépit de la large couverture des évènements par la presse internationale, on ne mentionne nullement son nom. Comment? C’était SON idée et l’OPEP s’est réunie à Alger sous SON patronnage! Autre raison de ne pas pavoiser est que cet accord n’est qu’un répit dans la crise à laquelle nous sommes confrontés. Notre pays a de nombreuses potentialités qu’il faut savoir exploiter. Le pays doit pondre une vraie stratégie de développement qui associe les investisseurs locaux et étrangers, de vrais capitaines d’industrie, pas des pistonnés, adoubés par X ou Y qui bénéficient des marchés publics selon la formule du gré à gré. Utilisons donc cette trêve pour faire un travail sérieux et réorganiser notre industrie et améliorer notre économie.




    0



    0
      anti-khafafich
      29 septembre 2016 - 21 h 31 min

      en voila un autre sbire de
      en voila un autre sbire de michou escobar (comme disait Sprinkler) pas content de cette n-eme bataille d’Alger




      0



      0
    Alilapointe59
    29 septembre 2016 - 13 h 25 min

    Oui c’est un accord
    Oui c’est un accord historique, mais attendons de voir la réunion de l’OPEP en novembre en Autriche. Voyons voire ci les sionistes ne vont pas foutre de fitna entre l’Iran et l’Arabie saoudite d’ici là. Mais l’Algérie a montré une fois de plus que c’était un pays qui pèse beaucoup dans la diplomatie. Maintenant on verras ce qui va se passer avec l’autre citron de bankimoon qui menace les pays qui soutiennent Damas de complicité de guerre contre l’humanité, est-ce que ça avoir avec la réunion de l’OPEP? On le seras. N’oublions pas que l’Iran, l’Algérie sont des allié de Damas. Mais par contre les bombardements des israéliens tuant des enfants des femmes vieillard sur la Palestine se n’est pas un crime. Ou est le Hamas pour profiter d’accusé Israël…




    0



    0
    Blotta
    29 septembre 2016 - 12 h 40 min

    ADSL et fibre optique pour
    ADSL et fibre optique pour tous en Algérie même dans le bled ou ne vivent que quatre chèvres et qui lisent néanmoins Algérie Patriotique par GPS. LE PÉTROLE OUI ! PASSONS AUX IDÉES.




    0



    0
      ALGERIEN
      29 septembre 2016 - 14 h 41 min

      TRES BIEN DIT !!! PASSONS
      TRES BIEN DIT !!! PASSONS AUX IDEES ET INVESTISSONS DANS….. L’HOMME ALGERIEN !!!! C’EST CELA LE PLUS IMPORTANT. LE JAPON QUI N’A NI PETROL NI GAZ EST LA TROISIEME PUISSANCE ECONOMIQUE MONDIALE…. POURQUOI ? TOUT SIMPLEMENT PARCE QUE LE JAPON A INVESTI SUR L’HOMME (JAPONAIS) QUI EST LA SEULE SOURCE INTARISSABLE, CONTRAIREMENT AUX FOSSILES NON RENOUVELABLES TELS QUE LE PETROLE ET LE GAZ.




      0



      0
        W19 - TP
        29 septembre 2016 - 21 h 58 min

        J’approuve : investissement
        J’approuve : investissement humain, place aux idees. Toute richesse est amenee a disparaitre, seul prime la formation de l’intelligence qui permet de traverser le temps.




        0



        0
    Anonymous
    29 septembre 2016 - 12 h 31 min

    Le prix du baril de petrole
    Le prix du baril de petrole augmente de 6 % immediatement apres l annonce de l accord.Tous les experts et les medias internationaux n avait jamais crus a la realisation de cet accord.Ils sont tous surprix mais tous sont unanimes que l Algerie a joue un grand role fondamental pour arriver a ce resultat tres positif.
    Je suis fier de la reussite de mon pays




    0



    0
    Rascasse
    29 septembre 2016 - 11 h 43 min

    Je suis pas expert en la
    Je suis pas expert en la matière, et pour ne pas être en porte à faux avec l’euphorie ambiante, j’espère que la futur mane servivira le peuple et l’Algérie cette fois ci




    0



    0
    OMAR
    29 septembre 2016 - 11 h 26 min

    ACCORD HISTORIQUE??????

    ACCORD HISTORIQUE??????

    DE 33,47 MBJ A 32,5/33 MBJ!!!!!!!!

    .IMPACT SUR LES PRIX????

    HISTORIQUE/ LE BARIL A 100 DOLLARS!!!

    PLUTOT UN ACCORD DE PRINCIPE! MIEUX QUE RIEN

    NOUS SOMMES ENCORE LOIN!!! MAIS AGISSONS POUR DES PALLIATIFS RAPIDEMENT

    ENERGIE SOLAIRE ETC….SINON CE SERAIT LA CHARRETTE EN 2030!




    0



    0
      Thidhet
      29 septembre 2016 - 13 h 23 min

      Personnellement, je n’ai rien
      Personnellement, je n’ai rien contre la charrette. C’est mieux que les fourgons brinballants, poussiéreux, voire mortifères, et dans la puanteur desquels sont entassés des hommes à bout de force réduits à faire semblant d’aller ou de revenir du travail.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.