Bouchouareb table sur un million d’entreprises d’ici fin 2016

Bouchouareb estime que ce projet de loi vise à «amorcer» une nouvelle phase de développement. New Press

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, a présenté devant la Commission des affaires économiques, du développement, de l’industrie, du commerce et de la planification de l’APN, le projet de loi d’orientation sur le développement de la petite et moyenne entreprises. Le ministre a souligné l’importance de ce type d’entreprises qui emploie plus de 2 371 000 personnes et la nécessité de dynamiser la création du plus grand nombre de PME pour «faire émerger des grappes de sous-traitances autour des filières industrielles prioritaires», a-t-il déclaré. Il a également précisé qu’avec le rythme de croissance actuelle, le tissu de PME, toutes activités confondues, dépassera la barre du million d’entreprises à fin 2016, sachant qu’en 2015, le nombre de PME créées avait atteint élevé 84 223. Dans son plaidoyer, le ministre estime que ce projet de loi vise à «amorcer» une nouvelle phase de développement avec pour objectifs l’impulsion de la croissance économique, l’amélioration de l’environnement de la PME, l’émergence d’entreprises notamment innovantes, l’amélioration de la compétitivité et de la capacité d’exportation des PME, la promotion de la culture entrepreneuriale, la promotion de la sous-traitance et, enfin, la sauvegarde et la pérennisation des PME.

Bouchouareb ajoutera que le projet de loi vient «en harmonie» avec l’effort entrepris pour moderniser et mettre en cohérence l’ensemble des instruments avec pour objectif principal d’accompagner le passage à «un nouveau palier de croissance économique». Une vision nouvelle qui appelle, selon l’intervenant, la mise en place d’instruments d’appui de deuxième génération, «devant permettre d’améliorer la contribution des PME à la diversification de l’économie et l’impulsion d’un nouvel élan», a-t-il expliqué.

Le ministre décrira cette nouvelle vision comme un «contrat nouveau entre l’Etat et la PME». Il détaillera ensuite les nouvelles orientations du cadre stratégique de la modernisation des entreprises. Celles-ci s’articulent autour de trois axes : «une modernisation et des programmes de soutien adaptés aux spécificités et à la taille des entreprises», «l’appui à l’émergence de nouvelles entreprises stratégiques d’excellence et innovantes» et «l’amélioration du climat des affaires des PME par l’appui aux structures d’appui aux entreprises».

Par ailleurs, ce projet de loi «permet, à la fois, l’adaptation de la définition de la PME, par l’actualisation des seuils des chiffres d’affaires et des totaux des bilans par catégorie de PME, et l’élargissement du champ d’application de la définition devant permettre, notamment aux PME dont le capital social est détenu à hauteur de 49% par une ou plusieurs sociétés de capital-investissement, et qui respectent les autres critères de définition, de bénéficier des dispositions de la loi», a souligné le ministre. Il aspire, enfin, à faire de l’ANDPME «un véritable instrument d’Etat en matière de PME», tout en proposant que les centres de facilitation et les pépinières d’entreprises soient «rattachés» à l’agence pour être érigés en «centres d’appui et de conseil aux PME».

R. Mahmoudi

 

Comment (45)

    Mohend
    14 octobre 2016 - 17 h 07 min

    Avec des caisses vides et une
    Avec des caisses vides et une affligeante pauvreté d’esprit, Il va réaliser en an ce qu’ils n’ont pas fait en 17 ans d’opulence !

    Anonymous
    12 octobre 2016 - 7 h 50 min

    La seule entreprise qu’il
    La seule entreprise qu’il a creer avec son « propre » argent a fait faillite et il veut en creer un million avec l’argent du peuple !! au secours , peuple en voie de bordelisation .

    Quenelle
    11 octobre 2016 - 22 h 14 min

    Comme Tebboune, ce ministre n
    Comme Tebboune, ce ministre n’a pas peur des chiffres !
    Devinent-ils seulement la réalité que nous subissons ?!
    Et ils ne sont pas les seuls , hélas !
    Ils sont comme ça , ces gens d’en haut : sourds, aveugles mais ô combien bavards !
    Merci messieurs de nous croire encore crédules !

    YA DELALI!!
    11 octobre 2016 - 19 h 33 min

    Nous avons besoin d´un
    Nous avons besoin d´un million d´hommes oui tous valables, honnêtes, intégres, compétents, travailleurs, justes et qui ont le sens de l´éthique et du devoir, pour nous débarrasser des traitres, incultes, engraissés à la mammelle de hassi rmel sans se soucier de la patrie, sans rendement ni grande envergure, nous avons besoin d´un million d´hommes pour virer tt le ramassis de fourbes, chacals et bras cassés, nous avons besoin d´un million d´hommes qui ferait de cette nation meurtrie, ravagéee et dépouillee par des gueux et pouilleux pour la remettre sur pied, mettre de l´ordre, agrandir les cachots et y ajouter une salle de spectacle pour les fêtes et autres derboukas si vous voyez le schema!!! et permettre aux chouhadas de dormir enfin tranquillos! ce million d´hommes digne de melouk va créer des centaines de millions d´entreprises, ces hommes lâ, tête haute, tête fiere, posture solide pas les va-nus-pieds qui s´encanaillent ds l´ombre!!

    Algérienne-DZ
    11 octobre 2016 - 19 h 25 min

    Il parle des entreprises de

    Il parle des entreprises de la BAKLAWA , KHFAF et ZLABYA
    Oh, j’ai oublié la mayonnaise et la vinaigrette.

    momo
    11 octobre 2016 - 18 h 50 min

    1 MILLION D ENTREPRISE WAHOU
    1 MILLION D ENTREPRISE WAHOU .ON VA DEPASSER LES ALLEMANDS .MERCI MISSIEUR LE SINISTRE.

    les idiots c'est nous
    11 octobre 2016 - 18 h 45 min

    le peuple ne veut plus de
    le peuple ne veut plus de makrout , on est assez gavé comme ça .
    ce qui est certain plutot , c’est que vous vous etes tous la haut donné le mot pour focaliser sur le makroutage de la population le temps que les valises soient bien remplies et prétes à décoller loin loin loin vers les iles paradisiaques ….
    idiots que nous sommes d’avoir cru….

    kad
    11 octobre 2016 - 18 h 08 min

    Faire des chip’s ,une
    Faire des chip’s ,une entreprise !
    Une entreprise de prothèse dentaire c’est mieux ,mais il faut savoir gérer.

      Anonymous
      11 octobre 2016 - 20 h 26 min

      Je suis prothésiste dentaire
      Je suis prothésiste dentaire et croyez moi l Algérie est au niveau zéro de cette activité qui ne risque de voir l algerie intégrer les top labos mondiaux
      J importe 85 pour 100 des prothèses que je vend
      Les chinois me vendent une couronne en céramique pour 4 euros les malgaches pour 10 euros les marocains pour 24 euros et je peux faire sous traite en France pour 80;euros .
      Il existe des labos gratte ciel en Chine de 10000 prothésiste pour imaginer le plus grand labos de’ prothèse est de 150 salaries
      Les labos de Madagascar sont encore assez archaïque
      !e Maroc dispose de très bon labos et il peut vendre ses prothèses au USA et en Europe grâce a des accords de libre échange qui lui permet d y distribuer ses produits
      Le Maroc dispose de la marque fabrodent et de 2 gros labos a Casablanca de 250 salaries et le matériel et les nouveau process sont novateur et de dernière génération

        chiraz
        27 octobre 2016 - 12 h 56 min

        Bsr pourrais avoir vos
        Bsr pourrais avoir vos coordonné j besoin de vous si c possible ou contacté moi au 0561583831 merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.