Louisa Hanoune : «La loi de finances va détruire l’immunité de l’Algérie»

Louisa Hanoune. New Press

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT) met en garde contre le danger que représente le projet de loi de finances pour 2017 pour le pays en général. S’exprimant ce vendredi à l’ouverture de la réunion du comité central à Alger, Louisa Hanoune n’a pas lésiné sur les mots pour critiquer ce texte de loi qui, selon elle, «offre l’Algérie sur un plateau d’argent aux grands groupes internationaux». La pasionaria du PT ne parle pas seulement des conséquences directes sur le pouvoir d’achat des Algériens, déjà mis à rude épreuve durant l’année qui s’écoule. Louisa Hanoune évoque la «perte totale» de la souveraineté nationale et «l’appauvrissement du peuple algérien». Elle considère que ce projet de loi de finances pour 2017 détruit l’immunité du pays. En plus de constituer un lit pour le terrorisme, ce projet de loi contient de nombreuses dispositions «antinationales», selon elle. Il s’agit notamment des «facilitations» accordées aux investisseurs étrangers.

Pour Louisa Hanoune, les investisseurs étrangers, s’ils viennent dans le contexte actuel, c’est pour «traire la vache à lait du soutien à l’investissement». Elle prévient contre ces orientations qui ne seront pas, d’après elle, «acceptées par les Algériens» et assure qu’«aucun Algérien n’ignore que si la majorité est accablée par l’austérité, une minorité parmi les nouveaux riches ne paie même pas ses impôts». Louisa Hanoune souligne que le front social «est en ébullition» et un premier signal d’alerte vient d’être donné par les syndicats autonomes qui appellent à une grève la mi-octobre.

La patronne du PT, qui soutient totalement les revendications «plus que légitimes» des représentants des travailleurs, estime que les «injustices se creusent, le désespoir se renforce, la peur de l’avenir gagne de plus en plus de secteurs de la société». Evoquant l’ampleur de la corruption qui a mis à mal les caisses de l’Etat et freiné le développement du pays, Louisa Hanoune considère que «chercher à faire porter aux citoyens le fardeau de la crise financière est inacceptable». Les montants des devises détournées «donnent le tournis», s’insurge-t-elle, avançant le chiffre de 450 millions d’euros perdus dans les affaires Sonatrach I et II. La patronne du PT dénonce la diminution des transferts sociaux et la réduction du budget d’équipements. Elle met en garde également contre le recours à l’endettement externe. Pour elle, tout recours à cette option, qui est sur la table du Premier ministre, «aura des conséquences incalculables sur le pays en général et sur la souveraineté nationale en particulier».

Louisa Hanoune ne manque pas de critiquer le nouveau projet de loi sur la santé. Ce projet consacre, selon elle, le désengagement de l’Etat et donc «la liquidation de la gratuité des soins par l’accablement de la Cnas via la contractualisation avec les hôpitaux». Elle souligne que l’orientation socio-économique met son intégrité et sa souveraineté en péril. Louisa Hanoune appelle à la mobilisation des travailleurs pour, dit-elle, «organiser le sauvetage de l’Etat algérien et donc la nation, menacés comme jamais dans le passé». La SG du PT estime qu’aux choix dangereux sur le plan économique, s’ajoute la «médiocrité politique» qui frappe le premier parti du pouvoir. Elle qualifie les propos d’Amar Saïdani, tenus le 5 octobre dernier, contre des personnalités politiques et ex-hauts responsables de l’Etat, comme une «atteinte à la guerre de Libération nationale».

Louisa Hanoune a, par ailleurs, commenté la proposition faite par la présidence de la République de désigner Abdelwahab Derbal à la tête de la Commission nationale indépendante de surveillance des élections, estimant que les élections ne sont pas «la priorité» du PT.

Sonia Baker

Comment (25)

    Rez
    16 octobre 2016 - 9 h 43 min

    Je n’arrive a comprendre
    Je n’arrive a comprendre comment cette corempu du systeme nous parle toujour de la distruction de l’algerie… l’algerie est deteruite cela fait lang temp a cause des charongniars comme vous madame.




    0



    0
    OMAR
    16 octobre 2016 - 7 h 46 min

    Vous avez voté avec é et pas
    Vous avez voté avec é et pas ER

    CES PRETENDUS POLITICIENS S ADRESSENT A QUI???

    A QQS SPECTATEURS???

    LE PEUPLE EST AILLEURS

    GO




    0



    0
    momo
    15 octobre 2016 - 20 h 39 min

    je pense qu il es trop tard
    je pense qu il es trop tard .le jour ou on aua faim n es pas loin..




    0



    0
    lhadi
    15 octobre 2016 - 19 h 54 min

    A l’instar du père de la
    A l’instar du père de la première économie mondiale, je plaide pour un plan ambitieux qui ouvre et libéralise l’économie algérienne. Ainsi, nous devons oeuvrer pour des réformes économiques d’inspiration libérale qui permettent, sans aucun doute, à l’économie nationale de frôler la croissance à deux chiffres. Cette ambition est possible pour peu que la volonté politique se résout à faire un changement fondamental vers une plus grande liberté. Il ne peut y avoir de développement économique sans développement politique. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    Anonyme
    15 octobre 2016 - 11 h 54 min

    Des que Mme Hanoune commence
    Des que Mme Hanoune commence à bouger,
    C’est que les décideurs sont sur la bonne voie.
    Il faut que nous nous mettions tous à travailler
    Seulement travailler .
    Aujourd’hui il n’ y a plus d’ouvriers dans
    L’agriculture même à 2500 da la journée.
    Nous voulons tous avoir tout sans bosser .
    La mauvaise foi de la présidente du Pt ,la bourgeoise
    Prolétarienne est siderante .
    Meme les chinois ont changé depuis 30 ans.
    La cupidité de l’humanité est une chose
    Naturelle . Laissez les gens travailler et investir,
    Qu’ils s’enrichissent tant mieux pour eux .
    Le système horizontal ancestral a fait de nous
    Des éternels colonisés .
    Construisons l’Algérie de demain par 12 à 16 h
    De travail et non 12 MN au Max par individu .
    De grâce Mme arrêtez votre démagogie .




    0



    0
      New kid
      15 octobre 2016 - 13 h 57 min

      Well said !!
      Well said !!




      0



      0
    TheBraiN
    15 octobre 2016 - 10 h 06 min

    En tant que gauchiste, voire
    En tant que gauchiste, voire (post?) révolutionnaire de gauche , Mme Hannoune abuse dans la phraséologie démagogique même si elle n’a pas tout à fait tort, à mon avis, sur certains points .
    Pour l’investissement étranger on ne doit pas être aussi dogmatique (dans les 2 sens) et étudier cette question selon les secteurs !!
    Autant on a le droit d’exiger la totale fermeture aux étrangers dans certains domaines autant on devrait ouvrir les portes dans d’autres du moment qu’on gagne plus qu’on ne perd !!!!!




    0



    0
    sauvez l'Algérie
    15 octobre 2016 - 10 h 01 min

    ASSEZ !!! CA SUFFIT … On
    ASSEZ !!! CA SUFFIT … On arrête de se moquer de l’Algérien et des algériens … la question Sociale et démocratique n’est pas la priorité de l’Algérie .. il y a le plus GRAVE ;; la question NATIONALE … LE PAYS EST EN DANGER DE MORT , la républiques est menacée , le peuple ets angoissé et il a peur et on vient nous parler d’investissements , de front social et de fromages .. Nous proposons que l’Alternance se fasse sur un nom consensuel pour le préparer à la direction du pays dans la paix civile et sans le moindre coût .. pourquoi pas Hamrouche ou Ouyahia si les chefs se mettent d’accord et trouvent un compromis .. Hamrouche ou un autre dés demain il se met au travail avec le président pour lui apprendre les ficelles diplomatiques et les données stratégiques et pour lui transmettre les dossiers brulants de la nation , au lieu de perdre du temps au pays .. et surtout pas que les dirigeants pensent que ce sont les élections de m*** et la démocratie de la Choukara qui pourront sauver notre pays .. Attention Attention .. Sauvez ce pays messieurs .. et souvenez -vous de 92 ;;




    0



    0
      Mohamed El Maadi
      15 octobre 2016 - 10 h 19 min

      Sauver l’Algérie @

      Sauver l’Algérie @

      Ouyahia ?Non merci vu comme il traite nos camarades nationalistes et nos martyrs il n’est plus credible.
      …On doit concentrer nos efforts sur la defenses des patriotes jusqu’au bout car on l’oublie mais grace a qui que le pays a retrouver un semblant de pays et ne me dite pas boutef mais ceux qui n’ont pas la main qui tremble quand l’Algérie etait en danger.




      0



      0
        Aziza
        15 octobre 2016 - 11 h 19 min

        Pourquoi pas Ramtane LAMAMRA
        Pourquoi pas Ramtane LAMAMRA ? Il a toute l’envergure d’un excellent président qui saura maintenir les équilibres de ci et de là….. Homme très respecté sur le plan international, également. Personnellement, je miserai sur sa personne et la transition se fera en douceur….




        0



        0
          savez l'Algérie
          15 octobre 2016 - 16 h 40 min

          ouiiiiiiiiiiiiiiii Ramtane
          ouiiiiiiiiiiiiiiii Ramtane Laamamra c’ets l’idéal !!! .. la classe politique algérienne le mérite -t – elle ,,,, . un grand monsieur .. un president idéal s’il est aidé .. que Bouteflika le deisigne avec l’accord de tous .. POURQUOI PAS




          0



          0
    Anonymous
    15 octobre 2016 - 9 h 09 min

    Si on donnait le pays a ce
    Si on donnait le pays a ce genre de politiques (hacha les politiciens), en quelque mois seulement, l’algérien ferrait des km et des heures de chaine pour acheter des boites de tomates en lui forçant l’achat d’un pneu de bicyclette qu’il n’aurait jamais besoin. Elle ne propose jamais des solutions réalistes mais seulement de la démagogie populiste genre « la solution c’est de prendre aux riches tout ce qu’ils ont et les distribuer aux pauvres. Le pauvre Algérien lambda commence à rêver d’un 18 pièces (F18) du côté de Hydra et pourquoi pas au Club des Pins et il dira vive Hanoun.




    0



    0
    Mouloud
    15 octobre 2016 - 8 h 32 min

    Hanoune est une marionnette
    Hanoune est une marionnette que l’on sort a des moments bien précis pour polluer le paysage politique Algerien. Lisez la presse de façon transversale, elle paraît partout alors qu’elle ne représente politiquement rien. Le PT est un parti manipulé et ses remèdes économiques sues sont d’un ridicule ! Travailler moins, gagner plus, étatiser plus et recruter plus de fonctionnaires,…alors que notre économie vie que des hydrocarbures dont les cours sont historiquement bas et nous ne produisons rien. Mr Rebrab investit 250m$ au Skri Lanka mais elle ne souffle mot? Hanoune est un dictateur qui donne des leçons mais prend les Algériens pour des guignols mais elle se la coule douce aux frais de la princesse Algerie afin de bouffer de la rentr avec les seins jusqu’à plus soifs et faims. Je suis triste pour notre pays de voir la bassesse du personnel politique et son incompétence. A quand la Révolution Algérienne afin de mettre tout ce personnel politique à la retraite et de remettre ce pays sur les rails de la croissance économique, de la modernité, de la culture, de l’éducation, … en phase avec le 21 elle siecle. Je suis triste de l’état de mon pays à ce jour et je reste optimiste pour un changement de fond. Le Hanoune sortez du champ politique, faisons une exception pour que Vous partiez à la retraite anticipée et allez siroter votre verre de vin. Sur une terrasse parisienne. Barraket, on n’en peut plus!




    0



    0
    LA CIGALE
    14 octobre 2016 - 21 h 05 min

    benchikh (non vérifié)

    benchikh (non vérifié)
    14 Oct 2016 – 20:46 : Oui Msr Benchikh toutes les bonnes idées et intentions allant de le sens de nôtre développement et épanouissement sont bonnes à dire et à partager sur des espaces mis à nôtre disposition gratuitement comme le fait A.P.
    Plus nous sommes nombreux à réfléchir à une où des solutions PACIFIQUE pour l’intérêt de nôtre pays. L’émergence de nôtre pays au sein de l’échiquier mondial tout en préservant nôtre souveraineté ne doit être la seule raison qui nous anime et nous complètes nous unis .
    Il ne faut jamais perdre de vue que nous ne sommes pas des adversaires des ennemis.
    Nous échangeons nos points de vues et que c’est dans la contradiction que nous construisons et nous résoudrons ce qui nous empêche d’évoluer pacifiquement.
    Merci à vous.




    0



    0
    aba
    14 octobre 2016 - 20 h 33 min

    en 1996 mister ouyahia nous a
    en 1996 mister ouyahia nous a mis tous en chômage et dans la misère , fermeture des entreprises 1/2 million au chômage , et Mme applaudit les décideurs de l’époque




    0



    0
      benchikh
      15 octobre 2016 - 7 h 13 min

      bien dit Aba,il a fermé made
      bien dit Aba,il a fermé made in Germany,et il nous a remplacé made in France et made in China,un génie.




      0



      0
    benchikh
    14 octobre 2016 - 19 h 30 min

    La solution est là ,ce n’est
    La solution est là ,ce n’est pas magique ,que les gens partent aux travail,et donne à leur monnaie une valeur qu’elle mérite ,et que les gens freinent le gaspillage ,(les Algériens sont les plus riches dans le monde) pourquoi parce-qu’ils jettent la nourriture dans la poubelle et leurs voitures ne s’arrêtent jamais de rouler ,plutôt il vis sur le goudron ,et quand bâtissent leur maison ,ils ne s’arrêtes que dans le quatrième étages du jamais vu .C’est le moment de donner un peut de repos à nos médecins aux hôpitaux ,et que les gens retrouvent leur santé quand ils suivent le régime de poche et du ventre.Ils ne faut pas s’affoler Madame Louiza il faut travailler en silence et moins manger et redonner la vrai valeur du Dinars comme disent les économistes ‘Le consommateur est un homme sage).




    0



    0
    les damnes de la terre
    14 octobre 2016 - 19 h 28 min

    N est il pas temps de prendre
    N est il pas temps de prendre ta retraite?




    0



    0
    anonyme
    14 octobre 2016 - 19 h 28 min

    Bougez vous!
    Bougez vous!




    0



    0
    LEÏLA BAB EJDID
    14 octobre 2016 - 18 h 45 min

    Louisette ! Tu commences à
    Louisette ! Tu commences à nous pomper l’air ! Non, tu ne trouves pas ? Tu es en poste depuis 30 ans ! Ça ne te suffit pas, ma belle ? C’est de la dictature de ta part, tout simplement, ya hanouna ! Sans jeu de mots… ce n’est plus de la démokhortie !!! Allez, va rejoindre les gens de ta race à Paris – le Sentier – et ton cousin David (Cyrile) Hanouna, le grand guignol de la télé… Allez, SHALOM ALAKHIM !!! Au fait, c’est pour quand ton ALIYA…?




    0



    0
    Anonymous
    14 octobre 2016 - 17 h 19 min

    Mais c’est ca le
    Mais c’est ca le « programme  » de votre cheri prizidane et il ne date pas d’aujourd »hui mais bel et bien a compter du 3eme mandat et vous etiez ( et etes ) sa plus fervente alliée !




    0



    0
    LA CIGALE
    14 octobre 2016 - 16 h 56 min

    ELLE DIT VRAI LOUISA HANOUNE
    ELLE DIT VRAI LOUISA HANOUNE . la règle 51/49 du code de l’investissement à la loi de finances. «Le code de l’investissement est un projet qui dure dans le temps, contrairement à la loi de finances qui change chaque année.» c’est la d’où vient le danger par lequel le gouvernent doit s’opposer avec force pour que cette règle 51/49 du code de l’investissement soit à nouveau régi par la loi de finance qui est un rampar pour nôtre indépendance économique et donc indépendance de notre souveraineté nationale et donc nôtre liberté.
    SI en 2017 CELA SE CONCRÉTISE NOUS POURRONS DIRE ADIEU À NÔTRE INDEPENDANCE ET NOUS SERONS SOUMIS À LA LOI DE L’AUTORITARISME LA RÉPRÉSSION POLICIÉRES et la main mise des oligarques de la mondialisation de la finance détenus par les sionistes.
    UN PETIT CHEZ SOIT ET MEILLEUR QU’UN GRAND CHEZ LES AUTRES.
    A.P ne publié mon précédent COM. car j’y ai fais un lapsus. Publié plutôt celui ci.
    MERCI Cordialement.




    0



    0
      benchikh
      14 octobre 2016 - 19 h 46 min

      Mr la Cigale,aux USA les gens
      Mr la Cigale,aux USA les gens là-bas travaillent 16 heures minimum par jours,moi en agriculture que je pratique comme mon job ,je me demande toujours comment ces gens travaillent sans prospecter ,ils sont toujours contents de leur salaire genre sacrifice pour la patrie ,comme au Japon,et regardons leur économie et leur monnaie .Ils faut qu’on apprennent a travailler en silence,et personne ne mourra.




      0



      0
      Azzedine
      14 octobre 2016 - 23 h 28 min

      L’Algérie à peut être était
      L’Algérie à peut être était maintenue  » la tête en dessous de l’eau  » pour servir de  » réserve de croissance pour le système capitaliste ! On se tarde régulièrement en Algérie,que rien ne passe, la frontière est fermée pour conserver sa souveraineté économique. Il se peut malheureusement que ceci n’est qu’une illusion. L’Algérie a très bien pu être pilotée de l’extérieur pour la maintenir à un bas niveau de développement. Le capitalisme l’a conservé  » vierge  » pour offrir aux pays occidentaux des  » relais de croissance  » pour leurs entreprises en difficultés. Cette crise du Capitalisme, elle est prévisible 30 ans en avance :  » L’algérie on la poncera quand notre système le demandera impérativement « 




      0



      0
    kad
    14 octobre 2016 - 16 h 55 min

    La politique ,c’est prévoir
    La politique ,c’est prévoir et anticipé , vous êtes là à nous faire des constats que le moins éveillé de nous peut faire . Pourquoi n’avoir pas anticipé quand vous faisiez la hase. Je pense que vous jouez ce rôle pour avoir bonne conscience par rapport à ce qu’il vous rapporte financièrement .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.