La grève de l’intersyndicale suivie dans les grandes villes

Le secteur qui a été le plus touché par la grève est celui de l’éducation nationale. Archive/New Press

L’appel à une grève de deux jours, lancé par un regroupement de 17 syndicats autonomes, semble avoir eu un écho favorable dans les grandes villes du pays. Selon des informations recueillies auprès de syndicalistes, le mouvement de grève a été largement suivi aussi bien au centre qu’à l’Est et l’Ouest du pays. Le secteur qui a été le plus touché par ce mouvement de protestation est celui de l’éducation nationale, où les syndicats autonomes ont un fort ancrage. Ainsi, une bonne partie des primaires, des CEM et des lycées de la capitale, d’Oran, de Sétif, de Constantine, d’Annaba, de Tizi Ouzou, de Bouira, de Bejaïa, de Blida et de bien d’autres wilayas ont été paralysés.

«Il n’y a pas eu de cours dans plus de 70% des établissements scolaires à travers le pays», a assuré un syndicaliste, selon qui le mouvement de grève a été une «grande réussite» durant ce premier jour. Les représentants de syndicats prenant part à cette grève, dont le Conseil national autonome des enseignants du secondaire et du technique (Cnapest) et  le Syndicat autonome des enseignants du secondaire et du technique (Snapest) font état d’un taux de suivi «oscillant entre 60 et 80%».

Dans le Sud du pays, le suivi a été jugé relativement faible, selon les chiffres de l’administration. Mais les syndicats avancent un taux de suivi de «85% pour le primaire et le moyen et de 89% pour le  secondaire». Dans le secteur de la santé, la grève a été également bien suivie. Les représentants syndicaux assurent qu’au-delà du service minimum assuré, les médecins généralistes ont observé le mouvement de grève. Ce débrayage va durer encore une journée et il se peut qu’il soit renouvelé la semaine prochaine, en cas de non satisfaction de leurs revendications.

Les 17 organisations syndicales avaient appelé à  ce mouvement de protestation pour revendiquer  l’annulation du nouveau projet de loi relatif à la retraite proportionnelle et sans condition d’âge. Les appels à la «sagesse» et à la «responsabilité», lancés notamment par la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, n’ont pas dissuadé les syndicats à aller au bout de leur action.  

Sonia Baker

Comment (8)

    julio de bejaia
    9 décembre 2016 - 19 h 36 min

    Le multisyndicat divise et
    Le multisyndicat divise et affaibli L UNION des travailleurs…la revendication en elle meme(retraite)n a aucun sens.parlons plutot des condition de travail;rendement collectif aux profit des generations futures…alors rejoignont tous notre Syndicat Mere et changeons les choses avec delicatesse….nous sommes des partenaires sociaux pas des Mercenaires..je suis militant UGTA.et fier d appartenir a cette organisation.VIVE L UNION.VIVE L ALGERIE LIBRE ET PROSPERE. ET LONGUE VIE A NOTRE PRESIDENT.merci.No comment please.B




    0



    0
    TheBraiN
    18 octobre 2016 - 8 h 43 min

    J’ai entendu un syndicaliste
    J’ai entendu un syndicaliste parler du « droit du travailleur à partir en retraite lorsqu’il le veut !!! »

    Pauvre Algérie !!!




    0



    0
    les damnes de la terre
    17 octobre 2016 - 21 h 30 min

    Il fut un temps ou je croyais
    Il fut un temps ou je croyais que le gouvernement contient en son sein des strateges pr le conseiller,l orienter et lui soumettre des propositions sr des sujets souleves et leur incidence a court terme,moyen terme et le long terme Mais voila que je decouvre qu il navigue a vue et il n a de souci que la gestion des futilites.je vais me referer a un exemple qui va peut etre vous surprendre parce que il n a rien a voir avec le sujet ds le fond c celui du conflit en lybie.tt le monde sait l accord conclu a shkirat au maroc.Cet accord a ete ficele sans la participatin d un element central ds ce conflit qui est le general Haftar.Et tt le monde connait aussi que cet accord peine a etre concretise. Et voila que dernieremenr des voix ce sont elevees demandant de prendre langue avec le general haftar.Et la je reviens au gouvernement pr lui dire que contonuer a travailler avec l Ugta,source de ts les malheurs des travailleurs c procede a aggraver davantage le. malaise de ces derniers et pr dire aussi que le gouvernement endosse l entiere responsabilite de la greve d aujourd hui.Je ss certain que si le gouvernement avait associe l intersyndicale a la reunion de la derniere tripartite pr entendre un son de cloche autrz que celui de l Ugra , peut etre que certains points de divergences auraient trouve un terrain d entente .Le mot de la fin:Les syndicats automnes sont incontournables. La balle est ds le camp du gouvernement.




    0



    0
      julio de bejaia
      10 décembre 2016 - 13 h 18 min

      De quelle inter syndicale ..
      De quelle inter syndicale …celle des Ensignants.Taz .ils ne revendiquent que leurs mises a la DISPOSITION. des syndicalistes qui ne representes q eux meme….. Negocient a tors et a travers …….pourquoi ne pas revendiquer une Ecole moderne ;universelle et laique comme …aussi recruter de cette maniere est une atteinte a la digniteé de L ECOLE.sans formatkon aucune….ils faut qu on revendique l essentiel..ils sont partis en retraite tot. Pour aller travailler dans les ecoles prives chez les bourgs.et le fils du pauvres on l utilise comme cobay…TAZ. Vive L ecole publique.




      0



      0
    MOMO
    17 octobre 2016 - 20 h 02 min

    C TOUJOUR LES TRAVAILLEURS
    C TOUJOUR LES TRAVAILLEURS QUI PAYENT LES POTS CASSER.ALORS QUE LES CORRONPUS SONT VOYANT .CE GOUVERNEMENT VEUX NOUS ETOUFER




    0



    0
    Mimi
    17 octobre 2016 - 19 h 55 min

    Drôle des enseignants qui
    Drôle des enseignants qui ignorent comment se comporter lors d’une grève. Mesdames, Messieurs lors d’une grève on reste dans son école. Vous devriez prendre des cours de démocratie avant de prendre en otage nos enfants.




    0



    0
      momo
      18 octobre 2016 - 8 h 13 min

      si tu penses à l’avenir de
      si tu penses à l’avenir de tes enfants , choisis bien ta cible , qui est le pouvoir.Ces hommes et femmes qui manifestent , le font pour toi, réveilles toi




      0



      0
    khlet
    17 octobre 2016 - 19 h 26 min

    C’est toujours les mêmes
    C’est toujours les mêmes secteurs
    « REGDA OU TAALEF »




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.