Terroristes : retour à l’envoyeur

Par Kamel Moulfi Où vont aller les terroristes défaits qui quittent la partie est d’Alep ? La trêve humanitaire décidée par la Syrie et la Russie est censée permettre à l’opposition «modérée» de s’éloigner des groupes terroristes, en particulier le Front Al-Nosra, lié à Al-Qaïda, et Daech, en quittant la zone des combats, accompagnée des civils qui le souhaitent. Les civils ont été pratiquement suppliés de se désolidariser des groupes criminels et d’éviter de leur servir de bouclier humain. Mais, dans la foulée, des terroristes en profitent pour fuir eux-aussi, mêlés aux civils, comme ils l’ont fait pour s’infiltrer en Europe au milieu des migrants accueillis au début, on s’en souvient, à bras ouverts dans une grande opération médiatique qui a révélé ses côtés démagogique et manipulateur dès les premières actions des terroristes en France.

Les mercenaires chassés d’Alep vont-ils retourner d’où ils sont venus à travers le même itinéraire ? C’est ce qu’a laissé entendre récemment le président syrien Bachar Al-Assad et c’est ce que savent sans doute les dirigeants des pays occidentaux concernés qui avaient aménagé des couloirs de passage à «leurs» terroristes partis à destination de la Syrie en croyant qu’ils allaient s’éterniser dans ce pays. Ils ont maintenant compris que la situation a changé et ils sont convaincus que la menace a été délocalisée.

Mais, vont-ils enfin voir la nécessité de la coopération internationale sincère qui s’impose dans ce contexte après avoir nié l’existence de groupes terroristes dans la partie est d’Alep pour tenter d’empêcher les frappes russes effectuées en soutien à l’avancée de l’armée syrienne sur le terrain ? L’Union européenne semble avoir pris acte de la tournure des événements en Syrie. C’est certainement ainsi qu’il faut expliquer l’intention de l’UE, annoncée contre toute attente, de dialoguer avec Vladimir Poutine. La Turquie n’a pas attendu longtemps et a pris les devants en s’engageant dans le renforcement de sa coopération bilatérale avec la Russie.

K. M.

Comment (5)

    Erracham
    24 octobre 2016 - 12 h 31 min

    Sommes-nous dupes?
    La superproduction hollywoodienne de la campagne de Mossoul, annoncée depuis l’été, n’est qu’une diversion. DAESH a été exfiltré en catimini pour lui éviter une extermination par L’Irak, les Kurdes et l’Iran. Il faut comprendre que les Occidentaux ne retiennent pas leurs leçons (Rappelez-vous ce qu’a dit le Général Giap à propos des impérialistes yankee entre autres). Ils n’abandonneront pas si facilement leurs mercenaires. Ils vont les mettre en réserve et les reformater pour d’autres conflits ailleurs dans le monde. Les Chinois devraient être sur leur garde car ils sont pour le moment avec les Russes ceux qui leur tiennent tête et challengent leur leadership. Les télés occidentales nous ont bien montré que les attaques de la coalition venaient de l’est, du nord et du sud pour laisser la porte ouverte à l’ouest pour offrir à DAESH une issue de sortie vers l’ouest, vers la Syrie où les Russes les attendent de pied ferme pour exterminer ceux qui s’y aventureraient (ceux dont les Occidentaux ne veulent pas car ils ont échappé à leur influence en portant le terrorisme chez eux). Attendons donc le clap de fin!




    0



    0
    Anonymous
    22 octobre 2016 - 8 h 33 min

    la seule solution c’est de
    la seule solution c’est de les mettre comme figurants dans un péplum biblique juif d’Hollywood , dans un feuilleton de Harim Soltane ottoman ou dans un Mousselssel islamiste arabe …comme ca ils vivront les époques dont ils rêvent et ils ficheront la paix aux êtres humains du 21eme siècle ..




    0



    0
    Anonymous
    21 octobre 2016 - 17 h 55 min

    nous aussi et la lybie sommes
    nous aussi et la lybie sommes des destinations possibles car ce que vous appelez terroristes sont en fait des agents mercenaires ou non des puissances occidentales dont bien sur la fafa impliquee dans cette affaire. alors vigilance.




    0



    0
    Izem
    21 octobre 2016 - 15 h 56 min

    le boomerang
    Le boomerang quand on le lance sur la cible à détruire, nous revient toujours sur la gueule… fatalement ! N’est-ce pas ? Et donc, bonjour les dégâts….




    0



    0
    TheBraiN
    21 octobre 2016 - 14 h 29 min

    Back to nowhere
    La question du sort des mercenaires de DAEESH est devenue le principal souci des Américains .
    L’offensive « cinématographique » sur Mossoul le démontre si bien !!
    Les Américains qui ne savent pas quoi faire des 25 à 50 000 Daeeshistes (entre terroristes et leurs familles) de MOSSOUL retardent l’assaut sur la ville tout en se sentant obligés de « libérer » Mossoul avant les elections pour booster la candidate du système judéo-maçonnique Clinton !!!
    Les Russes ayant clairement signifié qu’ils gardaient l’oeil « satellitaire » sur Mossoul et qu’ils bombarderaient tout convoi ou même véhicule suspect qui entrerait en Syrie .
    Le transfert « aérien » vers Raqa est lui aussi impossible devant le contrôle désormais total du ciel Syrien par les Russes .
    Il ne leur reste que 2 solutions :
    La première consiste en leur « envoi » vers les montagnes d’Afghanistan et ça ne semble pas facile devant le refus Iranien .
    La seconde , qui nous inquiète à plus d’un titre , serait leur transfert vers la Libye qui semble la solution la plus « facile » avec un passage par l’espace aérien Soudanais des avions porte-terroristes !!!!
    Alep ?
    C’est quasiment « réglée entre Russes et Américains qui ont vendu leurs terroristes à l’armée Russe qui va tous les exterminer car le siège d’Alep est un vrai siège , contrairement à celui de Mossoul .




    0



    0

Les commentaires sont fermés.