Un citoyen tué à Ghardaïa : Saïdani a-t-il ravivé les tensions dans le M’zab ?

Qui veut rallumer la mèche des affrontements inter-communautaires à Ghardaïa ? New Press

Le Collectif des Mozabites en Europe (CME) se dit «profondément indigné» et «choqué» par l’assassinat perpétré contre un militant associatif et membre de l’instance traditionnelle des notables de Ghardaïa. «Omar Allout a été lâchement et mortellement attaqué à l’arme blanche par un groupuscule d’assassins chez lui, dans son jardin, le 18 octobre. Il est décédé le 23 octobre 2016 à l’hôpital de Ghardaïa des suites de ses blessures», relève un communiqué de cette organisation qui condamne «avec la plus grande force cet abject assassinat». «Rien, ni aucune cause ne peut justifier l’acte ignoble de tuer», s’indignent les Mozabites d’Europe qui condamnent un «ignoble communiqué» diffusé sur internet par «un groupuscule composé de dangereux criminels» qui «promet également d’assassiner des dizaines d’autres notables». «Les objectifs de ces voyous criminels consistent à semer la zizanie entre les citoyens et à exacerber les tensions dans et entre les communautés afin de décourager toute action destinée à assurer la paix et la sérénité au M’zab et, par-delà, dans tout le pays», note le Collectif des Mozabites en Europe qui «appelle à la vigilance, au sang-froid, à l’unité et à la fraternité». Il met en garde «contre les auteurs de cet assassinat et ceux qui s’en revendiquent» et exhorte «tout un chacun à s’en démarquer».

Le Collectif affirme que les auteurs de ce crime «doivent être poursuivis par les services de l’Etat et présentés à la justice dans le strict respect des lois de notre pays», appelant «tous nos compatriotes à la vigilance et au respect des lois», car «personne ni aucun groupe ne peut s’arroger le droit de se faire justice». «Toute expression doit être pacifique», souligne le CME qui estime que «les revendications des droits doivent être exprimées par des moyens pacifiques et légaux».

Craignant une exacerbation de la violence, le Collectif des Mozabites en Europe, présidé par Abdallah Zekri, appelle, enfin, «tous les Algériens, riches de leur diversité, à demeurer fermement unis et solidaires et à œuvrer loyalement pour la construction d’une Algérie juste, démocratique, solidaire et indivisible».

Des voix s’étaient élevées au lendemain des graves accusations proférées par l’ex-secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, selon lesquelles l’ancien patron des services de renseignement, le général Toufik, serait «derrière les événements de Ghardaïa» pour condamner ce grave dérapage dont le but malsain est de recréer un climat de tension dans la région du M’zab. Si l’assassinat du citoyen à Ghardaïa revêt un caractère communautaire, tel que le laisse entendre le Collectif des Mozabites en Europe, alors la responsabilité d’Amar Saïdani sera pleinement engagée en cas de reprise des affrontements qui ont fait plusieurs morts et nécessité la mobilisation de l’armée pour rétablir le calme.

Karim Bouali

Comment (27)

    Anonymous
    26 octobre 2016 - 20 h 22 min

    Le bon titre serait : encore
    Le bon titre serait : encore une victime mozabite assassiné par les voyous mercenaires arabes.




    0



    0
    Kahina
    26 octobre 2016 - 18 h 17 min

    J’ai l’impression que je
    J’ai l’impression que je viens de comprendre le titre de l’article. Je viens de manger de l’huile d’olive pure.

    L’ article ne dit pas que c’est Saadani qui est directement impliqué dans l’affaire, mais son éjection a mis de l’huile sur la braise qui risque de rallumer la tension entre les clans qui se sont confrontés via GHARDAIA.

    Si ce n’est pas la bonne, je prendrai de l’huile d’olive + les figues pour faire mieux




    0



    0
    DZDZ
    26 octobre 2016 - 14 h 57 min

    Vous pensez tous que c’est

    Vous pensez tous que c’est Saadani, c’était le but recherché.

    Je dirais que c’était pas lui.




    0



    0
      AVIS / RAYI
      26 octobre 2016 - 15 h 47 min

      wa laou bi chatri kalima

      wa laou bi chatri kalima

      D’une manière ou d’une autre il y est impliqué sa parole est quand meme celle d’un responsable ce n’est pas celle de n’importe quel citoyen Algérien. Meme si il n’est que la voix de ses maîtres ; Soit qu’il nous divulgue leur identité(bien que les Algériens se doutent un peu de qui il s’agit car les alliances ne sont pas secretes et les ambitions des uns et des autres ne se cachent plus ;pour cela ils ont été jusqu’à emprisonner leurs anciens collègues qui par exes de zèle pour plaire a leurs maître qui pour règlement de compte personnel
      les Algériens doivent savoir que ces gens la ont commis une chasse en règle a tous ceux qui n’etaient pas de leur avis afin de cadenasser l’appareil qui va les propulser.

      ALLAH LA YRODHOUM GALHACHE LYAHED




      0



      0
    rachid Hdey
    26 octobre 2016 - 14 h 05 min

    «tous les Algériens, riches
    «tous les Algériens, riches de leur diversité, à demeurer fermement unis et solidaires et à œuvrer loyalement pour la construction d’une Algérie juste, démocratique, solidaire et indivisible»….. NO COMENTS…

    AVANT TOUT, allah yarahmou, wa yarham koul echouhada et innocents, victimes de la mauvaise géstion de notre pays.

    Dire que c’est celui-là ou l’autre, sans preuves, fait de nous tous des saidani qui dit des choses sans penser… Mr. Karim Bouali comme nous tous, devons faire attention en accusant qq1 sans preuves, et donc jusqu’à savoir qui l’a fait, en esperant que notre justice fasse son boulot, nous devons être prudent et inteligent pour ne pas tomber dans notre auto acheminement vers l’ignorance a fin d’eviter d’être guider comme des moutons vers les abattoirs. faites attention, nous ne devons faire confiance a personne, sauf si les choses sont bien claires… je suis pour l’incarcération de Saidani, car trop de preuves, signes, et comportements l’indiquent.




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    26 octobre 2016 - 13 h 47 min

    Qui se souvient de mes propos
    Qui se souvient de mes propos sur les notables ?
    Quand je vous avez dit que certain avait ete liquidée et que ces affaire avait ete étouffé .Car oui messieur ce n’est pas le premier au pays..




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    26 octobre 2016 - 13 h 36 min

    C’est pas bon du tout.Il faut
    C’est pas bon du tout.Il faut interpeller et tres vite les auteurs et qu’ils nous disent qu’elle ont ete leur motivation. Il nous les faut vivant.

    C’est pas bon du tout …Quand a Saidani son role est plus que suspect .




    0



    0
    T'ZAGATE
    26 octobre 2016 - 13 h 19 min

    Cher compatriote du forum AP
    Cher compatriote du forum AP @ Yaz.dz (non vérifié) 25 Oct 2016 – 20:26 vous nous dîtes gentiment  » qu’il n’y a qu’un FLN », donc pour vous il n’y a qu’un seul FLN. Moi je vous réponds non car il existe deux (2) FLN !!! Celui « d’avant 1962 » que tous les algériens connaissent et reconnaissent et celui de « l’après 1962 » qu’une bonne partie des citoyens Algériens vomie et rejette ! L’un et l’autre sont diamétralement opposé et le mal qu’à fait le deuxième au pays révèle qu’il est égal sinon pire que ce qu’à fait le colonialisme français au pays durant 132 ans. Son action de destruction et de gaspillage au regard des potentialités du pays (en matière de ressources humaines, de ressources du sous-sol et la situation géographique etc… etc…) ainsi que le massacre fait à sa personalité, à sa culture, à son histoire récente ou lointaine, à sa vraie et authentique identité algérienne auront des répercutions graves sur l’avenir de nos enfants et des générations futures. Le bilan du FLN de 1962 n’est pas définitivement fait mais tôt ou tard çà se fera et les conclusions et les responsabilités seront très, très lourdes ! Aujourd’hui encore, même avec la destitution du monstre prédateur Saidani, le suivant Ould Abbès narguent déjà les algériens, une seconde après sa désignation à la tête de ce parti, en annonçant que le FLN sera toujours le « rab et dzair » déjà jusqu’en 2019 et même après bien sûr. C’est pour vous dire ce dont est capable cette sangsue FLN, ce vampir FLN dont la fonction première est de sucer d’abord le sang des algériens et ensuite d’arroser à profusion les membres du clan au pouvoir de la rente pétrolière ! Je sais que vous allez me dire que j’exagère, mais avec un peu d’effort d’analyse, vous trouverez que je ne suis pas loin de la vérité. Cordialement !




    0



    0
    W19 - TP
    26 octobre 2016 - 12 h 40 min

    Il faut que Saadani soit
    Il faut que Saadani soit arrete et traduit en justice pour ses propos assassins. Le silence du ministre de la justice algerienne face a ces attaques et ses appels au desordre est incomprehensible ! Que fait le ministre de la justice algerienne ? Un homme vient de mourir… il en faut combien pour ce ministre demande des comptes a Saadani ?




    0



    0
    TheBraiN
    26 octobre 2016 - 8 h 31 min

    Franchement Saidani aurait dû
    Franchement Saidani aurait dû être traduit en justice pour incitation à la violence avec ces déclarations irresponsables sur les événements de Ghardaia !
    Pour simple comparaison « avez-vous jamais entendu un officiel Américain dire que le 11 Septembre était un inside Job ? »




    0



    0
    zombreto
    26 octobre 2016 - 7 h 12 min

    L’Algérie est cool, jamais vu
    L’Algérie est cool, jamais vu ça même dans les grandes démocraties qui pratiquent le métissage. Président marocain, président de l’assemblée aussi, un autre tunisien et j’en passe sans oublier bien sur Tliba, qui aux dernières nouvelles serait aussi Tunisien, mais qui serait algérien dans toute cette ratatouille?
    En contre partie, il faudrait faire le compte chez nos frères voisins, pour savoir le nombre d’Algériens qui agissent en politique et occupent des postes stratégiques. A mon avis walou, makach, niet




    0



    0
    achettab70
    26 octobre 2016 - 5 h 45 min

    Il ne fallait pas arrêter les
    Il ne fallait pas arrêter les seules élections libres depuis 1962?




    0



    0
      adel
      26 octobre 2016 - 11 h 41 min

      si on n’a pas arrêté le
      si on n’a pas arrêté le deuxième tour, il n’y aurait pas un tel journal electronique et l’algérie ressemblerait à l’afghanistan. L’arrêt du processus douloureux, peut être injuste mais totalement justifié. Le mal necessaire, comme le chirurgien qui ampute un membre pour sauver le corps. Avec le recul et si c’était à refaire, j’adhérerai pleinement sans hésitation




      0



      0
    Hitchcock
    25 octobre 2016 - 23 h 28 min

    méme Hitchcock ne verrait pas
    méme Hitchcock ne verrait pas le lien entre saidani et cet assassinat dans cette région du Mzab ? sauf peut etre une tentative de rallumer un feu pour emmerder certains…
    mais bon , faut pas tomber dans le panneau ,
    une algerie libérée de ses loups….mais pas au prix du sang de ses enfants !!!




    0



    0
    Kahina
    25 octobre 2016 - 23 h 25 min

    Je ne crois pas que c’est le

    Je ne crois pas que c’est le clan Saadani qui ait fait cet acte …C’est trop risqué de leur part. Mais un 3eme clan ( étranger ??) qui aimerait faire croire que c’est Saadani qui est derrière, pour allumer le feu de la fitna dans le pays.

    Juste un avis.




    0



    0
      Anonymous
      26 octobre 2016 - 9 h 48 min

      Ton avis ne tient pas la
      Ton avis ne tient pas la route. faut chercher à qui profite le crime et jusqu’à maintenant il profite au clan des frères Boutef et de leurs sbires à l’image de ce drabki




      0



      0
    Anonymous
    25 octobre 2016 - 21 h 48 min

    C’est sûrement Saidani le
    C’est sûrement Saidani le comploteur!




    0



    0
    Anonymous
    25 octobre 2016 - 21 h 28 min

    Cet horrible meurtre a ete
    Cet horrible meurtre a ete perpetre d’apres les echos que j’ai eu par des personnes de la meme ethnie que le malheureux decede on lui reprochait sans doute ses accointances avec les chaambas la situation est tres delicate l’etat doit s’y prendre avec une extremeprecaution le moindre faux pas risque d’embraser encore uune fois toute la region vu le niveau de rancoeur qui persiste encore entre les deux communautes
    Sans rapport avecce qui precede je m’etonne que le general gaid salah n’ait pas encore envoye une lettre de felicitation a ould abaspour sa designation comme secretaire du parti FLN comme il l’avait fait pour saadani




    0



    0
    BOUARIF- AURES
    25 octobre 2016 - 20 h 39 min

    AVIS DE RECHERCHE, SUR UN
    AVIS DE RECHERCHE, SUR UN CERTAIN TUNISIEN, « SAIDANI LE PROSCRIT ». qui à trahi avec complicité, son peuple, son pays et sa Jeunesse et la liste des morts de Ghardaïa s’allonge !!!
    Propriétaire, par le mal acquit sur le dos de son peuple ALGERIEN, le plus brave, de 2 appartements sur Paris, « 48, rue de la Bienfaisance 75008 Paris, prix au m2 moyen est de (10 359 €, le mètre carré», et au 09/15 boulevard Victor Hugo, 92200 Neuilly-sur-Seine (Hauts de Seine, surface 101 m2, à 1 022 € le mètre carré, à Défaut de déclaration de patrimoine, enrichissement illicite et dénonciations abusives, Saïdani encourt la prison, et tous ceux qui l’ont protégé de près où de loin et surtout les membres du Clan qui l’ont applaudis lors de son dernier discours macabre en insultant Le Général TOUFIK, et le Maître d’hôtel du Clan BELKHADEM, en laissant le siège au Traire OULD ABBAS, et consorts qui ont été applaudis par les voyous de cette réunion, où il n’y avait pas de véritables patriotes où d’anciens Moujahids dignes de ce nom, dites moi qui vous fréquentez et je vous direz qui vous êtes !
    La destitution tardive et bruyante du secrétaire général du FLN, par usurpation et complicité de traitres et de faux Moujahids, ne doit pas détourner l’attention de ses nombreuses frasques impunies. Si, jusque-là, il a été épargné par la justice grâce à sa position à la tête du FLN et pour sa soumission et porte parole des membres du Clan entre autres SAÏD Boutef…, OULD ABBAS, GHOUL, LOUH, TEBOUNE, SIDI SAID le larbin pseudo Syndicaliste, SELLAL le Fakakir, BEDOUI Noureddine sinistre de l’intérieur, OULD KHALIFA le Marocain, MEDELCI le fossoyeur et architecte de l’élection d’un Malade absent depuis plus de 04 ans, « Un Fantôme », la guerre des membres du clan est ouverte et la lutte fait rage en son sein, Adieu la rente du pétrole ; Ils seront déjà en fuite en France et en Europe, voir les USA, comme Chakib Khelil le mendiant des Zaouyattes, né à Oujda, au Maroc le 8 août 1939, qui n’est pas concerné par les Articles 51 et 73 de notre triste et célèbre moule de la constitution, costume sur mesure, pour la famille des voleurs , et malheureusement la liste est très longue, de nos jours il y à plus de traitres, que de patriotes sincères et honnêtes, puisque ceux qui ont fabriques les fausses Attestation d’Anciens Moujahids nous narguent sur ANHAAR TV, la voix du CLAN, il y à plus de PUB sur les marques de café, que de parler sur ces voleurs en col blanc.
    Cordialement : Un Algérien et fier de son pays !!!




    0



    0
      AVIS
      26 octobre 2016 - 8 h 09 min

      F’hel

      F’hel

      ca fait chaud au coeur de savoir qu’il ya encore de vrais Algériens
      y’en a marre des marocopseudoalgeriens et des tunisopseudoalgeriens

      NB cela dit nous Algeriens on respecte les vrais Marocains et les vrais Tunisiens

      Echaab yourid mohakamet saadani et ses accolytes qui de surcroit sont cencés etre les premiers responsable de la sécurité et de la stabilité de l’Algerie mais cela ne les empêchent pas de jouer aux pyromanes




      0



      0
    Anonymous
    25 octobre 2016 - 20 h 31 min

    C’est à l’état de veiller au
    C’est à l’état de veiller au respect de la loi et toute faiblesse sera fatale.
    Les responsable doivent veiller à l’impartialité et l’erreur c’est de s’appuyer sur les circuits classiques d’où les mozabites sont totalement absents. Par ailleurs, un ami de ghardaia me disait, à peine une semaine avant ce drame qu’il se sentait menacé et que les mouzabites se faisait insulté en ville devant l’indifférence total des policiers. Il me disait aussi que dans les écoles les profs mozabites étaient écartés et remplacés par des profs arabophones et que c’était perçus comme discriminatoire.
    L’etat doit revoir sa politique et veiller au respect de ces citoyens pacifiques et ne pas les laisser tout seuls face à des voyous et des manipulateurs qui n’attendent que ça.




    0



    0
    MATAKOULCH El YAOURT
    25 octobre 2016 - 20 h 19 min

    @AP, vous tombez dans le jeu
    @AP, vous tombez dans le jeu de Saidani et sa clique…




    0



    0
    Quenelle
    25 octobre 2016 - 20 h 14 min

    Les services de sécurité
    Les services de sécurité doivent faire vite pour découvrir les assassins et le motif du meurtre, sinon chacun ira de ses spéculations et l’effet « boule de neige » fera retourner cette région à la case départ !
    En tout cas, le journaliste a manqué d’inspiration en choisissant ce titre pour son article.
    Croyez-vous sincèrement qu’un drabki de la trempe de Saidani puisse « allumer » cette région ?!




    0



    0
    Yaz.dz
    25 octobre 2016 - 19 h 26 min

    À tous compatriotes DZ

    À tous compatriotes DZ
    ..SVP de ne pas tomber dans la fitna dont si Saadani voudrait nous voir tombé nous DZ ..
    Il y a qun FLN et il sera rendu à El Chabe El Watani..!
    Amine..




    0



    0
      Anonymous
      25 octobre 2016 - 21 h 03 min

      Le problème c’est toi le
      Le problème c’est toi le raciste algériens tu n’aime pas tes frères mzabets ou kabyles ou tes voisins c’est ça le vrai problème c’est ça pète un jour ça sera à cause de toi parce que tu es raciste envers tes frères surtout les noirs mzabets et les sarahouis pouvre mesulemans arabes racistes




      0



      0
    T'ZAGATE
    25 octobre 2016 - 19 h 14 min

    « Un citoyen tué à Ghardaïa :
    « Un citoyen tué à Ghardaïa : Saïdani a-t-il ravivé les tensions dans le M’zab ? » …. Non mais vraiment, soyons sérieux !! Je pense que l’auteur de l’article , en l’occurrence Karim Bouali, n’est pas sérieux du tout. Certes on n’aime pas Saidani, ni Belkhadem , ni Ouyahia, ni Sidi Said, ni Ould Abbes, ni le fauteuil roulant , mais il y a des limites à « l’improvisation inconsidérée » pour ne pas dire autre chose !!




    0



    0
      Djilali BENYOUB
      25 octobre 2016 - 23 h 05 min

      C’est qui le 3e homme en
      C’est qui le 3e homme en importance de l’État algérien, Larbi Ould Khalifa est un mystère, son lieu de naissance ne figure nulle part, nous savons que Saïdani et tunisien né à Tunis, mais qui est son ami Ould Khalifa? certains médias du pouvoir annonce qu’il est kabyle? Un parcours peu connu, un lieu de naissance énigmatique Ould Khelifa : un nom et un homme… à l’ombre Qui est alors Ould Khelifa ? Où est-il né ? Pourquoi autant d’ombre autour de cette question ? L’interrogation est d’autant plus légitime que l’homme en question se place en troisième position dans la hiérarchie des responsabilités de l’État. Installé samedi dernier à la présidence de l’Assemblée nationale et devenu, du coup, le troisième homme de l’État, Mohamed-Larbi Ould Khelifa, qui a été désigné pour occuper ce poste à la toute dernière minute, reste une énigme. Mais son lieu de naissance est aussi une énigme. En effet, ce détail est absent de sa biographie officielle. Âgé de 74 ans, le président de l’APN serait né à Tizi Ouzou, selon la Télévision nationale qui en a dressé le portrait. Il serait, selon d’autres sources, né à Béjaïa où sa famille, originaire de l’est du pays, était venue s’installer avant de la quitter pour Constantine. D’autres sources encore indiquent simplement qu’il est né en Kabylie. Et ce n’est pas fini : un membre du BP du FLN, ancien député, avait affirmé que le nouveau président de l’APN est né à Souk-Ahras, la région d’origine de l’ex-ministre de l’Enseignement supérieur, Rachid Harraoubia, qui était le plus pressenti à ce poste. Du coup, on ne sait plus, dans cette magnifique confusion, où est né le troisième homme de l’État. On n’en saura pas beaucoup plus sur le parcours de M. Ould Khelifa et on n’apprendra que des bribes sur les fonctions qu’il a eu à occuper. Ainsi, il était secrétaire d’État chargé de la Culture et des Arts populaires ainsi que secrétaire d’État à l’Enseignement secondaire et technique dans les deux gouvernements Abdelghani entre 1980 et 1984. Il était président du Haut-Conseil de la langue arabe et auteur de plusieurs livres, dont La Révolution algérienne : données et défis en 1969, Colonisation de peuplement de l’Algérie en 2005 et son dernier ouvrage, paru en 2011, sous le titre Constats des mutations et des déclins. Spécialiste de la langue arabe, docteur, Ould Khelifa est, cependant, un parfait polyglotte. Il maîtrise en plus de l’arabe et du kabyle, le français, l’anglais et, paraît-il, parle même le farsi qu’il a appris en Iran où il était ambassadeur. Sa carrière diplomatique se résume à deux postes d’ambassadeur en Iran et au Yémen. “Lisse”, presque effacé, consensuel, il est aussi discret. Y compris au FLN. Cadre du parti, mais pas connu dans les guerres intestines qui secouent le parti ces dernières années. Pourtant, il a bien fait partie du comité exécutif du FLN de 2005 à 2010. Le comité exécutif a été mis en place par les redresseurs après le débarquement d’Ali Benflis. Qui est alors Ould Khelifa ? Où est-il né ? Pourquoi autant d’ombre autour de cette question ? L’interrogation est d’autant plus légitime que l’homme en question se place en troisième position dans la hiérarchie des responsabilités de l’État. L’énigme sera un jour elle résolue ? Djilali BENYOUB

      Bouteflika est marocain, Saïdani est tunisien, Bensalah le 2e homme d’état est marocain, Ould Khalifa grand soutien de Saïdani ne peut être que tunisien, son CV démontre qu’il a fait ses études en Tunisie..

      NOUS SOMMES GOUVERNÉS PAR DES MAROCAINS, DES TUNISIENS, QUI DÉTRUISENT NOTRE PAYS




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.