UGTA : «Nul n’a le droit de porter atteinte à la stabilité du pays»

Abdelmadjid Sidi Saïd, secrétariat général de l'UGTA. New Press

Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd a déclaré, jeudi à Oran, que «nul n’a le droit de porter atteinte à la stabilité du pays».

«Nul n’a le droit de se livrer à des actes mettant en péril la stabilité chèrement acquise par le peuple algérien», a souligné le SG de l’UGTA à l’ouverture d’une réunion des membres du Secrétariat national et des secrétaires généraux des unions de wilayas de son organisation, en présence du ministre des Travaux publics et des Transports, Boudjemaâ Talaï en qualité de représentant du Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

«La paix et la stabilité, c’est une ligne rouge pour nous tous», a insisté le SG de l’UGTA dans son discours inaugural où il a notamment mis l’accent sur «les grandes actions accomplies» par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en faveur de la paix et du développement économique.

Dans un communiqué lu à cette occasion, le secrétariat général de l’UGTA a également salué «les grands efforts consentis par le président de la République en direction des travailleurs».

Le secrétariat général de l’UGTA a aussi fait part de sa satisfaction quant à l’issue du dernier Conseil des ministres, présidé par le président de la République, évoquant en particulier «ce qui a trait à la rationalisation des dépenses et au maintien des projets à caractère social et des aides destinées aux couches nécessiteuses».

R. N. 

Comment (56)

    kamel
    29 octobre 2016 - 22 h 46 min

    Dans un pays normal, un
    Dans un pays normal, un larbin de cette vile espèce serait pendu haut et court sans autre forme de procès parce qu’il à trahi tous les travailleurs.
    Mais c’est quoi ce délire ? Ce sont eux les destabilisateurs de l’Algérie ! Vous êtes tous des voleurs vous et vos complices !!! ne vous inquiétez pas le temps vous est compté !!!




    0



    0
    Anonymous
    29 octobre 2016 - 7 h 35 min

    C’est cette vermine qui à
    C’est cette vermine qui à déstabiliser le pays
    Ce voyou s’est ramasser une énorme richesse
    A rouiba il détient presque une rue à lui seul




    0



    0
    HAMOU
    29 octobre 2016 - 2 h 39 min

    MAN AISSAT IDIR ILA WADJHE EL
    MAN AISSAT IDIR ILA WADJHE EL BENDIR




    0



    0
    Hamidoo
    28 octobre 2016 - 20 h 13 min

    Qui t à dit que benhamouda et
    Qui t à dit que benhamouda et ugta étaient clean




    0



    0
    nasser
    28 octobre 2016 - 19 h 54 min

    pour être syndicaliste , il
    pour être syndicaliste , il faut être travailleur et avoir une fiche de paie. à 65 ANS , il y a obligation de partir en retraite et un retraité n’a pas le droit d’être syndicaliste??????????????




    0



    0
    tu vise mal petit
    28 octobre 2016 - 18 h 41 min

    TU SAIS QUE TU NOUS APPRENDS
    TU SAIS QUE TU NOUS APPRENDS RIEN !
    ON SAIT TOUS QUE PERSONNE N’A LE DROIT DE DESTABILISER LE PAYS ,
    juste qu’il faut le dire en face AUX BONNES PERSONNES , pas au peuple d’en bas !!!




    0



    0
    c'est qui lui ?
    28 octobre 2016 - 18 h 39 min

    il a une fiche de paye lui ?
    il a une fiche de paye lui ? il bosse ? il fait quoi comme boulot ? car quand on veut représenter les travailleurs …il faut d’abord etre soi-méme travailleur !!!!
    ou bien il est là juste pour se rapprocher du cercle ….




    0



    0
      Erdt
      28 octobre 2016 - 21 h 02 min

      C qui lui,c un fonctionnaire
      C qui lui,c un fonctionnaire larbin chiât,qui a insulté dine des mères de nos mères en direct a la télé!!! Un larbin qui soutient un programme qui a mené à la faillite! Du jamais vu! A ceux qui n’étaient pas contents il avait dit » inal dine yemat y’emahoum!!! » Voilà ce Sifi qui défend les travailleurs! Un sidi said qui travaille où???




      0



      0
    TheBraiN
    28 octobre 2016 - 15 h 19 min

    « Nul n’a le droit de porter
    « Nul n’a le droit de porter atteinte à la stabilité du pays » surtout lorsque ce pays permet à un analphabète inculte ignare et corrompu de devenir un patron multimilliardaire en « défendant » les pauvres salariés .




    0



    0
      Ain El Berda
      28 octobre 2016 - 19 h 20 min

      YA THEBRAIN…MMMDDDRRRR YA
      YA THEBRAIN…MMMDDDRRRR YA RAB ..BIEN DIT..SPOT ON… SALUTATION FRATERNEL




      0



      0
        TheBraiN
        29 octobre 2016 - 8 h 58 min

        MDR
        MDR




        0



        0
    Nabila de Tizi
    28 octobre 2016 - 15 h 12 min

    C’est à cause de ce zigoto
    C’est à cause de ce zigoto que notre pays ne décolle pas, et reste exposé aux dangers d’une déstabilisation. Les Vautours quand ils voient ces figourettes, n’ont qu’une envie… Nous kadhafiser. Ces (…) là sont les arguments de nos ennemis.




    0



    0
    kaddour
    28 octobre 2016 - 15 h 10 min

    il dit nul n’a le droit de
    il dit nul n’a le droit de porter atteinte a l’Algerie .les premiers destructeurs des entreprise c les representants des syndicats qui sont les causes ;
    ils ne travaillent jamais et detournent l’argent des oevres socials.




    0



    0
    Anonymous
    28 octobre 2016 - 14 h 20 min

    SIDI SAID est le plus vieux
    SIDI SAID est le plus vieux syndicat du monde , un vieux retraité qui préside les jeunes travailleurs qui sont toujours actives , Sidi Said vas prendre votre retraite syndical lui et son équipe du secrétariat national qui sont tous retraitable , ils ont pour la plupart plus de soixante ans ,




    0



    0
    Anonymous
    28 octobre 2016 - 13 h 50 min

    Il nous rappelle le sketch du
    Il nous rappelle le sketch du regretté Fernand Reynaud où il disait: « N’anticipons pas, comme disait Mathusalem à qui on parlait de « la retraite des Vieux », l’équivalent de l’adage bien de chez nous: « ahna ymout Kaci ». Ahna, c’est-à-dire « le koursi »Gm5StfC




    0



    0
    Anonymous
    28 octobre 2016 - 13 h 45 min

    Du déjà vu et entendu. Ou
    Du déjà vu et entendu. Ou quand le cynisme machiavélique est érigé en guvernance. « Nul n’a le droit… » Cela est d’autant vrai que lorsqu’il en est un qui S’ARROGE ce droit, il pourra reconnaître, contrit, la larme (de crocodile) à l’œil, qu’il endossait cette erreur,, déclarer le fameux « J’ASSUME » et ne rien risquer




    0



    0
    H'didwane
    28 octobre 2016 - 12 h 09 min

    Ces gens sont simplement le
    Ces gens sont simplement le symbole du détournement des richesses du peuple a travers des appelations « UGTA » etc. volées.
    Quand cette organisation qui est supposée defendre le droit des travailleurs défend les opresseurs des memes travailleurs, rien ne reste plus dans ce pays. C’est a son image et c’est la meme chose dans tous les domaines: Des partis d’opposition qui « défendent » le président en formant des « comités de soutien au président ». Dans quel pays au monde cette bouillabesse politique existe ? nulle part. Imaginez par exemple les républicains americains de Trump former des « comités de soutien » a Madame Clinton ! Ou Sarkozy soutenir holande a travers des comités de soutien au président.
    A cela s’ajoute un président absent,élu par procuration, qui ne voyage jamais, qui ne va jamais en conférence pour representer et DEFENDRE les interets du pays, que l’on voit une fois par trimestre quand il « recoit » quelqu’un. C’est cela l’image d’une Algerie inconnue auparavant qu’on a depuis que le clan d’oujda a pris le pouvoir. Tout ca va de soit: C’est ainsi qu’ils travaillent et vivent: Dans la manigance a la moroki.




    0



    0
    oran
    28 octobre 2016 - 11 h 18 min

    arrêtez ca me donne la
    arrêtez ca me donne la nausée quelle est la dernière gréve de l’ugta je pense que c’est plus de vingt ans la gréve du couffin .vous les gens de l(ugta ne travaille et ne travaille jamais et ils sont pour là pour profiter des frais de missions colossaux et missions dans des hôtels 5 étoile .vous savez maintenant le travailleur crève jusqu’à 65 ans et le syndicaliste 65 ans au fait said pourquoi ne part pas en retraite il dépasse les 70 ans avec son équipe




    0



    0
    DJEBARR MHENA
    28 octobre 2016 - 11 h 14 min

    c’est un produit de la
    c’est un produit de la mediocrite algerienne (………)
    il na jamais travailler un jour de sa vie c’est un microbe ,une bacterie , un champignon ,…
    une sancue . j’ai envie de vomire qnad je vois sa gueule
    cest la meme qulique que ouyahia sellal les kabyle de servise qui empoisone l’algerie taaa bbabahoume




    0



    0
    tangoweb54
    28 octobre 2016 - 11 h 07 min

    Ces Syndicats soit disant
    Ces Syndicats soit disant autonomes sont en fait des mercenaires au service des partis politiques anti-Algérien, depuis leur apparition rien ne va plus dans notre pays ,Ils sont beaucoup plus saboteurs et destructeurs de l’économie du pays qu’autres choses,La démocratie c’est bien beau mais permettre a des individus anti Algérien d’avoir des syndicats pour saboter le pays la c’est grave. Où est le pouvoir sensé mettre un terme aux agissements de ces individus soit disant démocrates.? Des grèves a répétition




    0



    0
    Ahran
    28 octobre 2016 - 10 h 07 min

    Je suis très dévasté par la
    Je suis très dévasté par la réalité des entreprises algériennes oū tes escadrons de l UGTA sont des syndicalistes complices avec des dirigeants dans le détournements des biens de notre état est ce juste contre des petit avantages de bébé { repas restaurant LOL }
    va apprendre des leçons de patriotisme d’abord. et STP Mr Said invite Mr sellal pour te rejoindre à la classe .




    0



    0
    Onetwothrisme..
    28 octobre 2016 - 9 h 43 min

    Comment pouvez-vous vous
    Comment pouvez-vous vous regarder dans un miroir? Réchauffer ces mensonges indigestes est apparemment votre dose d’endorphines quotidienne…Pourquoi? Il y’a des kabyles qui n’ont de kabyles que les sons qui sortent de leurs bouches, j’ai l’honneur de vous le faire savoir…ay’amdhan y’tchan laslis…




    0



    0
    lhadi
    28 octobre 2016 - 9 h 38 min

    Je pensais que les racines du
    Je pensais que les racines du mal prenaient source, uniquement, dans cette mauvaise gouvernance, qui, à travers ses actions, atteste que le premier des magistrats pisse sur le peuple tout en lui faisant croire que c’est de la pluie. J’ai compris que le problème venait, en grande partie, d’une frange de Rastignac, hors de mesure, mal accordé, esclave du désir et de l’imagination qui, à coup de gesticulations théâtrales à la  Don Quichotte, met la poussière sous le tapis. alors que tous les signaux politiques, économiques et sociaux sont au rouge. Pour sortir l’Algérie de cette situation désastreuse, les patriotes algériennes et algériens porteront les exigences de l’heure, qui, à travers le logiciel 2016, fera satellisé notre Algérie adamantine autour des standards des nations modernes. . 1- Redonner les prérogatives au régime parlementaire, « clé de voûte » d’une réelle démocratie.  . 2- Concilier l’effort et la justice pour une nouvelle orientation politique, économique et sociale qui allie la conscience révolutionnaire à l’efficacité des sociétés modernes, seule à pouvoir répondre aux exigences comme le pouvoir d’achat, la croissance, la sécurité, le chômage et tous les cercles vicieux inhérents au sous développement. C’est à travers cette approche que doit se faire le consensus qui fera digue aux séismes populaires récurrents pour ne pas dire aux erreurs et aux errements du peuple. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    Benhamza
    28 octobre 2016 - 9 h 12 min

    L UGTA de benhamouda était
    L UGTA de benhamouda était clean par contre celle de sidhoum mami nini




    0



    0
    Laajeb!
    28 octobre 2016 - 8 h 55 min

    Un syndicaliste devenu porte
    Un syndicaliste devenu porte parole du ministère de l’intérieur! Nous sommes vraiment un pays à part!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.