Belkhadem à CNN : «Les conditions pour rouvrir la frontière avec le Maroc et maintenir la coopération avec la France»

Abdelaziz Belkhadem. New Press

Interrogé par la chaîne de télévision américaine CNN sur la question de la fermeture des frontières algéro-marocaines, l’ex-chef du gouvernement et ex-secrétaire général du FLN a répondu que la réouverture de cette frontière «se fera inexorablement» parce qu’il est impossible, a-t-il dit, que «nos deux peuples continuent à se tourner le dos indéfiniment». «Cette situation, a-t-il dit, devrait cesser un jour mais tout le monde doit savoir que c’est le Maroc qui a commencé parce que, suite aux événements de Marrakech (attentat du 24 août 1994, ndlr), à l’époque où l’Algérie subissait les affres du terrorisme et souffrait d’un embargo international imposé sans l’aval du Conseil de sécurité, le Maroc avait accusé l’Algérie, injustement, d’être à l’origine de l’attentat, et décidé d’instaurer le «visa aux Algériens». «La réaction algérienne fut de fermer la frontière», a-t-il rappelé. 

Sur la question sahraouie, Belkhadem juge que les positions de l’Algérie et du Maroc resteront «inconciliables» tant que Rabat continue de refuser le principe même de l’autodétermination. Au sujet de la Libye, l’ex-chef du gouvernement considère que le chaos libyen est l’«œuvre» de Bernard Henri-Levy, «l’ami de Nicolas Sarkozy, qui s’en vante aujourd’hui dans son livre». Et d’ajouter : «Je crains que si la situation actuelle perdure, ce pays aille à la partition.»

L’ancien conseiller de Bouteflika a rendu hommage à l’ANP pour son rôle dans la lutte contre le terrorisme transfrontalier qui menace, aujourd’hui, une vaste région s’étalant de la Mauritanie jusqu’à Djibouti, qu’il qualifie de «ventre mou» de l’Afrique. Il n’omet pas, au passage, de critiquer le dernier rapport américain évoquant «la partition de l’Algérie». 

Abdelaziz Belkhadem estime, par ailleurs, que la position de l’Algérie en faveur du Hezbollah libanais n’est pas liée à un quelconque rapprochement avec l’Iran mais est plutôt «une décision souveraine fondée sur un principe et une logique, à savoir que le Hezbollah est un parti libanais agréé, reconnu et présent dans les institutions, et même au sein du gouvernement». 

A propos du froid qui caractérise les relations algéro-saoudiennes, Belkhadem le réduit à des «divergences de vue conjoncturelles liées historiquement» à «l’adoption du dogme socialiste en Algérie et à la gestion du pétrole». Pour lui, il y a des divergences sur quelques points, comme le soutien de l’Arabie Saoudite au Maroc dans l’affaire du Sahara Occidental. «Mais je ne pense pas qu’il puisse y avoir un confit avec l’Arabie Saoudite», a-t-il assuré. 

Au sujet du «printemps arabe», l’invité de la chaîne de télévision américaine défend la position officielle de l’Algérie, qui est la non-ingérence dans les affaires des autres pays, tout en s’interrogeant sur l’objectif de la présence des grandes puissances aujourd’hui en Irak et en Syrie. «Le terrorisme est-il à ce point invincible que toute une coalition comptant plus de 80 pays en Irak et plus de 30 en Syrie ne parvient pas à l’éradiquer ? Ou alors ces pays sont-ils là pour appliquer d’autres agendas en voulant utiliser le terrorisme comme un épouvantail ?» s’est-il interrogé, dubitatif. L’Algérie ne voudrait pas que la Syrie devienne un sanctuaire du terrorisme, a encore expliqué Abdelaziz Belkhadem.

Interrogé sur le projet de loi sur la criminalisation du colonialisme, l’ancien président de l’APN affirmera que ce texte «devrait être réactivé parce que les relations avec la France devraient être d’égal à égal, en prenant en considération l’intérêt commun des deux peuples». «Cet intérêt commun, a-t-il ajouté, passe nécessairement par la mise en place du cadre devant prendre en considération un aspect aussi important que la mémoire et l’histoire.» Belkhadem va plus loin dans son analyse, en suggérant de cesser toute coopération commerciale et sécuritaire avec la France si celle-ci refusait de «faire acte de repentance». 

R. Mahmoudi 

Comment (104)

    Miloud algerie
    2 novembre 2016 - 15 h 31 min

    Salem MONSIEUR BELKHADEM VOUS
    Salem MONSIEUR BELKHADEM VOUS UN CITOYEN ALGERIEN OU UN MERCENAIRE POUR PARLER DES CHOSES QUI VOUS CONCERNE PAS C’EST PAS LE MOMENT , CRLEBRE LE 1 NOVEMBRE VOUS ETRS ASSEZ GRAND RENDRE HOMMAGE AUX CHOUHADA BONNR SANTE ET LONGUE VIE.




    0



    0
    Anonymous
    1 novembre 2016 - 22 h 01 min

    encore un soudoyer pas momo
    encore un soudoyer pas momo et qui ne fera pas parti de l histoire d Algérie aussitôt éteint il emporte son nom




    0



    0
    eljijli
    1 novembre 2016 - 15 h 53 min

    C est juste un troll au
    C est juste un troll au service d une certaine monarchie.




    0



    0
    Dahmane
    1 novembre 2016 - 14 h 42 min

    Attention au reveil de celui
    Attention au reveil de celui qui t’a viré avec un coup de pieds ou ca fait mail.
    Meme sur une chaise roulante, fakhamatouhou pourra de nouveau de donner la frousse.
    Il t’a fait sortir par la porte et tu voudras rentrer par la fenetre.
    Cette fois il te prendra par la barbichette devant tout le monde pour que tu te terres a vie.
    Retourne en iran pour donner des conseils sur la religion.




    0



    0
    TheBraiN
    1 novembre 2016 - 8 h 57 min

    Certains devraient avoir le
    Certains devraient avoir le courage de leurs opinions et m’attaquer sur la criminalisation du colonialisme qui a commis des génocides (y compris le génocide culturel) contre leurs aïeux au lieu de faire diversion en m’attaquant sur la généralisation de leur propre langue dans leur pays .
    Je sais qu’on m’attaque par rapport , surtout, au fait que ces 2 lois parachèveront l’indépendance de l’Algérie (qui deviendra totale) et feront des relations Algéro-Françaises des relations d’égal à égal!
    Les miliciens électroniques de Tel Aviv , les bougnoules intellectuels et les Francophiles serviles n’apprécient pas , n’apprécieront jamais mais ces 2 lois seront , tôt ou tard, adoptées PAR LE PEUPLE ALGÉRIEN et POUR LE PEUPLE ALGÉRIEN !




    0



    0
      fatigué
      1 novembre 2016 - 9 h 28 min

      francophone ne veut pas du
      francophone ne veut pas du tout dire francophile




      0



      0
        TheBraiN
        1 novembre 2016 - 10 h 16 min

        Absolument !

        Absolument !
        J’en suis la parfaite illustration !




        0



        0
          tkout
          1 novembre 2016 - 11 h 07 min

          the brain tu nous
          the brain tu nous empoisonnes la lecture ;tu veux nous imposer l arabe et nous te disons on est ber bere africain et jamais arabe !!! notre an cetre est kahina no n okba ibn naffa le violeur des femmes . On est anti oudjda anti fln anti rnd pour ma part je suis ffs donc rouh tbe3 laft




          0



          0
          TheBraiN
          2 novembre 2016 - 9 h 01 min

          Tout comme je ne veux rien
          Tout comme je ne veux rien vous imposer , n’imposez pas au peuple Algérien (je parle des 40 millions d’Algériens) votre vision des choses .




          0



          0
          Siahmed
          2 novembre 2016 - 14 h 37 min

          Nous sommes fière d’être
          Nous sommes fière d’être arabe et nous sommes fière d’être amazigh et nous sommes fière d’être des Nord africains
          .Donc cher Mr l’Algérie à un avenir radieux si dieu le veut et grâce à les hommes,sincères et honnêtes animés de bonnes volonté notre vaste pays rayonneras sur l’ensemble du monde africain et ARABE bien sûr ,
          N’essaye pas de minimiser et de rendre ta patrie à une simple région d’où naquit les grands révolutionnaires tels que AMIROUCHE COLONEL NACER ,MOHAMED OULDELHADJ ,ABANE RAMDANE KRIM BELGACEM ,AIT AHMED alors notre pays est une grande nation bien riche en hommes et en multitudes références historiques non négligeable nous devons consolider et à préserver tous ces acquis combien bcp de pays n’en possèdent pas cette diversité honorable composé de races nobles (Arabes et amazigh)
          De grâce soyez à la hauteur de la grandeur de ce pays qui exige de nous vigilance et protection contre la division et les convoitises sournoises que nous sommes de le constater à travers certains commentaires détracteurs et commentaires de presse au service de certaines puissances qui veut nuire à tout prix à notre cher pays.
          Nous devrons être fière de la nation algérienne .




          0



          0
          kouider
          25 décembre 2016 - 14 h 01 min

          Une vrai langue de bois qui
          Une vrai langue de bois qui ne serre à rien du tout FLN dans le sang, ton discours est tenu depuis le 05/07/1962 sa fait 54 ANS ET AUCUN RESULTAT A CE JOUR alors variez un peu




          0



          0
    Le Tlemcenien
    1 novembre 2016 - 3 h 34 min

    Certains Algériens ne
    Certains Algériens ne mesurent pas réellement le danger de cette narcomonarchie féodale véritable cheval de Troie su sionisme en Afrique du Nord. Ces Algériens mettent une ou 2 conditions pour la réouverture des frontières (drogue et au plus la question du Sahara Occidental) avez vous oublié que ce régime esclavagiste est une invention des sionistes pour détruire l’Algérie ? Comment pouvez vous réduire le problème mokoko a une simple question de drogue ? la seule et unique condition c’est le départ de ce cheval de Troie de sionisation de l’Afrique du Nord et à sa tête l’Algérie : nous ne rouvrirons pas nos frontières à une seule condition SINE QUA NON : LE DÉPART DE CETTE FAMILLE SIONISTE avec leur régime féodale esclavagiste et son remplacement par un régime républicain et dont les responsables seront du nord du « marrok », c’est à dire des Rifains (s’ils veulent se fédérer à l’Algérie ce serait le retour des braves à leur origine). Ensuite comme conditions secondaires et toutes aussi nécessaires et obligatoires : l’arrêt de la culture des champs de la drogue, l’arrête de expansionnisme, l’arrêt de la sorcellerie et l’arrêt du tourisme sexuel et la ré-écriture des manuels historiques de cette république en concertation avec les peuples de la région. Autrement ce sera juste de l’arnaque qui sera d’autant plus destructrice et fatale pour l’Algérie avec tous les moyens diaboliques qu’ont ces sataniques de sionsites.




    0



    0
    الهوارية..في فرنسا
    1 novembre 2016 - 0 h 21 min

    Ce travesti soudanais nous
    Ce travesti soudanais nous pourri la vie en Algérie
    C’est pour cela qu’on ne vient jamais au bled parce qu’on voit que
    ce genre d’imposteur face de rat qui se démène pour s’imposer bessif
    dans notre vie
    Dégage ya wahd hmar
    Y’en a marre!




    0



    0
      Mohamed
      1 novembre 2016 - 5 h 52 min

      Encore un aigri qui déverse
      Encore un aigri qui déverse des commentaires sans aucune relation avec l’article . Le bled n’a pas besoin de gens comme toi. Reste où tu es.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.