Le secrétaire général du RND sévit contre ses opposants : Ouyahia est-il démocrate ?

Ahmed Ouyahia. New Press

La réaction intransigeante d’Ahmed Ouyahia à l’égard d’un certain nombre de militants du Rassemblement national démocratique (RND) révèle un profond malaise au sein de cette formation politique au pouvoir depuis sa création en février 1997. Des cadres du parti ont été traduits devant le conseil de discipline pour avoir rendu public un communiqué dans lequel ils ont dénoncé les dérives constatées au RND et critiqué la déclaration d’Ahmed Ouyahia au sujet des crânes des résistants algériens détenus en France, ce dernier ayant appelé à leur maintien au Musée de l’Homme de Paris au lieu de leur rapatriement, comme revendiqué officiellement à travers, notamment, le ministère des Moudjahidine. Les frondeurs ont saisi l’occasion des turbulences qui ont secoué le FLN, parti allié, pour tenter de faire subir au secrétaire général du RND le même sort qu’Amar Saïdani, destitué par le président Bouteflika pour ses dérapages verbaux récidivants, dont le dernier lui a été fatal.

Ce n’est pas la première fois que des opposants à Ahmed Ouyahia chargent le premier responsable du parti, qui est revenu aux commandes après avoir été forcé à la démission. Dans leur communiqué, les frondeurs avaient veillé à réitérer leur soutien au programme du président Bouteflika afin de lever toute équivoque sur leur mouvement de contestation qui «se limite» au seul secrétaire général du parti et néanmoins directeur de cabinet de la présidence de la République. Mais l’attitude lénifiante d’Ouyahia, qui évite toute polémique dans ses interventions publiques, le prémunit contre le risque de se faire remonter les bretelles par le chef de l’Etat à qui il voue fidélité et obéissance, mais avec un zèle contrôlé.

La guerre entre le secrétaire général du RND et un groupe de dissidents remonte à 2012. Le mouvement de contestation avait été déclenché après les dernières législatives qui avaient vu plusieurs figures du parti écartées des listes électorales. Les prochaines échéances étant proches, les frondeurs du RND semblent manœuvrer pour se placer lors de ce rendez-vous décisif qui précède la présidentielle de 2019. Régnant d’une main de fer sur le parti depuis son retour, Ahmed Ouyahia minimise l’impact de l’action de ses détracteurs qu’il qualifie de «groupuscule» et auxquels il dénie le droit de «dicter leur loi».

Les opposants à Ouyahia, dont le mouvement est conduit par l’ancien président de l’APC d’Alger, Tayeb Zitouni, et la secrétaire générale de l’Union nationale des femmes algériennes, Nouria Hafsi – appuyés, dit-on, par deux ténors du parti, Cherif Rahmani et Saïd Abadou –, affirment «rejeter l’injustice, la marginalisation et l’exclusion». Après avoir échoué à faire reporter la tenue du congrès extraordinaire qui devait confirmer le secrétaire général par intérim dans son poste, les frondeurs, qui se disent «déterminés à aller jusqu’au bout de leur démarche», semblent isolés, mais leur action a le mérite de montrer le vrai visage du «démocrate» Ouyahia, un chef de parti à l’autorité inflexible sous une apparence exorable.

Karim Bouali 

Comment (34)

    souk-ahras
    6 novembre 2016 - 11 h 30 min

    Ouyahia et Boutef ont depuis
    Ouyahia et Boutef ont, depuis 1999, formé un duo inséparable et inimitable qui excelle dans l’art de  »gommer » les mécontentements et autres  »gribouillis ». Et c’est justement là que se trouve l’ingrédient fondamental de leur  »durabilité ». Le  »barbier d’Alger », de son fauteuil dominant, lui a accordé bonne  »audience » et bonne  »chaire » pour mieux le…………………………………. raser. Comme quoi, il existe aussi des despotes de la démocratie.




    0



    0
    Krim Belkacem
    5 novembre 2016 - 20 h 43 min

    Un profond malaise secoue
    Un profond malaise secoue actuellement le Parti RND. Ahmed Ouyahia sait pertinement que ses jours sont contés à la tête du RND et, aussi, ailleurs puisque ses appuis commencent à se rétrécir et à s’éffriter sur la scène politique nationale. Ses interventions sur les questions d’actualité sont caractérisées par des contradictions et un manque flagrant de convictions. De plus, il n’y a que lui et seulement lui au RND. Pas de démocratie, pas de vie politique au sein de ce nouveau Parti (Parti devenu résiduel avec le temps). Ouyahia est la, juste, pour monnayer ces nouveaux acquis contre un strapontin qu’il attend depuis belles lurettes. En attendant des jours meilleurs pour se déclarer candidat aux élections à venir.




    0



    0
    moumouh
    5 novembre 2016 - 18 h 43 min

    Le propos n’est pas dans la
    Le propos n’est pas dans la plupart de ces posts , Ouyahia en tant que responsable politique à gravement failli à un devoir de réserve qui engageait l’histoire du pays. Il n’a qu’a faire don des ossements de son père et de sa mère ou d’autres membres de sa famille au Muséum si ça lui chante et qu’il s’occupe de ses petites affaires politiciennes et les autres , celled des espèces sonnantes et trébuchantes.




    0



    0
    Khentache
    5 novembre 2016 - 18 h 22 min

    « Ouyahia est-il démocrate ? »
    « Ouyahia est-il démocrate ? » Quelle horrible titre et quelle horrible question complétement hors sujet ! Ya khouya Karim Bouali auteur de l’article, un peu de respect envers les lecteurs d’Algérie Patriotique , s’il vous plait !!!




    0



    0
    Amal
    5 novembre 2016 - 16 h 54 min

    vous appelez opposants cette
    vous appelez opposants cette clique d’intrigants? Ouyahiya a sûrement une valve incontrôlable et je n’aprécie pas trop sa lourdeur, mais question démocrate il n’y a aucun doute là-dessus; il est même plus que démocrate, il est … pas suffisemment sur ses gardes, trop spontané pour un polticien. La spontanéité est presque un crime lorsqu’on est politcien. Il devrait écrire des punitions chaque soir: « Je ne dois pas dire n’importe quoi, mieux vaut que je la ferme plutôt que de m’embourber en faisant des réflexions inutiles alors que personne ne m’a mis une lame sur la gorge pour les faire. »




    0



    0
      anonyme
      6 novembre 2016 - 13 h 34 min

      vous voulez dire qu’il super
      vous voulez dire qu’il super démocrate mais incompétent en tant qu’homme politique?c’est vrai car tout les incompétent patentés sont aux commandes!n’essayez surtout pas de les corriger!




      0



      0
    New kid
    5 novembre 2016 - 16 h 01 min

    Ouyahya n’est qu’un «
    Ouyahya n’est qu’un « khobziste » tout comme les gens qui gravitent autour du pouvoir. Le RND, tout comme le FLN sans programme, il est sous le pouce du président. Né avec des moustaches, il partira chauve dès qu’il abandonnera les mandats perpétuels. Comme Saidani , un jour le glas sonnera pour lui, et il ne lui restera que ses autocars pour redevenir un « toccard » ! !
    Et le Kabyle de service sera oublié. Les opposants gravitent dans la même sphère que les rentiers, avec la différence qu’ils aspirent à une promotion pour baiser les pieds de vous savez qui !
    Ainsi va la démocratie à l’algérienne !




    0



    0
    Hamid Damous
    5 novembre 2016 - 15 h 52 min

    Moi je conseille vivement aux
    Moi je conseille vivement aux cadres du RDN exclus ou passés en Conseil de Discipline par Ouyaya ,de se plaindre directement auprès de leur vrai président, en l’occurrence « le fauteuil roulant », surtout qu’ils (les cadres du RND) ont toujours défendu son « programme » !!! Donc, vaut mieux s’addresser directement à Dieu qu’à ses saints, comme dit le dicton , n’est-ce pas ??




    0



    0
      amal
      5 novembre 2016 - 17 h 34 min

      Vous semblez oublier une
      Vous semblez oublier une chose: contrairement à saidani, ouyahia a été élu par une majorité écrasante des membres du parti. Son problème: il pense que tout le monde est de bonne foi; il a « reproché » à hafsi d’avoir dépensé l’argent de l’union des femmes pour se retaper la figure aux states et il a « reproché » à zitouni sa gabegie à l’époque ou il était wali d’alger. Ouyahia devrait écrire des punitons « il est inutile de critiquer des gens qui font exprés d’être tordus, car ils croient que tout le monde est aveugle et que t’es le seul qui a remarqué alors ils feront tout pour te détruire. » il devrait écrire 100 fois pour que ca lui rentre dans la tête. si quelqu’un a fait tomber un morceau d’ordure sans le savoir, si tu le lui fait remarquer il t’en remerciera. Celui qui jette une ordure exprès, tu lui fait la remarque il te bouffe la figure, faites le test autour de vous, ce n’est pas a un politicien de conseiller des loups.




      0



      0
    Anonymous
    5 novembre 2016 - 14 h 58 min

    Ceux qui croient qu’il puisse
    Ceux qui croient qu’il puisse y a voir une démocratie dans les monde arabo-musulman et le monde juif sont des rêveurs ou des menteurs .. la démocratie et tout l’arsenal philosophique anthropologique et spirituel qui va avec est un attribut des peuples non-Semitiques .. et il faut dire la vérité , elle est née à Athènes et elle est apte à être universelle sauf dans les univers et les mondes cités plus haut .. maos bon on peut faire semblant de faire une démocratie avec une mentalité de Harem




    0



    0
    AMAR MOKHNACHE
    5 novembre 2016 - 13 h 49 min

    C EST DE BONNE GUERRE IL SE
    C EST DE BONNE GUERRE IL SE DEFEND ! le probleme c est pas lui ! le probleme c est CETTE CULTURE DU REDRESSEMENT QUE LE POUVOIR ET SES SUPPLETIFS « hadjar and co » ont reussi a semer et pas seulement chez les partis meme les associations ….je ne defends personne l organisation de chaque pari ou association devrait etre democratique et permettre le renouvellement des organes de gestion a la majorite et en toute transparence …mais le TIMING n’ y est pas ……beaucoups de coincidences avec des echeances et des pratiques du deja vu…




    0



    0
    kerozène
    5 novembre 2016 - 13 h 06 min

    Ouyahia n’est autre qu’un
    Ouyahia n’est autre qu’un automate qui obéit seulement aux frappes sur un tambourin, ce n’est qu’un cyborg qui ne comporte point de Coeur (pas d’état d’âme ) mais il possède par contre une pompe à haut débit qu’on peut facilement manipulée à partir d’un panneau de commande se trouvant dans une enceinte feutrée baignant dans un éclairage blafard. Des énergumènes comme lui existent un peu partout dans toutes les strates du système, ce n’est jamais ses propres idées qu’ils met en oeuvre ,ils n’en a pas d’ailleurs puisqu’il a été conçu de la sorte pour fonctionner ainsi,




    0



    0
    Ticouc
    5 novembre 2016 - 12 h 17 min

    Nous faut-il méditer ce que
    Nous faut-il méditer ce que disait W. Churchill de la démocratie ? Le moins pire des systèmes. La démocratie n’est pas forcement le meilleur mode de fonctionnement, pas toujours en tous les cas. Surtout dans les sociétés totalitaires comme la nôtre. C’est souvent dans la base qu’on trouve les éléments les plus extrémistes, les plus intégristes et les moins conciliants.
    C’est tout de même paradoxal que des « frondeurs » toujours minoritaires ait le culot de vouloir imposer leur ligne à la majorité et crier en même temps au déni de démocratie.
    On n’entre pas dans un parti politique pour se singulariser. Tous les partis ont une ligne directrice et des cadres d’expression. Le débat interne ne doit pas être dominé par des factions. Et ce n’est pas en affaiblissant son représentant qu’on contribue le mieux à renforcer son parti.
    En ce sens Ouyahia n’est pas différent des autres leaders. Il ne s’agit pas de chercher le consensus le plus large et la consultation de la base ne signifie pas non plus la dictature des militants. Il ne faut pas voir dans ce jeu de postures et dans cette querelle de leadership une quelconque velléité de défendre la démocratie.
    En France on a annulé un référendum sur le traité européen en faisant voter le parlement. En Angleterre on lambine et on trainasse pour trouver un moyen de contrer le Brexit ou du moins d’annuler ses effets. Et l’UE est gouvernée par des technocrates. On a vu comment on a mis au pas les Wallons dans l’affaire du CETA.




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    5 novembre 2016 - 11 h 14 min

    Ouyahia un gant de velours
    Ouyahia un gant de velours dans une main de fer voila ce qui caracterise le mieux le bonhomme .




    0



    0
      nedji
      5 novembre 2016 - 18 h 45 min

      C’est pas lui la main de fer
      C’est pas lui la main de fer,ce sont ses maitres qui le ballotent comme une citrouille depuis toujours. Son maintient à flot est pure tactique, Il sera dégommé bientot, comme l’a été Ben Khedim; vous savez de qui je parle.




      0



      0
    MATAKOULCH El YAOURT
    5 novembre 2016 - 10 h 36 min

    Je n’aime pas Ouyahia mais
    Je n’aime pas Ouyahia mais ….. Nouria Hafsi , n’a rien à faire dans un parti politique.




    0



    0
    juste
    5 novembre 2016 - 9 h 21 min

    la juste question est: est ce
    la juste question est: est ce que Ouyahia est un démocrate dans un système oligarchique ? d’ailleurs il n’y a pas de démocratie dans le monde, on peut trouver un ou deux pays qui s’y rapprochent comme la Suisse avec la démocratie directe. le brexit confirme ce que je dis, le peuple a voté pour la sortie, mais la soit disant justice indépendante donne la décision finale au parlement (au service des oligarques). un peu comme ce qui s’est passé en France pour l’euro… elle est ou la démocratie quand la décision du peuple est détournée par les parlementaires?




    0



    0
      Alilapointe59
      5 novembre 2016 - 10 h 18 min

      Je confirme il n’y a pas de
      Je confirme il n’y a pas de démocratie dans le monde, c’est juste des intérêts de gouvernement. Et ouyahia à raison de mettre de l’ordre dans sont partie, il est le représentant du RND 2eme partie après le FLN,pourquoi serait-il hors la Loi. Il y a des cafards faut les exterminer de l’Algerie. L’état ne combat pas que les terroristes il y a les harkis aussi, côté golf et Occident… Pour un pays avance dans tout les domaines il faut éliminer les traîtres qui depuis des années plante l’Algérie de l’intérieur. J’aime ouyahia au moin lui il est direct et diplomate. Croyais moi le peuples ne s’inquiète pas pour l’après boutlefika…




      0



      0
        Anonymous
        5 novembre 2016 - 21 h 05 min

        Non, les harkis sont soit
        Non, les harkis sont soit pour quelques uns ( quelques dizaines de milliers en France ou en terre, soit pour l’écrasante majorité mort on ne sait pas comment ! On ne peut pas en plus, leur faire endosser l’échec et total du FLN malgré le pétrole.




        0



        0
    Taotaba
    5 novembre 2016 - 9 h 21 min

    La démocatie sans fraternité
    La démocatie sans fraternité c’est presque rien Mëme si le rien c’est déjà beaucoup. Herr Ouya ya est dépourvu de toute empathie c’est un autocrate qui n’aime que lui-même, sa place est dans le couloir des miroirs à Versailles.




    0



    0
    Amazigh n'tmourth
    5 novembre 2016 - 8 h 48 min

    Je vois que Ouyahya dérange
    Je vois que Ouyahya dérange beaucoup de monde ici. Dites la vérité pourquoi il vous dérange? Pour les cranes, la plupart des commentaires ne font que répéter la critique insensée! je préfère vous entendre nous dire COMMENT ON VA FAIRE POUR CES CRANES ET DANS QUEL BUT?? Dites nous, peut-être Ouyahia ou d’autres vont s’inspirer de vos solutions. Livrez vos propositions et vos idées constructives!




    0



    0
      Anonymous
      5 novembre 2016 - 9 h 33 min

      Une idée simple :1) on les
      Une idée simple :1) on les rapatrie dans des cercueils grande classe revêtues de l’emblème national (Travail à faire par la représentation d’Algérie en France avec des représentants du ministère des moudjahidines).
      2) Tout les représentants de l’Etat a leur tète notre président les attendent à l’aéroport avec tous les honneurs due à leur rangs.
      3) Les enterrer à coter des autres Chouhadas avec les honneurs et décréter une minute de silence dans tous les écoles, administrations et même dans la rue. Arrêt de la circulation dans tout le pays.
      4) Donner un nom noble a cette journée historique et la célébrer chaque année pour rappeler aux bourreaux leur inhumanité.
      How is that ?




      0



      0
        AZAGHARE
        5 novembre 2016 - 16 h 22 min

        BRAVO À VOUS  » Anonymous  »
        BRAVO À VOUS  » Anonymous  » POUR VOTRE NATIONALISME, VOUS QUI RENDEZ TOUS LES HONNEURS QUE MÉRITENT CES CHOUHADAS QUI SE SONT SACRIFIÉS POUR UNE ALGÉRIE INDÉPENDANTE, POUR QUE SES ENFANTS VIVENT DANS LA PROSPÉRITÉ. MALHEUREUSEMENT CERTAINS DE SES FILS (??? PAS SÛR QU’ILS LE SOIENT D’AILEURS ) LA TRAHISSENT À TOUT BOUT DE CHAMPS AU PROFIT DE LEURS MAÎTRES DE TOUJOURS.




        0



        0
      AZAGHARE
      5 novembre 2016 - 13 h 20 min

      COMME ÇA, OUYAHIA LE GRAND
      COMME ÇA, OUYAHIA LE GRAND LEADER DU RND PARTI QUI EST NÉ AVEC DES MOUSTACHES N’A PAS D’IDÉE SUR LE COMMENT FAIRE POUR RAPATRIER CES CRÂNES DE PAUVRES ALGÉRIENS QUI SE SONT SACRIFIÉS POUR QU’IL VIVE DANS LE BONHEUR AINSI QUE DES PERSONNES COMME VOUS QUI N’ONT AUCUN BRIN DE NATIONALISME ET DE PATRIOTISME.
      IL Y’A MILLE ET UNE FAÇON DE RENDRE HOMAGE À CES CHOUHADAS ET VOUS PORTEZ TRÉS MAL VOTRE PSEUDONYME CAR LES AMAZIGHS N’TMURTH N’ONT CERTAINEMENT PAS LA MÊME POSITION QUE VOUS.




      0



      0
    Anonymous
    5 novembre 2016 - 8 h 30 min

    C’est rien, il s’est juste
    C’est rien, il s’est juste débarrassé des parasites de la nation qui pilulent dans la partis politiques et qui ont un seul argument pour tenter de légitimer un poste de responsabilité ( non pas pour assurer le bon fonctionnement du parti ou de l’organisation mais se placer d’une façon la plus stratégique quand aux affaires et avantages en nature) le seul argument donc est de « je suis fils de chahid, tel combattant du FLN mort au combat c’est mon oncle direct, …. enfin bref aucun lien avec les compétences indispensables pour occuper ce poste. Quand je dis  » fils de chahid » je ne sous entends pas que tous les enfants les enfants des anciens du FLN sont devenus des parasites de la nation, loin de là beaucoup d’entre méritent respect par le comportement exemplaire désintéressés mais force est de constater qu’un bonne partie a a fait du patriotisme synonyme de prédation et très peu parmi eux dénoncent ceux qui parlent en leur nom alors qu’ils ne sont là que parasiter le pays, en effet j’en ai pas vu d’enfant de Chahid ou d’anciens du FLN s’élever contre cette « fameuse famille révolutionnaire » qui aurait un gène de de révolutionnaire qu’est hissé sans rire dans la « république algérienne démocratique et populaire »
    Certain me diraient bien sûr que ça peut exister le gène de la révolution, je ne suis pas contre si c’est à Cuba ou pire en Corée du Nord on va dire peut être !




    0



    0
    nectar
    5 novembre 2016 - 8 h 27 min

    Ouyahia démocrate!? C’est le
    Ouyahia démocrate!? C’est le pur produit d’un système archaïque, d’une république bananière dirigée par des potentats…Aussi pervers et vicieux que ce Monsieur tu meurs…




    0



    0
      Erracham
      5 novembre 2016 - 16 h 12 min

      Lui et ceux qui lui servent
      Lui et ceux qui lui servent de support sont des émules d’un illustre africain: MUGABE. Même avec un pied dans la tombe, ils ne lacheront pas le pouvoir alors qu’ils nous chantent les vertus de la démocratie. Ils ne permettent ni la contradiction, ni l’alternance. J’y suis, j’y reste! Plus le temps passe et plus ils s’accrochent à leur fauteuil, à leurs convictions, à leurs privilèges. S’ils ont eu le temps de lire l’histoire du monde, ils devraient savoir que tout a une fin.
      L’Histoire est un long couloir avec deux issues, l’une pour ceux qui ont su inscrire leur nom en lettres d’or, et l’autre pour ceux dont elle ne veut pas. Ils ne seront qu’un petit astérique au bas d’une page et personne n’y prêtera attention. Ouyahia fait partie de ceux-là, mais il n’est pas seul: il a de la compagnie!




      0



      0
    OMAR
    5 novembre 2016 - 8 h 24 min

    INCONNU EN POLITIQUE

    INCONNU EN POLITIQUE

    IL DEBARQUE DANS LA BOUTIQUE

    RND PRET A PORTER AVEC BAGUETTE MAGIQUE

    ON DEBARQUE LE PROMOTEUR PLUS DYNAMIQUE

    C EST CELA CHEZ NOUS LE PARACHUTAGE EN DEMOCRA/SCIE!!

    AUCUN PARCOURS POLITIQUE/UN PUR ADMINISTRATEUR

    DONC GESTION PURE ADMINISTRATIVE DU Rien N’ a Dire !!!!

    go




    0



    0
    ķasbadji
    5 novembre 2016 - 7 h 17 min

    Dand la foulee, il devrait
    Dand la foulee, il devrait demander des excuses à la France pour le mal que les algériens leur ont fait depuis 1830




    0



    0
    béni nenni
    5 novembre 2016 - 7 h 07 min

    Un épicier boulimique de la
    Un épicier boulimique de la la boulitique




    0



    0
    slim
    5 novembre 2016 - 7 h 02 min

    La démocratie , trop lourd à
    La démocratie , trop lourd à porter pour ses petites epaules de politicard prétentieux , le président devrait se débarrasser de ce boulet .




    0



    0
      nectar
      7 novembre 2016 - 7 h 36 min

      « Qui s’assemble se ressemble »
      « Qui s’assemble se ressemble » .




      0



      0
    Mhamed Echrif
    5 novembre 2016 - 6 h 54 min

    Ce personnage malfaisant
    Ce personnage malfaisant devrait être éloigné des arcanes du pouvoir. Sa dernière sortie honteuse, à propos des crânes de nos héros calfeutrés dans des boîtes à 6 euros au Muséum de Paris , est une atteinte à notre personnalité et à la lutte de ces valeureux personnages. Des historiens de renom, français et algériens et nom des moindres, des milliers de pétitionnaires demandent le retour de ces ossements à Alger. Ouyahia les offre à la France coloniale.




    0



    0
    Mohend
    5 novembre 2016 - 6 h 48 min

    Attendre la liberté de la
    Attendre la liberté de la part de Mr Ouyahia, c’est comme celui qui souhaite mettre Néron comme chef des pompiers de la ville de Rome, Mr Ouyahia est une anomalie politique.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.