Le délai de régularisation des constructions non achevées et non régularisées prorogé

Les constructions non conformes seront détruites. New Press

Des délais supplémentaires sont accordés pour la régularisation des constructions non achevées et non régularisées, a annoncé ce samedi le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. «Concernant les constructions non achevées ou non régularisées, des délais supplémentaires sont accordés», a affirmé Sellal dans son allocution à l’ouverture de la réunion gouvernement-walis. «Mais il vous incombe de vous saisir de cette question avec détermination pour amener les citoyens et les personnes morales à régulariser les situations en satisfaisant aux différentes conditions de conformité et permettre ainsi un développement urbanistique harmonieux et civilisationnel», a insisté le Premier ministre en s’adressant aux walis. Pour rappel, plus de 700 000 dossiers ont été déposés dans le cadre de l’opération de régularisation des constructions non conformes, qui s’est achevée le 2 août dernier.

Il était prévu initialement, dans le cadre de la loi 08-15, d’achever l’opération de mise en conformité avant août 2012, mais ce délai avait été reporté à août 2013 puis à août 2016 suite à un amendement approuvé par le Parlement lors de l’examen de la loi de finances 2014. Le premier recensement des constructions situées au niveau des sites prioritaires a donné lieu à 109 041 constructions concernées, selon le bilan arrêté au 30 septembre dernier.

L’opération a été effectivement lancée dans 40 wilayas, mobilisant 871 agents relevant du secteur de l’habitat. D’après le même bilan, 3 027 sorties ont été effectuées d’une manière non régulière, et 32 765 constructions ont été contrôlées, soit 30% des 109 041 constructions déjà recensées. 

R. N.

Comment (6)

    Anonymous
    13 novembre 2016 - 3 h 44 min

    Le pouvoir est là pour s
    Le pouvoir est là pour s’enrichir pas pour développer le pays ,avec toute la déception d’un peuple ça se permet de viser un 5eme mandat ,il a raison y’a plus de peuple Algérien. Le pays est devenu la loi du plus fort et du plus riche..

    MOMO
    12 novembre 2016 - 18 h 44 min

    HE OU LA CROISSANCE EST LA
    HE OU LA CROISSANCE EST LA UNE BRIQUE SUR UNE BRIQUE NOUS SOMME A LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE .GOUVERNER COMME SA AVEC DES LOI DE MERDE .IMAGINER QUE L ETAT DETRUISE DES MAISONS IL FAUDRAT COMMENCER PAR ELLE MEME

    OMAR
    12 novembre 2016 - 16 h 29 min

    JE CONSTATE QUE C EST L
    JE CONSTATE QUE C EST L ADMINISTRATION QUI TRAINE PLUS QUE CERTAINS CITOYENS

    JE CONSTATE QUE CERTAINS CITOYENS ONT DEPOSE DES DOSSIERS DE REGULARISATION DEPUIS PLUS D’ UNE ANNEE ….

    ILS ATTENDENT CES COMMISSIONS DE REGULARISATION QUI SONT IRREGULIERES!

    Averwaq
    12 novembre 2016 - 15 h 11 min

    Non, il faut dire que le
    Non, il faut dire que le délai de prorogations de la régularisation des constructions non régularisées est prorogé jusqu’à la mise en place de la future nouvelle prorogation. Au delà de ce délai les constructions non régularisées attendront le prochain délai de prorogation relatif à la non-régularisation des constructions non régularisées qui n’ont pas été régularisées pendant ce délai de régularisation. Un décret concernant le délai en question sera publié ultérieurement.

    Il y a une dizaine d’années, je me baladais avec ma fille à travers l’Algérie. Elle regardait les constructions et elle me posa cette question : papa, ils construisent ou ils démolissent ? Tout le problème est là : quand on saura si on doit construire cette Algérie ou la démolir on avisera. En attendant qu’on nous laisse tranquille.

    T'ZAGATE
    12 novembre 2016 - 14 h 29 min

    Salam ya si @Zid El Goudam
    Salam ya si @Zid El Goudam (non vérifié) 12 Nov 2016 – 14:05 . Tu poses un vrai problème connu hélas de tout le monde et sur tout le territoire national. Notre pays est devenu hideux et infréquentable pas seulement pour nos ordures et notre absence d’hygiène mais aussi à cause de bâtisses jamais finies. Ce …. pouvoir au lieu de reculer l’échéance de la loi à tout le monde aurait dû la maintenir au moins pour les bâtisses qui ont des commerces (locaux loués ou locaux en exploitation propre) pour leur demander non pas de finir leur construction à la limite ya sidi, mais simplement de finir le crépis et d’appliquer une couche de peinture même de la chaux, c’est simple à faire bordel de merde, oh créatures de Dieu !! Je peux comprendre qu’un simple citoyen peine à finir sa construction s’il n’a pas de crédit ou n’a pas prévu de commerce au rez-de-chaussée mais la majorité des bâtisses ont des commerces ou des garages pour servir de commerces, c’est connu. On peut donc commencer à sévir d’abord ces propriétaires qui louent ou exploitent des commerces au rez-de-chaussée et laisser un peu plus de temps à ceux qui ne cherchent qu’à habiter ! Et puis pour les personnes qui défient la loi en faisant de véritable bâtiment de 4 ou 5 étages alors qu’ils n’ont droit au regard de leur permis de construire qu’à des R+2 avec terrasse accessible en sus, la loi peut s’occupait d’eux en attendant le reste du boulot à faire, … ?? Savez vous chers amis internautes qu’on peut très bien dégager sur un lot de 100 m², et ce en R+2 seulement, un grand salon, une cuisine, une pièce et un sanitaire douche au rez de chaussée, 5 autres pièces « labasse bihoume » avec sanitaire et douche au 1er étage, 5 autres pièces minimum au 2ème étage, et une buanderie sur la terrasse accessible! Cela fait autour de 14 pièces au minimum ! Ce n’est pas suffisant en attendant que Dieu, le miséricordieux, ne repense à nous une nouvelle fois ?? Ya s’haab les gens du pouvoir, vous êtes des mauviettes et vous êtes surtout incapable de faire quoi que se soit … sans la cagnotte pétrolière !! Yah «el houkoumaa » , oblige d’abord les propriétaires à crépir leur maison et à passer une couche de chaux et déjà çà sera mieux !

    Zid El Goudam
    12 novembre 2016 - 13 h 05 min

    Le pouvoir a la trouille d
    Le pouvoir a la trouille d’appliquer ce qu’il a décidé ! La cagnotte fond comme de la glace à 50 degrés, donc on laisse à plus tard car il ne faut pas trop chatouiller les nerfs du peuple ! Pendant ce temps là, mon voisin, pour ne citer que lui, qui n’est qu’un simple retraité agent technique de la fonction publique continue d’agrandir sa villa sur plusieurs étages alors qu’il n’a même pas crépis ses façades ou même fait passer un coup de chaux pour cacher les horreurs d’une construction inachevée depuis, tenez vous bien, les années 1980. En principe, il n’avait le droit de faire dans la coopérative qu’un R+2 , ce qui n’est pas rien pour un agent technique de la fonction publique, mais non il a loué les deux garages d’en bas et la construction ne s’arrête jamais, jamais. C’est le cas partout dans ce foutu pays de la laideur et de la complaisance ! Et on y va en hauteur sans limite pour arriver chez le Bon Dieu. Plus on est haut, plus on dépasse les autres et plus on est près du Bon Dieu !! Le respect de la loi, de l’architecture, de l’esthétique, on s’en fout tant le « prizidène » n’est pas remis en question !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.