Pourquoi Saïdani a-t-il coopté un consul général en France au comité central du FLN ?

Amar Saïdani. New Press

Les intrigues de l’ex-secrétaire général du FLN, Amar Saïdani, commencent à remonter à la surface, quelques semaines après son éviction de l’appareil politique. Ainsi, selon une source digne de foi qui s’est confiée à Algeriepatriotique, un consul général en poste en France, ancien wali, a été «placé» membre du comité central du FLN, sans avoir participé au congrès, grâce à un coup de pouce d’Amar Saïdani. Il est permis de s’interroger sur les intérêts qui ont motivé cette faveur profitant au diplomate alors chargé du consulat d’Algérie à Lille, dans le nord de la France. Quand on sait que l’ex-patron du FLN a investi de gros sous dans l’immobilier à Paris, on est en droit de se demander s’il n’a pas d’autres affaires dans la région lilloise où le diplomate dirigeait la chancellerie algérienne avant d’être nommé à la tête d’un autre consulat général, dans une grande ville du sud de la France.

En plus de renseigner sur les pratiques peu orthodoxes de l’organique du plus grand parti politique du pays qui promeut des absents à des postes clés, la cooptation d’un diplomate à ce niveau de responsabilité politique risque de poser problème lors des prochaines échéances électorales en France. La compétition démocratique devra souffrir encore une fois du déficit de neutralité de la part d’une administration consulaire pilotée par un diplomate partisan.

Algeriepatriotique révélait récemment les tourments judiciaires d’Amar Saïdani par rapport au scandale financier dit des «3 000 milliards» en plus de liens troubles avec des officines étrangères, ce qui lui aurait valu une décision d’interdiction de sortie du territoire, non démentie à ce jour. La crédibilité du nouveau consul général en question risquerait, par conséquent, de voler en éclats s’il s’avérait que ce dernier entretiendrait des relations privilégiées avec le mentor déchu du FLN.

Nos tentatives d’en savoir plus auprès de la nouvelle direction de l’ex-parti unique sont restées vaines pour l’instant, mais Ould-Abbès prévoirait de se rendre dans les prochains jours en France. Saura-t-il demander courtoisement au consul général en question de démissionner du FLN ou récupérera-t-il le diplomate en le plaçant sous son aile ? Rien ne permet d’anticiper sa décision. Le ministère des Affaires étrangères réagira-t-il pour mettre fin à cette aberration, bien qu’il soit clair que ce nouveau membre coopté du comité central FLN ait été imposé hors du circuit diplomatique. Son maintien à ce poste posera un sérieux problème de conflit d’intérêts lors des prochaines échéances électorales.

Maya Loucif

Comment (57)

    WASH-HADA
    29 novembre 2016 - 16 h 10 min

    le pays le mal géré ou monde
    le pays le mal géré ou monde;grace a notre pharaon de l’ouest;c’est vraiment le bazar;ou les nationaux sont forcé quitté le territoire




    0



    0
    samir
    28 novembre 2016 - 9 h 37 min

    Mais il ny a pas que ce
    Mais il ny a pas que ce consul général au sud de la France, il a placé un de ses hommes de mains membre du comité central a Tunis pour « Surveiller » l’Ambassadeur comme chargé d’affaires.




    0



    0
    amal
    27 novembre 2016 - 16 h 48 min

    9al l’hom « ro7o torgdo »! 😀

    9al l’hom « ro7o torgdo »! 😀
    bah, tout lui était permis!




    0



    0
    TUNIS-ALLER-SIMPLE
    27 novembre 2016 - 16 h 13 min

    notre tunisien et le plus
    notre tunisien et le plus beau dirigent corrompus de l univers ;certainement beaucoup d’algériens de souche on veulent a notre play-boy il a détourner l’argent des algériens;il a emprisonné des innocents;il a meme insulté les moudjahids et les chahids; d’avoir libérer la nation algérienne;et il vit encore et de quelle manière prochainement consul général de la région nord de la france; juste a coté de neuilly-sur seine;ou sont-ils les vrais algériens pur sang:l’honneur;et la justice;fort possible hors algérie




    0



    0
    C'est encore lui!
    27 novembre 2016 - 15 h 22 min

    ***** Mon cousin Boualem,
    ***** Mon cousin Boualem, Allah yarhamou, fils de paysan et paysan lui-même disait souvent : « Les mauvaises graines ne meurent jamais quoiqu’on leur fasse »




    0



    0
    No boutef
    27 novembre 2016 - 1 h 25 min

    Est il nécessaire de nommer
    Est il nécessaire de nommer un consul au comité central pour gagner les législatives en France?
    Je ne défends pas par la Sasdani.
    Je dis juste que le FLN fait sa campagne avec l’argent de l’état car les maires sont pour la quasi totalité FLN ,les secrétaires généraux des mairies qui travaillent sous la coupe de l’intérieur y veillent ,ils reçoivent mène des coups de fik pour faire bouger les urnes positivement .
    Pour ce qui est du vote à l’étranger ,les consuls ont leur méthodes ,ils imcitent les personnes qu’ils connaissent par leur relais et agents du consulat à venir voter FLN massivement ,les émigrés jeunes ne votent pratiquement pas et ça arrange le FLN et l’état .les personnes fidèles aux consulats souvent des vieux et des femmes de tout âges bénéficient de la facilité d’établissement de documents et sont privilégiées pour le temps d’attente au consulat ,certains agents du consulat font du commerce avec les citoyens .Youyouuuuuu tahia bouteflika




    0



    0
    kerozène
    26 novembre 2016 - 23 h 51 min

    Savez-vous qu’il y a
    Savez-vous qu’il y a actuellement entre 500 000 à 800 000 binationaux en France dont environs 250 000 sont les rejetons et petits-fils de la nomenklatura qui gouverne notre pays depuis l’indépendance, ils ont un pied ici et l’autre la bas, la plus part des sociétés d’import/export leurs appartiennent et se sont eux d’ailleurs qui introduisent certaines multi-nationales bien sur sans crainte puisqu’ils agissent par accointance sur tous les leviers de commande, ils sont alliés par intérêt et ils ont des alliances par le sang, c’est un véritable gang de malfrats bien organisé qui sévit et sévira encore pour quelques années encore. Alors ne nous étonnons pas de voir des catapultages inédits ça et là de nantis roturiers émanant des stratifications du système constituées de couches fines donc roturiers etc…et puis des couches épaisses autant invisibles et impénétrables qui sont les hommes puissants du système qui s’en foutent royalement de leur algériannité. Mais grâce au bon dieu ils ne pourront sévir indéfiniment. Leur bourreau est en gestation quelques parts




    0



    0
      Anonymous
      28 novembre 2016 - 15 h 40 min

      Tu peux doubler ce nombre
      Tu peux doubler ce nombre mais tu peux aussi réduire à néant celui des enfants de la nomenclature d’abord parce que le fils n’est pas forcément (…) que le père . Moi je connais des enfants des (…) FLN et ils ne sont pas comme leur père et je les vois comme des compatriotes avec lesquels je peux entreprendre des choses en leur faisant confiance. L’Algérie c’est le seul pays au monde dans lequel on parle de « fils de » comme si les hommes ne peuvent être libres d’être ce qu’ils auront décidé par eux même. Tenez je vous donne un exemples : La quasi totalité des révolutionnaires du FLN avaient tous comme père un collaborateur engagé avec l’état colonial d’ailleurs c’est ce qui leur a permis de faire des études. Abbane par exemple ? C’était le fils d’un grand collaborateur de l’état colonial son fils ne l’avait jamais suivi dans ses affaires mais personne ne peut se permettre de parler de fils du collabo. Ben Mhdhi ? Aït Ahmed ? c’était encore pire ! c’était toute leur ascendance !




      0



      0
    Thidhet
    26 novembre 2016 - 19 h 58 min

    Le seul fait que ce type ait
    Le seul fait que ce type ait pu être placé à la tête d’un parti politique algérien (et quel parti!) montre que notre pays souffre profondément, que notre classe politique est très très malade. A la limite, ce personnage n’y est pour rien. Il est le pus sorti d’une plaie infectée; l’asticot produit par un corps putréfié.




    0



    0
    HomLibre
    26 novembre 2016 - 18 h 24 min

    Tout ceux qui ne sont plus
    Tout ceux qui ne sont plus dans les grâces du système se voient interdits de quitter le territoire……et puis plus rien ….ils attendent tous leurs procès….toz …vous ne pouvez rien contre le sieur Saidani…car il sait des choses… et pourrait balancer pas mal de deal prisvavecvdes pontes du système….fakou …..j’ai honte de la justice et des décideurs de mon pays nous sommes à causes des lâches et des traîtres la pire espèce sur terre…j’ai honte…j’ai honte j’ai honte




    0



    0
    eh ouiT
    26 novembre 2016 - 16 h 45 min

    Ne soyons pas dupe ,si
    Ne soyons pas dupe ,si saidani a agis de la sorte c que le systeme est pourrie a l’os ,c l’arbre qui cache la foret ,son eviction est du a son éxcés de zele et rien d’autre .si on doit enquetes c sur le FLN DE 1963 A CE JOURS et bien sur c mission impossible, malgré les évenement de 1988 rien n’a changé le FLN est toujours la de plus en plus fort est pourrie .a la memoire de castro je fume un cigare en regardant le feuilleton FLN saison 4 de fakhamatouhou boutef on sachan que la saison5 se prepare dans le studio ALGERIE .




    0



    0
    Rascasse
    26 novembre 2016 - 14 h 40 min

    ce voyou a agit de la sorte
    ce voyou a agit de la sorte et a été soutenue encouragé et maintenu depuis qu’il a été fait roi par les faiseurs d’hommes, qui eux sont toujours là : à savoir le système, qui va nous sortir d’autres mutants Saidani plus pire, il faut pas se réjouir de la chute des exécutants et des larbins mais œuvrer à changer le système pacifiquement




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.