Droite française : François Fillon enterre Sarkozy et efface ses derniers vestiges

Sarkozy retourne à l'anonymat. D. R.

Fillon est en train d’effacer les dernières traces de l’indésirable Nicolas Sarkozy au sein du parti Les Républicains. Il le vide pratiquement de la garde sarkozienne. C’est ainsi que le président par intérim du parti, Laurent Wauquiez, est rétrogradé à l’une des vice-présidences. Le secrétaire général, Eric Woerth, est remplacé, quant à lui, au pied levé par Bernard Accoyer, ex-président de l’Assemblée. Bernard Accoyer, député de Haute-Savoie, a soutenu François Fillon depuis le début de la primaire. Laurent Wauquiez était président par intérim de la formation depuis la démission de Nicolas Sarkozy de la présidence du parti pour cause de participation à la primaire. Le coup a dû être durement ressenti par Nicolas Sarkozy. C’est que Bernard Accoyer est connu pour être un fidèle à la ligne chiraquienne. En le nommant, François Fillon montre qu’il veut vite faire oublier l’ère Sarkozy.

François Fillon et Bernard Accoyer ont déjà travaillé étroitement ensemble, notamment lors de la réforme des retraites de 2003. Le premier est ministre, l’autre rapporteur du projet de loi. Le Haut-Savoyard est doué pour jouer les équilibristes. C’est sans doute pour cette raison que François Fillon a porté son choix sur lui. Il compte sur son ancien camarade pour fédérer autour de son programme de campagne un maximum de personnalités de droite.

La «désarkozysation» des Républicains ne s’arrête pas là. La députée filloniste Isabelle Le Callennec est nommée seconde vice-présidente. Jean-François Lamour, également député filloniste, devient président de la commission nationale d’investiture à la place de Christian Estrosi, soutien de Nicolas Sarkozy. Un comité politique, dirigé par Gérard Larcher, président du Sénat et soutien de la première heure de Fillon, a été également mis en place. Le parti n’a donc pas de président officiel, sa direction revenant de fait à François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle. Bernard Accoyer a deux adjoints, Annie Genevard, députée filloniste, et Gérald Darmanin, ancien directeur de la campagne de Nicolas Sarkozy, l’un des rares à avoir échappé à la purge, mais dont le maintien s’explique par le choix fait par Sarkozy et sa garde prétorienne de voter Fillon au second tour de la primaire.

Maintenant qu’il tient les commandes des Républicains, François Fillon devrait très bientôt passer à la prochaine étape qui consistera, pour lui, à composer son futur gouvernement. La tâche est un brin présomptueuse puisque, jusqu’à preuve du contraire, il n’est pas encore à l’Elysée. Celle-ci répond toutefois à une promesse de campagne. C’est écrit noir sur blanc sur son site de campagne : «François Fillon désignera les principaux ministres appelés à conduire les réformes juste après les primaires, soit quatre mois avant l’élection présidentielle. C’est la condition nécessaire pour que les ministres puissent se préparer aux lourdes responsabilités qui leur seront confiées et réussissent dans leur mission.»

Le candidat doit donc trouver une quinzaine de noms, en accord avec ses déclarations de campagne, selon lesquelles il préconisait «une équipe resserrée de dix-huit ministres». Il est à parier que, là aussi, les sarkozistes ne se compteront que sur les doigts d’une seule main.

Khider Cherif

Comment (17)

    MDAMAR
    1 décembre 2016 - 10 h 54 min

    Si réellement Fillon s’est
    Si réellement Fillon s’est débarrassé de Sarko , la LIBYE peut-elle demander officiellement le nom de l’officier français qui a tiré sur Kadhafi en exécutant l’ordre de Sarko afin d’éviter les révélations sur le financement de la campagne du sioniste.




    0



    0
    Anonymous
    1 décembre 2016 - 8 h 57 min

    Il peut effacer sarkoko le
    Il peut effacer sarkoko le scénario va être le même, ces espèces de satanistes aux ordres ont un plan diabolique à mettre en place depuis très longtemps.




    0



    0
    DJAMEL
    30 novembre 2016 - 23 h 28 min

    ESPERONS QUE CE LE NX
    ESPERONS QUE CE LE NX PRESIDENT FRANCAIS NE VE PAS SOUTENIR UN REGIME ILLEGAL EN ALGERIE …




    0



    0
      Jean_Boucane
      1 décembre 2016 - 6 h 31 min

      Et un régime illegal au Maroc
      Et un régime illegal au Maroc… pour rappel, cela fait deux mois que le Maroc n’a pas de gouvernement et cela n’inquiete personne… Conclusion, ce n’est pas le gouvernement qui dirige au Maroc pourtant on nous avait dit qu’il se transformait en démocratie!!! Va comprendre!!!




      0



      0
    !
    30 novembre 2016 - 21 h 14 min

    Fillon = Sarkosy.

    Fillon = Sarkosy.
    Et Sarkosy…. ne pensé surtout pas qui ne gèrera pas dans l’ombre la politique Francaise pour le plaisir des Américains !




    0



    0
    TheBraiN
    30 novembre 2016 - 14 h 36 min

    Fillon c’est la droite
    Fillon c’est la droite traditionnelle chrétienne et ouvertement colonialiste !!




    0



    0
    Rayes El Bahriya
    30 novembre 2016 - 13 h 30 min

    Les gens qui rôdent autour ça
    Les gens qui rôdent autour ça nous coûte
    Un fric fou.
    Et tous ça il faut même pas essayer d’en
    Parler .
    C la lutte du pot de terre contre le pot de fer.




    0



    0
    Anonymous
    30 novembre 2016 - 12 h 53 min

    quand est ce que vous
    quand est ce que vous compreniez que les fillion et les sarkos sont chez nous a plus




    0



    0
    Erracham
    30 novembre 2016 - 12 h 12 min

    Ne pavoisons pas trop! Qu’il
    Ne pavoisons pas trop! Qu’il s’emploie à faire disparaître toutes les traces du sarkozisme est une bonne nouvelle en soi. N’oublions pas toutefois qu’en ce qui concerne Israël, un zélé cache un autre! Fillon a avoué « avoir eu peur pour Israël en 1967 » , id est pendant la guerre des six jours. Il le défendra donc bec et ongles et il cherchera l’onction du CRIF et la LICRA avant de prendre ses décisions. Quant à sa politique économique, elle est une pâle copie du Tatchérisme, l’égérie du libéralisme sauvage qui fait une belle place au capital au dépens du prolétariat. Par ailleurs, il ne faudra pas s’attendre à ce qu’il infléchisse sa position sur les bienfaits de la colonisation française en Algérie. Veillons à ne pas tomber de Charybde en Scylla!




    0



    0
      anti-khafafich
      30 novembre 2016 - 16 h 19 min

      il a dit ce qu’il a dit alors
      il a dit ce qu’il a dit alors qu’il était encore étudiant donc encore un bleu en politique,maintenant qu’il est initié des loges alors il recevra même ses plans à partir d’israhell. A chaque fois nous avons un sionsite avec une couche de plus que son prédécesseur. Au final, il n’est pas aussi clean le fion




      0



      0
      Le Patriote
      30 novembre 2016 - 17 h 29 min

      Tu as raison. Fillon forme
      Tu as raison. Fillon forme avec Sarkozy une seule pièce . La seule différence et que le premier et plus calme et plu implacable que le second, plus agité. Pour s’en convaincre il suffit de taper « Fillon et le colonialisme ». Le 1er lien qui apparaît la centaine de milliers et édifiant: déjà en août dernier il prétendait que le colonialisme français visait à partager la culture française avec les peuples » . Sur la photo illustrant l’article apparaît à ses côtés Gerard Longuet, un raciste de la première heure, membre fondateur du Front National .




      0



      0
      Erracham
      30 novembre 2016 - 19 h 45 min

      J’ajouterai que ce dont la
      J’ajouterai que ce dont la France a peur, c’est que la repentance s’accompagne de demande d’indemnisations au titre des dommages de guerre. Un gouvernement algérien, fort et respecté, se serait fait un plaisir de réclamer cette manne, autrement il aurait menacé de saisir le tribunal international. Le nôtre actuel ne bougera pas le petit doigt (par peur d’ouvrir la boite de Pandore et d’exposer toutes leurs petites combines). Les juifs eux, ont réussi à se faire payer par la France pour les crimes du gouvernement de Vichy. Les Allemands sont aussi passés à la caisse. Et nous, eh bien nous passons à la casse, pauvres de nous!




      0



      0
        Bekaddour Mohammed
        1 décembre 2016 - 5 h 48 min

        Ton commentaire mérite un
        Ton commentaire mérite un approfondissement… Tel quel, il installe la confusion. Nous ne sommes pas Juifs, eux ils monnayent tout, même ce qui n’a pas de prix, Marx, pourtant un des leurs, leur a reproché ça, alors certains d’entre eux l’ont traité… d’antisémite ! Comme si Sémite signifiait juste Argent… Il y a une composante similaire en « Nous_Algériens », malgré la définition musulmane de Jazaïr, (Ibn Badis etc), et cette composante est traitée ouvertement de juive par nos compatriotes non juifs, alors qu’elle va aux mosquées, jeune etc. Tu vois, il y a un écheveau à démêler. Si nous définissons le vrai Nous comme étant musulman, alors l’argent, les indemnisations ne sauraient être le but, mais une suite au problème non réglé de La Civilisation universelle. Est-ce qu’en obtenant de l’argent, les Juifs ont réglé le vrai problème ? Non. FOUILLES dans la personnalité et la signification de « Houari Boumédiène », tu vas trouver ce qui sied dans la relation aux Fillon, tu n’as exprimé qu’un lambeau de la question, Houari Boumédiène avait une vision cohérente, complète de La Question. ETC Le talon d’Achille de Jazaïr aura été jusqu’ici cette folie, cette déification de l’Argent qui nous a rendus plus Juifs que les Juifs, voire un casse-tête même pour les vrais Juifs, cette problématique est brouillée, mais l’eau troublée finit toujours par se décanter, et ceux qui la troublent par être fatigués…




        0



        0
    AAA
    30 novembre 2016 - 12 h 00 min

    Alors qui est véritablement
    Alors qui est véritablement cet ex-premier Ministre ?

    Mr Propre: »François Fillon et son train de vie à Matignon de 2007 à 2012″

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/francois-fillon-et-son-train-de-186787




    0



    0
      Anonymous
      30 novembre 2016 - 19 h 08 min

      Pas si propre que ça. Le
      Pas si propre que ça. Le langue commencent à se délier et le dossier à se constituer. Le premier concerne une société-conseil que Fillon a créée dès juillet 2012 (au lendemain de la défaite de Sarko-nabot). Cette société rémunère son fondateur en lui versant un alaire mensuel de 18000 euros. Le plus étrange et que Fillon refuse e de révéler le nom de ses (généreux clients)…




      0



      0
    BOUARIF-AURES
    30 novembre 2016 - 10 h 38 min

    LE karcher A EU RAISON DE CE
    LE karcher A EU RAISON DE CE MICROBE SIONISTE, IL EST DISSOUS, et renvoyé dans la poubelle de l’histoire avec les crimes commis et Libye et de par le monde et de l’Assassinat de Kadhafi, celui qui partage avec lui ces crimes contre l’humanité est le sioniste B.H.L, qui se tais et ne parle plus, sa bouche est cousue avec une fermeture éclaire made Israël, l’histoire retiendra très bien ces pages noires et lugubres, et nous où nos générations iront faire PIPI sur vos tombes !!!
    Cordialement: Un Algérien de ses Montagnes des Aurès !




    0



    0
    AAA
    30 novembre 2016 - 7 h 23 min

    « Monsieur pipi », « Mister
    « Monsieur pipi », « Mister Nobody », « Loser ».Fillon (presse française)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.