Le parti de Benflis se dirige vers le boycott des prochaines législatives

Ali Benflis, à la tête de Talaie El-Houriyet, persiste et signe dans sa position. New Press

Le président de Talaie El-Houriyet, Ali Benflis, reprend du service en organisant aujourd’hui une conférence de presse lors de laquelle il est revenu sur «l’impasse politique dans laquelle se trouve le pays» mais aussi sur les prochaines échéances électorales.

D’un ton acéré, l’ex-candidat à la présidentielle de 2014 critique l’action du gouvernement qualifié d’incapable d’apporter des solutions aux problèmes que vit le pays et parle d’une crise de l’Etat. Ali Benflis souligne qu’«à défaut de nous rassembler pour faire face à cette crise, on nous propose la tenue d’élections qui porteront comme d’habitude la marque infamante de la tricherie politique et de la fraude électorale». Pour le président de Talaie El-Houriyet, les prochaines élections seront aussi non transparentes et entachées de fraude que les précédentes. Cela est connu de tous, et si nous avions encore quelques illusions, les deux lois organiques sur le régime électoral et sur l’Instance de surveillance des élections sont venues les effacer définitivement de nos esprits. En effet, ces deux lois n’ont rien fait d’autre que de venir aménager deux pépinières luxuriantes pour la poursuite de la tricherie politique et de la fraude électorale», a-t-il soutenu, considérant que «dans notre système politique les élections n’ont au fond qu’une raison d’être : celle d’actualiser périodiquement la distribution par l’appareil politico-administratif des quotas électoraux entre les forces politiques participantes, en fonction de leur docilité ou de leur indocilité. Il ne faut attendre des élections telles qu’elles se déroulent dans notre pays rien de plus et rien de moins».

Ali Benflis poursuit son intervention en soulignant que «le régime politique en place tiendra les élections qu’il veut, dans les conditions qu’il veut, et selon les règles faussées qu’il a lui-même imposées unilatéralement et arbitrairement». «Mais au lendemain de ces élections qu’y aura-t-il de bien nouveau et qu’y aura-t-il de bien profitable pour le pays ? La désaffection de nos concitoyennes et de nos concitoyens à l’égard de la politique n’en sera que plus grande», a-t-il soutenu, affirmant qu’aux présentes institutions illégitimes et non représentatives succéderont d’autres institutions aussi illégitimes et non représentatives. «A des institutions auxquelles nos concitoyennes et nos concitoyens n’accordent ni crédit ni confiance succéderont d’autres institutions auxquelles il n’accordera toujours pas de crédit ni de confiance.»

Sans se prononcer clairement, Ali Benflis s’est montré contre la participation de son parti aux prochaines législatives, en insistant sur l’absence de garanties et de conditions d’élections transparentes. Par ces élections, a-t-il dit, «le régime politique en place aura gagné un répit. Il aura réussi, une fois encore, à différer l’heure du changement que le pays attend». Ali Benflis n’a cependant pas affirmé la position du parti par rapport aux prochains rendez-vous électoraux. La décision de son parti sera connue lors de la réunion du comité central au début du mois de janvier.

Livrant son constat sur la situation du pays, Ali Benflis a estimé que «si la crise économique que nous connaissons tarde à être prise en charge comme elle devrait l’être, c’est-à-dire de manière sérieuse, effective et performante, ce n’est pas parce que cette crise est d’une complexité inouïe, ou qu’elle est insurmontable ou qu’elle n’a pas de solutions connues et praticables». «Notre pays fait toujours face à une impasse politique qui s’amplifie, à une crise économique grave qui demeure sans réponse sérieuse, crédible et convaincante et à une dangereuse montée des tensions sociales dont nul ne peut prédire aujourd’hui les conséquences», a-t-il souligné dans une déclaration liminaire, en affirmant qu’il ne fait pas ce constat peu reluisant par plaisir de le faire mais par devoir de vérité. «Lorsque nous établissons ces constats, nous le faisons avec beaucoup d’amertume, avec beaucoup de regrets et avec beaucoup d’appréhension pour le devenir de notre pays. Lorsque nous établissons ces constats, nous ne faisons que nous acquitter d’un devoir de vérité envers nos concitoyennes et nos concitoyens ; c’est là une responsabilité qui pèse sur nous, et nous entendons l’assumer avec honnêteté, avec objectivité et avec la rigueur qui se doit. Et lorsque nous établissons ces mêmes constats, nous ne disons jamais que la situation de notre pays est désespérée ou qu’elle est sans issue ou que son redressement est au-dessus de nos forces. Lorsque nous tenons ce langage de vérité, certains nous reprochent de verser dans l’alarmisme et d’investir dans la peur. Ce reproche ne mérite pas plus que trois questions toutes simples pour montrer combien il est déplacé», a-t-il martelé.

Sonia Baker

Comment (22)

    الهوارية..في فرنسا
    7 décembre 2016 - 15 h 43 min

    On s’en fout royalement de
    On s’en fout royalement de ses plans et de ses déclarations médiatiques, un de moins qui se représente pour poser son q..; au sénat algérien.
    Pourquoi, trouve t’il le besoin, de nous informer à chacun de ses coups bas. Le peuple n’en veut plus de ses Chkaristes qui refusent de rester chez eux




    0



    0
    Anonymous
    7 décembre 2016 - 8 h 14 min

    C’est tout à votre honneur Mr
    C’est tout à votre honneur Mr Benflis !
    Comment parler d’élection quand le président et son frangin décident de toutes les nominations jusqu’aux secrétaires de dairates ! Du jamais vu !
    Les dés sont pipés comme jamais depuis 1999…Les listes de députés sont déjà établi par les exécutants serviles comme ould abbés…De quelles élections parlent t on ????

    Ne pas cautionner ce régime consiste à ne pas participer à la mainmise façon makhzen des institutions algériennes…Il faut que les autres partis en fassent autant

    17 ans barakat on n’en peut




    0



    0
    Anonymous
    7 décembre 2016 - 2 h 49 min

    DE BOYCOTTE EN BOYCOTTE A
    DE BOYCOTTE EN BOYCOTTE A CE TRAIN-LA IL NE SERA JAMAIS ÉLU CE BENFLIS !.




    0



    0
    Anonym
    7 décembre 2016 - 1 h 46 min

    Je viens juste de l’apprendre
    Je viens juste de l’apprendre,j’espere que ce n’est pas vrai,un ex sinatour fln de la wilaya de bida,avait changé de veste ,il est mouhafed du parti taalou indana,wallah depuis que je connais mon pays c’est toujours limaychmouch qui sont en devant, et ce qui me dégoûte c’est nos politiciens ils le savent et comme pour leurs intérêts personnels et non du peuple bien sur ils ferment leurs yeux.




    0



    0
    culoté
    6 décembre 2016 - 22 h 01 min

    ce parti n’a aucun avenir ..
    ce parti n’a aucun avenir …son « leader » était bien loti au pouvoir , une fois éjecté , monsieur monte un parti et dénonce des dérives ;……non mais ALLO ????
    si il était encore au gouv. il n’aurait au grand jamais osé dénoncé ce qui se passe selon lui !!!!!
    donc il serait mieux dans sa villa à hydra compter ses vieux jours ….




    0



    0
    Anonymous
    6 décembre 2016 - 22 h 01 min

    Boycotter les législatives
    Boycotter les législatives est un geste haut de dignité et de courage. Que ceux qui nous ont foutu dans ce bourbier se débrouillent seuls et rendent des comptes au Peuple. Bravo Si À le.




    0



    0
    No Boutef
    6 décembre 2016 - 20 h 43 min

    Ah Benflis doit avoir des
    Ah Benflis doit avoir des nouvelles du dossier médical de Boutef qui sont certainement défavorables ,donc il veut participer directement aux présidentielles .je vous ai compris ya tonton Benflis.




    0



    0
    mouatène
    6 décembre 2016 - 19 h 53 min

    Monsieur le Président de
    Monsieur le Président de Talay el Houriet, votre parcours dans les rouages de l’état est VRAIMENT TRES REMARQUABLE, et pourtant !!!! et comme vous le devinez il y a toujours une branche qui se met de travers, comme je disais et pourtant !!!!! dans la région ou vous avez grandi, vécu et vivez actuellement, il y a des familles qui vivent toujours dans des GROTTES. qu’est ce que vous avez pu ou voulu bien faire pendant ce temps et qu’est ce que allez pouvoir faire à tout le pays. je crois qu’il faut commencer à se mettre de bonnes chaussures pour programmer de longs et difficiles chemin. vos chaussures sont usées donc le repos ne vous fera que du bien. vous voyez, tellement que je vous aime je ne vous veux que du bien, une bonne cure.




    0



    0
    Garagouze Electorale !!
    6 décembre 2016 - 19 h 25 min

    Pour l’instant Benflis n’a
    Pour l’instant Benflis n’a pas encore dit s’il allait ou pas aux législatives ! Donc, wait and see. Mais j’ai bien peur que ce Benflis ne fait qu’augmenter les enchères pour faire pression sur le pouvoir afin d’obtenir un nombre de députés plus intéressant. Certains observateurs disent que lors les prochaines élections on verra beaucoup plus de députés qui seront distribués aux soit disant partis d’opposition par rapport aux autres années , mais sans faire perdre évidemment la majorité au FLN et au RND ! Quand on sait qu’un député touche au minimum 35 millions par mois sans les à côté, on ne crache pas dessus ! Mais passons sur çà ! Mon grand problème c’est ce RCD qui a tout faussé et qui a déjà emboîté le pas aux autres partis de la CNLTD. Sa décision a fait que les carottes sont cuites puisque des partis islamistes ont aussi suivi le RCD. Ils ont accepté de baisser la culotte avant le début du match ! J’en veux énormément à ce parti RCD ,et de toutes mes tripes, d’avoir déclaré très tôt son abdication , sa capitulation face au pouvoir en décidant d’aller aux élections tête baissée, la queue entre les jambes et sans poser aucune condition ni réserves sur l’organisation des prochaines élections. C’est une haute trahison vis à vis de la quête de démocratie et du combat pour le changement et c’est un poignard dans le dos des démocrates qui avaient espoir en la CNLTD et l’ISCO (l’Instance de Concertation et de Suivi de l’Opposition) dans son combat pour le changement, combien même il existait des insuffisances dans la mobilisation ! C’est foutu, hélas !! Le pouvoir a encore de longues années devant lui et sans problèmes car la participation de « l’opposition » va crédibiliser encore plus le pouvoir sur le plan international.




    0



    0
    anti-khafafich
    6 décembre 2016 - 19 h 00 min

    la seule chose que fait un
    la seule chose que fait un parti « d’opposition » est le boycott est cela dure depuis des années




    0



    0
    DZ
    6 décembre 2016 - 17 h 10 min

    Communiqués

    Communiqués

    Rassemblements à Londres, Paris et Genève pour exiger le respect des droits de l’homme en Algérie

    Communiqué de presse L’association ALCAÉÉ soutient l’initiative des militants des Communautés Algériennes établies à l’étranger

    Manifestation à Genève ( ainsi qu’à Paris et Londres) Sa 10 .12.2016 à 14h devant l’ONU Genève pour protester contre le pouvoir algérien.

    Soyons nombreux




    0



    0
    Anonymous
    6 décembre 2016 - 16 h 41 min

    Bien vu Si Ali !.Plutôt que
    Bien vu Si Ali !.Plutôt que de cautionner une énième fraude de la famille bouteflika et de leur tribu, mieux vaut boycotter en espérant qu’un maximum de partis le feront histoire de laisser ces fossoyeurs venus du Maroc entre eux…
    Puisque le sénile ould abbés est la uniquement pour perpétuer le makhzen des bouteflika, pourquoi voter dès lors que seul le feu vert de fafa compte ours ce clan au pouvoir….?




    0



    0
    festi2016
    6 décembre 2016 - 16 h 19 min

    il veus détruire le systhéme
    il veus détruire le systhéme qui la formé ?
    mission impossible !!!!!




    0



    0
    Derradji
    6 décembre 2016 - 16 h 18 min

    Quoi que je ne suis pas l’un
    Quoi que je ne suis pas l’un de ses partisans je n’irais pas donner ma caution à une chambre de service, d’ailleurs ceux qui vont siéger seront désignés d’office le vote n’est qu’une formalité de trempe l’œil zaama zaama une démocratie de façade.




    0



    0
    Lghoul
    6 décembre 2016 - 15 h 25 min

    Pourquoi aller aux urnes en
    Pourquoi aller aux urnes en 2017 ou en 2019 si les résultas sont connus d’avance. Un 5, 6, 7ieme mandat est déjas pret sur la table de ghoul et ouyahia ? Mon Doeu toujours les memes tetes !
    Je me demande si les gens font « semblant » de voter ou le font exprès ou sont si naifs que ca !




    0



    0
    Badreddine
    6 décembre 2016 - 15 h 03 min

    Benflis doit comprendre que
    Benflis doit comprendre que la haine contre ses ex amis n’a jamais constitue ni un programme a proposer au peuple algerien et est encore moins sa preoccupation.




    0



    0
    RasElHanout
    6 décembre 2016 - 15 h 01 min

    Apres avoir subit Boutef on
    Apres avoir subit Boutef on veut nous faire subir son ami Benflis. Nom de Dieu pourquoi 70% de la population algerien qui a moins de 30 ans doit subit des vieux de plus de 75 ans . Voici un vrai sujet a debattre dans notre societe si on veut avancer.




    0



    0
    AOMAR
    6 décembre 2016 - 14 h 53 min

    Le parti de Benflis se dirige
    Le parti de Benflis se dirige vers le boycott des prochaines législatives ???? CERTAINEMENT QUE BENFLIS A ETE INSPIRE PAR FRANCOIS HOLLANDE ET AINSI EVITER UNE AUTRE HONTE POPULAIRE




    0



    0
      Anonymous
      7 décembre 2016 - 8 h 17 min

      Je pense effectivement que
      Je pense effectivement que hollande à demandé à Benflis de ne pas se présenter pour protéger son poulain bouteflika qui lui a offert l’Algérie sur un plateau comme aucun président avant lui..




      0



      0
    BabElOuedAchouhadas
    6 décembre 2016 - 14 h 52 min

    Certainement que Benflis a
    Certainement que Benflis a compris qu’il ne va pas recolter plus de 1% des suffrages a ces legislatives et veut par consequent eviter un autre deculottage sachant que le peuple algerien n’a pas la memoire courte notamment sur sa lourde responsabilite de ce que nous vivons aujourd’hui tant sur le plan economique (ex l’Accord d’association avec l’UE etc…..) que politiques et des libertes individuelles (interdiction de manifester a Alger- L’utilisation de notre prestigieux FLN comme registre de commerce pour occuper des hautes fonctions etc….etc….etc…)




    0



    0
    Anonymous
    6 décembre 2016 - 14 h 26 min

    C’est juste une ruse il
    C’est juste une ruse il boycott rien du tout .
    Il rentrera dans les rangs, on parle de 350.000 DA à rien foutre .c’est un vieux du système.
    Plus de 70 ans est il veut être président.
    Fumons du thé et restons éveiller le cochemard continue.




    0



    0
    Mouloud
    6 décembre 2016 - 14 h 13 min

    Mr Benflis sait que son parti
    Mr Benflis sait que son parti ne pèse rien sur l’échiquier politique Algérien. Le meilleur moyen d’exister est de faire en sorte de boycotter les élections afin que l’on parle de lui, de plus de par son âge et son peu d’ancrage et de soutien politique , il a conscience qu’il ne sera Président de la République. Il a fait parti du système au sein du FLN et en tant que Premier Ministre , il a été même supporté par certains décideurs militaires mais il pense que les Algériens ont oublié et nous prend pour des gogo. Dérouler votre programme Mr Benflis si vous en avez un afin de connaître votre projet pour l’Algérie a part de devenir Président. AlgérieDebout




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.