Transformé en cercle franco-marocain par Lang : l’Algérie doit-elle quitter l’IMA ?

L’IMA a cessé d’être une institution culturelle depuis la désignation de Lang à sa tête. D. R.

En plus d’obliger les fonctionnaires de l’Institut du monde arabe (IMA) à s’impliquer dans ses récurrentes actions de «solidarité avec Alep», au cours desquelles des slogans hostiles à Bachar Al-Assad et à Poutine sont très souvent scandés (lire notre article du 18 décembre 2016), Jack Lang n’hésite pas à mettre les moyens de son institution au service des «rebelles» syriens. L’IMA est carrément devenu la tribune privilégiée de l’opposition dite syrienne. C’est ce qui s’est produit au lendemain de son intronisation à la tête de l’IMA en 2013. Et dès son arrivée, il avait clairement affiché ses intentions autant que sa feuille de route «politique». Connu pour apprécier l’atmosphère style «mille et une nuits» des séjours que le roi Mohammed VI lui offre régulièrement à Marrakech pour le remercier de son soutien «amical», Jack Lang avait en effet inauguré son baptême du feu en organisant une «journée» sur la Syrie. Le «débat» a été préparé dans ses moindres détails par sa chargée des relations avec la presse, Salwa Al-Neimi, une figure de l’opposition syrienne en France liée avec des membres du soi-disant Observatoire syrien des droits de l’Homme basé à Londres.

Si l’intitulé de la «journée» pouvait laisser présager un traitement neutre ou à tout le moins contradictoire de la crise syrienne, dans les faits, c’était plutôt une journée de soutien à l’opposition armée syrienne appelant à la chute du régime de Bachar Al-Assad, explique un journaliste français présent sur place. Dans ce débat évidemment biaisé, les pires insanités sur la Syrie ont été dites. Les «journalistes» et les autres personnalités invités y ont proféré d’incroyables mensonges. Des incitations à la haine, des présentations simplistes, des déformations et des appels à l’émotion y ont été proférés à gorge déployée. Cependant, à aucun moment des faits tangibles n’ont été avancés.

A cet événement ont participé pêle-mêle Abderrahim Hafidi, présentateur de l’émission «Islam» sur France 2, Jean-Pierre Filiu, professeur à Sciences Po, Monzer Makhous, «ambassadeur représentant de la coalition nationale syrienne», Ziyad Majed, professeur à l’Université américaine de Paris, et Jack Ralite, ancien ministre. Etaient également présents Basma Kodmani, cofondatrice du Conseil national syrien qui a fait toute sa carrière aux Etats-Unis et qui a travaillé pour la NED, Jean-Pierre Perrin, grand reporter pour Libération, Fabrice Weismann, conseiller à la direction des opérations de MSF, le journaliste du Monde Christophe Ayad, et la chanteuse d’origine marocaine Sapho.

La méphistophélique initiative de l’IMA permet de comprendre la façon dont fonctionne la propagande politico-médiatique autour des événements de Syrie dans laquelle Libération et Le Monde jouent un rôle de premier plan. Cette propagande, explique un journaliste français outré par l’absence de neutralité de l’IMA dans le dossier syrien, «est une propagande où s’imbriquent l’Etat, en particulier par la voix du ministre des Affaires étrangères, la totalité des médias commerciaux possédés par des grands groupes privés, des institutions et des bâtiments de l’Etat et des associations qui vont servir de force militante pour organiser des ‘‘événements’’».

Tout ce monde-là fonctionne, dit-il, «main dans la main et agit comme un rouleau compresseur pour imposer dans l’opinion une version officielle mensongère, rendre inaudible tout point de vue contestataire».

C’est ainsi que l’Institut du monde arabe (IMA), dont la mission première consiste globalement à promouvoir la culture arabe, s’est progressivement mué ces dernières années en une véritable machine de propagande que Jack Lang exploite sans vergogne pour défendre le Maroc et abattre le gouvernement syrien. Cela au point d’en faire une véritable courroie de transmission du discours du Quai d’Orsay. L’IMA calque pratiquement ses positions sur les conflits internationaux sur celle du gouvernement français.

Désormais, il ne se passe pratiquement plus un mois sans que l’IMA organise un événement destiné à discréditer le combat mené par l’armée gouvernementale syrienne contre les dizaines de milliers de hordes terroristes qui, comme tout le monde le sait maintenant, sont chargées expressément par l’Arabie Saoudite, le Qatar et les Occidentaux de faire basculer la Syrie dans leur giron. Bref, il s’agit de visées géopolitiques présentées comme un combat pour la liberté et la dignité. Le tout se fait, bien évidemment, avec l’argent des contribuables arabes, dont celui des Algériens.

Khider Cherif

Comment (82)

    rachid
    23 décembre 2016 - 20 h 21 min

    Interdit aux moins de 18 ans.
    Interdit aux moins de 18 ans.

    Voici pourquoi Jack Lang et les Français aiment Salwa Al Neimi, son slogan c’est : Je b..donc je suis!

    http://bibliobs.nouvelobs.com/romans/20080529.BIB1401/la-vie-sexuelle-de-salwa-a-n.html




    0



    0
    kazmer
    23 décembre 2016 - 19 h 35 min

    Bonsoir à tous, Si on prend
    Bonsoir à tous, Si on prend la chose de la façon la plus simple sans à priori et sur le coup de l’émotion, je dirais bien sûr qu’on doit Quitter l’IMA et aussi la ligue arabe. Je dirais même qu’on a trop tardé. Mais c’est sans compter la politique officielle et la position diplomatique Algerienne qui contredit toujours ce qu’on écrit sur ce site, car la politique a ses contraintes et ses enjeux. La présence de l’Algérie au sein de l’IMA et la Ligue Arabe me fait penser a la série américaine Un Flic Dans La Mafia, pour garder tgs une longueur d’avance et avoir tout ce beau monde à d’oeil.




    0



    0
    Lion des Aurès
    23 décembre 2016 - 19 h 04 min

    Comme tout le monde le sait
    Comme tout le monde le sait que J Lang est un PD Il passe ses vacances avec l’autre PD du Maroc Med 6
    Donc rien d’étonnant « qui se semble se….. Alors ces deux PD se recherchent mutuellement.

    L’Algérie et le reste des pays libres « républicains » de l’IMA doivent réagir ensemble et vite contre ces monarchies




    0



    0
      Ayweel
      23 décembre 2016 - 22 h 42 min

      Monsieur lion, les gens d3s
      Monsieur lion, les gens d3s aures n’utilisent guère ce qualitatif par respect à leur personnalité et à tous les lecteurs et lectrices de se journal. Donc SVP apprenant à être constructifs, certes on a droit de critiquer mais positivement en s’appuyant sur arguments forts et logiques. Avec mes respects à tous les gens des Aures pour votre sincérité et votre honnêteté ainsi qu’à vous Monsieur Le lion.
      Rouuuuuuuuuh agassabi Rouuuuuuuuuh




      0



      0
    Raselkhit
    23 décembre 2016 - 18 h 59 min

    Pourquoi injustement accuser
    Pourquoi injustement accuser Jack Lang La soi disant communauté algérienne de Paris vient applaudir M.Filliu comme elle applaudi M.Benchicou qui vient à l’IMA et prétend avoir fondé et géré « Alger Républicain Ou bien cette communauté ne sait que injurier son propre gouvernement pour faire plaisir au SDECE ou ce qu’il en reste C’est comme l’Institut des Cultures d’Islam tout le monde vient et fait son speech et prend sa part seule la Communauté Algérienne est absente même lors du Festival du couscous il n’y avait que des juifs marocains Nous n’avons pas à reprocher aux autre nos faiblesses et nos lâchetés Que cette communauté qui prétends à un certain patriotisme se bouge et fait son travail de lobbying comme le font toutes les communautés Tout le temps à exiger du gouvernement Algérien il est grand temps de défendre un tout petit peu notre pays juste en intervenant dans ces soi disant « Conférences  » et dire le point de vue de l’Algérie




    0



    0
      k
      23 décembre 2016 - 19 h 17 min

      le ‘lobbying’ est une grosse
      le ‘lobbying’ est une grosse farce….et cela est inutile…Kadhafi Allah y Rahmah avait financé Sarkozy !!!!
      Les Syriens ce qui les sauve c’est la Kalashnikov.




      0



      0
      Gaouar
      23 décembre 2016 - 20 h 44 min

      Mieux que le lobbying
      Mieux que le lobbying (définition moderne de la prostitution d’intérêts et de la corruption) = la force physique (armée), la force mentale de la société (éducation scolaire), la force de la production (autosuffisance agricole, etc). La force mentale, on doit y travailler, Idem pour la force de la production. Benghebrit ne fait pas son boulot, soit elle se réveille et commence à travailler, soit elle laisse le champ libre à plus compétent et efficace qu’elle.




      0



      0
    TARZAN
    23 décembre 2016 - 18 h 42 min

    BIEN SÛR QU4IL FAUT QUITTER L
    BIEN SÛR QU4IL FAUT QUITTER L’IMA ET CE POUR PLUSIEURS RAISONS/
    1 IMA ET JACK LANG ROULENT EXCLUSIVEMENT POUR LE MAROC.
    2 IMA FAIT L’ELOGE DE « L’HISTOIRE » POURTANT INEXISTANTE DU MAROC EN DÉTOURNANT LES OEUVRES DE NOS HEROS NATIONAUX ET L’HISTOIRE MÊME DE L’ALGERIE POUR LES ATTRIBUER D’UNE MANIERE TRES VICIEUSE AUX MAROCAINS.
    3 TOUS LES RESTAURANTS DANS L’IMA SONT MAROCAINS QUI DETOURNENT AVEC LE VICE LÉGENDAIRE MAROCAIN LE COUSCOUS ALGERIEN.
    4JACK OFFRE AU MAROC UNE TRIBUNE CULTURELLE INESPÉRÉE POUR FAIRE PASSER LE MAROC, PAR LE MENSONGE ET MANIPULATION, COMME UN PAYS DE LUMIERES ET DE CIVILISATION EN DETOURNANT NOS US ET COUTUMES (DZEGHRID, CAFTAN, RAI, COUSCOUS ET AUTRES PLATS ET PÂTISSERIES TYPIQUEMENT ALGERIENNES, CASBAH (NOM TYPIQUEMENT ALGEROIS QUE LES MAROCAINS UTILISENT POUR DÉNATURER LA CASBAH D’ALGER)
    JE DEMANDE AUX DRS QUE SI ILS DETIENNNENT DES INFORMATIONS DE PÉDOPHILIE DE JACK LANG ILS DOIVENT LES DIVULGUER CAR CE SALE TYPE MÉRITE LE SORT QU’IL L’ATTEND. CE TYPE ENFONCE CULTURELLE%MENT L »ALGERIE AU PROFIT DU MAROC. BASTA

    LE SILENCE DE L’ALGERIE MARQUE SA FAIBLESSE ET SON INCOMPETENCE. LA FRANCE ET LE MAROC JOUENT LA CARTE DE LA CULTURE POUR DONNER AU MAROC UNE STATURE INTERNATIONALE, MAIS EN DETOURNANT LA NOTRE ET CA C’EST INTOLERABLE




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.