Comment le roi du Maroc a voulu manipuler le président mauritanien Ould Abdelaziz

Mohamed Ould Abdelaziz. D. R.

La crise qui a opposé le Maroc à la Mauritanie ces derniers jours, suite aux déclarations scandaleuses du parti marocain Istiqlal qui a réitéré ses inepties traditionnelles au sujet de la «marocanité du territoire mauritanien», n’est finalement qu’une comédie médiatique organisée par le Makhzen à des fins politiciennes. D’après une source très au fait du dossier, qui a bien voulu se confier à Algeriepatriotique, le stratagème mis sur pied par le palais et ses conseillers français, saoudiens et israéliens a eu pour objectif de créer une situation de tension provoquée par un parti politique marocain qui a pignon sur rue et de réserver le deus ex machina au Makhzen qui devait en récolter les dividendes. Se fâcher pour se refaire «copains» puis aborder des sujets plus neutres qui ne toucheraient pas aux relations bilatérales, la stratégie très simpliste n’est pas en contradiction avec les préjugés du chef d’Etat marocain à l’endroit de ses pairs africains qu’il considère plus émotifs que réfléchis, si l’on se fie aux confidences de hauts responsables de la Cédéao qui ont eu à le rencontrer.

La première étape a prévu de froisser le président Mohamed Ould Abdelaziz, et c’est le secrétaire général de l’Istiqlal, vieil appareil aux ordres, qui a été chargé d’exécuter la phase initiale. Hamid Chabat n’a pas eu besoin de répétition pour sa tirade au contenu expansionniste, credo de sa formation politique habituée à délirer en revendiquant tantôt une large partie du territoire algérien, tantôt la Mauritanie toute entière. Jamais, par contre, les enclaves de Ceuta et de Melila…

«La Mauritanie est une terre marocaine», a-t-il réitéré bruyamment le 24 décembre dernier lors d’un meeting prétexte à l’opération supervisée par les services marocains de la DGED. Il n’a pas fallu trop attendre pour que le voisin mauritanien proteste. Quelques heures de malaise simulé du côté de Rabat, et tous les acteurs, échauffés d’avance pour les courbettes, se confondent en excuses. Le MAE marocain condamne les «propos irresponsables et dangereux de Chabat». «Mohammed VI passe un appel téléphonique mielleux pour s’excuser auprès du Président», laisse fuiter un membre abusé du protocole présidentiel mauritanien content de la réparation morale. Le président Ould Abdelaziz lui-même serait-il aussi tombé dans le panneau ?

Pour s’en assurer, le monarque chérifien dépêche son Premier ministre, Abdellilah Benkirane, à Nouakchott afin de présenter, lui aussi, des excuses à l’occasion d’une performance théâtrale grotesque. Le leader de l’Istiqlal fait part, à son tour, de ses regrets, en revenant sur ses affirmations à travers un éditorial publié le 29 décembre à la une d’El-Alam, l’organe d’information du parti. Entre temps, des réseaux de propagande marocains font savoir que Benkirane aurait promis au président mauritanien que «le fauteur de troubles Chabat ne ferait pas partie de son exécutif», tandis que sa majorité du PJD voudrait faire alliance avec l’Istiqlal pour gouverner.

Excuses plates, concessions sur la composante du futur gouvernement – qui relève pourtant de la souveraineté absolue du royaume –, déclarations emphatiques d’amitié, désaveu public rabaissant le chef d’un parti politique important et populaire, promesses de gestes de solidarité (enveloppe financière ?), le Makhzen n’économise aucun artifice pour flatter la Mauritanie offensée volontairement quelques jours auparavant. Les fourberies de Mohammed VI s’additionnent.

Usages diplomatiques obligent, les officiels mauritaniens et la classe politique en général accusent le coup avec philosophie en se félicitant que l’incident ait pu finalement rapprocher les deux pays en froid depuis plusieurs années. Il faut préciser que les relations sont très tendues entre Nouakchott et Rabat, particulièrement depuis l’année 2012 quand l’ambassadeur mauritanien Mohamed Ould Mouaouia a quitté subitement le Maroc. Il n’a pas été, à ce jour, remplacé.

Or, les principaux contentieux entre les deux voisins demeurent la question des frontières et la reconnaissance de la RASD que reproche Rabat à Nouakchott. Pas de doute, le rapprochement forcé au lendemain d’une provocation tactique vise à rediscuter la position de la Mauritanie par rapport à l’autodétermination du peuple sahraoui.

Afin d’y parvenir, Nasser Bourita, ministre marocain délégué auprès des Affaires étrangères du Makhzen, aurait transmis à Nouakchott des dossiers fabriqués contre l’Algérie et le Polisario. Une tentative de manipulation par de fausses révélations qui pourraient, au pire, être signalées par les frères mauritaniens aux autorités algériennes dans une note confidentielle propre aux pays amis. Malgré les diaboliques interférences marocaines.

A vouloir berner de la sorte le président Mohamed Ould Abdelaziz, Mohammed VI risque d’apprendre à ses dépens un proverbe mauritanien qui enseigne que «si quatre yeux se confrontent, deux auront honte». Le retour de manivelle viendra bientôt, forcément.

Maya Loucif

Comment (28)

    TARZAN
    3 janvier 2017 - 21 h 07 min

    CONNAISSANT L’ADORATION DU
    CONNAISSANT L’ADORATION DU ROI PAR TOUS LES MAROCAINS QUI LE CRAIGNENT PLUS QUE NOTRE DIEU L’UNIQUE SOUBHANOU, J’AVAIS ECRIT QUE LES DECLARATION DE CHABAT ETAIT DICTEE PAR LE ROI LUI MEME. CE PLEUTRE DE CHABAT N’OSERA JAMAIS PRONONCER UN DISCOURS SANS QU’IL AIT L’AVAL DE « SON » DIEU LE ROI POUR QUI IL SE PROSTERNE QUAND IL LE CROISE. LE ROI VOULAIT RENTRER EN CONTACT AVEC LE PRESIDENT MAURITANIEN AVEC VICE ET MANIPULATION SANS FROISSER SA PROPRE DIGNITE NI SE RABAISSER, CAR IL SAIT QUE PRESENTER DES EXCUSES (SUR UN SUJET FARFELU ET CREE EN TOUTE PIECE PAR LE ROI) EST LE MEILLEUR MOYEN POUR SE RECONCILIER




    0



    0
    Illetre
    3 janvier 2017 - 16 h 27 min

    AP IL FALLAIT RELEVER AUSSI
    AP IL FALLAIT RELEVER AUSSI QUE CHABAT EST UN MOT HEBREUX QUI VEUT DIRE SAMEDI. DONC IL NE FAUT S’ETONNER QUE CE SAMEDI PENSE COMME SON NOM L’INDIQUE.




    0



    0
    atlassien
    3 janvier 2017 - 15 h 56 min

    notre frère Président Ould
    notre frère Président Ould Abelaziz doit savoir que les déclarations du secrétaire général du parti Istiqlal au sujet de la marocanité de son pays sont l’expression de ce qui se dit tout bas au sein des arcanes du palais à Rabat ,les excuses sont du tape à l’œil une habitude du makhzen quand il veut sortir de la gadoue dans laquelle il s’est empétré




    0



    0
    Rezkidebelcourt
    3 janvier 2017 - 15 h 27 min

    Le Maroc présente ses excuses
    Le Maroc présente ses excuses à la Mauritanie mais pas à l’Algérie https://www.youtube.com/watch?v=TaUmvvwmYo4




    0



    0
    anaALGERIEN
    3 janvier 2017 - 15 h 14 min

    Manipulation politicienne ?
    Manipulation politicienne ? Non ! plutôt perfide et honteuse tellement ça sent la manipulation vaseuse que j’espère de tout cœur que les mauritaniens et à leur tète le Président Ould Abdelaziz se rendront vite compte de cette supercherie sentant mauvais. Mais pour le marroki M6 tous les moyens sont permis pour rester sur son trône vacillant , n’a-t-il pas pactisé avec les sionistes ? CQFD.




    0



    0
      anaALGERIEN
      4 janvier 2017 - 7 h 15 min

      je vois de bon matin 3 votes
      je vois de bon matin 3 votes négatifs (j’en ai oté un par voix positive) cela veut dire que ce sont des marrokis qui ont voté négatif , cela veut dire donc que j’ai farfouillé dans l’abcés cancérigène du soi-disant roi m6 et du maroc colonialiste , et ça me fait grand plaisir !!!




      0



      0
    Boualem
    3 janvier 2017 - 14 h 27 min

    la mise en scène de cette
    la mise en scène de cette comédie ressemble bizarrement à celle montée curieusement par ce même bentrolly lors de la cérémonie d’enterrement de Ben bella drôle de diplomatie .




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    3 janvier 2017 - 14 h 01 min

    La technique s’appelle « s
    La technique s’appelle « s’accroché pour mieux se rapproché  »

    On creer un conflit fictive voir programmé pour ensuite atteindre l’objectif qu’on s’est donné et de la renouer le contact pour aborder une situation d’ensemble qui me sera favorable.

    La Mauritanie a plus long terme fait partie du plan d’expansion du royaume Marocain a l’oublié elle en paiera le prix fort. (…).




    0



    0
    Anonymous
    3 janvier 2017 - 12 h 19 min

    faite gaffe momo est rusé
    faite gaffe momo est rusé comme un renard fauf q a chaque fois ça lui retombe sur la gueule et comme il est malin il recommence




    0



    0
    karim
    3 janvier 2017 - 9 h 36 min

    une pièce de théâtre qui a
    une pièce de théâtre qui a été écrire par s’est conseiller du M6 mais il sont oublier que s’est l’Algérie avec ses hommes qui son efface d’eu alors essayes de voir des bon conseiller




    0



    0
    Benhabra brahim
    3 janvier 2017 - 4 h 44 min

    C est totalement exact!!…
    C est totalement exact!!….la reaction entaa el marroqui s est faite avec une rapidite et surtout un « timing » tres precis…trop precis en si peu de temps, que cela prete a equivoque??!!fiha inna??!!…….En fait ,ce sont des manieres de « chenapans » (Individu sans moralité, prêt à tous les mauvais coups ; vaurien).




    0



    0
    H-B
    3 janvier 2017 - 0 h 00 min

    vous les « marocains’ êtes
    vous les « marocains’ êtes diplômés en sorcellerie et bouffonerie, ça c’est sûr. vous avez toujours étés les plus bourricots du maghreb.




    0



    0
    Kichi Duoduma
    2 janvier 2017 - 22 h 55 min

    Bizarre, bizarre… toutes
    Bizarre, bizarre… toutes ces manigances et ces fourberies me rappellent quelque chose de très familier… Ah oui, je me rappelle maintenant : les « jeux » que le pouvoir algérien joue avec son peuple et les partis.




    0



    0
    Anonymeplus
    2 janvier 2017 - 22 h 32 min

    Attention quand même aux
    Attention quand même aux mauritaniens, ils ne valent pas mieux que les drogués, les sahraouis vous le diront, ils (les maures) sont de mèche avec les sujets du ballon de baudruche, les sahraouis ont des liens de sang avec les mauritaniens et ces derniers n’ont fait que les trahir durant les 40 dernières années, rappelez vous de ould dada leur président caniche des marocains, et celui en poste actuellement ne vaut pas mieux. La fourberie et la traîtrise unissent les maures et les drogués, il faut toujours avoir à l’esprit cette constante chez eux et ne jamais leur faire confiance.




    0



    0
      Yeoman
      3 janvier 2017 - 2 h 25 min

      Non. Il n’y a pas pire que
      Non. Il n’y a pas pire que vous les marocains.




      0



      0
    Bezzaf
    2 janvier 2017 - 22 h 06 min

    L’âne marroki qui s’appelle
    L’âne marroki qui s’appelle Hamid Chabat du pati de la « Soumission au roi » appelé « Istiqlal » dans le jargon marocain, a prétendu en 2016, soit 56 après l’indépendance de la Mauritanie que ce pays était « territoire marroki »!!! , c’est dire à quel point ces irresponsables sont mentalement atteints et déconnectés de la réalité. Est-ce en aboyant de telles âneries que le clown Chabat compte retrouver la dignité qui lui fait défaut????




    0



    0
    Redouane
    2 janvier 2017 - 20 h 52 min

    Monter un stratagème avec la
    Monter un stratagème avec la complicité des français des saoudiens,des israeliens et bien sur des marocains et leur Chabat pour manipuler La Mauritanie et son Président !
    C’est invraisemblable! Ça s’apparente à la science fiction!




    0



    0
    MoskosDZ
    2 janvier 2017 - 20 h 36 min

    à l’instar du terroriste qui
    à l’instar du terroriste qui ne reconnait ni mère,ni sœur,ni père et ni frère,quand aux voisins,c’est son dernier souci.chez le narcotrafiquant,c’est la même règle,il ment,il ruse et complote,tout en étant capable de trahir tout le monde pourvu d’arriver à ses fins.telle est le comportement EXACT du Maroc conseillé par des sionistes.




    0



    0
    Anonymous
    2 janvier 2017 - 20 h 28 min

    Les autorités marocaines se
    Les autorités marocaines se croyaient plus malins, et plus rusés, en s’excusant,
    Et en envoyant rapidement un émissaire pour convaincre, et réparer les dégats de l’irresponsable H. Chabat
    Mais la méfiance des autorités, partis, et peuple mauritaniens est totale, ancestrale, et ineffaçable

    Président, gouvernements, partis, associations, et peuple mauritaniens connaissent très bien les manoeuvres
    Les comportements, les mentalités, et les intentions secrètes des autorités, et la monarchie marocaines
    La rupture est consommée, et totale entre les deux pays




    0



    0
      Anonymous
      2 janvier 2017 - 21 h 02 min

      Nous sommes pas malins mais
      Nous sommes pas malins mais très malins et très rusés la politiques c’est comme ça hamdoullah que nous avonts des politiciens avec doctorat en politique pour faire face à ces plombiers et maçons et amateurs en politiques la plus part même pas un certificat d’études c’est pour ça que ça bouge beaucoup en afrique pour finir avec cette racailles une fois pour toutes




      0



      0
        anonyme
        2 janvier 2017 - 21 h 11 min

        les diplômes c’est pas le
        les diplômes c’est pas le plus important heureusement pour les mauritaniens et les autres africaisn que vous insultez! l’important c’est l’intelligence , or vous les maroch. vous n’en avez jamais eu , vous fonctionnez par la ruse et çà , ça marche un temps mais pas tout le temps! « HHHHHHHHH »




        0



        0
        Anonymous
        2 janvier 2017 - 22 h 59 min

        avec leurs diplôme en papier
        avec leurs diplôme en papier de haschisch, les marocains tentent d’à annexer légalement le Sahara occidental depuis plus de 45 ans mais ils n’ont pas réussi malgré les aides de leurs amis impérialistes.




        0



        0
        Thidhet
        3 janvier 2017 - 2 h 32 min

        Le pays africain au taux d
        Le pays africain au taux d’analphabétisme le plus élevé d’Afrique et tu oses parler d’intelligence et de diplôme. J’espère que tu ne te considères pas comme « diplômé » et « intelligent », sinon, ce n’est pas demain la veille qu’el marouque sortira du merdier dans lequel la famille dégénérée des Alaouites l’a fourré.




        0



        0
    Redouane
    2 janvier 2017 - 20 h 11 min

    On peut conclure que le
    On peut conclure que le dindon de cette farce ( si farce ilya ) c’est bien la Mauritanie et son President « plus emotifs que réfléchis » comme l’écrit la redactrice de l’article!




    0



    0
    karimdz
    2 janvier 2017 - 19 h 15 min

    Sa médiocrité mimi 6 perd de
    Sa médiocrité mimi 6 perd de plus en plus de sa « superbe », cumule les échecs, elle se sent mal aimé.

    Elle va finir comme le crapeau qui voulait devenir aussi gros qu un boeuf : éclatée !




    0



    0
    HANNIBAL
    2 janvier 2017 - 19 h 13 min

    La prostituée qui s’approche
    La prostituée qui s’approche doucement pour défendre sa vertue c’est la real politique de Moins VI qui ne s’est pas rassasié de ses déboires après tous ses revers diplomatique on voit l’état de délitement du royaume des miracle ne lui reste que l’oraison funèbre que vont lui administrer les Saharaouis a cet inculte monarque
    lui et son entité pourrie qui s’appelle marokistan commandeur des zombies nourris aux hallucinogènes tel roi tel peuple .




    0



    0
    anti-khafafich
    2 janvier 2017 - 18 h 25 min

    Je propose à Mr. Ould
    Je propose à Mr. Ould Abdelaziz de revendiquer les territoires de ses ancêtres ainsi que leur chef historique, les Almoravides et Youssef Ibn Tachfine le Maurétanien, et on verra la réaction du PD6 et ses proxénètes.




    0



    0
      Anonymous
      2 janvier 2017 - 23 h 05 min

      La Maurétanie est en droit de
      La Maurétanie est en droit de revendiquer Marrakech et tous ses alentours, ce sont les maurétaniens de la dynastie des almoravides qui ont construit la ville de Marrakech, et d’autres villes du Sud « marocain »




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.