Canada attristé

Par Ahcène Moussi – Un jeune étudiant répondant au nom d’Alexandre Bissonnette, que je qualifie tout simplement d’imbécile, a commis l’irréparable, un certain dimanche 29 janvier 2017, à l’intérieur même d’une mosquée, située au cœur de cette belle et douce ville du Québec.

Armé d’une mitraillette et d’un pistolet automatique, cet homme de 27 ans, de nationalité canadienne, a osé tiré à bout portant sur des fidèles, au moment de la prière d’El-Icha, causant ainsi la mort de six personnes, laissant derrière elles des veuves et des orphelins, et blessant une dizaine d’autres, dont quatre se trouvent encore dans un état grave.

Que cet attentat soit qualifié d’acte terroriste ou de meurtre prémédité, cela ne change en rien à sa gravité et à son caractère odieux ; à moins de vouloir l’interpréter sous un angle politique, là n’est pas mon intention, ni l’objet de mon commentaire. On dit souvent que c’est dans les pires situations que nous en apprenons le plus sur nos limites.

Cependant, dans ce cas précis, la société tout entière doit se remettre en question et se demander pourquoi la haine, l’ignorance et la bêtise ont pris, encore une fois, le dessus sur l’unité et l’amour.

J’essayerai, à ma façon, de donner les réponses qui me paraissent plus plausibles, bien que je ne sois ni un spécialiste de la question ni même un sociologue capable d’approcher lucidement le sujet.

Etant citoyen canadien musulman, choqué et attristé par l’absurdité, je fus rapidement soulagé par cet élan de solidarité et d’amour sans précédent. Comme si j’avais reçu un baume bien chaud sur ma plaie et a rapidement soulagé ma douleur, en me redonnant espoir et confiance. Je suis tout de suite passé à la conclusion que cet attentat enclenchera une solidarité, sans commune mesure, des diverses communautés au Canada.

Je confirme mon sentiment le plus profond de cette société canadienne qui n’arrête pas de nous démontrer combien le multiculturalisme et le vivre-ensemble sont importants. Pour preuve, ces centaines de messages de soutien à la communauté musulmane et aux familles des victimes, ces bouquets de fleurs déposés aux abords de la mosquée visée par l’attentat, ces campagnes d’aide financière, ces deux grands rassemblements réunissant des milliers de personnes de toutes origines, tenus dans les deux villes de Montréal et de Québec… Il y a, par ailleurs, ces interventions compassionnelles et pleines de sens de la classe politique, toutes unanimes et fort élogieuses à l’endroit des immigrants et des minorités. La quasi-totalité des élus a insisté sur l’importance qu’il y a lieu d’accorder au dialogue interculturel et au rapprochement entre les Canadiens de toutes origines.

Le Premier ministre du Canada, Trudeau, a déclaré : «Je veux que les immigrants sachent que nous sommes tous des citoyens du Canada, que nous tenons à eux et qu’ils sont ici chez eux et en sécurité.» Il est rapidement relayé par le chef du gouvernement du Québec, les responsables de parti, certains maires de provinces, les députés, etc. qui ont, chacun à sa manière, propagé ce message de solidarité et d’unité, tout en tenant à rappeler que le Canada devait rester vigilant face au terrorisme et à tout ce qui divise.

Bien que l’auteur de l’attentat soit vu comme quelqu’un aux idéaux de la droite et ultra nationaliste, il reste cependant qu’au Canada les cellules qui évoluaient, à un moment donné, au sein de la mouvance d’extrême droite ont totalement disparu du terrain de l’action concrète.

Cela suppose naturellement que le gouvernement a des règles bien établies et transparentes, des lois au-dessus de tous et une justice indépendante et impartiale, qui font que toute la société canadienne est parmi celles qui fonctionnent le mieux au monde. Ceci ne signifie pas pour autant que le racisme, l’intolérance et les préjugés ne sont plus d’actualité. Nous assistons malheureusement à une stigmatisation des musulmans partout dans le monde, notamment en France depuis l’année 2000. Cette réalité, via des images et informations, que nous écoutons et voyons à longueur de temps, a fini par voyager même en Amérique du Nord pour contaminer cette région du monde et renforcer ainsi les stéréotypes et les préjugés. Cette rhétorique islamophobe, décomplexée a alors boosté certains réactionnaires et autres extrémistes qui étaient en état d’hibernation au sein des cellules dont je parlais plus haut afin de commettre l’irréparable.

Il se trouve que certains discours politiques, à la manière de Trump, qui sont souvent au menu de bon nombre de radios «poubelles», nourrissent, malheureusement, eux aussi, la haine et l’islamophobie.

En tout cas, pleurer quelques instants n’a rien de mal et reconnaître ce qui nous arrive nous rend humains et forts.

A. M.
Economiste (Canada)

Ndlr : Les idées et opinions exprimées dans cet espace n’engagent que leurs auteurs et n’expriment pas forcément la ligne éditoriale d’Algeriepatriotique.

 

Comment (17)

    Anonym
    8 février 2017 - 2 h 16 min

    @chemin,la différence entre
    @chemin,la différence entre nous c’est que toi tu vois l’islam de la djelaba,bligha,et siwak,moi je le vois du costume, docteur,architect, intellectuel ect ,toi tu vois esaoudia,moi je vois la Turquie,moi je vois ait Ahmed du ffs,,toi toi tu vois fehat mehenni du mak,la seule chose que peut être nous avons en commun c’est nous sommes victimes des bêtises de l’être humain ,ce n’est pas la faute des religions,à la fin de la journée ce n’est que du bla bla,bla.




    0



    0
    Anonym
    6 février 2017 - 22 h 40 min

    @ Tarik,il ya une chose qui
    @ Tarik,il ya une chose qui me force a ne pas respecter et même insulter,je crois que tu es un sale menteur, c’est facile de se cacher derrière son ordinateur et dire des monsenges, j’ai toujours évité discuté religion ,je suis ni unimam ni un prêtre, et je n’aime pas les gens qui se prennent pour les super Mahomet ou super Jésus,tu es un sale menteur , chrétiens d’Algérie comment ils sont traités et trainés devant les tribunaux,par qui? Le gouvernement ?Les citoyens ?Je n’ai jamais vu ou entendu de cette histoire,sauf d’un connard et menteur comme toi,, écoute nous ne sommes des idiots ,nous Algériens on se connait très bien,il ya personne qui ta empêché de construire une église, personne ne Ta trainé dans un tribunal, personne ne Ta forcé à faire le carême,je ne connais pas religion mais en tant d’un fils de bonne famille je la respecte,mais pas toi , j’irai droits au but tu es salopard du MAK qui veut mettre le feu en Algérie et divisé les kabyles, Roh ya(…… )




    0



    0
      TARIK ou CHEMIN
      7 février 2017 - 16 h 09 min

      @Anonym (non vérifié) 06 Feb
      @Anonym (non vérifié) 06 Feb 2017 – 23:40 , ta réponse à @Tarik prouve que tu ne connais rien de ton pays, que tu n’y vis pas, et que tu es loin de lui. Toutes ces questions relatives aux réactions violentes de la part du pouvoir et même de certains citoyens envers les chrétiens algériens, envers les athées, envers les agnostiques, envers les non-croyants ou envers les non-pratiquants sont très connues dans notre pays appelé … Algérie, si tu t’en souviens. Toi qui vis ailleurs, tu ne peux pas connaître tout cela. Donc continue de vivre « ta religion » chez les kouffars.Mais un conseil, tu devrais plutôt aller vivre en Arabie Saoudite où tu seras épanoui et rempli de « ton islam » et de « leur islam » jusqu’au Nirvana !! Tu ne connais rien à l’Algérie et tu ne sais même pas que l’islam a été tellement politisé et idéologisé durant des siècle qu’il est complétement dénaturé par rapport au Coran originel. …………………..PS : arrête tes grossièreté et tes insultes gratuites, çà ne mène à rien !




      0



      0
    Karamazov
    6 février 2017 - 10 h 35 min

    Magistrale cette leçon ! Et
    Magistrale cette leçon ! Et imparable sa méthode qui met le doigt sur le cœur du problème! La dérive islamophobe de la société canadienne. En effet, pour comprendre ce problème il eut fallu éviter le piège de la dissipation: Il ne fallait surtout pas remettre en cause le comportement exemplaire de ces immigrés. Tout est de la faute des canadiens qui se sont laissés endoctriner par une idéologie islamophobe. Surtout qu’il ne s’agit qu’une minorité agissante alors que la majorité des Canadiens est complètement acquise et a intégré sans même s’en rendre compte l’islam comme partie intégrante de son identité. Tout le monde connaît l’humanisme des musulmans et l’accueil qu’ils réservent dans leurs pays aux non-musulmans. La société canadienne doit être ouverte à l’islamisation généreusement offerte par les musulmans installés chez elle au lieu d’être réticente sans avoir essayé. C’est ce défaut de soumission à l’apport islamique qui rend difficile leur acceptation. Les canadiens devraient comprendre que plus ils résistent à cette islamisation moins ils faciliteraient l’intégration de l’islam dans leur pays et plus cette intégration sera conflictuelle. Ce n’est pas en Algérie qu’on irait mitrailler les chrétiens qui prient librement dans les nombreuses églises à travers le pays. Jamais un non jeuneur ou un athée ne saurait être persécuté en Algérie terre d’islam rappelons-le. Et si le président de la république doit avoir la nationalité algérienne et la religion musulmane exclusives ce n’est que pour épargner aux algériens non-musulmans les difficultés de cette dure tâche. Il est donc normal que les algériens ne comprennent pas la réticence des Canadiens à accepter cette religion qui pourtant est d’un apport culturel et spirituel immense pour leur pays. D’ailleurs n’est-ce pas pour rendre un peu de leur hospitalité aux canadiens que les musulmans multiplient les mosquées et le prosélytisme pour leur apporter un regard plus humain dans l’organisation de leur société. C’est en ce sens que les canadiens devraient plutôt remercier les musulmans qui se sont installés dans leur pays et les considérer non comme des réfugiés mais comme des coopérants.




    0



    0
      Hend Uqaci
      6 février 2017 - 12 h 50 min

      Absolument ! A3tinelhoum
      Absolument ! A3tinelhoum echène bihoudourina fi biadihoum ouhouma ils rechignent ! Ces descendants de parias occidentaux qui ne doivent leur établissement dans ces contrées lointaines qu’aux massacres des indigènes dégainent leur violence dès qu’ils voient un étranger. Incapables de voir que l’Islam est une immense richesse et ô combien il a enrichi de pays comme le Bengladesh, l’Afghanistan , la Somalie qui ne sont pas des moindres. Ils n’arrivent pas à comprendre que c’est cette réticence injustifiée à accepter l’islam pour eux-mêmes qui provoque l’islamophobie. La seule solution souhaitable c’est que les Canadiens yadkhoulou fi Dine el islam Afwadjène. Nous les Algériens qui avions résisté à l’islamisation lors de el intichar el islami savions combien nous avions souffert à ses débuts 3lakhatar la première fois ça fait toujours mal. Doka, hemdoullah nous n’avons aucun problème à intégrer les valeurs islamiques grâce auxquelles L’Algérie est un havre de paix et un modèle de tolérance pour l’humanité. Le seul moyen d’éviter, effectivement, la fracture sociale c’est de plier et de laisser faire les musulmans qui eux savent ce qu’être musulman veut dire.




      0



      0
      Tarik
      6 février 2017 - 14 h 27 min

      @Karamazov (non vérifié) , tu
      @Karamazov (non vérifié) , tu nous dis toute honte bue : ….. « tout le monde connaît l’humanisme des musulmans et l’accueil qu’ils réservent dans leurs pays aux non-musulmans. » Tu devrais demander l’avis des algériens chrétiens ou non pratiquants (pour ne prendre que ces exemples) pour savoir comment ils sont traités, comment ils sont traînés devant les tribunaux et comment ils sont livrés à la vindicte populaire. Arrêtons nos envolées lyriques, nos bla-bla-bla et nos clichés. Les pays arabo-musulmans , leurs gouvernants et une grosse majorité de leurs citoyens sont eux aussi des racistes, des xénophobes et ne laissent pas beaucoup de place à la pratique ou à la culture d’une autre religion autre que celle de l’islam. C’est connu même si on nous claironne à longueur de journée que l’islam est tolérant, qu’il reconnais tous les prophètes, Jésus christ, Moise et tutti quanti !




      0



      0
    M.larbi
    5 février 2017 - 23 h 38 min

    S’il faut reconnaître aux
    S’il faut reconnaître aux gouvernements Trudeau et Couillard d’avoir apporté un soutien sincère, sans équivoque et une empathie certaine à la communauté musulmane du Canada, à la suite de ces malheureux évènements, il n’en demeure pas moins que la presse privée québécoise a été depuis les 5 dernières années, et surtout depuis les attentats commis en France en 2015 (ceux du Bataclan), d’une violence verbale inouïe à l’égard des musulmans. Leurs propos, jamais censurés, sont à l’origine de la libération des instincts les plus vils. Certains québécois ont accusé cette presse d’avoir du sang sur les mains. C’est le moins que l’on puisse dire!
    Il faut aussi souligner que certains des nôtres, laïcs invétérés, antimusulmans impénitents, à l’instar de Djemila Benhabib, ont donné de la voix pour dénoncer notre communauté qui selon leurs propos infâmes veut faire du Québec une province régie par les canons de la charia. Ce sont des charognes qui aspirent à la notoriété en livrant les musulmans à la vindicte populaire
    Djemila Benhabib et la presse québécoise ont définitivement du Sang sur les mains!
    Benhabib et la presse qubécoise ont définitivement du Sang sur les mains!




    0



    0
      jamila
      6 février 2017 - 2 h 46 min

      Oui et ne pas oublier Marois
      Oui et ne pas oublier Marois-Draiville, et toute sa campagne électorale qui reposait essentiellement sur l’islamophobie. Je pense sincèrement que cela a été le point de départ, elle a réussi à semer le doute et la méfiance dans l’esprit des Québecois et Québécoises, et leur a comme donné l’autorisation de montrer leur haine. Et à partir de ce moment-là combien de femmes voilées ont été fustigées pour avoir porté leur voile, et même une femme agressée violemment ans la rue pour la meme raison, etc. etc. etc.




      0



      0
    Liberté
    5 février 2017 - 21 h 48 min

    Maintenant que la poussière
    Maintenant que la poussière est tombée nous pouvons discuter de ce qui s’est passé À Québec à la lumière des informations disponibles. Tout d’abord je tiens à clarifier une chose importante: LES QUÉBÉCOIS SONT INCAPABLE D’UNE TELLE VIOLENCE, CE N’EST TOUT SIMPLEMENT PAS DANS LEUR NATURE ET QUICONQUE SOUTIENS LE CONTRAIRE N’EST RIEN D’AUTRE QU’UN FIÉFFÉ MENTEUR. Une entité maudite tente de mettre le feu aux poudres, tout y est :le mode opératoire, la couverture , le choix de la cible et des armes, la tentative de brouiller les pistes en mettant les enquêteurs sur la piste voulue enfin tout indique que le Mossad est l’instigateur le planificateur et l’exécuteur de cette horrible carnage. Voici mes arguments: 1) selon les témoins et les premières informations, les assaillants étaient au nombre de trois plus un suspect d’origine Marocaine. Nous savons maintenant que le Marocain est celui qui a donné l’alerte, il a été relâché, que Bissonnette le jeune étudiant Québécois timide de surcroit pris de remords (ce qui est étrange dans le cas d’un supposé jusqu’auboutiste raciste et xénophobe) se rend à la police on découvre alors qu’il avait en sa possession deux AK47 et un pistolet et que sa Mitsubishi était piégée aux explosifs. La question qui vient à l’esprit est: mais où sont donc passés les deux autres assailants? 3) des cris d’Allah Ouakbar ont été entendus (mode opératoire du Mossad) 4) Aprés enquête on décide d’inculper Bissonnette d’homicides volontaires et de tentative d’assassinats? Pourquoi n’est-il pas inculper sous la loi anti-terroriste? vu que c’est le cas et que Justin Trudeau l’a qualifié d’acte terroriste visant la communauté musulmane. Il y a trés certainement une motivation politique derrière cette décision. 5) le compte facebook de Bissonnette a été immédiatement clôturé. 6) est-il possible que Bissonnette ai pu a lui seul planifier et exécuter de sang-froid – à l’aide d’un AK 47 qu’il n’a jamais utilisé de sa vie, et qui les lui a fournis?- six personnes et faire cinq bléssés? La réponse est évidemment non! 7) la police de Québec serait-elle capable d’un Cover-up? la réponse est; oui c’est trés possible quand le Mossad est à la manoeuvre, il a une longue expérience dans le chantage et la corruption. Pour conclure: le Mossad et ses affiliés sont trés certainement derrière ce tragique évènement, ils sont les seuls capable d’une telle forfaiture, Bissonnette à été trés certainement manipulé et n’à pu en aucun cas agir seul dans une entreprise de cette envergure tout simplement parcequ’il n’avait ni l’entrainement ni la logistique ni la capacité de préparation nécessaire à son exécution.




    0



    0
    Omar
    5 février 2017 - 21 h 22 min

    Les ancêtres des dits
    Les ancêtres des dits « paisibles et gentils « Québécois » ont massacré les tribus indiennes qui vivaient dans le beau pays appelé actuellement « QUEBEC » …. Nul n’est innocent, et mieux encore ! : l’innocence est une chose relative … alors arrêtons de jouer sur les sentiments et soyons pragmatiques : Ou nous sommes la Proie ou nous sommes le Prédateur et si nous ne sommes pas l’un nous sommes instantanément l’autre …




    0



    0
    Omar
    5 février 2017 - 20 h 06 min

    Le duo (VICTIME-COUPABLE) est
    Le duo (VICTIME-COUPABLE) est comparable au duo (PROIE-PREDATEUR) et le point commun entre les deux acteurs des deux duos est l’instinct naturel appelé : SURVIE. Chacun essaie de survivre à sa manière … Pour le premier duo, le Véritable COUPABLE se sont LES ELITES (ISLAMISTES ET ANTI-ISLAMISTES) qui n’arrêtent pas d’intoxiquer les gens (les dites VICTIMES et les dits COUPABLES). Paix soit sur les âmes des uns comme des autres, car l’unique fauteur de troubles est SATAN …




    0



    0
      Patriote
      5 février 2017 - 21 h 01 min

      VICTIME n’est pas égal à
      VICTIME n’est pas égal à BOURREAU




      0



      0
    Algérien Simplement
    5 février 2017 - 18 h 01 min

    Merci beaucoup Monsieur A. M.
    Merci beaucoup Monsieur A. M. Economiste (Canada), pour votre intervention émouvante. Vous avez bien de relever que toute la société Canadienne, l’ensemble des autorités et des élus du Canada, se soit élevé contre cet acte barbare, criminel, car c’est une leçon pour les autorités françaises qui ne réagissent DANS LEUR ENSEMBLE que quand il s’agit d’attentats dirigés contre des juifs. Cependant, concernant la stigmatisation des musulmans dans le monde ou l’islamophobie dont vous parlez, ce qui est une réalité, il aurait fallu que des musulmans comme vous s’indignent et condamnent également les crimes et les attentats commis pas des terroristes islamistes sur des civils innocents en utilisant l’islam, le Coran, Dieu et le Prophète comme mobile du crime, que ces terroristes soient manipulés par l’OTAN ou par les pays arabo-musulmans eux-mêmes ! Il faut répéter inlassablement qu’il est criminel, honteux, condamnable, blâmable, exécrable de tuer ou d’égorger au nom de l’islam en criant Allah Ouakbar. C’est d’ailleurs une offense à Dieu qui n’a pas demandé ce type de crime, j’en suis convaincu, j’en suis persuadé. C’est bien beau de parler d’islamophobie, mais il faut expliquer aussi d’où vient cet islamophobie ou cette xénophobie envers les musulmans surtout envers ceux qui ont choisi de vivre en occident. Et bien à mon avis parmi une des raisons, il y a cette attitude ostentatoire religieuse et provocatrice de la part de nous les musulmans qui vivons dans ces pays d’accueil qu’on appelle « les kofars » et chez qui on veut montrer à tout prix notre façon de vivre, de nous habiller, de croire, de réfléchir et de manger. Quand on est dans pays étranger, on respecte d’abord les populations du pays d’accueil en évitant de provoquer par nos attitudes ostentatoires ou provocatrices. La discrétion, la pondération, la mesure, le respect de l’autre, la retenue, la modestie etc.. etc.. n’ont jamais été condamné par le Coran, surtout dans un pays étranger. Il y a même des versets coraniques à ce sujet. Ces attitudes élémentaires peuvent contribuer à donner une autre vision du musulman. C’est un devoir militant de démocrate et d’homme libre d’en parler.Je suis de plus agacé que vous écriviez en tant que «citoyen canadien musulman », je vous l’avoue même si vous considérez cela comme dérisoire. A quoi çà sert de nous préciser que vous êtes musulman ( ou bouddhiste, ou chrétien, ou je ne sait quoi) du moment que vous vous dîtes « citoyen Canadien ». Vous êtes certainement d’origine ALGÉRIENNE, et donc çà suffit de parler en tant qu’Algérien naturalisé ou algérien immigré sans qu’on sache qu’elle est votre religion. Cela a une bien meilleure portée à mon avis. Avec mon profond respect, with my deep respect, مع احترامي العميق , et Azul à tous les hommes libres, bienveillants, affables, tolérants, respectueux des minorités et des peuples qui accueillent des étrangers quelle que soit leur croyance ou leur religion. NB : Toutes mes condoléances à la famille des victimes. Que les victimes reposent en paix.




    0



    0
    Rabah
    5 février 2017 - 16 h 33 min

    Ces Algeriens ont été
    Ces Algeriens ont été assassinés directement par des extremistes. Mais indirectement ils ont été tués par le milieu en Algérie, où ils étaient avant d’émmigrer ou plutot de prendre la fuite. Ces 2 malheureux Allah yarhamhoum, avaient fait leurs études superieures et travaillé en Algerie. Qu’est qui les a poussé à partir, si ce n’est les maladies sociales du Bled; le manque de respect, l’humiliation, l’injustice, la corruption, les intrigues, complots, la misère, les passe-droits et j’en passe. Tout les émmigrés à la Ghorba, qu’ils soient au Canada, en Australie ou en Europe, se posent souvent la question: « qu’est ce que nous sommes venus foutre ici à l’etranger, si la situation sociale de notre pays (Algérie) etait en ordre, ne se dégraderait de plus en plus et si nous n’avions pas eu de problèmes insurmontables -parfois mème dans le cercle familial et des proches? Nous serions tous restés dans notre Bled ». Les harragas dans des embarcations de fortune ont montré parmi eux, qu’il y avait des ingenieurs et des médecins. Partir au risque de sa vie avec un tel niveau de formation et de culture ne se fait pas pour le plaisir, mais parce qu’on a des problèmes graves et insurmontables et mourir noyé ou tué par des extremistes -qui sont chez eux- montre en fin de compte, que le problème réside en Algérie pas à l’etranger. Allah yarham ces 2 académiques Khaled et Krimo. Ils sont des chouhadas. Mes sincères condoléances à leurs familles.




    0



    0
    Arezki
    5 février 2017 - 10 h 00 min

    NON MONSIEUR MOUSSI CE N,EST
    NON MONSIEUR MOUSSI CE N,EST PAS UN IMBECILE C,EST UN TERRORISTE EXACTEMENT COMME LE NORVEGIEN BREIVIK LE SIONISTE GOLDSTEIN AUSSI IL A TUER DES GENS ENTRAIN DE PRIER EN PALESTINE OCCUPEE BAGHDADI EN IRAK LE JEUNE SUEDOIS QUI EST ENTRER DANS UNE ECOLE POUR TUER DEUX ELEVES ET UN INSTITUTEUR CHAQUE RELIGION A CES TERRORISTES SEULEMENT EN OCCIDENT ON PARLE MOINS DU TERRORISME SIONISTE AINSI QUE DU TERRORISME DE L,EXTREME DROITE CHRETIENNE MEME LES RESPONSABLES CANADIENS COMME M.TRUDEAU L,ONT TRAITER DE TERRORISTE AZUL SALAMALIKOM.




    0



    0
      TOLGA
      5 février 2017 - 15 h 02 min

      BIEN VU, AGMA AREZKI.
      BIEN VU, AGMA AREZKI. DERRIERE TOUS CES TERRORISTES SE CACHENT LE MOSSAD QUI LES A ARMÉS ET DONNÉ L’ORDRE DE TUER DES CROYANTS. L’ACTE DE CE TERRORISTE RESSEMBLE ÉTRANGEMENT ET BEAUCOUP MÊME A CELUI COMMIS PAR GOLDSTEIN. DONC, L’ENNEMI DE L’HUMANITÉ N’EST PAS L’ISLAM MAIS….. VOUS M’AVEZ PARFAITEMENT COMPRIS. Tanmirth.




      0



      0
    Anonymous
    5 février 2017 - 9 h 11 min

    Le Canada par son
    Le Canada par son gouvernement et sa population, dans un élan extraordinaire de solidarité a exprimé son rejet de l’acte terroriste abject .Ils nous ont envoyé l’image d’une société en tres bonne santé et d’un etat de droit de rėve.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.