Intrigant acharnement du MSP à pousser l’Algérie à céder aux pressions du Makhzen

Mokri encense le Makhzen. New Press

Le MSP, par la voix de son président Abderrezak Mokri, vient, une fois de plus, sournoisement, de confirmer sa position en faveur de la réouverture des frontières entre l’Algérie et le Maroc, sans conditions, en contradiction avec la position officielle de notre pays exprimée à maintes reprises par le ministère des Affaires étrangères. Dans une déclaration publiée comme à son habitude via internet, le MSP termine par une phrase qui reproche implicitement à l’Algérie d’être derrière le blocage de l’Union pour le Maghreb arabe (UMA) tout en faisant mine de flatter l’égo nationaliste des Algériens. Or, pour les Algériens, c’est bien le Maroc qui est responsable du blocage de l’UMA. C’est dans une pseudo-analyse de l’adhésion du Maroc à l’Union africaine, présentée en termes élogieux pour le Makhzen, qu’Abderrezak Mokri, qui signe la déclaration du MSP, a glissé sa revendication d’ouverture de la frontière terrestre entre les deux pays. Il veut faire croire que son parti et les autres courants islamistes en Algérie, qui partagent sa revendication, sont les seuls à militer pour l’édification d’une Union maghrébine et les seuls aussi à bien saisir l’intérêt politique et économique d’un tel ensemble.

Dans les faits, le MSP rejoint le pressing exercé par le Makhzen pour hâter cette réouverture des frontières sans aborder tous les dossiers qui lui sont liés. Le MSP ne s’intéresse pas à la question de savoir quel intérêt aurait l’Algérie à répondre à la demande du Maroc dans ce sens. Le gouvernement algérien est-il insensible aux avantages d’une Union maghrébine, en dehors des considérations liées à la course au leadership régional ? Les responsables algériens concernés, et en premier lieu au ministère des Affaires étrangères, sont parfaitement conscients que les relations avec le Maroc sont «anormales» et ils l’ont dit à chaque fois que l’occasion s’est présentée. Ils savent également que les relations entre les deux peuples demeurent «exemplaires» comme le prouvent nombre d’indices.

Mais pour les responsables algériens en charge des relations extérieures, il est impossible de nier les différends qui portent, en particulier, sur l’affaire du Sahara Occidental et pour laquelle l’Algérie a choisi de s’inscrire dans le cadre de la légitimité internationale, en considérant que cette question est de la responsabilité de l’ONU et ne relève pas des relations bilatérales. On sait que la position de l’Algérie, et en même temps celle de l’ONU et celle aussi de l’Union africaine, ont été confortées par la décision de la Cour de justice de l’Union européenne qui affirme que le Sahara occidental ne fait pas partie du Maroc. Il s’agit d’une affaire de décolonisation que le peuple sahraoui s’efforce d’obtenir sur la base du droit à l’autodétermination.

Mais le Makhzen persiste à voir dans la position de principe de notre pays un acte d’hostilité à son égard et déploie tout un arsenal diplomatique, en vain d’ailleurs, pour s’attaquer systématiquement à l’Algérie. Le MSP et les autres courants islamistes qui le suivent sur cette question, peuvent-ils ignorer cette donnée ou sont-ils intoxiqués eux-aussi par la propagande du Makhzen ? Peuvent-ils ignorer les autres problèmes notamment d’ordre sécuritaire et de trafic de drogue liés justement aux frontières ?

On est en droit de s’interroger sur les dessous de l’acharnement du MSP à vouloir amener l’Algérie à plier devant la pression du Maroc pour la réouverture des frontières sans examen des «dossiers» à résoudre au préalable.

Houari Achouri

Comment (167)

    Anonymous
    19 mai 2017 - 20 h 46 min

    Mais justement c’est cette
    Mais justement c’est cette position pro-marocaine qui a déclenchée la débâcle pour le MSP ?Les algeriens ne sont pas dupes.Ils sont fins politiciens et savent séparer le bon grain de l’ivraie.




    0



    0
    Karim
    7 mars 2017 - 21 h 09 min

    Ses militants trabendistesà l
    Ses militants trabendistesà l’ouest voient leurs chiffre d’affaire en nette regression à cause de la fermeture de la frontière.




    0



    0
    xyz
    7 mars 2017 - 10 h 30 min

    Que des labotomisés…..!!!
    Que des labotomisés…..!!!




    0



    0
    Amina l'algérienne
    8 février 2017 - 9 h 40 min

    Vous êtes tous endoctrinés
    Vous êtes tous endoctrinés par ceux qui vous gouvernent !!! C’est incroyable




    0



    0
      HASSIBA
      8 février 2017 - 13 h 39 min

      tu n’es nullement Algérienne,
      tu n’es nullement Algérienne, tu es juste une pollueuse de site makhnézo-wahabite a l’image de cette « moquerie du siécle »
      a l’avenir fais toi appeler « amina la marochienne »,




      0



      0
    casimodo
    7 février 2017 - 17 h 05 min

    Le MSP devrai solliciter l
    Le MSP devrai solliciter l’agréement de son parti au Mekhzen comme ça il pourra défendre les intétêts du Maroc sans qu’il soit taxé de vendu par les Algériens.
    Après des individualités qui ne représentaient qu’elles mêmes se soient accoquinées avec sa majesté apprenti colon insulteur de l’Algérie, voila qu’un chef de parti entraine ses partisans et adhérants dans sa partie de lèche djellaba et s’essaie aux baises pieds du moment que le baise main est resevé au sujet du roi.
    Monsieur Mokri reveillez vous l’agrément de votre parti vous a été délivré par l’Algérie et c’est ses intérêts que vous êtes sensé défendre. Honte à vous!




    0



    0
      Anonymous
      28 avril 2017 - 20 h 08 min

      Chaque pays a droit de
      Chaque pays a droit de demander sa décolonisation.

      L’ONU..doit respecter ses engagement et le traité qu’elle a signé après la guerre de 1945…déjà BenBella avait fait appel a ce traité pour libéré l’Algérie du colonialisme français…




      0



      0
    Falling
    7 février 2017 - 9 h 32 min

    Vous foncez droit dans un mur
    Vous foncez droit dans un mur a 300km/h et vous osez encore parlez des autres pays, ma3andkomch oujih li 7cham




    0



    0
    Anonymous
    7 février 2017 - 8 h 01 min

    MAROC : CULTURE DU CANABIS A
    MAROC : CULTURE DU CANABIS A GRANDE ÉCHELLE , L’INDUSTRIE DU CANABIS , LA DROGUE. .DANGER POUR ALGÉRIE !! .RELATIONS MAROC /USA/ISRAEL SIONISME….GAZA BLOCUS ? PALESTINE ?……MAROC /SAOUDS ET AGRESSION DU YÉMEN SOUS LA SUPERVISION DES USA/GB /ISRAËL OTAN , DESTRUCTION DU YÉMEN !!…….A QUOI JOUE LE MAROC AU CCG DU GOLF WAHABITE !!.QUI ATTAQUE LA SYRIE , LE YÉMEN , INGÉRENCE LIBYE …….A QUOI JOUE LE ROI DU MAKHZEN ? DOIT-IL INTERDIR LA CULTURE INDUSTRIELLE DU CANABIS , DROGUE , TRAFIC OFFICIEL PAR DIZAINES DE TONNES ?????
    …….QU’EST CE QUI PEUT RAPPROCHER L’INTERET DU MAROC AVEC CELUI DE L’ALGERIE ?? . .LE MAROC DOIT INTERDIRE , LA CULTURE SEMI-OFFICIELLE DU CANABIS , PAR CENTAINES DE TONNES , CETTE DROGUE AUSSI HARAM QUE MANGER DU PORC , SE SOÛLER , …..ET APRÈS ON PARLE OUVERTURE FRONTIÈRE .




    0



    0
      Ben Elhadj
      28 avril 2017 - 20 h 13 min

      Oui il est honteux de
      Oui il est honteux de pratiquer la culture de drogue quelle qu’elle soit…et de produire de l ‘alcool.

      Pour un pays qui se veut Musulman..
      ..ils oublient que Dieu reconnaîtra les sien au jugement dernier.




      0



      0
    yuva
    6 février 2017 - 23 h 25 min

    cheikh Mokri veut faire
    cheikh Mokri veut faire plaisir a cheikh Benkirane, je lui dirais que le jour ou il sera président de la RADP, il ouvrira même la porte de sa maison et non pas simplement les frontières, et comme ce jour là n’arrivera jamais, alors je lui dirais aussi de ne pas se mêler de choses plus grandes que lui, basta,et ferme là




    0



    0
    DZ
    6 février 2017 - 16 h 04 min

    Ce Mokri n’a pu rassembler 30

    Ce Mokri n’a pu rassembler 30 adeptes et se permet de parler au nom de l’Algérie.

    c’est quoi ce bazar




    0



    0
    Anonymous
    6 février 2017 - 16 h 01 min

    MOKRI

    MOKRI

    Commence tout d’abord par demander pardon au peuple Algérien que votre barbe avait massacré pendant la décennie noire.
    Que des traitres




    0



    0
    NES ELGHORBA
    6 février 2017 - 15 h 13 min

    JE NE SAIS PAS COMMENT VOUS
    JE NE SAIS PAS COMMENT VOUS APPELEZ MAKRI OU MOKRI DEJAS UN PROBLEM BON BREF JE VOUS APPELLE MR ABDERREZAK AVANT DE PENSER L OUVERTURE DE LA FRONTIERE IL FAUT D ABORD ADRESSER AU PEUPLE ALGERIENS ALGERIENNES POUR UN NOM AU OUI DACORE MERCI .. YA ABDERREZAK ILS ONT DECHIRE LE DRAPEAU SUR LE TOIT DE L AMBASSADE DE L ALGERIE CE TA DIRE ILS ONT CRACHE SUR MOI SUR TOIT ET A NOUS CHAUHADA ET CHAUHADETTE QUI SONT SACRIFIER LEUR VIE POUR TOI ET MOI.. ILS ONT MEME PAS DIS UN MOTS…PARDON RIEN WALOU..C EST UN JOUR L ETAT ALGERIENNE OEUVRE CETTE FRONTIERE ET JE SUIS EN VIE JE POSE MA NATIONALITE ALGERIENNE F 12 MON PASPORT ALGERIEN ET LA CARTE DE RESIDENCE A L AMBASSADE D ALGERIE JE JURE DEVANT DIEU……YA ABDERREZAK JE VOUS POSER UNE QUESTION POURQUOI L EMIR ABDELKADER ELDJAZAIRI IL N A PAS REFUGE AU MAROC OU L ARABIE SAOUDITE IL A PREFERE REFUGE A DAMAS JUSQU A SA MORT HEUREUSEMENT LES HOMES ILS ONT REMENER SON CORPS POUR L ETERRER DANS SON PAYS NATAL QUI S APPELLE ELDJAZAIRE ALAHYARHAMHOUM LES HOMMES REGARDE LA SYRIE AUJOURD HUI NE TEN FAIS PAS JE CONNAIS LA REPONSE MEMMES LA NOUVELLE GENERATION ET LA NOUVELLE ET LA NOUVELLE ET NOUVELLE..




    0



    0
      NON !!
      6 février 2017 - 22 h 02 min

      L’ouverture des frontière ?
      L’ouverture des frontière ? La question ne se pose pas c’est non, Non et NON !!!!!!!




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.