Violences à l’université : les enseignants de la Faculté des sciences politiques demandent une enquête

Les enseignants de la Faculté des sciences politiques et des relations internationales de l’Université d’Alger ont demandé l’ouverture d’une enquête pour déterminer et punir les responsables des agressions commises sur les enseignants réunis jeudi pour débattre de leur situation socioprofessionnelle. Dans une déclaration sanctionnant l’assemblée générale tenue dimanche, les enseignants «exigent l’ouverture d’une enquête urgente et immédiate pour déterminer et punir les commanditaires et les exécutants de cette agression».

Tout en condamnant «avec énergie cette agression qui représente un précédent d’une extrême gravité», les enseignants annoncent «le dépôt de plaintes auprès des parties concernées en actionnant toutes les mesures relatives aux conseils de discipline contre les auteurs de cette agression», invitant les professeurs remplissant des fonctions administratives à «geler leurs activités administratives jusqu’à ce que la situation soit réglée».

Ils ont décidé à cet effet «d’enclencher une grève de trois jours à partir de lundi, renouvelable si toutes les revendications ne sont pas prises en compte, alors qu’une assemblée générale est prévue le 23 février».

Agence

Commentaires

    NES ELGHORBA
    20 février 2017 - 23 h 28 min

    ………………………..
    ……………………………………………………………. C EST LA HONTE 2017 ……………………………………………………………….




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.