Des militants du RND ferment le bureau de Batna

Ouyahia aura-t-il le temps de répondre aux contestataires ? New Press

Des centaines de militants du Rassemblement national démocratique (RND) ont pris d’assaut aujourd’hui le bureau de wilaya de Batna et procédé à sa fermeture. La raison ? Ces militants ont affirmé avoir agi de la sorte pour attirer l’attention des responsables du parti au niveau national.

Les protestataires, munis de banderoles sur lesquelles ils dénoncent des «pratiques» contraires aux mœurs et aux valeurs démocratiques, ont interpellé par courrier, le 21 janvier dernier, la direction nationale du parti sur un certain nombre de dépassements constatés dans la confection de la liste des candidats représentant cette wilaya dans les prochaines législatives. Mais depuis, ils n’ont reçu aucune réponse. Dans une déclaration sanctionnant une réunion tenue aujourd’hui dans la capitale des Aurès et signée par 450 militants, les protestataires ont dressé un tableau noir de la situation du parti à Batna.

Ils ont fait état de dérives qui fragilisent la position du parti dans cette wilaya et qui risquent de constituer un facteur de démobilisation de la base militante autour des candidats du parti. Les protestataires ont réclamé ainsi de la direction nationale une révision urgente des listes afin de «choisir des candidats compétents, honnêtes, conscients de la responsabilité qu’ils auront sur leurs épaules, capables de bien gouverner et qui jouissent d’une bonne popularité». Ils ont appelé à écarter tous ceux qui ne satisfont pas ces critères.

Les protestataires ont demandé également d’écarter des listes de candidature tous ceux qui ont déjà fait deux mandats électifs à l’Assemblée populaire nationale (APN) afin d’assurer la rotation des cadres dans les assemblées élues et de consacrer de ce fait la démocratie. Ces contestataires ont exprimé leur regret quant au manque de transparence qui a marqué l’opération de confection des listes électorales. Cela a fait que des listes ne sont pas aujourd’hui portées par les militants de base.

Ces militants du RND en colère à Batna ont décidé de se démarquer de ces listes électorales qui ne sont pas passées par la base. Ces contestataires imputent la responsabilité de ces choix à la direction nationale. Bien qu’en colère contre la direction de leur parti, ces protestataires ont appelé les militants RND à se mobiliser en faveur d’une participation massive aux élections législatives qui auront lieu le 4 mai prochain.

Cette protestation intervient ainsi au lendemain de la finalisation de l’opération de validation des listes des candidats dans les 48 wilayas ainsi que dans les  4 circonscriptions de la communauté nationale à l’étranger. Ahmed Ouyahia a assuré que «ces listes ont été établies par les structures locales du parti». Elles ont été ensuite validées par lui-même en sa qualité de secrétaire général. Sur les 462 candidats titulaires, 149 sont des femmes et 90 des jeunes de moins de 35 ans.         

Quant au profil des 52 têtes de liste, le RND fait état d’un ministre, 24 députés reconduits, 4 ex-sénateurs, 3 professeurs d’universités, 8 cadres supérieurs au niveau des institutions de l’Etat, 7 issus du monde économique et 5 sont médecins, avocats et ingénieurs.

Il est à préciser que le dépôt des dossiers de candidature aux prochaines élections législatives s’achève dimanche 5 mars, à minuit. Autrement dit, il est peu probable que les contestataires de Batna se fassent entendre.

Hani Abdi

Comment (13)

    Anonymous
    6 mars 2017 - 1 h 23 min

    en référence aux dernieres
    en référence aux dernieres manœuvres dans l’ensemble des parties politique, le président doit dissoudre en urgence le parlement. car les citoyens veulent tous s’enrichir gratuitement et sans aucun effort, ELLAH YERHAM ECHOUHADA, je commence a comprendre pour quoi notre nation n’est pas capable de fabriqué un simple stylo




    0



    0
    Anonymous
    5 mars 2017 - 9 h 39 min

    ce n’est pas de la faute de
    ce n’est pas de la faute de ces crocodiles qui tiennent le pouvoir coute que coute;si demain personne n’aller votez;ces crocodiles disparaitrons a jamais;le peuple et aussi complice de la faillite de notre nation;




    1



    0
    mehdi mountather
    5 mars 2017 - 7 h 46 min

    Asshab achkara comme les
    Asshab achkara comme les terroristes ou pire donc normal la fermeture de leurs bureaux et leurs maisons par des forts séismes et les inondations ces séismes a Skikda machi kossra avertissement pour Djaballah et asshab achkara de 48 wilayas




    0



    0
    Anonymous
    4 mars 2017 - 21 h 45 min

    5 années de bahbouha pour ces
    5 années de bahbouha pour ces futurs « heureux élus », s’offrir une belle villa, une belle cylindrée et une retraite dorée
    voilà nos députés




    0



    0
    Anonymous
    4 mars 2017 - 21 h 36 min

    Ah l’argent qui mine notre
    Ah l’argent qui mine notre société
    Honte à vous
    Repentez vous avant qu’il ne soit trop tard, la mort vous guette à tout moment
    Vous faites pitié




    0



    0
    Anonymous
    4 mars 2017 - 20 h 18 min

    RND c’est la 2em force du
    RND c’est la 2em force du pays…ouyahia…c’est de lui qu’il s’agît…vive.




    0



    0
    MELLO
    4 mars 2017 - 19 h 46 min

    Le principal enjeu du
    Le principal enjeu du prochain scrutin législatif est indubitablement le taux de participation. En effet, entre un régime qui fait dans la dépolitisation de la société son atout et des boycotteurs qui discréditent le processus électoral, les participants auront sans doute du pain sur la planche. Cependant, dans le cas où les Algériens voteraient massivement le 4 mai prochain, il faudrait choisir le programme prônant des solutions apaisées. En plus, un examen rapide des résultats des législatives de 2012 montre que les partis du régime ne sont pas imbattables. En obtenant la majorité des sièges avec 1 324 363 voix, le FLN a été largement battu par les votants qui ont glissé un bulletin nul (1 704 047).




    0



    0
    Chaoui
    4 mars 2017 - 18 h 03 min

    Profession : député !
    Profession : député !




    0



    0
    Anonymous
    4 mars 2017 - 17 h 37 min

    nous vivons dans époque;les
    nous vivons dans époque;les années de pierres et les années des dinosaures;de vielle homme au plus haut de l’état avec une philosophie de près histoire;le monde avance et notre nation regresse impossible de leurs enlevé le coffre fort; ils tiennent jusqu’a la mort; et après que dites vous ou plus puissant qui n’accepte ni la corruption; ni le piston; ni le général; ni bouteflika;je n’aimerais pas etres a votre places; je n’aime pas la chaleur




    0



    0
    anonyme
    4 mars 2017 - 15 h 23 min

    DEGAGE!
    DEGAGE!




    0



    0
    Rascasse
    4 mars 2017 - 15 h 16 min

    Ce n’est pas pour l’Algérie
    Ce n’est pas pour l’Algérie qu’ils le font c’est pour leurs intérêts, un ramassis d’opportunistes prédateurs




    0



    0
      anaALGERIEN
      4 mars 2017 - 20 h 28 min

      Ah oui ??????????????? et les
      Ah oui ??????????????? et les 24 députés reconduits , ne sont-ils pas rassasiés de 5 ans de « mangeage » et de levage de bras , qui est opportuniste la dedans ?????? إلي ذاق البنة ما يتهنى




      0



      0
        Rascasse
        5 mars 2017 - 7 h 03 min

        Je voulais dire que tous soit
        Je voulais dire que tous soit du FLN soit du rnd lorsqu’ils protestent c’est pour leurs intérêts et jamais celui du pays,comment expliquer avec toutes les frondes à l’intérieur de ces conglomérats de prédateurs les résultats sera toujours le même ? Qu’on ne parlent pas de traficotage parceque l’électorat de ces deux partis est duscipliné et ira voter même avec le diable comme tête de liste




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.