Le secteur des télécoms continue à se dégrader : le lamentable échec de Feraoun

Houda-Imane Feraoun n'a pas été à la hauteur des espoirs placés en elle. New Press

La «Politique gouvernementale dans le secteur de la poste et des TIC», présentée en octobre 2015 par la ministre de tutelle, Houda-Imane Feraoun, et publiée sur le site du Premier ministère, est loin de valoir la Déclaration de politique sectorielle pensée au tout début de la décennie écoulée, ont constaté des experts ahuris par une telle régression. Nos sources estiment que la première responsable du département concerné a ainsi «berné» sa hiérarchie en voulant montrer qu’elle faisait avancer le secteur alors que ce dernier est au point mort. «De plus, signalent nos sources, le document en question est truffé de chiffres erronés, voire fantaisistes». Ladite «politique gouvernementale» réduit la stratégie de développement du secteur des TIC de tout un pays au niveau d’une simple entreprise publique. Sans compter que le développement numérique du pays ne devrait pas être considéré comme un simple volet sectoriel de la politique publique ; il devrait être regardé comme une action transversale dont le développement est appelé à irriguer l’ensemble du système économique national.

C’est ainsi que nos sources relèvent avec étonnement une mise à l’écart saugrenue des opérateurs privés, complètement ignorés en dépit des efforts colossaux qu’ils consentent pour participer au développement de ce secteur névralgique. Ces derniers dénoncent, d’ailleurs, une discrimination criante de la ministre qui participe d’une volonté évidente de maintenir le secteur des TIC dans sa situation désastreuse actuelle et de privilégier son propre intérêt, celui de se maintenir à son poste en donnant l’impression de réaliser des résultats concrets sur le terrain, alors qu’il se produit exactement le contraire.

La véritable Déclaration de politique sectorielle, élaborée avec l’aide de la Banque mondiale, appliquée jusqu’à la fin 2005, a confié au ministère de la Poste et des TIC la mission d’élaborer une réglementation adéquate, encourageante pour les investisseurs et rassurante pour les opérateurs et de veiller au respect de la législation et de la réglementation, d’une concurrence loyale entre les opérateurs et à l’égard des usagers et des obligations contenues dans leur cahier des charges. Sous la direction d’Amar Tou, le secteur des NTIC allait prendre son envol mais les changements inappropriés opérés à sa tête par la suite ont freiné l’élan impulsé par les responsables dont les choix judicieux et courageux allaient permettre à l’Algérie de s’octroyer une place de choix dans ce domaine.

Dans les faits, «la réalité est toute autre», font remarquer les experts : «Le ministère de la Poste et des TIC ne donne pas l’impression de se conformer aux missions qui lui ont été assignées.» Nos sources constatent que ce département ministériel instable «agit directement en faveur de l’opérateur historique comme s’il était le ministère d’une entreprise publique et non celui de tout un secteur», bien que des opérateurs privés aient honoré l’Algérie en concourant à l’édification d’une économie numérique nationale forte et ouverte sur l’étranger, grâce à des technologies de pointe dont ils ont une parfaite maîtrise.

L’Algérie dispose de ressources humaines et matérielles pour exploiter de manière systématique le potentiel économique de l’industrie numérique ; son développement devrait être reconnu comme un facteur-clef de croissance, au regard aussi bien des nécessités de rentabilisation des investissements consentis jusque-la que des opportunités de croissance qu’il est susceptible de générer dans un grand nombre de secteurs d’activité.

Bien que le gouvernement ait fait de l’économie numérique sa priorité, conscient que le développement de l’économie nationale passe obligatoirement par un accès généralisé et à haut et très haut débit à Internet, cette mission est confiée à Algérie Télécom dont le modèle économique est inadapté du fait d’une situation quasi monopolistique, et malgré des défaillances nombreuses qui font subir au pays un grand retard dans le domaine des télécommunications.

Dans le même temps, s’étonnent nos sources, «les opérateurs nationaux privés qui se sont aventurés dans l’offre de services internet, encouragés en cela très justement par les pouvoirs publics, sont en train d’être littéralement assassinés par les pratiques anticoncurrentielles et l’abus de position dominante d’Algérie Télécom», à l’aggravation desquelles l’actuelle ministre contribue avec un zèle inexpliqué.

Au vu de tels résultats, on est en droit de se poser des questions, en particulier sur l’opportunité même de ce ministère et, surtout, jusqu’à quand une situation aussi insensée que néfaste pour le pays va-t-elle encore durer ?

Lina S.

Comment (61)

    Sofiane
    10 mai 2017 - 11 h 24 min

    Je suis de constantine un
    Je suis de constantine un client d algerie telecome je porte a la connaissace de mme la monistre que ma ligne telephonoqie est a l arret depuis plus de huit mois je me suis deplacer a multiples reprises aupres des services techniques de DAKSI qui restent inoperants et inexistant quand à la prise en charge de simple opperations est je ne ss pas le seul a cet effet je suis vraiment fatigué on a limpression qu on est delaissé entre les mais de quelques personnes incompetants




    0



    0
      Anonymous
      15 mai 2017 - 16 h 24 min

      qui ta dit de rester chez le
      qui ta dit de rester chez le même fournisseur…




      0



      0
    Anonymous
    22 mars 2017 - 6 h 38 min

    Elle parle de résultats
    Elle parle de résultats poditifs, de benefices. Elle n’a pas honte de s’approprier les resultats des efforts d’autrui. Enfin qu’on sait de quoi cette dame est capable, plagiat prouvé a mainte reprise. Ces résultats positifs ne sont que la conséquence de la revision des rarifs (taxes) des operations CCP initiée et validé par l’ex ministre derdouri et l’ex Dg de la poste. c’est la honte ce n’est qu’une grande monteuse. Qui n’arrête de gerer le secteur comme une entreprise familiale. Un esprit diabolique caché dous un visage d’ange. Elle jeune, belle, diplômée. .. on en a rien a foutre on veut des ministres efficaces qui cherchent l’intérêt de l’Algérie et non pas le leur uniquement.




    0



    0
    NOUREDDINE
    11 mars 2017 - 18 h 59 min

    L’autre jour à la à la Chaîne
    L’autre jour à la à la Chaîne 3 , j’écoutais les belles performances de la Poste grâce à l’augmentation des prix des services de la poste ( demande de solde,consultation de compte CCP,remise de chèque…) avec évidement des services en moins , non transmission des factures de téléphones et autres courriers. Le montant annoncé du bénéfice et de 800 Milliards de centimes , tenez vous bien de bénéfice. Avec cela comme résultats et nous demeurons encore dans le monde du 19 ième siècle avec des méthodes archaïques , lourdes , pénalisantes et un sentiment d’insatisfaction. Aussi des bureaux de poste à l’abandon, rempli à bloc de gens , attendant le retrait de leur pension ou de leur salaire. On voit bien que le problème des NTIC et de la poste en particulier sont d’ordre structurelle. On ne peut jamais arriver à satisfaire le client en le laissant encore en 2017 effectuer ses paiements avec du liquide , à moins que de recruter au Front Office des bataillons de préposés au guichet durant les périodes de tension (entre le 18 et le 24 de chaque mois) et ainsi réduire les temps d’attente. Même en multipliant à souhait les distributeurs automatiques des billets , on ne peut que gagner du temps pour un moment. Le monde entier fonctionne avec la carte de paiement. L l’argent en papier tend à travers le monde à être le moins utilisé ( sécurité oblige et moins de dépense avec l’impression de la monnaie en papier) . Le numérique est l’avenir avec l’optimisation de toutes les opérations et l’internet en est le support idéal et indispensable . La stratégie d’un pays en la matière doit avant tout tenir compte de ces éléments. Alors aborder aujourd’hui les solutions que nous apporte le Ministère des télécommunications et de la poste n’est pas uniquement lié aux diplômes du patron de ce secteur; mais doit intégrer tous les acteurs du secteur qu’ils soient privés ou publics et j’irai même jusqu’à associer l’armée et qui doivent agir en synergie pour nous proposer des solutions sur le long terme du fait de l’évolution rapide de cette technologie. Donc ce secteur est stratégique et son efficacité ne peut être mesurée que si tous les autres secteurs usent de procédures automatiques pour que le rayonnement des NTIC deviennent une réalité dans les faits et au quotidien ( exemple: les documents administratifs en ligne,règlement de factures, déclarations d’impôts….).
    En conclusion les 2400 ou 24000 salariés de la poste , avec la numérisation des opérations de paiement auront besoin d’un sacré programme de recyclage et un redéploiement vers des taches hautement intelligentes autres que celles qui aujourd’hui ,durant touts leur vie professionnelle d’être derrière un comptoir et répéter des tâches fastidieuses et qui n’apportent rien à leur épanouissement professionnel ni à créer ce sentiment du devoir bien accompli , une fois rentrer chez soi et surtout ne plus entendre ces coups de gueules de cette clientèle qui vous critique à tout instant . Nous savons qu’un robot peut bien accomplir cette tache et à une cadence irréprochable. Donc il est venu le temps de s’inscrire sur le 50 prochaines années et de sortir de cette torpeur avec des réformettes qui voilent la vision du futur et le devenir de toute une nation.Que le Ministre parte ou reste , ou qu’il soit remplacé du plus compétent de nous tous , ce secteur est une affaire de souveraineté et de sécurité de notre devenir de nous tous, alors ouvrons l’invitation à la contribution et faisons participer le maximum de spécialistes.




    0



    0
    No bouteflika
    11 mars 2017 - 9 h 06 min

    Youyouuu tahia Bouteflika.
    Youyouuu tahia Bouteflika.




    0



    0
    Anonymous
    11 mars 2017 - 3 h 23 min

    un algerien 11h08 & 22h25
    un algerien 11h08 & [email protected] poste d El Hamiz a ete Programmee (realisation sectorielle) en ……………………….2003???!!…ainsi que le lycee et la polyclinique.Ces 2 dernier apres un retard de plusieurs annees ont ete realise,mais la poste a ce jour(apres zaama la pose de la 1ere pierre par Mme le ministre),l entreprise a cloture le site avec de la tole et ………………………………plus rien depuis plus d un ans.Ce n est pas une realisation en sommeil……………………c est une honte!!…Il faut voir pour y croire.Concernant le budget il faut savoir que plus un projet tarde a se realiser et plus il coutera plus cher(remise a niveau financier).




    0



    0
    joker
    10 mars 2017 - 22 h 15 min

    Bonsoir chers lecteurs :

    Bonsoir chers lecteurs :

    Comment voulez vous que ca marche quand des milliers de quartiers notamment la capitale n’a pas de postier??

    Ce n’est pas constaté dans des pays développés et moon développé d’ailleurs!

    La poste est le postier est l’essence de la civilisation et de l’économie ainsi que de la vie en société les lettres recommandé , convocation des impôts , dossier , courrier tout arrive 3 mois après ou il faut aller la guetter a la poste .

    CE VQUI PROVOQUE DES CHAINES TERRIBLES;

    Je ne peux plus en dire plus que Madame la Ministre se penche sur ce phénomène , en créant une école de postiers avec adresse .Ou bien quelle nous explique cette position incompréhensible d’éliminer le poste de Postier?




    0



    0
    Anonymous
    10 mars 2017 - 20 h 36 min

    Le critère de nomination de
    Le critère de nomination de Feraoune l’imposture ?
    Le régionalisme.
    Comme la plupart des nominations médiocres d3 c2 régime. Je peux pas être censurer je ne dis que la vérité…
    D’ailleurs le critère de soutien à ce régime ? Essentiellement le régionalisme…A Tkout l’hôpital de 60 lits n’arrive pas à voir le jour depuis 2009 et à côté de ça on sort de terre en un temps record une ligne grande vitesse entre Oran et Tlemcen à 3 milliards d’euros ttc…Une ligne sans aucuns intérêts socio économique ni pour le développement de l’Algérie…

    On peut être censurer pour écrire ce que tout le monde constaté?




    0



    0
    Anonymous
    10 mars 2017 - 17 h 05 min

    des qu’il s’agisse de
    des qu’il s’agisse de critiques, la sale race de mokokos débarquent comme des sauterelles, sous anonymat ou pseudos trempeurs, pour insulter et dénigrer le pays. Vous n’aurez rien espece d’esclaves tout etant fier de l’etre




    0



    0
    Vangelis
    10 mars 2017 - 11 h 01 min

    Tant que le syndicat UGTA de
    Tant que le syndicat UGTA de l’inamovible s. Saïd aura la main mise totale sur les travailleurs algériens, les encourageant à ne rien faire en contrepartie du salaire qu’ils perçoivent, détruisant ainsi le peu de compétitivité qui leurs restent, tant que ce syndicat de maffieux barons du système et protégés par lui sera à la manœuvre de l’entreprise de destruction, rien de concret et de tangible ne sera perceptible dans ce pays et toutes les politiques prétendument salvatrices de l’Algérie seront vouées à l’échec quoi qu’on fasse puisque ce syndicat est dans toutes les décisions. Réfléchissez bien à cette idée et vous verrez que depuis l’indépendance, c’est cette tare de syndicat qui commet des crimes économiques puisqu’il favorise le laisser-faire et le laisser-aller tout en revendiquant des hausses de salaires et autres avantages pour peu que vous soyez adhérant à son système manipulateur. Feraoun a bien compris cette approche et elle y adhère complètement.




    0



    0
    Anonymous
    10 mars 2017 - 10 h 41 min

    Je ne suis ni avec ni contre
    Je ne suis ni avec ni contre personne, Quelque soit son bilan cette dame, je vois et je constate que le régionalisme est le trait le plus dominant de notre mentalité algérienne malheureusement, si on est pas de votre région on est pas bon et même si on l’est on reste toujours pas bon, on a pourtant bien vu des médiocrités depuis longtemps et jamais aussi critiqués, j’ai peur de voir des clans se disputer le pouvoir dans ce bled au moment où les pires ennemis de l’Algerie se solidarisent pour mettre à genou ce beau et magnifique pays. Allah yarhmak ya Boumedienne !




    0



    0
      Lghoul
      10 mars 2017 - 12 h 31 min

      Monsieur, faite une petite
      Monsieur, faite une petite recherche simple sur ce qui se passe et vous conclurez que ca n’a jamais été le peuple et ce n’est pas le peuple au présent qui a crée le régionalisme. Le régionalisme a commencé a prendre racine et le dessus sur tout en Algerie depuis 1999.




      0



      0
      Mlaoua
      10 mars 2017 - 17 h 46 min

      Le régionalisme est
      Le régionalisme est institutionnalisé par ceux ceux ont confisqué la souveraineté au peuple depuis l’indépendance. Quant au secteur de télécommunication,comme d’ailleurs tous les autres secteurs,c’est vrai que beaucoup parmi nous subissent quotidiennement de vrais problèmes,concernant notre connexion à l’internet.Depuis des années moi-même,en tant que témoin je subis des coupures incessantes d’internet(plusieurs fois par jours).Et jusqu’à la date d’aujourd’hui j’en subis encore.Et pourtant j’ai beau signaler ces coupures, mais rien n’est fait par les services concernés pour m’éviter ces coupures…sans oublier la lenteur ou le débit qui reste faible même quand on paye cher. On a beau payer plus pour avoir une connexion de qualité, mais rien.Ne me dites pas qu’il y a régionalisme à chaque fois qu’on dit que chez nous beaucoup de chose ne marchent pas merveille. Peut être vous vivez ailleurs c’est pourquoi vous n’avez rien vu.Je dois tout de même préciser qu’il n’y a aucun secteur qui est épargné(et c’est une vérité!), par le laisser aller, la médiocrité, le mépris de la loi.L’impunité généralisée chez nous est le facteur déclencheur principal, d’ou personne n’a de compte à rendre à personne.Le résultat c’est l’anarchie partout…




      0



      0
    waw
    10 mars 2017 - 8 h 05 min

    la preuve ….on a du mal à
    la preuve ….on a du mal à naviguer depuis quelques jours ….en plus il parait qu’il faut 10 jours !!!! waw !




    0



    0
    Benhabra brahim
    10 mars 2017 - 2 h 35 min

    Il y a plus d une annee la
    Il y a plus d une annee la ministre des ptt a inaugure a El Hamiz le demarrage de la contruction d un bureau de poste.Sur la plaque il etait ecrit :..delai de realisation 12 mois »!!!!….Cela fait plus dune annee,que derriere la cloture en tole il y a depotoir de bois et de ferraille??!!..Je pense qu il fallait ecrire sur la plaque du chantier:…delai de realisation 12 ans!!..




    0



    0
      UN ALGÉRIEN.
      10 mars 2017 - 10 h 08 min

      IL EST PROBABLE QUE LE PROJET
      IL EST PROBABLE QUE LE PROJET EST EN SOMMEIL. . .BAISSE PRIX DU PÉTROLE , GESTION DE CRISE , PRIORITÉ A LA DÉFENSE , SÉCURITÉ DES FRONTIÈRES , ….DES PRIORITÉS DANS L’URGENCE PEUVENT ANNULER OU RETARDER DES PROJETS. .GERER UN PAYS , UN ETAT , LA SÉCURITÉ , L’ECONOMIE , PRENDRE DES DÉCISIONS……L’ALGERIE NAGE DANS UN MONDE , SANS PITIÉ , FAIT D’INTERET , FINANCES , ENERGIE , CHAOS , GUERRES , TRAHISONS , ET GRACE A DIEU L’ALGERIE SE CONSTRUIT A SA VITESSE , EN PAIX , ….




      0



      0
    skood
    9 mars 2017 - 22 h 30 min

    c’est les bras cassés de mme
    c’est les bras cassés de mme BLABLA
    Au moins, elle est belle et sait lire les mots de FAKHAMATE ARAISS…!
    mieux que SELLAL et HADDAD….!!!!




    0



    0
      anonyme
      10 mars 2017 - 10 h 18 min

      Apparemment pas de pénurie de
      Apparemment pas de pénurie de maquillage en Algérie..




      0



      0
        Lghoul
        10 mars 2017 - 12 h 38 min

        Comme le niqab prend
        Comme le niqab prend progressivement le dessus il n’y aura jamais de pénurie de maquillage en Algerie.




        0



        0
    Anonymous
    9 mars 2017 - 21 h 46 min

    on n’encourage pas la
    on n’encourage pas la concurrence en donnant le monopole d’internet à une seule compagnie …




    0



    0
    UN ALGÉRIEN.
    9 mars 2017 - 21 h 25 min

    QUAND Y’A PLUSIEURS
    QUAND Y’A PLUSIEURS INTERFÉRENCES AU SEIN D’UN MINISTÈRE , DIRECTEUR INCOMPETANT , IL VA DE SOIT QUE LE PROJET PRENNE DU PLOMB ! .DE MÊME LE SUIVIT DES ORDRES …SOUVENT ON ACCUSE LE OU LA MINISTRE , MAIS PARFOIS LES TORPILLES VIENNENT D’AILLEUR . .JE NE CONNAÎS PAS LA MINISTRE NI LE FOND DE L’AFFAIRE , MAIS JE N’AI AUCUN DROIT DE LA METTRE E’N DOUTE. .PARFOIS DES MACHOS ONT DU MAL A ACCEPTER UNE FEMME COMME CHEF ET BOTTENT EN TOUCHE. ….TOUT EST UNE QUESTION DE GESTION , MAIS LA MINISTRE N’EST PAS SEULE ….DES PARASITES PEUVENT LUI TIRER DANS LES PATTES. .




    0



    0
    anonyme
    9 mars 2017 - 21 h 09 min

    Son ministère a eu
    Son ministère a eu certainement de mes nouvelles car j’ai déposé plainte contre la poste d’Algérie à l’Union postale internationale après avoir reçu en retour une lettre recommandée que j’ai envoyé de la France à une ville de l’ouest d’Algérie, elle a été gardée durant six mois et au retour il y a avait le caché « non réclamé », normalement une lettre non réclamée c’est au bout de deux semaine qu’on la renvoie à l’expéditeur.

    Le destinataire qui attendait la lettre se déplaçait presque tout les jour au bureau de la poste on lui répondait qu’on avait rien pour lui, donc l’histoire de la lettre non réclamée était bidon.




    0



    0
    salah bey
    9 mars 2017 - 18 h 11 min

    voilà ce qui arrive quand on
    voilà ce qui arrive quand on confie un secteur aussi important , à une novice sans aucune expérience si ce n’est que la frime , et, la grandeur ; pauvre de nous ; le piston , le régionalisme; le tribalisme…une gamine au pouvoir hahhahhahah




    0



    0
    Amar
    9 mars 2017 - 17 h 48 min

    On s’inquiète de la situation
    On s’inquiète de la situation de la poste alors que c’est tout le pays qui est entrain de couler.
    La Ministre de la poste se vante d’avoir fait des études en France, elle avait même mis en avant sont projet
    d’une banque postale, elle avait certainement eu recours aux services de la poste française celle qui distribue
    4 millions de colis par jour. Je vous l’ai déjà dit sur ce forum, j’attends un courriers depuis Mai 2015 à ce jour.
    Je suis rentré dans un bureau de poste, ma réaction était de dire aux agents qui s’y trouvait si parfois, ils attendaient pas les morts ou même peu-être les extras terrestres pour nettoyer les locaux où ils travaillaient.
    Ils sont parqués derrière les barreaux et les portes en tôle comme dans une prison.




    0



    0
    Anonymous
    9 mars 2017 - 16 h 39 min

    j’en connais un responsable
    j’en connais un responsable il passé 4 membres de sa famille dans différents services ?simplement pour avoir les oreilles partout.




    0



    0
    lhadi
    9 mars 2017 - 16 h 28 min

    Le Président de la république
    Le Président de la république n’a jamais été fidèle à la règle de nos institutions qui veut que la responsabilité de la politique gouvernementale incombe au seul Premier ministre. Il n’a jamais acquis la conviction qu’il doit pouvoir compter sur un homme fort pour mettre en oeuvre ses directives et assurer la conduite de la majorité parlementaire. A cette égard, restreindre l’autorité du Premier ministre conduit inévitablement à affaiblir celle du chef de l’Etat. Voilà ce qu’il ne faut jamais faire. Les deux sont en réalité indissociables. Au-delà de la confiance qui doit lier les deux têtes de l’Exécutif, la répartition des rôles doit être claire. Au chef de l’Etat de veiller à la cohésion nationale, d’être le moteur et l’acteur de la politique internationale et de fixer un cadre précis à l’action du gouvernement. Je ne partage pas la conception d’une présidence s’occupant de tout, tranchant et décidant de tout; Une telle conception ne peut conduire qu’à la confusion des pouvoirs, à la perte de responsabilité gouvernementale et administrative et, pour finir, à une forme d’inefficacité et d’immobilisme. C’est pourquoi, je plaide pour le respect des prérogatives de chaque ministre et veiller que les propres conseillers de la présidence n’empiètent pas sur ses attributions. Aucun d’eux ne doit s’ériger en censeurs des membres du gouvernement et moins encore, il va sans dire, chercher à s’imposer aux yeux de l’opinion comme le véritable détenteur d’un pouvoir qui ne lui appartient pas. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    TOLGA-ZAÂTCHA
    9 mars 2017 - 14 h 40 min

    VOILÀ OÙ MÈNE LA POLITIQUE DU
    VOILÀ OÙ MÈNE LA POLITIQUE DU NÉPOTISME ET DU RÉGIONALISME PRÔNÉE PAR fakhamatouhou ET SES SBIRES. C’EST LA DESCENTE AUX ENFERS….. TANT QUE L’ON NE NOMMERA PAS LES PERSONNES COMPÉTENTES DE QUELQUES RÉGIONS D’ALGÉRIE QU’ELLES SOIENT, ON IRA DROIT VERS LE MUR. SI ON N’Y EST DÉJÀ…. LA PERSONNE QU’IL FAUT A LA PLACE QU’IL FAUT !!! C’EST TOUT. ET POURTANT CE N’EST POINT LES COMPÉTENCES ALGÉRIENNES QUI MANQUENT A L’INTÉRIEUR DU PAYS OU A L’ÉTRANGER. IL SUFFIT DE VOULOIR ET D’AVOIR LA VOLONTÉ ET LE COURAGE DE SORTIR L’ALGÉRIE DU GUÊPIER OÙ ELLE SE TROUVE ET OÙ CERTAINS L’ONT MENÉE……. DOMMAGE !!! LES INCOMPÉTENTS NE PEUVENT NOMMER ET NE FAIRE CONFIANCE QU’A DES INCOMPÉTENTS.




    0



    0
    amel
    9 mars 2017 - 14 h 17 min

    personne ne pourra rien y
    personne ne pourra rien y faire tant le secteur est pourri juusqu’à la moelle. Ce qu’il faut c’est ouvrir ce secteur a la concurrence car une poste qui fonctonne bien est la condition sine quoi non au développement dans tous les domanes. une poste qui ne fait pas son travail sape les efforts de tous les autres secteurs. Donc sacriifer l’ancienne poste en autorisant des « dharrat » va faire réfléchir ses responsables. L’état algéren devrait toutefois créer une loi, l’autorisant à racheter n’importe quelle institution de services publiques si les intérêts nationaux s’en trouvent menacés.
    Personnellement je n’utilise plus la poste depuis qu’un colis que j’ai envoyé en syrie n’y at jamais parvenu, depus les années 80, alors qu’un colis envoyé de france à la même adresse ya a été recu. Je n’achète même plus de timbres depuis les années 90, puisque j’en avais acheté que j’a envoyé par poste à des amis qui ne les ont jamais recu. Par la sute, je sas que les timbres de collecton algériens ne valaent plus un centime. Volà ce que les saboteurs ont réussi à faire juste en sabotant quelques clients. Faut s’assurer d’ailleurs qu’ils ne sont pas décorés de la croix de fer pour leurs « négligences ».




    0



    0
    Wahid Mokhtar
    9 mars 2017 - 14 h 02 min

    Le secteur des
    Le secteur des télécommunications est exactement dans la même situation que se trouve ceux de l’éducation Nationale de l’Enseignement Supérieur, de la Justice et de la culture. Miné par une ressource humaines tout à fait obsolète, par un encadrement anesthésié depuis le début des années  »90 » et notamment supervisé par des services externes rien n’y changera tant que le grand coup de ballet n’aura pas été donné par le gouvernement.

    Le même schéma est valable pour des entreprises comme celles des transports.

    Espérer que Houda-Imane Feraoun y changera quelque chose c’est une utopie qui ne se vérifiera jamais.

    Le mieux à faire est de la préserver cette dame qui n’y peut rien malgré son savoir faire et son savoir




    0



    0
      Anonymous
      9 mars 2017 - 15 h 10 min

      Permettez-moi de rajouter qu
      Permettez-moi de rajouter qu’il est quand-même aberrant de porter un jugement sur l’évolution du secteur des télécommunication sous Feraoun, en le comparant tout bonnement à celui d’un autre pays avancé, depuis belle lurette, dans ce domaine . Il me semble plus pertinent de tenir compte de ce qui suit:
      1. l’Etat de ce secteur sur le triple plan (technologique, financier et humain) à l’arrivée de Mme Feraoun, 2. Les objectifs étudiés, quantifiés et corrigés en cours de chemin qui lui ont été assignés, 3. Une évaluation rationnelle des résultats obtenus/projet mis en oeuvre et l’impact de ces projets.
      C’est triste mais il me parait que nous avons un sérieux problème de transparence et forcément d’évaluation chez-nous pour mieux apprécier le rendement de notre équipe gouvernementale.




      0



      0
      moula
      9 mars 2017 - 15 h 12 min

      de quel savoir faire vous
      de quel savoir faire vous parlez monsieur Wahid?




      0



      0
        Wahid Mokhtar
        9 mars 2017 - 18 h 02 min

        D’abord, excusez pour les
        D’abord, excusez pour les erreurs dans mon commentaire, je l’ai écrit à la va vite : Donc je le reprends :

        Le secteur des télécommunications est exactement dans la même situation que se trouvent ceux de l’éducation Nationale de l’Enseignement Supérieur, de la Justice et de la culture. Minés par une ressource humaine tout à fait obsolète, par un encadrement anesthésié depuis le début des années  »90 » et notamment supervisé par des  »services externes » rien n’y changera tant que le grand coup de ballet n’aura pas été donné par le gouvernement.

        Le même schéma est valable pour des entreprises comme celles des transports (Air Algérie, Hyproc, CNAN, SNTF, etc.).

        Espérer que Houda-Imane Feraoun y changera quelque chose c’est une utopie qui ne se vérifiera jamais. Le mieux à faire est de la préserver cette dame qui n’y peut rien malgré son savoir faire et son savoir.

        Vous me demandez quel savoir, je réponds que ses qualifications académiques parlent pour elle. Malheureusement, l’Algérie n’a pas la culture du curriculum vitae pour mieux connaître ses intelligences (Je dis bien intelligences et pas intellectuels).




        0



        0
          anonyme
          9 mars 2017 - 20 h 42 min

          Les curriculum vitae des
          Les curriculum vitae des responsables Algériens y compris de cette ministre sont faux, nos compétences sont soient marginalisées soient en exil forcés.

          Les seuls compétence de cette ministre c’est sa promiscuité (dans tout les sens) avec Said Boutelika qui l’a placé.




          0



          0
    FAIZA
    9 mars 2017 - 13 h 59 min

    Ne parlons pas du désastreux
    Ne parlons pas du désastreux service postal ! Une lettre postée à Paris arrive 75 jours après à son destinataire à Alger. Une lettre postée à BEN AKNOUN arrive 45 jours après à son destinataire à BAB-EZZOUAR! Hadha Battel h »mar ! Avec cela, Algérie Postes reçoit maintenant 260 DINARS pour une lettre EXPRESSE , il y a deux ans le tarif était de 50 DINARS.




    0



    0
      Anonymous
      9 mars 2017 - 16 h 33 min

      Je vous jure mes frères j’ai
      Je vous jure mes frères j’ai posté une lettre de STRASBOURG LE 15/11/2016 A DESTINATION
      ALGER BAB EL OUED? CELLE-CI ELLE ARRIVÉE LE JEUDI 2/03/2017 ET L’INTÉRIEUR DE CETTE LETTRE IL Y AVAIT DES DOCUMENTS IMPORTANTS CHERCHER L’ERREUR YA Mme la MINISTRE.




      0



      0
        Anonymous
        9 mars 2017 - 18 h 00 min

        j’ai ressue ma lettre qui m
        j’ai ressue ma lettre qui m’était envoyé de la grande poste d’Oran ver la Suisse 10 jours âpre, au lieu d’une semaine.




        0



        0
    TIC-DZ
    9 mars 2017 - 13 h 55 min

    A sa décharge, elle a hérité
    A sa décharge, elle a hérité d’une situation peu reluisante et, à l’image de tout le pays, d’un désert en terme de compétence et de conscience, produit d’une d’une école anti-nationale et au rabais.




    0



    0
    el wazir
    9 mars 2017 - 13 h 52 min

    les opérateurs nationaux
    les opérateurs nationaux privés à l’instar de l’EPAD, sont des entreprises qui avaient priviligié les pratique mafieuses dans l’activité s’est limitée a la commercialisation de l’accès internet, sans pour autant payer Algérie Télécom, l’ardoise s’est élevée a plus de 3(trois) milliard de DA, justement M Benhamadi a bénéficier d’une promotion parce qu’il a étouffé l’affaire sur injonction du gouvernement. M H Feraoun qui a concrétisé des résultats positifs très significatifS surtout depuis le limogeage de certains barons des PTT, qui prétendent faire la pluie et le beau temps dans ce secteur et si  » M ;TOU » n’a pas subit leur foudre de guerre c’est parce qu’il est allé dans le sens du poil avec ces apparatchiks du secteur en d’autre terme il a assuré « UNE NON GESTION  » flagrante; (comme il l’a fait au M DES TRANSPORTS) a un point ou ALSTOM est devenu l’unique attributaire des projets de transport (tramway, voie ferrée, trains, études…); il faut le reconnaître M H Feraoun (grâce a une gestion efficace des compétence et des RH de son secteur) a été capable d’imprimer une dynamique ayant permis l’exploitation avec plus d’efficacité toute l’ampleur des installations existantes de son secteur, ainsi que une mise a niveau des systèmes d’informations ce qui a eu pour résultats outre en termes financiers positif très probants, mais également une amélioration remarquable du front office d’AT et de la poste. Le secteur des MPTIC est transformé et son évolution est libérée du freinage des incompétents ayants sévi toutes ces dernières années (par exemple MOBILIS est devenu l’opérateur préféré des Algériens). BON COURAGE madame la ministre grâce a vos efforts et a votre Perspicacité et clairvoyance, le secteur des MPTIC s’émancipe et avance comme escompté par MM le président et le 1er ministre.




    0



    0
      troublion
      9 mars 2017 - 14 h 51 min

      Monsieur le Wazir,

      Monsieur le Wazir,
      Vous ne répondez pas à l’article. En plus du mensonge que vous racontez sur les opérateurs privés qui ont investit des sommes colossales pour ensuite se faire balayer du secteur comme des malfrats par une concurrence déloyale couplée à des subventions croisées par l’opérateur Préhistorique AT. Plusieurs saisines furent déposées par les ISP sans que le gendarme des télécommunication (ARPT) ne souffle mot.
      Cet article parle d’une malhonnêteté avérée de madame la ministre, d’ailleurs, ce n’est certe pas la première fois que le nom de faraoun soit mêlé au Plagiat. comment peu t’on prendre un plan de développement d’une entreprise et en faire une Déclaration de politique Sectorielle?
      Du jamais vu.




      0



      0
      coolio
      9 mars 2017 - 15 h 00 min

      yakhi chiyat, ma tahchemch?

      yakhi chiyat, ma tahchemch?
      Je vois que vous etes proche de Madame hein ?
      Parlez nous de sa cousine passée chez AT du poste de téléopératrice à responsable Marketing ?




      0



      0
      Amine
      9 mars 2017 - 20 h 09 min

      Vous êtes à côté de la plaque
      Vous êtes à côté de la plaque avec votre purée de Ferraoun.




      0



      0
      Lazer
      9 mars 2017 - 20 h 25 min

      Vous etes tellement dedans ,
      Vous etes tellement dedans , corruption trafic en tout genre que vous voyez plus rien , le mensonge est devenu normal chez vous pour garder tout vos privilege DE LA TRAHISON pur et simple GÉHEL




      0



      0
    Sarah A.
    9 mars 2017 - 13 h 43 min

    I don’t know why but I don’t
    I don’t know why but I don’t like her. On n’aimerait bien voir se multiplier les actions de rajeunissement du gouvernement algérien. Mais un rajeunissement qui rime avec la fraîcheur et la clarté des idées, la flexibilité et l’efficacité des actions et un charisme qui allie douceur et confiance. Je ne la vois pas dans ce rôle. Pis encore, puisque je la vois se rapprocher dangereusement du portrait type du dirigeant algérien: Un menton dédaigneusement élevé et un regard menaçant. Même les reines d’Orient telles que Mouza et Rania ne lésinent pas sur les moyens quand il s’agit de montrer un profil doux qui inspire confiance bien qu’elles soient de véritables femmes de fer. j’espère quand-même qu’un jour, elle saura agréablement nous surprendre. Dirigeants algériens faites-vous coacher par des professionnels de la com et que vive bien la jeunesse algérienne !




    0



    0
      Jalouse
      9 mars 2017 - 15 h 12 min

      @sarah .I tell you why you
      @sarah .I tell you why you don’t like her ,because she’s beautiful and smarter than you. That’s it.




      0



      0
      moula
      9 mars 2017 - 15 h 15 min

      Rak wouakkaf……c’est ce qu
      Rak wouakkaf……c’est ce qu’elle sait dire devant les caméras télé…




      0



      0
    kadour jamiati
    9 mars 2017 - 13 h 34 min

    Mme la ministre-ou plutot Mme
    Mme la ministre-ou plutot Mme la sinistre.
    Pourquoi vous accrocher comme une forcenee a votre poste? Comme vous devez tout a l’Algerie alors soyez fehla et demissioner!




    0



    0
    Anonymous
    9 mars 2017 - 13 h 28 min

    Elle est bardée certes de
    Elle est bardée certes de diplôme mais surtout pistonnée. Franchement depuis qu’elle est dans ce ministère, on ne peut pas dire qu’elle nous a impressionnée et/ou qu’elle a révolutionnée le secteur. Elle parle beaucoup mais les résultats sont aux abonnés absents.




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    9 mars 2017 - 13 h 14 min

    Elle est certainement nee
    Elle est certainement nee sous la bonne etoile ou peut etre au bon endroit et dans un cas comme dans l’autre cas on n’a pas besoin ni de CV et encore moins de bagage universitaire. Si au moins c’etait un cas isolé..

    Chut peut etre j’ai trop dit.




    0



    0
      AZIZ
      9 mars 2017 - 15 h 57 min

      CELA VOUDRAIT-IL DIRE QU’ELLE
      CELA VOUDRAIT-IL DIRE QU’ELLE AURAIT DU ETRE AILLEURS POUR MIEUX FAIRE VALOIR SES COMPETENCES ?




      0



      0
    Tout-compris
    9 mars 2017 - 12 h 55 min

    Feraoun? Non, je dirais
    Feraoun? Non, je dirais plutôt c’est l’arbre qui cache la forêt. C’est aussi des gens derrière qui pensent surtout à leur poche et au bien-être de leur proche. C’est voulu pour que tout reste archaïque et rustique. L’Algérie moderne? Avant tout un mythe.




    0



    0
    Anonymous
    9 mars 2017 - 12 h 50 min

    C’est à l’image du pays, un
    C’est à l’image du pays, un environnement d’incompétents sans vision, ni stratégie ou plutôt la stratégie du chaos.




    0



    0
    Zaoui
    9 mars 2017 - 12 h 48 min

    En toute franchise pour la
    En toute franchise pour la gestion de ce département géré par cette belle dame moi ,je verrai bien l’ancien DG du centre « CERIST » Mr BENHAMADI
    *elle est bardée de diplôme certes mais MrBENHAMADI a derrière lui plus de 40 ans d’expérience.




    0



    0
      Djamel
      10 mars 2017 - 14 h 13 min

      Benhamadi l ex Ministre des
      Benhamadi l ex Ministre des Ptt est une blague aussi incompetent que son ex Dg de l Anpt




      0



      0
      Mohamed ait Kaci
      10 mars 2017 - 20 h 48 min

      L’AS qui pouvait gérer ce
      L’AS qui pouvait gérer ce secteur est bien RACHID DELLA leur Maître forcé à l’Exil, Qui à mon avis a ETE toujours assez intelligent pour les snober.
      C’est un personnage qui habite l’esprit de ces médiocres.




      0



      0
    Anonymous
    9 mars 2017 - 12 h 26 min

    tout n’est que mensonge dans
    tout n’est que mensonge dans ce pays




    0



    0
    Verité
    9 mars 2017 - 12 h 05 min

    Normale elle nest pas
    Normale elle nest pas ALGERIENNE, juste venue piller et saboter , comme ces cousins aux pouvoir meme profils je vous le dit et je le repete FAUT QUE LE PEUPLE REAGISSENT ONT VA DROIT AUX MURS




    0



    0
      Djamel.maraval
      9 mars 2017 - 15 h 16 min

      J’espère que tu iras tout
      J’espère que tu iras tout seul droit au mur, pauvre idiot




      0



      0
        Verité
        9 mars 2017 - 17 h 48 min

        Djamil, regarde ta vie de
        Djamil, regarde ta vie de miserable que tu mene , reste comme ça c’est ta place et reve du chkala pauvre miserable c’est des gens comme toi qui sont detruit le pays neoarkis




        0



        0
      Anonymous
      9 mars 2017 - 17 h 57 min

      N’importe quoi ! Peut être
      N’importe quoi ! Peut être plus ALGÉRIENNE que toi !




      0



      0
        Verité
        9 mars 2017 - 18 h 17 min

        Oui oui raconte ça a un sourd
        Oui oui raconte ça a un sourd et aveugle celui qui aime son pays ne le detruit pas et ne le vole pas et n’est pas complice des responsables qui ont mis le pays a genoux pauvre ignare GLOIRE AUX MARTHYR




        0



        0
    lehbilla
    9 mars 2017 - 12 h 00 min

    C’est juste à l’image du
    C’est juste à l’image du réseau de la poste pour les citoyens qui vont prendre un ticket et attendre leur tour pour passer au guichet retirer leur paie. Ordinateur en panne lui siffle t’on au Monsieur qui se présente au guichet. C’est aussi à l’image de l’internet ou la tortue qui rampe comme débit. C’est aussi à l’image des cartes magnétiques et des distributeurs de billets…bref, y a pas de réseau…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.