La fraude a commencé : le pays à l’orée d’un nouveau cycle de régression démocratique

Les citoyens bouderont les urnes malgré les vains efforts visant à les y attirer. New Press

A un mois de la campagne électorale, tous les indices montrent que le pays est à l’orée d’un nouveau cycle de régression démocratique. Le climat dans lequel se sont passées les opérations d’élaboration des listes de candidats et de collecte des signatures nécessaires présage en fait d’une fraude à grande échelle, peut-être plus scandaleuse que toutes les précédentes, et dont les partis politiques eux-mêmes sont, consciemment ou inconsciemment, complices.

Qu’on en juge. Quand des candidats, inconnus dans leur propre parti ou tout simplement indésirables, sont parachutés par leur direction au grand dam des militants de base, comme c’est le cas notamment au FLN, ou quand des chefs de parti imposent leurs proches comme têtes de liste sans attendre l’avis de leurs militants, nul n’a plus le droit de se plaindre de ce qui sortira demain des urnes, ni de ce qu’en fera le pouvoir. On ne peut dénier au pouvoir ce qu’on a toléré et érigé en tradition pour soi. C’est pourquoi le pouvoir se sentira cette année moins embarrassé dans son petit jeu de redistribution de la rente politique.

Quand des candidats sans vergogne achètent les signatures au vu et au su de tout le monde, sans craindre d’être interpellés par leur direction, ni d’ailleurs par les autorités, il faut craindre le pire : que la corruption se banalise et se généralise le jour du vote. Et c’est là où le jeu peut devenir dangereux, s’il n’y a pas de garde-fous pour parer à d’éventuels débordements violents. Car c’est un risque qu’il ne faut pas sous-estimer, dans la conjoncture socialement explosive qui règne aujourd’hui, avec la montée des contestations, la flambée des prix… Et c’est là où la responsabilité de l’Etat – et pas seulement du gouvernement – est sérieusement engagée.

R. Mahmoudi

Comment (36)

    water water
    12 mars 2017 - 21 h 15 min

    Qui dit chkara chez FLN, dit
    Qui dit chkara chez FLN, dit forcement chkara chez RND, MSP et toute la collection.
    Dans un bled cadré par la déesse chkara, Personne n’est à l’abri, sauf celui qui ferme la porte en sortant.

    Dans ce bled , la première personne du plurièl n’a plus aucun sens.
    Construire une confiance est un acte naturel, respectable.
    Reconstruire une confiance est un mensonge,
    Une confiance brisée est pour jamais,
    Par exemple, quand un associé vous vole, on peut toujours refaire l’association meme aprés 10 ans, mais rien ne sera plus comme avant, il y a ce mais




    0



    0
    MELLO
    12 mars 2017 - 16 h 38 min

    Un hold up permanent est
    Un hold up permanent est établi et confectionné depuis que le mot DÉMOCRATIE a été injecté dans le paysage politique Algérien. Pourtant pas si loin, ce n’est pas de l’histoire ancienne, c’est l’expérience vécue des djemaa qui avaient à arbitrer des conflits d’honneurs ou a maintenir des équilibres délicats entre villages et douars. C’était le temps où les brutes aussi n’avaient pas le droit à la parole ou le concept du pouvoir convoquait son arrière-plan culturel: « hekm imanik ! hekm amcum ik  » « maîtrise toi ! maîtrise ton trublion !  » Nous avons le souvenir des villages et des douars qui ont maîtrisé leurs irresponsables. C’était la responsabilité des djemaa de maintenir  » l’Ufeq  » qui veut dire à la fois paix et consensus librement élaboré. Elles en avaient le pouvoir. Aujourd’hui qu’elles n’ont plus de pouvoir…Les trublions se baladent, on ne peut les empêcher de faire la loi du plus fort. La force des faibles réside dans la maîtrise d’eux-mêmes et dans les rapports de soutien mutuelle et d’union qu’ils doivent tisser chaque jour. Paix et Démocratisation sont les deux faces d’une même stratégie qui doit arracher l’humanité à son désarroi et lui permettre de renaître à elle-même pour construire sa culture.




    0



    0
    Namara
    12 mars 2017 - 14 h 28 min

    Et depuis quand l’Algérie a
    Et depuis quand l’Algérie a été démocratique?????. En 62 coup d’état contre le GPRA, en 65 re-coup d’état contre Ben Bella, en 78-79 après la mort plus que suspecte de Houari y a eu un forcing pour placer Chadli à la présidence sachant que l’homme ne maîtrise rien à la politique et la gouvernance. Et pour finir oublions toutes les pseudos élections du carnaval fi dachra faites durant les années 90 à ce jour. Après tout ce tragi-comique que les Algériens ont vécu ces éternels régnants nous chantent la démocratie. WE’RE NOT IN SWEDEN AND ALGERIANS ARE REALY AWAKED NOW.




    0



    0
    Amigo
    12 mars 2017 - 11 h 06 min

    C est curieux que les chefs
    C est curieux que les chefs de partis ,les ministres et le premier ministre ne soient pas candidats aux legislatives . Comment l assemblee fonctionnera t elle? Normalement Il faut être elu pou debattre et defendre Sa politique .
    Il faut aussi etre elu pour etre ministre , c est le minimum pour faire une democratie . En Algerie on depense beaucoup pour organiser cette mascarade afin de legitimiser le status co . Il y a trop de gachi et on tourne en rond en attendant Godo . La passivite du peuple et des intellectuels les rend aussi coupables . Les partis d opposition stagnent Dans le meme rethorique . La classe politique en Algerie manqué de maturite, de competance et de culture democratique . Nous avons loupe le train et nous allons encore attendre longtemps la vraie Alternative.




    0



    0
    Mindjibalina
    11 mars 2017 - 22 h 24 min

    Entendons nous pour dire qu
    Entendons nous pour dire qu’il existe deux Algeries. Rien qu’à voir tous ces militants se porter candidat sur des listes de partis connus et reconnus pour avoir été à l’origine du chaos multidimensionnel dans lequel patauge le pays, cela décourage les plus téméraires d’entre nous. Le Malheur dans cette histoire est qu’un jour ces deux Algeries aient un RDV avec la violence. C’est tout le mal que je souhaite àon pays, mais quand on a la gangrène, les remèdes efficaces j’en connais pas beaucoup




    0



    0
    Anonymous
    11 mars 2017 - 21 h 43 min

    Le vote démocratique est de
    Le vote démocratique est de permettre de choisir les candidats et non les listes!!! Le reste c’est de la tromperie!




    0



    0
    Anonymous
    11 mars 2017 - 21 h 39 min

    Des candidats qui « achètent
    Des candidats qui « achètent les signatures »? Quelles signatures? Il n’y a pas de signatures à ma connaissance.




    0



    0
      Anonymous
      12 mars 2017 - 20 h 23 min

      Sauf pour ceux qui avaient
      Sauf pour ceux qui avaient moins de 4%




      0



      0
    Sawt Alhrar
    11 mars 2017 - 18 h 23 min

    Quant etc ce que vous allez
    Quant etc ce que vous allez comprendre que le sommet a une mission de briser l état algérien ??
    n importe qui peut voir la corruption se multiplier chaque jour !! et c est le grand ennemi de l intérieur qui va finir par nous casser tous !
    alors peuple réveillez vos consciences pour faire bouclier contre nos ennemis !!
    el isti3mar mazalou fibladna !!
    lah yerham echouhadas




    0



    0
    Di Jijel
    11 mars 2017 - 16 h 41 min

    Comme voter c’est valider ce
    Comme voter c’est valider ce système pourri, et qu’un taux élevé d’abstention n’annulerait pas pour autant le scrutin je suggère de voter « TOZ, nous voulons une démocratie participative » sur e bulletin de vote, c’est à dire en finir avec la dictature du système à partis et la « carriérisation » de la fonction d’homme ou de femme politique, avec tous les privilèges et les subventions qui vont avec, en privilégiant les candidatures de citoyens libres, basées sur le bénévolat, plutôt que le système d’appareil de partis qui n’est rien d’autre qu’une mafia organisée et légale.
    Les citoyen devront avoir d’avantage de contrôle sur leurs élus pour qu’ils puissent les servir directement, et sans tenir compte de la ligne officielle et consignes de l’appareil du parti. Pour cela le monde associatif doit s’organiser pour investir la scène politique, sur le modèle ancestral Berbère des Djemaats qui est beaucoup plus transparent et plus démocratique, que le modèle actuel copié sur le modèle Occidental, qui n’est qu’une illusion de démocratie comme chacun le sait. L’Algérie de demain ne se reconstruira jamais sans la participation de tous les Algériens.
    Le système actuel n’a jamais fonctionné, pourquoi fonctionnerait-il aujourd’hui ?
    Il faut impérativement le repenser, et le refonder sur des bases plus saines, avec la participation active citoyenne à tous les niveaux si l’on veut un établir un système démocratique juste et pérenne.




    0



    0
    Mindjibalina
    11 mars 2017 - 15 h 46 min

    Et vous croyez encore à un
    Et vous croyez encore à un changement Pacifique de système ? Je crains personnellement qu’il ait inexorablement une confrontation des logiques jusqu’au boutistes




    0



    0
    amel
    11 mars 2017 - 15 h 06 min

    la fraude est un vrai poison,
    la fraude est un vrai poison, responsable de regains de tension dans la société. Personne ne peut rester zen devant un tel phénomène et il est vrai que c’est lors de fraudes que le sort des jeunes qui rejoignent les groupes terroristes s’en trouve jeté. Elle est pire que la drogue pour une société, puisque la drogue l aut d’abord l’acheter pour la consommer. La fraude nous est imposée. Si j’avais eu un quelquonque pouvoi, je mettrais les fraudeurs au mons au même niveau que les trafquants de drogue. À la poubelle et vite fait!




    0



    0
    khanfri
    11 mars 2017 - 13 h 49 min

    Voter pourquoi: pour élire
    Voter pourquoi: pour élire un parlement . Il sert a quoi ce parlement : théoriquement il légifère cad il retient les lois qui vont diriger le pays.Pourquoi n a t il pas revu l article 88 d l ancienne constitution devenu 102 de la nouvelle.Cet article prévoit le cas de vacance du pouvoir en cas de maladie du président et détermine la procédure pour des Elections anticipées Cependant l article ne précise pas quelle est l entité ou l institution habilitée a commander le bulletin de sante du président quand il s avère malade.Si bien que ni le Conseil Constitutionnel ni l Armée ni l APN ni aucune structure n a ce pouvoir et tout ce monde se dit avoir la conscience tranquille .Cet article comporte un vide juridique délibéré et logiquement l APN aurait du l amender a la faveur de la révision constitutionnelle si elle avait l honneur et le souci de la patrie mais elle ne l a pas fait.




    0



    0
      el gatt
      11 mars 2017 - 21 h 47 min

      M. Khanfri, le bulletin de
      M. Khanfri, le bulletin de santé, c’est l’Armée qui le détient et personne d’autre. La Constitution c’est du vent. C’est uniquement pour faire passer notre pays pour une nation soit disant démocratique aux yeux du Monde qui fait semblant de le croire. Car ce qui intéresse, les nations étrangères, c’est avant tout de conclure des marchés avec notre pays et d’en retirer un maximum de profits tout en arrosant les obligés du pouvoir. Dans le palmarès des pays les plus corrompus notre pays se classe 108° sur 176 pays répertoriés. Belle performance ! Pour les héritiers d’un peuple qui a combattu 130 ans pour « conquérir l’indépendance nationale pour installer une république démocratique et sociale entre tous les citoyens d’une même patrie, sans discrimination » comme le proclamaient les Révolutionnaires lors du Congrès de la Soumman le 20 Août 1956. Or il s’avère que depuis 1962 le peuple n’a jamais été en mesure d’exercer un quelconque contrôle sur la gouvernance de ce pays. Malgré les sollicitations de citoyens éclairés et conscients de l’importance de leurs demandes, aucun gouvernement et aucun homme politique en situation de responsabilités n’a pu ou n’a voulu instituer plus de démocratie, plus de liberté, moins d’atteinte aux droits de l’homme, le droit à l’accès à l’information gouvernementale pour tous et l’abrogation de lois liberticides. De là, la désaffection de notre peuple à chaque rendez-vous électoral d’autant plus que la fraude y a été maintes fois employées. Alors dans ces conditions, il n’est pas étonnant que ceux qui se raccrochent au fondement de cette République née dans la souffrance et le sacrifice se retrouvent à douter de son évolution pacifique vers le progrès. Le spectacle qu’offre actuellement la désignation des candidatures à la députation est affligeant. Cet échec de la démocratie en Algérie est aussi l’échec de l’opposition qui ne s’est jamais remis en cause, mais c’est surtout le peuple algérien qui par sa passivité et son ignorance installe la pérennisation de ce système politique qui n’a en fait rien de démocratique. Aussi comme vous dîtes si l’APN avait dans ses gènes l’honneur et le souci de la Patrie, elle aurait légiféré effectivement sur l’article 102 mais aussi sur d’autres aspects de notre constitution qui prêtent à réforme, sur la justice, sur l’éducation et la culture, etc…. Souvenez vous du nombre de députés du Fln absents lors du débat sur la loi de finance 2017. Ceci explique cela. Comme le disait un journaliste : l’APN est une chambre d’enregistrement, les idées restent à la porte. Jusqu’à quand ?




      0



      0
        khanfri
        12 mars 2017 - 15 h 10 min

        Je suppose que vous parlez de
        Je suppose que vous parlez de l Armée française




        0



        0
          el gatt
          12 mars 2017 - 21 h 51 min

          Bien entendu car comme vous l
          Bien entendu car comme vous l’avez remarqué mon commentaire sur votre commentaire est humoristique et dénué de toute réalité.




          0



          0
    Anonymous
    11 mars 2017 - 13 h 19 min

    ou setrouve bouteflika dans
    ou setrouve bouteflika dans coma oui ou non li faut dire la verite merci




    0



    0
    Saadsaid dz
    11 mars 2017 - 12 h 50 min

    Nous allons avoir durant
    Nous allons avoir durant quelque jours les jolies balivernes et les jolie confessions legislatives de la parts des charognards qui vont s’entre tuer pour avoir les places au soleil alors le peuple il est bien la ou il est .




    0



    0
    Bouabsa
    11 mars 2017 - 12 h 46 min

    LA FRAUDE EST L’OXYGENE DE CE
    LA FRAUDE EST L’OXYGENE DE CE SYSTEME MALADE. Ne soyons pas dupes, crédules et naïfs. C’est le cours naturel de l’évolution. Le comportement humain est programmé dans la gêne de l’Homme et il est universel. Le système mafieux au pouvoir, qui malheureusement pour notre pays ne dispose pas d’un POUTINE pour se régénérer de lui-même, s’autodétruira et détruira l’Algérie avec, comme ce fût le cas avec tous les pouvoirs autocratiques depuis des millénaires, lorsque l’élite est elle-même corrompue jusqu’à la moelle. Aujourd’hui il y a des alliances, interconnexions et interdépendances majeures entre les barons de l’argent sale (corruption, pot-de-vin et la drogue marocaine) et la voyoucratie de l’élite dirigeante, qu’il est impossible d’envisager à organiser des élections démocratiques chez nous. Déjà que dans les pays dits « démocratiques » tout est biaisé et canalisé par les médiaux au service du capital, par leurs méthodes à la Goebbels. Alors qu’en dites-vous pour notre pauvre peuple encore préoccupé par le souci de se payer de la pomme de terre à 80 DA/kg, alors que le SMIC est à 18.000 DA.




    0



    0
    Anonymous
    11 mars 2017 - 11 h 55 min

    Voter ou ne pas voter c’est
    Voter ou ne pas voter c’est du kif kif au même dans une république bannière




    0



    0
      anti infiltrés mekhrebi
      11 mars 2017 - 18 h 17 min

      ne parle pas de l’Algérie de
      ne parle pas de l’Algérie de cette façon ! t’as compris mokoko? occupe toi de ton royaume bananier du la zetla !!!




      0



      0
    hakim
    11 mars 2017 - 10 h 22 min

    il s avéré que leader liste
    il s avéré que leader liste Tebessa Fln aux enchères a 20 MM illiars Da et à un milliardaire de l informel a acquis qui dit mieux




    0



    0
      KARIM
      11 mars 2017 - 10 h 44 min

      les records des enchères pour
      les records des enchères pour la démolition de l’algérie;se trouve tebessa;annaba;skikda;chlef;;pourquoi les chefs vient tous hors algérie; pour mieux dépensé l’argent gagner aux enchères; pauvre nation




      0



      0
    Anonymous
    11 mars 2017 - 9 h 54 min

    un traitre restera traitre
    un traitre restera traitre toute son existence;ne recherchez pas les causes, c’est génétique;en europe les triant commencent a se repentir après les trentaines;mais en afrique une fois quand il est au lit de la fin




    0



    0
    Bouzorane
    11 mars 2017 - 8 h 08 min

    On s’en fiche de la
    On s’en fiche de la démocratie!!….Le plus urgent est d’avoir des députés nationalistes, compétents et honnêtes… et il faut que ce soit dans cet ordre!…Nationalistes avant tout!…. Autrement dit, nous n’avons que faire de députés compétents et honnêtes s’ils sont en même temps des larbins cosmopolites arabo-islamistes ou berbéro-nord-africanistes… L’Algérie est une Nation et il n’existe nulle autre nation…. L’Algérie est souveraine et éternelle…. L’Algérie se suffit à elle-même…. Nous voulons des responsables qui se soucient de l’Algérie et rien que de l’Algérie…. au diable la démocratie!




    0



    0
    No Boutef
    11 mars 2017 - 8 h 07 min

    Le système entier doit
    Le système entier doit dégager ,il nya pas d’autres solutions.




    0



    0
      Anonymous
      11 mars 2017 - 14 h 48 min

      C’est la leçon du comment qui
      C’est la leçon du comment qui nous manque.




      0



      0
    Rascasse
    11 mars 2017 - 7 h 53 min

    Ne pas voter c’est laisser le
    Ne pas voter c’est laisser le terrain libre aux voyou du fln rnd et islamistes




    0



    0
      Amar
      11 mars 2017 - 9 h 02 min

      Quoi qu’il en soit on est
      Quoi qu’il en soit on est piégé, ne pas voter c’est laisser le terrain libre aux « voyous » comme tu le dis si bien, voter c’est de légitimer la démocratie de façade. Après cette mascarade on nous parlera du 5 eme mandat.
      Un journal français disait « comme Bouteflika n’a pas désigné son successeur », preuve est que le suffrage
      universel n’est pas à l’ordre du jour dans ce maudit pays.




      0



      0
      Anonymous
      11 mars 2017 - 9 h 03 min

      FAUX rascasse ne pas aller
      FAUX rascasse ne pas aller votez;c’est démonté a la FLN RND PT et d’autres partis satellites appartenu aux corrompus ou pouvoir ;que le peuple algérien n’est plus dupe;ni demeuré;il se réveil et il ne laissera pas faire cette fois-ci;les raisons;comme les résultats des élections sont déja connus d’avance avec les urnes magiques,alors pourquoi rajouté de l’eau ou moulin;es-que une seule fois les élections en algérie sont déroulaient dans la transparence et sans fraude(jamais);alors pourquoi cette fois-ci vont etres transparente et sans fraude; pourtant nous connaissons bien les affaires louches de ceux qui dirigent le pays;détournement;corruption;trahison;réhabilitation de nos ennemis;certains partis ont été berné et roulé par les corrompus on leurs promettre monde et merveille;une fois donner leurs accord le scénario a changer et récompense aussi;en gros si demain personne n’ira votez sauf leurs opportunistes adhérents;ils représentent environs 10 a 20 % des votants;y compris le bourrage des urnes magique ils ne peuvent pas forcé la population d’aller votez aucun pays ou monde n’a réussi a rester aux commandes avec une faible participation; sinon ils vont commettre l’erreur au niveau international;prenant l’exemple de l’ukraine et roumanie et meme de la gambie;cordialement




      0



      0
      Algérien
      11 mars 2017 - 11 h 13 min

      qu’est ce qu’il vous fait
      qu’est ce qu’il vous fait croire que aller voter va faire changer les choses? d’autant plus qu’ils ont toujours décidés sans l’avis du peuple… ils sont toujours gouverné sans peuple…
      Personnellement, je pense que aller voter massivement donnera de la crédibilité à la fraude généralisée…
      ABE




      0



      0
    Amar
    11 mars 2017 - 7 h 15 min

    Arrêtons ce rêve impossible,
    Arrêtons ce rêve impossible, les sièges se négocient à coup de milliards et nous on attend la démocratie.
    Comme si la culture démocratique est chez Fakhamatouhou ou au FLN.
    Il faut que ce système « dégage », ils nous concédèrent comme si nous vivons dans un parc animaliers.




    0



    0
    Anonymous
    11 mars 2017 - 7 h 06 min

    C’EST SIMPLE COMME BONJOUR :
    C’EST SIMPLE COMME BONJOUR : IL NE FAUT PAS VOTER ET LAISSER CES CHAROGNARDS S’ENTRE-TUER
    TANT QU’ON AURA PAS UN PEUPLE MATURE CA CONTINUERA DE PLUS




    0



    0
    miloud
    11 mars 2017 - 6 h 02 min

    Salem. Participation du FLN
    Salem. Participation du FLN dans les elections il y a toujours de la fraude et des corrompus changer le nom du parti , l’algerie est libre est independant




    0



    0
    Anonymous
    11 mars 2017 - 5 h 49 min

    1999, la Trahison venue du
    1999, la Trahison venue du Maroc….




    0



    0
      No boutef
      11 mars 2017 - 8 h 09 min

      Bravo !
      Bravo !




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.