Des textes en vue de réformer les lois organisant les théâtres

Azzedine Mihoubi. New Press

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a annoncé, jeudi à Boumerdès, des préparatifs en cours en vue de la promulgation de décrets exécutifs et de nouveaux textes de lois en vue de réorganiser les statuts particuliers des coopératives théâtrales et des théâtres.

«Ces textes sont en cours d’enrichissement et débat par tous les partenaires du domaine en vue de leur parachèvement au mois d’avril prochain», a ajouté le ministre dans un point de presse animé en marge d’une visite de travail à Boumerdès.

Il a souligné que cette démarche, inscrite au titre d’un grand chantier ouvert sur la réforme et la révision de la réglementation régissant le secteur, est le «fruit» de la réflexion des différents groupes de travail installés depuis le 22 janvier dernier qui ont, entre autres, recommandé la réforme des textes de lois régissant le secteur du théâtre.

Selon M. Mihoubi, ces mêmes groupes de travail ont également proposé la révision des statuts particuliers des coopératives théâtrales et des théâtres, et ce, en assurant un «encadrement juridique à ceux ayant opté pour le travail en dehors des entreprises publiques du théâtre», a-t-il souligné.

Dans un autre sillage, le ministre de la Culture a aussi fait cas d’un diagnostic de la loi réglementant le secteur du cinéma ayant donné lieu à la nécessité d’une réforme en son sein à travers notamment la révision de cette loi qui date de 2013, en la rendant plus «flexible et en y introduisant des incitations attractives pour l’investissement privé».

«Car il existe un désir de la part de particuliers pour investir dans l’industrie du cinéma en général», a affirmé M. Mihoubi, signalant des «démarches en cours depuis un certain temps en vue de permettre au plus grand nombre possible d’entre eux d’être informés de ces incitations», non sans souligner les «actions en cours en vue de réorganiser l’industrie et le marché du cinéma en Algérie».

Il a cité parmi ces actions le réaménagement et la réouverture de salles pouvant être exploitées dans la projection de films commerciaux, signalant le lancement dans les «4 à 5 prochains jours» de la projection de nouveaux films mondiaux à Constantine puis Alger et Oran, avant la «généralisation progressive de cette opération à toutes les villes du pays».

Un exposé détaillé sur l’état des lieux du secteur dans la wilaya a été présenté au ministre de la Culture, avant une visite du chantier de la bibliothèque centrale de lecture publique du centre-ville de Boumerdès, attendue à la réception avant fin 2017.

M .Mihoubi s’est par la suite rendu à Boudouaou El-Bahri où il a inauguré une bibliothèque publique puis une bibliothèque rurale au village Boukhil de Bordj Menaïel, avant l’inauguration d’une troisième structure similaire au village Koudiet Laarayesse de Legata.

Une exposition d’activités culturelles multiples a été également visitée par le ministre à la Maison de la culture du chef-lieu de wilaya où il a procédé à la distribution de cartes d’artiste à des artistes et poètes de la région.

R. C. 

Commentaires

    mouatène
    17 mars 2017 - 17 h 52 min

    Monsieur le Ministre de la
    Monsieur le Ministre de la Culture, est ce que vous regardez les chaines nationales ? si c’est non, je vous dirais que vous devez changer de métier. si c’est oui, je vous demande de nous expliquer quelles sont les langues officielles de ces chaines, mis à part la 4, qui elle est spécialisée dans les langues « amazigh » et « français » mélangées, c’est à dire la langue incompréhensible par tous. quant aux autres chaines, nous algériens nous avons du mal à les comprendre et n’en parlons pas des étrangers qui nous regardent. elles sont spécialisées dans la lague « charabo-franco-barbare » n’y a t il pas des lois dans ce pays qui doivent etre respectées par tous et en premier lieu par les dirigeants ? un tunisien n’arrete pas de nous supplier, à travers sa chaine, de parler d’une langue compréhensible. qu’est ce qui se passe ? ou sont les responsables de ces chaines qui nous font honte à travers le monde entier. sur canal algérie la présentatrice météo n’arrete pas de citer le nord algérie et le sahara central et le sahara oriental au lieu de citer des ville. l’algérie n’est pas une jungle. renvoyez les tous en recyclage pour qu’ils apprennent au moins à parler et à connaitre leur grand pays.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.