Le Malgache Ahmad Ahmad élu président de la CAF

Le nouveau président de la CAF, Ahmad Ahmad. D. R.

Ahmad Ahmad a été élu président de la Confédération africaine de football (CAF), ce jeudi 16 mars 2017 à Addis-Abeba. Le Malgache a battu Issa Hayatou par 34 voix contre 20. Le Camerounais était au pouvoir depuis 1988. Sa chute est une énorme surprise dans le monde du football et du sport africain.

Issa Hayatou, le dernier des Mohicans de toute une génération de dirigeants, est tombé ce 16 mars 2017 à Addis-Abeba. Des cris de joie libérateurs ont retenti dans l’auditorium Nelson-Mandela de l’Union africaine. «Tout ça veut dire que l’Afrique est prête pour le changement, lance le président de la Fédération ghanéenne Kwesi Nyantakyi. Nous devons embrasser ce changement et aller de l’avant.»

Hayatou, le désormais ex-patron de la Confédération africaine de football (CAF) depuis 1988, a en effet été battu par 34 voix contre 20 face au Malgache Ahmad Ahmad lors de l’élection du président de la CAF.

De fait, la victoire de M. Ahmad est une grande surprise. Peu connu il y a encore quelques mois, le chef de la Fédération malagasy de football (FMF) depuis 2003 avait annoncé sa candidature en janvier. Cette attitude avait alors été jugée suicidaire, deux personnes seulement ayant eu le courage d’affronter Issa Hayatou lors d’élections en 29 ans. D’abord raillée, cette candidature a toutefois peu à peu fédéré les mécontents des dernières années Hayatou. Un mécontentement longtemps tu, mais qui n’avait cessé d’enfler depuis cinq ans.

Ahmad a d’abord obtenu le soutien des fédérations d’Afrique australe (Cosafa) et de pays anglophones majeurs comme le Ghana ou le Nigeria, avant de rallier progressivement certains pays francophones.

R. S.

Comment (4)

    Foot en otage
    17 mars 2017 - 6 h 18 min

    il faut eviter de tirer sur l
    il faut eviter de tirer sur l’ambulance,cependant il faut tirer la morale de l’histoire et en faire une leçon à apprendre.Ainsi il semble que le tout import meme s’il peut fournir immediatement une vitrine conduit indubitablement à la faīllite et l’adage « Ne m’offre pas du poisson mais apprends moi à le pêcher » s’applique parfaitement au vecu de notre federation.




    0



    0
    ahaggar
    17 mars 2017 - 1 h 58 min

    Et bon débarras aussi pour
    Et bon débarras aussi pour notre Hadj national qui a gagné beaucoup de coupes d’afrique avec ses 3 mandats. Hayatou ( à vie?) et Raouraoua ( Hraoua contre les opposants?) sont de la même race de dirigeants qui croient que sans eux, rien ne marchera et après eux c’est le déluge.




    0



    0
    HAKIMA
    16 mars 2017 - 17 h 42 min

    enfin JUSTICE RENDUE.
    enfin JUSTICE RENDUE. Félicitations Mr Ahmad Ahmad ! quand à HAYATOU : bon débarras ! Yekhi Â3LGA YEKHI ( sangsue va ! ).




    0



    0
    Anonymous
    16 mars 2017 - 17 h 19 min

    Pour une nouvelle,c’est une
    Pour une nouvelle,c’est une bonne nouvelle !
    28 ans à la tête de la CAF Hayatou est devenu très puissant et indétrônable.il a été réélu huit fois de suite par les membres de son clan une vraie mafia qui s’est enrichi grace a des pots de vin et des malversations.
    Il devient aujourd’hui impératif de democratiser la CAF en limitant le nombre de mandats et surtout faire déménager le siège de la CAF à Addis Abbeba avec un personnel multinational (Par détachement)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.