Arabophones ou berbérophones, nous avons le même pays

Par Boudjema Tirchi – Pour vivre en harmonie avec lui-même et son environnement, l’être humain équilibré éprouve le besoin de se situer dans cette jungle merveilleuse qu’est la vie. Que ce soit à l’échelle d’un individu ou d’une communauté, il est utile d’assumer son origine afin d’éviter la haine de soi et le statut de déraciné. L’Algérien semble atteint par le syndrome de l’égaré car souvent il méprise sa propre identité au profit de celle d’autrui. Plus d’un demi-siècle après le recouvrement de notre souveraineté, on se demande encore qui on est. Il est vrai que depuis les temps reculés, notre identité fut souvent déterminée par les envahisseurs venus nous dompter. Pour les Romains, nous étions des «Barbares», c’est-à-dire des «sauvages» (d’où dérive, semble-t-il, le nom Berbère).

Plus récemment, les colons français nous désignaient par des termes «Arabe», «Kabyle, Mozabite…» tandis que le nom «Algérien» était réservé à ces peuplades venues de France et des rives occidentales de la Méditerranée. Pour s’en convaincre, il suffit de revisiter les écrits des propagandistes de l’Algérie française dont le plus illustre semble être Albert Camus. Cette identité colonialiste nous colle encore à la peau car le courage nous manque pour regarder notre vérité dans les yeux.

Lors des douloureux évènements de Ghardaïa, les médias algériens les plus crédibles n’hésitaient guère à parler d’un conflit opposant les «Arabes» aux «Mozabites». De sincères patriotes lancèrent une campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux pour une «coexistence pacifique entre tous les Algériens : Arabes, Mozabites, Kabyles, Chaouias, Sahraouis, Touaregs».

Pourtant, même pour un profane du sujet, cette classification du peuple algérien semble farfelue. Selon le bon sens, un Arabe est une personne originaire de la péninsule arabique tandis que les noms Mozabites, Kabyles… désignent des habitants des régions d’Algérie appelées M’zab, Kabylie, Aurès… Ceux-là ne peuvent être comparés qu’à d’autres types régionaux, tels qu’Oranais, Algérois, Constantinois… L’origine raciale des deux groupes pourrait bien être une fusion de nature berbère, subsaharienne, phénicienne, romaine, vandale, byzantine, arabe, turque, européenne… (C’est aux spécialistes qualifiés d’approfondir ce sujet). Il semble que l’on confonde un Arabe et un arabophone (qui est un autochtone arabisé). Mais comme chacun le sait, la langue parlée par un individu est incapable de lui faire changer d’ethnie. Les têtes pensantes du colonialisme le savaient mieux que nous car ce stratagème répondait parfaitement à leurs vœux : déraciner et diviser les colonisés afin de régner en toute impunité. En qualifiant d’«Arabes» la majeure partie, ils sous-entendaient une population originaire d’Arabie, contrée beaucoup plus lointaine que l’Europe, la mère patrie des nouveaux venus. Dans l’enseignement de l’histoire, on apprenait au petit indigène que ses ancêtres étaient des Gaulois, en glorifiant l’apport de l’Empire romain, tout en réduisant à néant les réalisations des Berbères. En bref, les colonisés étaient qualifiés d’Arabes venus d’ailleurs, opposés à des groupes folkloriques locaux (Touaregs, Mozabites, Chaouias, Kabyles…), disséminés à travers le pays conquis, auxquels il fallait enlever tout idée d’un peuple algérien uni. Cette supercherie durera un siècle passé, avant que des visionnaires ne viennent démolir l’injuste ordre établi.

La Révolution algérienne ne fut pas de nature raciale, linguistique ou religieuse, elle était d’essence libératrice : mettre fin au joug colonial. Elle préconisait une Algérie algérienne avec des valeurs sociales, dans le cadre de l’islam de nos ancêtres. Selon la formule consacrée, elle n’était inféodée ni à Moscou, ni à Londres, ni à Washington, ni au Caire. A la Libération, le chemin suivi fut l’opposé de celui escompté. Qu’en est-il de notre sujet ?

L’identité du peuple algérien fut proclamée en 1962, à l’aéroport de Tunis, par le futur «chef de l’Etat» : «Nous sommes des Arabes ! Nous sommes des Arabes ! Nous sommes des Arabes !» (Après l’échec de son parti, dans les années 1990, il se revendiquera du pays voisin, lui dont les origines sont, paraît-il, berbères marocaines). Les hommes forts du clan d’Oujda, issus du putsch de l’été 1962 contre le GPRA, ne juraient que par la «nation arabe», chère au «grand frère» Gamal Abdel Nasser, surtout après le coup d’Etat du second «président». Bien qu’étant un enfant du pays, celui-là redoublait de férocité afin de nous arabiser : nos soldats sont envoyés dans l’enfer égyptien par fournées ; il fut le premier dirigeant «arabe» à s’exprimer en «langue nationale» à la tribune de l’ONU, etc. Progressivement, tout ce qui n’entrait pas dans le moule baathiste fut écarté, à commencer par l’enseignement de la langue des ancêtres, dispensé par Mouloud Mammeri à la Faculté d’Alger. Même le mot «berbère» sera interdit, et la possession d’un ouvrage traitant de ce sujet était passible de la maison d’arrêt. Il en sera de même du mot kabyle : Jeunesse sportive de Kabylie sera transformée en JSKawkabi, avant de devenir JET (Jeunesse électronique de Tizi Ouzou). Au début de l’an de grâce 1980, il était question de l’arabisation totale du pays avec la suppression des chaînes radio berbérophone (la II) et francophone (la III). Mais le vent du «Printemps berbère» est venu balayer ce funeste projet.

Depuis, que de chemin parcouru dans le recouvrement de notre identité et la consolidation de notre unité. Le Mouvement culturel berbère (MCB) et ses héritiers furent les piliers de ce ressourcement salutaire pour notre pays. Mais d’autres acteurs ont grandement contribué à cette œuvre sacrée : les femmes et les hommes (surtout arabophones) ayant courageusement fait leur mue ; notre armée, la digne héritière de l’ALN, qui veille sur notre sécurité jour et nuit ; l’équipe nationale qui procure la joie aux Algériens, même dans les coins les plus reculés. Les zaouïas ont grandement contribué à consolider notre unité, en contrecarrant les intégristes hideux par la préservation de l’islam de nos aïeux. Dommage que certaines d’entre elles ont abandonné le chemin de Dieu pour se consacrer au blanchiment d’affreux ripoux.

Certes, tout n’est pas beau, tel Ferhat Mehenni, le corbeau, qui s’est autoproclamé «brizidane» de la Kabylie en s’alliant avec nos pires ennemis. En faisant cela, il devient doublement renégat : en trahissant la cause de son père tombé au champ d’honneur pour l’Algérie ; en crachant sur son propre combat passé, celui de Ferhat Imazighen Imoula, le brillant chanteur engagé. En effet, le MCB (dont il faisait partie) proclamait que Tamazgha s’étend de l’oasis de Siwa aux Iles Canaries et des rivages de la Méditerranée au Niger et au Mali (elle n’est pas limitée à la seule région de Kabylie). Pour preuve : les rois berbères Massinissa et Jugurtha sont des fils de Cirta et non pas de Tizi ou de Béjaïa. Mais vu sa faible audience, ce mythomane est l’idiot utile ou le bourourou de la cause : il sert à contrebalancer les errements des compatriotes inféodés à l’arabisme.

Ces derniers accomplissent des efforts surhumains afin de nous convaincre que nous sommes des «Arabes» : en demeurant au sein du «machin» inutile appelé Ligue… ; en engloutissant les deniers de la collectivité pour financer la zerda de «Constantine, capitale…», huit années après celle d’Alger («Constantine, capitale de la culture algérienne» aurait fait notre fierté) ; même durant le déroulement de la Coupe du monde 2014, des joueurs, des responsables et des médias algériens nous qualifiaient fièrement de«représentants des Arabes», alors qu’officiellement l’EN était l’une des cinq équipes africaines ! Cela avait conduit certains à nous traiter de «complexés» qui lèchent les babouches des enturbannés et qui feraient mieux de quitter la CAF pour jouer en Asie. Cette fausse identité est également présente dans nos relations avec les Subsahariens que nous désignons par le nom «Africains», comme si nous étions des Asiatiques ou des Européens. Même le nom «Maghrébin» est impropre car il renvoie au Machrek ou au Maroc (El-Maghrib), lequel nous cherche souvent des noises : Nord-Africain reflète mieux notre réalité. Cela dit, malgré ce patriotisme qui semble étriqué, les Palestiniens opprimés auront toujours notre révolutionnaire solidarité, d’autant plus qu’ils sont trahis par des faux-frères monarques intégristes qui préfèrent leurs propres cousins sionistes. Enfin, les faiseurs d’opinions et les détenteurs du savoir doivent prendre leurs responsabilités devant l’histoire. Mais le terrain est déserté au profit des charlatans de la boulitik qui tiennent le haut du pavé. Malgré cela, le combat doit continuer afin de consolider les acquis.

Arabophones ou berbérophones, nous avons le même pays et les mêmes origines ; nos langues populaires (arabes ou berbères) sont pour nous celles de l’âme qui exprime notre sensibilité tandis que toutes les autres sont celles de l’esprit, nécessaires pour accéder au savoir et à l’universalité. Même le triptyque «islamité, arabité et amazighité» est déjà dépassé car il tend à nous cloisonner : «algérianité» reflète mieux la richesse de notre diversité dans l’unité.

Boudjema Tirchi
Auteur de Réplique au Livre noir de la psychanalyse, Edilivre 2014.

 

 

 

Comment (263)

    Awthem
    10 décembre 2017 - 15 h 57 min

    Je suis Kabyle (cap Sigli) et je comprends tous les langues berbères d’Algérie, du Maroc, de Tunisie , Libye, et Egypte (Siwa), y compris les langues berbères des Oasis sahariennes (à l’exception de la langue Tamachek (Touaregs), que je maîtrise moins bien).
    En revanche je ne parle pas l’arabe, ni les dialectes dits « arabes » (Hormis les dialectes du Maroc et le dialecte de l’Algérois, tous 2 proches du berbère).
    Dire 90 % d’algériens sont arabes, relève de la fiction, surtout qu’on est habitué au mensonges arab’islamiques depuis 14 siècles, sachant que la génétique a dénombré moins de 4 % d’arabes génétiques dans toute l’Afrique du nord.
    Dans les pays musulmans seuls les mensonges qui ne remettent pas en cause l’arabo-islamisme sont tolérés (toute honte bue).
    Pourquoi ne pas dire aussi que toute la planète est arabe, puisque Dieu ne parle que l’Arabe (selon des arabes bien sûr).
    Les mensonges arabo-islamiques sont tellement grotesques qu’ onne peut plus les avalés.
    l’Avenir de l’Afrique du Nord c’est Tamazgha et ça tout le monde y croit (hormis les muzs)

    3
    5
    Rola merbah
    24 mai 2017 - 2 h 37 min

    Le gouvernement algerien doit
    Le gouvernement algerien doit cesser son hypocrisie, a l,interne ils nous dit nous sommes tous des amazighs et l’islam nous a arabise et dans les rencontres avec les pays arabes il leur dit nous sommes tous arabes. Il faut evaincer les politiciens au minstere de la culture qui nous invite des chanteurs moyen orientaux et apres avoir empocher un sac remplit d’argent ils finissent par nous insulter. Le peuple algerien veut recuperer sa dignite. Abat la politique d’arabisation

    4
    7
      Abdelrahmane
      25 mai 2017 - 10 h 03 min

      @ rola merbah. et çà te gêne
      @ rola merbah. et çà te gêne qu’ils disent, qu’on est arabes ?! mais c’est une réalité, 85% des algériens sont arabes, quand allez vous le comprendre et l’accepter une fois pour toutes ?!

      7
      3
    karimdz
    1 avril 2017 - 19 h 50 min

    Je rejoints le propos de
    Je rejoints le propos de Abdelrahmane, c est clair, l Algérie n aurait pas existé si des arabo musulmans ne s étaient pointés dans notre pays au 7e siècle, nous débarassant des byzanthins une bonne fois pour toute et mettant fin à deux mille ans d invasions. ET ces arabo musulmans ont permis à ce que des berberes prennent enfin en main leur destin et soient les dirigeants de leur propre terre.

    Les arabo musulmans nous ont donc apporté l islam, et leur langue. ET quelle langue, une langue sacrée, celle du Coran, une langue qui a été le vecteur de développement d une puissante civilisation qui a laissé ses empreintes, non seulement en Afrique du Nord mais également en europe et en Asie.

    Ce sont ces élements fédérateurs (islam et langue arabe) qui ont permis justement d unifier toutes les tribus berberes qui passaient leur temps à se guerroyer favorisant en cela les invasions dans le nord de notre pays.

    Notre pays a reconnu la tripe dimension arabo berbero musulmane du pays, et plus tard a officialisé le tamazigh. Il n empeche qu une majorité d algériens parlent le dialecte arabe ou l arable littéraire pour communiquer du nord au sud et de l est à l ouest, c est un constat.

    Ceci dit, chacun en Algérie se considére comme il veut, arabe berbere, plutot chaoui plutot kabyle, ou targui etc… Personne n a à discuter de ce que doit etre l autre, si un berbere arabisé se considere comme un arabe, c est tout à fait son droit, et rien n y changera. Les arabes ou arabophones d Algérie sont chez eux en Algérie, et n ont rien à voir avec les bédouins de l Arabie, quoi que pour ma part je n ai rien contre eux, mais contre les imposteurs sionistes qui gouvernent leur pays faisant d eux des victimes.

    Une langue évolue, et le monde arabo musulman est vaste, forcément, la langue évolue de par l espace, mais aussi des invasions. Si on prend la grande bretagne, il y a aussi des langues différentes, des variantes dans la langue anglaise d une région à une autre. Meme chose dans la grande amérique, meme chose en Belgique, en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, c est un fait mondial.

    Et dans notre pays, il existe aussi des dialectes berberes avec leurs variantes d une région à une autre. Meme en kabylie, le parler a aussi ses variantes que l ont soit de tizi ou de béjaia. Que dire de celui du targui, du chaoui etc…

    Meme au moyen orient, il existe des variantes que l on soit syrien ou egyptien etc…

    Mais l arabe littéraire celui du Coran, langue éternelle, celle de ce monde et de l autre, ne change pas.

    Ceci dit chacun se reconnait comme il veut, arabe, kabyle, chaoui, targui… pourvu qu il se considère avant tout comme algérien. Et il n est pas question de recourir à une langue étrangère à notre pays pour communiquer ensemble, l arabe dialectal ou littéraire permet à tous les algériens depuis 14 siècles de le faire.

    5
    2
    Abdelrahmane
    30 mars 2017 - 21 h 44 min

    @ anonymous, 30 mars 2017 ,
    @ anonymous, 30 mars 2017 , 01:21: non monsieur la majorité des algériens parlent un dialecte répertorié arabe, ils sont plus de 85%, les 15 % restant parlent des dialectes berberes divers et variés non-inter-compréhensibles. de plus, plus de 90% des berbérophones parlent en sus du berbere, ils parlent l’arabe dialectal. la réalité irréfutable est que deux ou plusieurs berberophones (chaouis et kabyles, ou kabyles et targuis, ou mozabites et chaouis) qui discutent en berbere ne comprennent que 10% de ce que l’autre dit (c’est ouyahia qui a fait ce témoignage il y a 1 an lors d’une conférence au siège du rnd après l’officialisation et nationalisation du berbere) et quand ils ne se comprennent pas ils recourent à l’arabe dialectal ou le français pour se comprendre parfaitement. de plus monsieur la langue et la culture arabes sont implantées en Algérie depuis l’an 650, les premiers arabophones en Algérie sont d’abord les arabes venus avec les conquérants (miliciens, soldats, fonctionnaires et cadis de l’administration, oulemas et imams prêcheurs) et aussi les citadins des villes les puniques, les berberes étaient cantonnés aux zones rurales et montagneuses. mets toi bien dans la tête monsieur que lors de la conquête arabe de l’Afrique du nord il n y avait pas exclusivement des berberes,il y avait aussi des puniques, des latinophones et des hellénophones. s’il y a des gens qui se sont arabisés, ils ne sont pas exclusivement des berberes, donc il n’y a pas lieu de ressasser inutilement et de façon superflue sans cesse le terme de berberes-arabisés,

    8
    2
      Anonymous
      31 mars 2017 - 7 h 30 min

      Les différentes variantes de
      Les différentes variantes de derja parlées en Algérie, et appelées improprement arabe dialectal, ne sont en réalité que des parlers berbères qui se sont arabisés avec le temps (des mots arabes se substituant progressivement aux mots berbères), toutes les études portant sur la grammaire, notamment sur la syntaxe le prouvent. Or le vocabulaire d’une langue peut varier assez rapidement, pas sa syntaxe. Le même phénomène s’est produit avec l’influence de la langue française à cause de la colonisation. Si la France était restée 14 siècle, il y aurait eu plus de mots d’origine française, que de mots d’origine arabe ou berbère dans les différentes variantes de derja en Algérie. Cela aurait-il fait pour autant de la derja une langue d’origine française ?
      De plus vous sous entendu insidueusement qu’il y aurait d’un côté une langue « arabe » dialectal, homogène sur tout le territoire, et des dialectes berbères non inter-compréhensibles. C’est faux. Il y a différentes variantes de derja en Algérie, comme il y a différentes variantes de Tamazight . Un kabyle n’a pas plus de mal à comprendre un Chaoui, qu’un Constantinois n’a de mal à comprendre un Oranais.
      Enfin, s’il existe des mots d’origine arabe dans les parlers berbères, la réciproque est tout à fait vrai pour ce qui concerne les derja d’Algérie qui comportent encore de nombreux mots et expressions idiomatiques d’origine berbère.

      2
      5
        Abdelrahmane
        31 mars 2017 - 15 h 43 min

        @ anonymous, 31 mar 2017 -08
        @ anonymous, 31 mar 2017 -08:30:: »Les différentes variantes de derja parlées en Algérie, et appelées improprement arabe dialectal, ne sont en réalité que des parlers berbères qui se sont arabisés avec le temps »..Ah oui ?! Et comment se fait-il que ces variantes de derja algérienne improprement appelées arabe dialectal (sic), comment se fait-il qu’ils comportent moins de 0,01 % de termes berberes ? et comment se fait-il que les dialectes berberes comportent plus de 70 % de termes arabes ou d’origine arabe ?

        5
        2
          Anonymous
          31 mars 2017 - 17 h 55 min

          Comment se fait-il que les
          Comment se fait-il que les vrais Arabes du Moyen-Orient ne comprennent pas l’arabe algérien ?

          2
          5
          Abdelrahmane
          31 mars 2017 - 19 h 10 min

          @ anonymous 31 mar 2017 -18
          @ anonymous 31 mar 2017 -18:55. et comment se fait-il que les rifins du nord du maroc ne comprennent pas les kabyles du jurjura et de la soummam ? et comment se fait-il que les kabyles ne comprennent pas les touaregs du hoggar ? et comment sa fait-il que les chaouis des aurès ne comprennent pas le tamachek du tassili najjer ? et comment se fait-il que les kabyles de la soumam-est qui parlent le tase7lit ne comprennent pas les kabyles d’azzefoun ? et comment se fait-il que les mozabites du m’zab ne comprennent pas le chelhi de l’atlas ou le soussi d’agadir ?

          5
          2
          Anonymous
          31 mars 2017 - 19 h 43 min

          Mon cher Abdelrahmane, vous
          Mon cher Abdelrahmane, vous dites n’importe quoi : 1) Les Kabyles comprennent parfaitement les Rifains : j’ai travaillé avec eux et nous avions aucune difficulté pour communiquer. 2) Je suis d’Azeffoun et je comprends très bien les gens de la vallée de la Soummam. Par la pratique, je me suis rendu compte qu’il existe 3 groupes de parlers berbères : celui du littoral : Kabylie, Tipasa, Rif ; celui des Hauts plateaux qui est proches du premier et enfin celui du Hoggar qui est tout de même à 2000 km du littoral et qui n’est pas compris par les gens du littoral. L’arabe algérien n’est pas compris des Moyen-Orientaux, dès qu’on emploie un terme berbère ou français. La différence entre un « Arabe » et un « Berbère » algériens est vraiment minime. Pour s’en rendre compte, il faut vivre au Moyen- Orient, sans avoir étudié l’arabe académique. Bien à vous mon frère.

          2
          4
          chamse
          24 avril 2017 - 17 h 32 min
          chamse
          24 avril 2017 - 17 h 30 min
    algérien
    30 mars 2017 - 3 h 20 min

    Est ce quelqu’un peut
    Est ce quelqu’un peut expliquer comment le 1er berbère a atterri sur cette terre qu’est l’Algérie.Il y avait surement d’autres humains avant eux depuis ADAM.

    1
    1
      karimdz
      30 mars 2017 - 18 h 30 min

      Effectivement, il y avait d
      Effectivement, il y avait d autres peuplades, certains historiens font remonter l origine des berberes en Palestine d autres au Yemen.

      Un fait est certain, les berberes appartiennent au groupe chamito sémitique.

      1
      1
      Anonymous
      31 mars 2017 - 7 h 33 min

      Oui il y avait ta soeur Lucy
      Oui il y avait ta soeur Lucy l’Australopithèque

      1
      2
    Abdelrahmane
    29 mars 2017 - 21 h 39 min

    @ sid ali::::

    @ sid ali::::
    Si des population importantes en nombre, en prévalence, en envergure et en étendue géographique, formant une communauté consciente de son unité et de ses valeurs et dénominateurs communs (reconnus arabes), vivant en harmonie et en cohésion sur une vaste étendue du territoire national, parlant depuis 14 siècles comme langue maternelle un dialecte réputé arabe, qui pratiquent et adoptent des traditions et une culture reconnues arabes, qui se réfèrent à une civilisation consacrée civilisation arabe musulmane, qui possèdent un patrimoine (autonome, endogène et procédant de leur propre génie et vécu ancestral) riche, profus et productif, patrimoine et accomplissements culturels (répertoriés arabes) qui se recoupent et se complètent dans les différentes régions du pays, et tous cela depuis 14 siècles, si avec tous ces acquis et tous cet héritage séculaires, tu leur renies leur sentiment et affirmation d’ARABES, et si tu les considères et leur imposes unilatéralement et arbitrairement la qualité d’arabophones et non pas arabes, c’est que tu ne connais rien à la sociologie, ses dynamiques, ses lois et caractéristiques. d’autant plus que d’autre part, sous le même tropique, des individus remarquablement et indéniablement résultant de métissages, croisements ou carrément résidus de peuplements différents et divers, du simple fait qu’ils parlent ou proviennent de milieux parlant un dialecte berbère, de ce simple fait léger tu leur accordes ipso facto, sans discussion et sans réserve la qualité de berbères….On appelle çà, l’arbitraire du deux poids et deux mesures.

    3
    1
      Anonymous
      30 mars 2017 - 0 h 21 min

      Monsieur qui parle « de la
      Monsieur qui parle « de la majorité des Algériens qui parlent l’arabe, donc ils sont arabes », je dirai que tu ne connais rien de notre histoire. Jusqu’au 15 siècles, la majorité des Algériens parlent Tamazight. Et si l’arabisation du peuple Amazigh avait commencé depuis longtemps c’est à cause de Tamazight qui ne s’écrivait pas.Mais le peuple reste non arabe. Pourquoi cherches tu à falsifier l’histoire de notre peuple.Les Bédouins Bou-Hillal sont d’abord trop minoritaires en Arabie(c’est pourquoi d’ailleurs ils étaient chassés de là-bas à cause de la pratique du brigandage; d’ailleurs c’étaient eux qui avaient pillé la Mecque ),ensuite ils étaient très minoritaires en Afrique du nord. On a beau te donner des exemples simples, mais tu refuses d’accepter. On a dit qu’il y a des populations qui parlent par exemple l’espagnol, mais qui ne se considèrent jamais Espagnol. ….,avec ces exemples simples pourquoi ton cerveau refuse d’admettre la vérité. Quant à ceux qui cherchent à être arabe comme toi, tu peux l’être, chacun est libre d’être ce qu’il veut : où est le problème?Quant à nous donner des leçons sur nos origines, je dirai de loin que tu n’es pas à la hauteur.

      1
      2
      Anonymous
      30 mars 2017 - 7 h 11 min

      Faut pas confondre
      Faut pas confondre civilisation musulmane ou islamique, et civilisation arabe. Ce sont les peuples convertis à l’Islam (Perses, Syriens, Turcs, Amazighs, peuples d’Asie centrale,…) qui ont porté au sommet la civilisation islamique. Les vrais arabes de la péninsule arabique menaient une vie très très rudimentaire, ce sont d’ailleurs eux qui appris des choses au contact des peuples voisins, Il suffit pour s’en assurer, de voir comment vivaient les arabes de la péninsule, il y a encore quelques décennies, avant de se moderniser à vitesse grand V, grâce aux bienfaits du pétrole. La seule chose qu’ils ont apporté c’est l’Islam.
      Tu dois être le fils de l’un de ces coopérants égyptiens que Ben Bella avait fait venir dans les années 60.

      1
      2
      Zoro
      30 mars 2017 - 11 h 47 min

      Je m excuse ya si abdrrahmane
      Je m excuse ya si abdrrahmane mais nous les arabes nous Disons de ‘ça: يفعل الجهل بصاحبه ما لا يفعله العدو بعدوه Ce nest pas de l arbitraire a mon avis c est Plutot l ignorance et taghnanet.

      1
      1
      karimdz
      30 mars 2017 - 18 h 28 min

      Il n y a rien à redire sur
      Il n y a rien à redire sur ton propos très pertinent. Cela fait près de 14 siècles, que l apport arabo musulman s est greffé dans à notre identité, alors quand certains veulent remettre cela en cause, c est plutot risible.

      Si le creuset est berbère, personne en Algérie peut dire à 100% qu il est berbere ou arabe, tellement les mélanges ont été importants, il y a des berberes qui se sont arabisés et des arabes qui se sont berbérisés.

      L important pour moi, c est de se dire avant tout, djazairi , fier de notre Djazair.

      1
      1
        Abdelrahmane
        30 mars 2017 - 20 h 46 min

        @ karimdz::: oui nous sommes
        @ karimdz::: oui nous sommes algériens et fiers de l’être, fiers de notre patrie, nous ne sommes pas des saoudiens, ni des yémenis,ni des égyptiens,nous ne sommes pas les valets ou vassaux des pays du khalij, mais en plus de notre appartenance et notre attachement profond et organique à notre patrie, l’Algérie, nous avons une identité linguistique, culturelle, civilisationnelle et historique que nous tenons de nos ancêtres lointains depuis plusieurs générations et plusieurs siècles (14 siècles ce n’est pas rien) notre identité arabe implantée, établie et qui plonge ses racines profondément et largement sur cette terre bénie d’Algérie. ceci dit , notre identité arabe assumée et profondément assise n’est dirigée contre personne, n’exclut personne et ne porte d’hostilité envers personne, nous reconnaissons et respectons l’existence, le droit à l’expression et l’affirmation d’autres sensibilités, d’autres identités et communautés diverses comme il existe dans d ‘autres pays multiculturels et multi-linguistiques (wallons et flamands en belgique, en suisse alémanique, romanches, italiens et francophones etc…).

        2
        1
    anonyme
    29 mars 2017 - 16 h 06 min

    l’avenir plaide plus pour la
    l’avenir plaide plus pour la verité que l’algerie est d’origine berbere qu’ autre chose.Apres chacun parlera la langue qu’il voudra.il y’a de l’optimisme.La verité finit toujours par triomper.

    1
    1
    Tangoweb54
    29 mars 2017 - 11 h 31 min

    L Algérie est
    L Algérie est incontestablement un pays, notre langue est l Arabe, notre religion est L Islam, notre espace vital et culturel est la Nation Arabe Habba m’en Habba wa kariha m’en kariha.Les vrais Berbères ont adopté l Arabe comme langue et culture et l Islam comme.religion celui qui conteste ceci n’ à qu a changer de pays.Et attention ! Alger et Tizi ce n’est pas l Algérie profonde qui pense fondamentalement différent, alors arrêtez vos fantasmes importés et vos idees saugrenues,mondialisme ou pas démocratie destructrice ou pas l Algérie et Maghreb resterons Arabe pour l éternité

    3
    1
      sid ali
      29 mars 2017 - 20 h 28 min

      C’est quoi arabe? Un bedouin
      C’est quoi arabe? Un bedouin venu d’Arabie, dans ce cas vous êtes 4% tel que l’a confirmé une étude basée sur l’ADN, voir genographic project. Ou un algérien authentique, berbère, qui a été arabisé, c’est 95% des arabophones. Ces derniers doivent se dire arabophones et non arabe, comme Maradona et Messi se disent sud américain, argentins et espagnophones ou hispaniques. Si pour toi parler arabe c’est renier sa race alors notre équipe nationale est française et toi tu doit aller voir un psychiatre.

      Anonymous
      29 mars 2017 - 21 h 24 min

      L’Algérie est une terre
      L’Algérie est une terre numide et y restera.Notre langue est et sera Tamazight.Quant à la religion chaque Algérien doit être libre de choisir la religion de son choix.Le retour aux sources des Imazighens est une question de survie.Le peuple Algérien est Amazigh et y restera.Les Amazighs Algériens n’auront pas d’autres langues à adopter autre que Tamazight qui est la leur.La nation Amazigh doit retourner aux sources pour retrouver son bien être et ses forces. L’espace culturel et linguistique des Imazighens s’étend de l’Egypte jusqu’au Maroc.Les populations des quatre pays de l’Afrique du nord doivent s’unir pour faire fasse au baathisme généré par les Bédouins du moyen-orient qui cherche à détruire notre culture, notre langue, notre unité,notre identité et notre glorieuse histoire.

      Mlaoua
      29 mars 2017 - 23 h 50 min

      Tu dis que « l’arabe est
      Tu dis que « l’arabe est notre langue » je te demandes alors si Tamazight n’est-elle pas elle aussi notre langue? Pourtant la loi fondamentale de notre pays (la constitution) la reconnaît comme langue nationale. En omettant volontairement de ta part de préciser que Tamazight n’est pas la langue nationale chez nous, je considère que tu ne reconnais pas ni cette langue et ni notre constitution. Je déduis, que tu es soit un hors la loi, soit un non Algérien, car un vrai Algérien est celui qui est censé de connaître et respecter les lois de son pays et aimer son peuple. Et la loi quand elle existe, celle-ci qui traduit la souveraineté de notre peuple, doit être respectée par tout Algérien digne de ce nom, mais ce qui n’est pas le cas pour toi. Tu écris que « les vrais Berbères ont adopté l’arabe », je dois donc déduire que les berbères existent. Et s’ils existent, ils doivent avoir une langue. Pourquoi préciser que seuls ceux qui ont choisi l’arabe qui sont de « vrais berbères » ? Tu dis qu’Alger et Tizi ne sont pas l’Algérie profonde. Et toi? Représentes-tu cette Algérie profonde, jusqu’à oser exclure les populations de ces deux grandes villes de faire parti de cette Algérie profonde? Qui tu es pour les exclure? Tu demandes (à ceux qui ne penses pas comme toi) « d’arrêter leurs fantasmes ».Pour toi débattre sereinement l’identité de la majorité de notre peuple est elle un « fantasme »? Tu demandes d’eux par la suite « d’arrêtez leurs idées saugrenues ». Et tes idées ne sont-elles pas pires que les leurs ? Sinon pourquoi tant de contradiction dans quelques lignes?… Pour terminer, je te conseille de voir un psychiatre car je vois quelque chose d’anormal dans tes idées et ta personnalité. Les mots que tu as choisis pour exprimer ta haine (que ne tu portes pas uniquement sur autrui, mais surtout sur ta propre personne) m’indiquent d’une manière formelle que tu souffres cruellement dans ton âme.

        Tangoweb54
        30 mars 2017 - 21 h 43 min

        Monsieur je suis un Algérien
        Monsieur je suis un Algérien à part entière et je me doit de dire que cette loi qui fait du dialect Berbères est une trahison et une grave atteinte à l unité et à la cohésion du peuple Algerien .vous savez tout comme que comme moi que le dialecte Berbères n est pas une langue c est …. 60% d Arabe et 20 % de Français. Les peuples du Maghreb ont adopté depuis plus de 14 siècles l Arabe comme langue et culture et l Islam comme religion et personne n y peut changer cela ,les Turcs et les Français avant on essayer de combattre l Arabite des Maghrébins mais ont lamentablement échoué

        1
        1
    Anonymous
    29 mars 2017 - 7 h 09 min

    Que faut –il retenir des 218
    Que faut –il retenir des 218 interventions passées sur ce sujet sensible de l’identité nationale ? Une infime minorité extrémiste, composée de séparatistes makistes inféodés au makhzen et aux sionistes, d’une part et des islamo-baathistes, suppôts des monarchies arabes du Golfe (elles-mêmes infondées aux sionistes), d’autre part. L’écrasante majorité des intervenant est composé d’« Algérianistes » (une expression d’un commentateur) qui considèrent nos petites différences comme des richesses appartenant à tous les Algériens. Ce message fort nous réconcilie avec nous-même. C’est également un avertissement aux concepteurs du GMO et du « Tsunami arabe » qui veulent morceler des pays : l’ALGERIE est une, INDIVISIBLE et le restera grâce à ses enfants.

      Anonymous
      29 mars 2017 - 7 h 48 min

      Le jour où Tamazight sera
      Le jour où Tamazight sera traitée à égalité avec l’arabe classique (enseignement, justice, administration, médias,…)

    Zoro
    28 mars 2017 - 21 h 10 min

    Ô hommes nous vous avons
    Ô hommes nous vous avons crees d un male et d une femelle et nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entreconnaissiez.le plus noble parmi vous aupres d’ALLAH est le plus pieux. Y a t il plus sage que ces paroles divines pour clore le debat sur l origine???

      Anonymous
      29 mars 2017 - 7 h 44 min

      Alors pourquoi vouloir nous
      Alors pourquoi vouloir nous arabiser à tout prix ?

        Smail
        29 mars 2017 - 13 h 02 min

        Ca ils ont un cerveau
        Ca ils ont un cerveau contradictoire. C’est cela l’arabo-islamisme. Etre arabe et musulman en meme temps pour que si l’un ne marche pas l’autre va marcher.

      Tamnaght
      29 mars 2017 - 13 h 07 min

      @_Zero_Monsieur, il faut
      @_Zero:Monsieur, il faut ajouter l’exégèse d’un « Âlem », se rapportant aux noms, en faite à l’identité et la mémoire des peuples conquis par les Musulmans tel que le peuple amazigh, voici un cas, où il est recommandé de changer son nom, de s’oublier et s’assimiler en tant que vaincu, de dernière catégorie après les Koraïchites, donc les Arabes: Ils doivent donc non seulement changer leurs habitudes, mais oublier jusqu’à leurs noms, INCROYABLE!

      « Si le nom est un nom propre qui a une signification religieuse chez les non musulmans ou qui est célèbre chez les religieux non musulmans (très souvent porté par eux) au point que c’est devenu un signe et un emblème religieux qui leur est spécifique. »

      A vos gardes les « Aksils », « Dihyas », « Kahinas », etc. Ses prénom-symboles de la résistance à l’envahisseur musulman sont, selon cette exégèse, non licites et doivent être remplacés par ABD-XXX, car ils ont combattus les Musulmans et sont vu comme des Symboles de resistance contre les Arabes-Koraïchites.
      Remarquez aussi que les « Dihya, Kahina » n’ont pas de place, en tant que ABDA-XXX. Allah, selon les Arabes, Koraïchites, fondateurs de l’Islam, n’admettent pas d’esclaves, au sens féminin du terme. Donc pas de ABDATU-ALLAH, par exemple !

      Il faut se méfier de tels propos, ambivalents en faite, tel que celui livré ici par « Zéro », qui se veux lui-même sur le site d’AP comme exégète. D’un côté il est dit quelque chose de l’autre exactement son contraire!

      [Tamnaght]

        Zoro
        3 avril 2017 - 16 h 12 min

        A tamnaght Zoro ou zero qui
        A tamnaght Zoro ou zero qui est arabe te disent: Que pense tu d un Amazigh (homme libre) qui cherche sa liberté???

    akgerien
    28 mars 2017 - 20 h 38 min

    si abderahman, j te suggere
    si abderahman, j te suggere le moyen orient comme refuge ou tu pouras excercer ton talent d arabe de pacotille.cordialement

    1
    1
    Wasta
    28 mars 2017 - 16 h 32 min

    Ce n’est pas que l’on est
    Ce n’est pas que l’on est contre la culture ou la langue tamazigh, non, ce qui nous dérange c’est d’abord le drôle de discours véhiculé du genre « le pouvoir c’est lui le responsable des maux des kabyles. .. », comme si les autres « Algériens  » vivaient sous des cocotiers avec à la main des cocktails délictueux, et se laissant vivre pendant que les voisins d’Alger se sentent trahis ou humilité. Il y a aussi des choses qui clochent lorsqu’ils mentionnent le terme ou la nation Amazigh, la plupart des Algeriens pour plus de 90 % ont fatalement du sang berbère qui circulent dans leurs veines, chose que parfois certains kabyles omettent ou le dissimulent le plus habilement possible pour garder le leadership sur la Nation Imazighene, ce qui est faux bien évidemment. Ne jeter pas trop d’huile sur le feu svp. Algérie Une et Indivisible.

      Nour Eddine
      28 mars 2017 - 18 h 00 min

      Stop à la désinformation. Ce
      Stop à la désinformation. Ce que vous affirmez est juste s’agissant du sang berbères coulant dans nos veines, et c’est ce que disent les berberophones depuis toujours. Le problème c’est que vous êtes parmi les rares arabophones à le savoir et l’ admettre, sinon tout le monde se croit venu d’Arabie et renie sa race et voit les berberophones comme des extra terrestre. Si réellement vous saviez que vous étiez berbères vous ne combattrez pas vos frères qui demandent la réhabilitation de notre histoire et identité. Nous sommes musulmans et dieu merci mais pas plus arabe que les perses ou turques, la seule différence c’est que nous avons adopté la langue du Coran. Sachez aussi qu’au plan religieux c’est Haram de falsifier l’ identité d’une personne; qu’en est-il de celle d’un peuple.

      1
      1
        Le Tlemcenien
        28 mars 2017 - 19 h 39 min

        ya3tik essaha !
        ya3tik essaha !

        Anonymous
        29 mars 2017 - 2 h 50 min

        Comment savez-vous que je
        Comment savez-vous que je suis arabophone? Avec quelle indice?

          Nour Eddine
          29 mars 2017 - 9 h 58 min

          That’s not m’y main message.
          That’s not m’y main message. Go to the point.

          Karima
          29 mars 2017 - 13 h 05 min

          C’est ton problème et c’est a
          C’est ton problème et c’est a toi de le résoudre,

    Zoro
    28 mars 2017 - 8 h 38 min

    @ Anonymous 27mars 23 :09 &
    @ Anonymous 27mars 23 :09 & Nation israelienne sous le masque de Nation algerienne. ZORO vient de decouvrir qu vous n etes que les deux faces d une meme piece de monaie. ZORO a continué ses recherchre sur le mot GOY ,Outre le fait que c est un vocable specifiquement judaique sa quotation sur l echelle des valeiurs des qualificatifs humains est trop basse et on peut dire meme vile . Dire des milliards d humains qu ils sont des GOYS en reference a sa propre personne ne peut venir que de l entetement d un CADICHON.

      Anonymous
      29 mars 2017 - 7 h 40 min

      GOY signifie non juif
      GOY signifie non juif

        ZORO
        29 mars 2017 - 17 h 01 min

        Les linguistes considerent
        Les linguistes considerent goy comme le cote d un seul dé a toi de trouver la signification des cinq cote manquant.

    lehbilla
    28 mars 2017 - 7 h 01 min

    Je lis aux premières lignes
    Je lis aux premières lignes de l’Article ceci:  » Pour vivre en harmonie avec lui-même et son environnement, l’être humain équilibré éprouve le besoin de se situer dans cette jungle merveilleuse qu’est la vie. Que ce soit à l’échelle d’un individu ou d’une communauté, il est utile d’assumer son origine afin d’éviter la haine de soi et le statut de déraciné ». C’est très juste. Mais il faut poser les bons contextes. Car au vu du nombre d’interventions sur cet article, un foisonnement d’idées de toutes part venues s’imbriquent à tort et à travers; Plus spécialement car il s’agit de l’Algérien, du berbère de l’Arabe ou un peu de tout cela. Cependant, les terminologies utilisées ne sont pas du tout en adéquation du problème ni même les contextes. Si l’être humain « équilibré » éprouve le besoin de se situer dans cette « jungle merveilleuse » qu’est la vie, cela sous entend que la nature s’y affaire constamment depuis la nuit des temps et que la boucle de « contre réaction » sur l’environnement de l’être humain qu’est la vie n’est jamais débranchée. On en veut pour preuve que l’être humain depuis maintenant des millénaires n’a fait qu’impacter son environnement pour le modifier et les modifications apportées influent fatalement sur l’évolution de l’être humain lui même. Aussi, parler d’origine à ce niveau est totalement biaisé. Le terme origine est couplé au temps, à une période, une époque ou une ère pour le cas qui nous intéresse. Car le terme origine dans l’absolu est synonyme de remontée du temps à l’absolu (origine du big bang). Et on provient tous de là, de cet instant primordial qui permis d’ériger les étoiles qui ont façonnés nos atomes qui nous constituent. Alors, berbère, arabe, turc, inuit, africain, suedois et autres…on provient tous des étoiles. Maintenant on peut situer nos origines un peu plus récemment dans le temps, et alors on est tous africains, « kenyans » plus précisément (de la région du kenya actuel). Plus récemment encore on est sapiens, ou un peu plus loin, homo erectus et habilis… l’être humain équilibré éprouve vraiment le besoin de se situer dans cette jungle merveilleuse qu’est la vie.

    Orsson
    28 mars 2017 - 0 h 50 min

    Ce n’est pas que l’on ne dort
    Ce n’est pas que l’on ne dort plus à cause de quelques gesticulations d’individus arrivistes qui vont nous faire croire sur comme fer qu’une séparation d’une région berberophone sera la meilleure des solutions pour mettre un terme à la politique rétrograde, injuste ou je ne sais quoi encore qui fait le mal de toute une nation. On sent tout de même bien la manipulation et les velléité machiavélique de certains cercles vilipendé de l’extérieur. On commandite de loin pour apprécier de près les dégâts sur place. Cette histoire de « berbère  » ou « arabe » est un magnifique prétexte pour mettre le feu à la poudre et d’apprécier le spectacle de feu d’artifices au loin.

    Zoro
    27 mars 2017 - 21 h 23 min

    Dans son post. Du 27mars 14
    Dans son post. Du 27mars 14:55, le pseudo « Nation Algerienne » en reponse à Si abderrahmane disait: Nous les peuples GOYS nous sommes des milliards..et des milliards. ……N ayant jamais rencontré le mot GOY dans ma lecture j ai essaye de le connaitre. J ai trouvé alors sur ÑATION POUR ISRAEL, ce qui suit: NOUS LES GOYS QUI DEFENDENT ISRAEL ON VA ESSAYER DE FAIRE DE CE TERME (GOY) AUTREFOIS PEJORATIF UNE MARQUE DE NOBLESSE ET D’HONNEUR. Dois je comprendre que ce juda ne trouve honneur et noblesse que dans la littérature de ses maitres et dès desastres qu ils provoquent.???

      Anonymous
      27 mars 2017 - 22 h 09 min

      on parle de goy par
      on parle de goy par opposition a elu de Dieu, il voulait dire que les 2 semites ont le meme procede, se prendre pour des elus et tout le reste est goy

    karimdz
    27 mars 2017 - 19 h 36 min

    « Anta tgouli chergi, arabi
    « Anta tgouli chergi, arabi chaoui kabayeli… ouana goulik, ana djazairi » ce refrain d’une chanson bien connue de Rabah Driassa, résume bien, l’attitude que les algériens doivent adopter et transcender tout ce qui peut les diviser. Quand la patrie est en danger, quand l équipe nationale joue, c est toute l Algérie qui se mobilise, et le corps de chaque algérien qui frisonne à l écoute de l hymne national.

    Le peuple algérien repose c est un fait, sur le creuset berbere. Notre identité s est également enrichi de l apport arabo musulman, c est un autre fait, et c est sur ces deux dimensions que s est forgé l identité, la personnalité algérienne. On ne pourra remettre en cause notre histoire, notre berberité, mais également notre religion l islam, et la langue arabe que nos ancêtres ont adopté dans une large majorité, qui date tout de meme depuis plus de 13 siècles !

    Les ennemis du peuple, sont ceux la memes qui lors de l invasion, durant l occupation, et encore aujourd’hui, tentent de semer la division, dressant les algériens, berberes contre arabes, pour mieux nous dominer, et tenter de nouveau de régner sur notre pays, et fait de nous, des moins que rien, pire de nous exterminer, comme ils l ont fait hier : des millions de nos frères ont été décimés de la manière la plus barbare que meme les allemands s ils savaient, ne rougiraient plus de leur passé.

    Je suis kabyle, je suis chaoui, je suis arabe, je suis sahraoui… mais je suis avant tout algérien, et l Algérie passe avant tout. Il ne peut y avoir d Algérie sans kabylie, tout comme la kabylie ne peut exister sans l Algérie. Notre destin est lié, où nous vivons ensemble, ou nous coulerons ensemble. Hamdoulilah, le passé de l occupation, les années noires du terrorisme, la menace actuelle du printemps sioniste dont nous connaissons les ravages en lybie, en syrie et en tunisie, ont forgé chez tous les algériens un patriotisme fort, bien ancré et exemplaire.

    Arabophone, berberophone, tous les algériens ont le droit d’user de leurs dialectes, les dialectes berberes et arabes sont nombreux dans notre pays avec leur variante. L arabe classique, et le tamazigh (en gros le berbere classique) sont langues officielles en Algérie. Les algériens d où qu ils soient ne doivent pas se sentir frustrés ou exclus, nous appartenons tous à cette Algérie, qui est notre mère, mais également comme je l’ai dit au début, au même creuset, en réalité, nous ne formons qu un. Tout doit etre fait pour valoriser la diversité culturelle de notre pays.

    Toutefois, il ne saurait y avoir d Algérie sans elements fédérateurs qui forment le ciment du peuple algérien, que sont, le drapeau national, l armée, l hymne national et également la langue arabe, dialectal ou classique qui permet à tous les algériens de pouvoir échanger entre eux. Il n est pas question d avoir une langue étrangère, qui plus est, celle de l ancien occupant français, comme alternative. La promotion de notre patrimoine, de nos cultures, ne doit pas être synonyme de repli sur soi, de régionalisme… et finalement de sectarisme.

    Vive le peuple Algérien
    Tahya Djazair.

      lyes
      28 mars 2017 - 18 h 11 min

      Tu parles vrai mais dérape
      Tu parles vrai mais dérape sur l’ essentiel. Nous sommes l’ une des rares nation à avoir un ciment indestructible, celui du SANG. Nous sommes à 90% amazigh et les autres ruisseau de sont dissous dans notre océan. Quand à la langue la langue du coran est la notre aussi, mais la notre est aussi à chérie, elle qui il y a 7 siècle était parlée par tous, par 60% en 1830 et encore 40% en 1962, mais qui se meure car rabaissee et combattue par tous les occupants , y compris ce pouvoir maffieux et ses relais arabo islamistes.

        karimdz
        1 avril 2017 - 19 h 34 min

        C est tout simplement une
        C est tout simplement une volonté des algériens !

    Independantiste
    27 mars 2017 - 18 h 19 min

    POURQUOI VOUS TRAITER M
    POURQUOI VOUS TRAITER M FERHAT D’idiot et de renégat? Ayez un peu d’honnêteté intellectuelle et politique et traitez le pouvoir en place d’idiots etde renégats, lui qui ne cesse de clamer que nous sommes des arabes au point de devenir la risée des vrais arabes, mais cela ne vs gênent pas ,vous applaudissez par lâcheté et ignorance ou par complaisance. Ca se voit que vs n’etes pas kabyle et vs ne comprendrez jamais le sens du nif, thirougza et thanalith. Nous sommes kabyles et ns aspirons a notre indépendance qu’on arrachera avec notre génie et détermination pacifiquement et inéluctablement. Après vous criez arabes ou bédouins cela vs regarde.
    De grâce, apprenez et instruisez vous , appréciez notre clairevoyance et notre espérance et faites comme nous. Je vais vous faire une confidence,nous aimons l’Algérie mais nous aimons plus notre kabylie, notre berceau. Car l’Algérie n’a jamais voulu de nous, et vous le savez. Donc sans injures et sans rancunes oubliez nous car nous vous avons déjà publiés .
    Vive Mass Ferhat asalway et vive la kabylie
    Cordialement.

    1
    1
      karimdz
      27 mars 2017 - 19 h 09 min

      benne hl va precher ta
      benne hl va precher ta hasbara à tel aviv, en Algérie çà ne passe pas.

      ferhat mehanni n est qu une marionnette d israel, téléguidé par son maitre benne hl.

      Or les algériens ne sont pas dupes, les sionistes sont nos ennemis déclarés et ne veulent que notre malheur.

      Ton discours illustre fort bien la politique de division que mène ceux qui voudraient de nouveau régner dans notre pays, et faire de nous des moins que rien, ou encore mieux, de nous exterminer.

      Les algériens ont du nif, et c est pour cela, qu ils vomissent ton torchon.

    NES ELGHORBA
    27 mars 2017 - 17 h 53 min

    TOUT LES ALGERIENS ET
    TOUT LES ALGERIENS ET ALGERIENNES QUI EN LE F 12 SONT MAIS FRERES ET SOEURS POINT A LA LIGNE….. SIGNE DJAFFRA BELAOUANE

    Abdelrahmane
    27 mars 2017 - 17 h 18 min

    / l’algérianité de l’Algérie
    / l’algérianité de l’Algérie ! c’est quoi au juste? la dimension berbere au coté de l’arabité et l’islamité est reconnue dans la constitution. Algérie , synonyme de pays arabe ! en quoi çà te gênerait que l’Algérie soit membre d’un bloc politique (ligue arabe) réunissant des pays où la langue arabe est langue officielle. c’est un cadre de coopération et de concertation où chacun garde sa souveraineté, son intégrité et son indépendance. des pays non arabophones, comme l’Iran, la Turquie, le Niger, le Tchad aspirent à devenir membre, même observateur et pourquoi pas l’Algérie dont plus de 85%de la population est arabophone. être arabe est une donnée culturelle et linguistique et non raciale. quand est-ce-k vous allez le comprendre et l’intégrer dans votre schéma intellectuel ? dire que nous sommes un pays arabe ne fait pas de nous un pays vassal de l’Arabie saoudite, l’Égypte ou la Syrie. le pays est qualifié de pays arabe car il y a une majorité d’arabophones.et cette majorité ne trouve rien à redire et n’est pas scandalisée par la question .les états-unis sont qualifiés de pays anglo-saxons car il y a une majorité d’anglophones et une minorité (40 ou 50 millions) d’hispaniques.en quoi çà nuirait-il à ta kabylité, du moment que c’est pas inscrit sur ta carte d’identité nationale, ton passeport ou ta carte consulaire? c’est pas tatoué, non plus, sur ton front ? les pays d’Amérique latine sont considérés comme pays de langue et de culture hispaniques (à part le Brésil, 1 pays lusophone) avec la présence de dizaines de millions d’amérindiens. l’Iran est pays farisophone , avec la présence d’azéris, de kurdes, d’arabes, et de baloutches. l’arabité n’occulte en rien ta kabylité. c’est à toi de t’organiser, travailler, produire, inventer, rendre ta spécificité intéressante, visible, fréquemment présente pour qu’on fasse attention à toi, on s’intéresse à toi, remarquer ta présence. sur toute la toile il n y a pas un seul site en kabyle. tous les sites sont en français. il n y a pas un seul journal électronique ou en papier en langue kabyle tout est en français. comment veut tu que les gens, les observateurs neutres fassent attention à vous et vous prennent au sérieux. il ne faut pas attendre la reconnaissance sur le papier. il faut l’imposer par le sérieux, la mesure, la fidélité, la sincérité (et non pas revendiquer le berbere en produisant, en s’exprimant en français).

    1
    1
      PetitZinZin
      28 mars 2017 - 10 h 47 min

      Tes 1eres lignes posent une
      Tes 1eres lignes posent une question interessante, en fait la plus interessante qui soit… En quoi « l’appartenance a la ligue Arabe » generait ?

      Lareponse detaille’e requierait 15 siecles d’histoire… qui se resume en: C’est inutile, et nocif meme. 1/2 siecle d’independance a produit la charette mort-vivant, 200 000 personnes attrocement tue’es, et les symptomes des maladies que cette CULTURE NOUS A INFLIGE’ sont innombrable… Les meme symptomes que partagent sesmembres de la ligue.

      La question pertinante est POURQUOI CHERCHER MIDI-A-QUATORZE-HEURES ? C.A.D. chercher a ameliorer ou je ne sais quoi la langue et culture des autres, alors que la notre-propre est au point-neutre/mort.

      Il y a 3 choses qui puissent changer le cours de la vie des populations algeriennes et leur offrir un cadre de vie (pays) avec un minimum de descence: L’honnete’, La Paix et le Travail. Seul le travail valorise l’Homme. Il induit la paix et nourrit l’honnetete'(plus de fuite en avnt). C’est le tabouret effice en equilibre sur 3 pieds.

      A l’Evidence, en 2017 par travail est SIGNIFIE'(obligatoire) LE SAVOIR – et le savoir est codifie’ dans les Langues Occidentales, c.a.d. celles de nos voisins de toujours, c.a.d. en OCCIDENT. Le systeme de valeurs occidental est a notre porte’e, il est ne’ chez nous, dixit l’histoire – faut-il seulement avoir le courage de l’imposer. Si seulement, les khorottos imitaient les Arabes REELLEMENT(avec honnetete’), ils finiraient par comprendre que ce systeme de valeur universel dit qu’il y a lieu D’ETRE INTRANGISANT AVEC SON IDENTITE’. Et cela, vous ne l’avez toujours pas compris, et c’est pour cela que les Arabes-meme, vous traitent de RATS ! et ils n’ont pas tort !!!!

        Abdelrahmane
        28 mars 2017 - 14 h 25 min

        @ petit zinzin, je ne parle
        @ petit zinzin, je ne parle pas aux zinzins.va voir un autre zinzin comme toi qui acceptera de perdre son temps avec toi.

      lakhdar
      28 mars 2017 - 12 h 28 min

      T’as raison de nous comparer
      T’as raison de nous comparer à l’Amérique du sud. Ils ont été hispanisés par les européens, mais eux ne se disent pas espagnol ou portugais en référence à la langue, mais sont fiers de leur nations. De plus si toi t’es cultivé et sait que nous sommes juste arabisés, l’ écrasante majorité des arabophones croient qu’ils sont arabes et considèrent les berberophones comme une autre race et des ennemis. Ceci à cause des renegats qui nous gouvernent. D’ ailleurs ces renégats font tout pour combattre notre langue ancestrale ; à titre d’exemple à Khenchela ils s’opposent par la force à l’ouverture de classes en tamazight malgré la forte demande et des centaines de diplômés universitaires en chômage.

        Anonymous
        29 mars 2017 - 11 h 27 min

        Berbères ennemis? C’est qui
        Berbères ennemis? C’est qui t’a cela?

      Anonymous
      28 mars 2017 - 16 h 22 min

      Bonne analyse pertinente.
      Bonne analyse pertinente.

    Zoro
    27 mars 2017 - 17 h 02 min

    @el ghoul. Je ne sais pas si
    @el ghoul. Je ne sais pas si tu t y connais en statistique ‘mais l echantillon sur lequel tu t appuie n est pas du tout revelateur. (Que des meheniste separatistes qui ont nié leur propres peres et leurs combats a cote de leurs freres les arabes.Ennar djib erroumad.allah yastor.

    Anonymous
    27 mars 2017 - 15 h 29 min

    Expmiquez-moi pourquoi
    Expmiquez-moi pourquoi certains kabyles disent qu’ils ont perdu leur souveraineté il y a de cela 160 ans? Où étaient-ils?

    Lghoul
    27 mars 2017 - 15 h 01 min

    Cette contribution a eu 159
    Cette contribution a eu 159 interventions a présent ! Un record. Il est peut etre le plus discuté. Cela prouve l’interet que sucite notre identité sur les citoyens, ce qui doit donner a réfléchir a ceux qui nous chantent des chansons a dormir debout depuis des lustres !

      Anonymous
      27 mars 2017 - 15 h 16 min

      Oui en effet, on est pas loin
      Oui en effet, on est pas loin d’une balkanisation du territoire algérien, réjouissez-vous à l’avance!

        Anonymous
        27 mars 2017 - 16 h 44 min

        Non monsieur, rassurez-vous
        Non monsieur, rassurez-vous que l’Algérie reste et restera unis pour toute l’éternité.Vous pouvez dormir tranquille. L’Algérie a ses hommes qui vont veiller sur elle, pour la défendre et pour que son peuple reste unis comme un seul bloc.

        Lghoul
        27 mars 2017 - 18 h 23 min

        Pourquoi « balkaniser » ? Nous
        Pourquoi « balkaniser » ? Nous ne sommes ni des sauvages ni des assoiffés de sang. Nous sommes simplement des algériens qui discutent librement tous les sujets touchant à notre culture riche et variée.
        Cette discussion prouve simplement que le peuple algérien est mûr et a le courage et est capable de discuter dans l’intelligence et la responsabilité tous les sujets, identitaires, culturels et religieux sans peur et sans complexe. Cela prouve de nouveau combien on est loin des kharabes et de leur printemps transformé en hiver.

      T213
      27 mars 2017 - 16 h 48 min

      @Lghoul. Je confirme. Sur les
      @Lghoul. Je confirme. Sur les 238 articles de la rubrique « Contributions », elle occupe la 1ère place avec maintenant 173 commentaires (la 2e est à 148, la 3e à 81). Il faut saluer le niveau appréciable de la majorité des intervenants qui ont apporté leur précieuses connaissances à la consolidation de l’unité du peuple algérien. Certes, on trouve parfois de légers dépassements, mais ceux-là sont normaux dans tout débat d’idées, surtout lorsqu’il se déroule dans l’anonymat. Merci à toutes et à tous.

    nation algerienne
    27 mars 2017 - 13 h 55 min

    @Abdelrahmane .. Mon cher ,
    @Abdelrahmane .. Mon cher , dans tes délires arabistes tu te révèles , tu te psychanalyses comme disent tes cousins juifs .freudiens .. mais personne ne te conteste que tu sois arabe , (c’est hors sujet). ..mais tu le dis tellement en pensant surtout nier toute Altérité aux Autres et juste pour insulter toute Altérité des autres comme un enfant terrible de la Tribu ; que tu le clames dans tes litanies , tes transes , comme de coutume , avec cette hargne sémite la plus révélatrice d’une mentalité de ce tréfonds tribal immémorial qui vous rend malades , dans le sémitisme le plus archaïque et qui contredisent tes premiers commentaires sur une prétendue arabité de civilisation qui soit disant transcende les races et les cultures mais qui en vérité ne vous sert que de paravent pour cacher la taupe raciste et raciale semitique tout comme les juifs surtout sionistes dans leur répugnante imposture ( il prétendent leur judéité une religion alors qu’elle est raciale !!) … en fait , cela rejoint le même fonds sémitiques tribal que les arabes de ton espèce et les juifs sionistes partagent , votre illusion tribaliste et votre prétention théologique que vous êtes une race Elue par le Dieu Totem de la tribu .. mais c’est pour ca justement que vous diffusez là où vous allez la guerre et la destruction.et que vous inspirez la haine des autres .. mon cher Abdelrahmane ; malgré votre petite culture de grand -mères vous n’avez rien compris au berbérisme qui est un humanisme et qui a une promesse si forte dans un monde de Goys où commencent à disparaître vos idéologies fondées sur la haine des autres et sur le déni de l’Humanité .. ce qui se passe comme massacres et destructions entre arabes au Moyen Orient indique bien où cela vous a conduit vos racismes et vos intolérances .. juifs et arabes vous allez disparaître dans vos guerres tribales .. Votre finitude est égale à votre prétention théologiques de l’Election tribale dont personne ne croit plus dans un monde d’Internet et de communication .. le berbérisme a la modestie de ses moyens , ses germes et sa vérité mais il a aussi la grandeur de son humanité et fait partie d’une grande espérance des peuples du monde , .. vous êtes, juifs et arabes , avec vos banques , vos chameaux et vos pétrodollars , si on vous compte , même pas 100 millions ( une ville hindoue ou chinoise ) combien en restera de vos guerres et de vos génocides entre vous , en Syrie , en Irak au Yemen en Arabie .. Nous , les peuples Goys , nous sommes des milliards , des milliards !!! et nous n’avons pas la prétention d’être des Elus de votre Totem …des milliards dans la PAIX UNIVERSELLE ..l’amour des hommes pour la paix vous fera disparaître , et il n’en restera que des survivances de vos mythes du désert …et c’est ce jour là que les berbères commenceront à planter dans leurs pays , des roses et des fleurs

      Abdelrahmane
      27 mars 2017 - 15 h 16 min

      @ nation ::: cause toujours,
      @ nation ::: cause toujours, kabyliste, tu m’intéresses. tu commences à devenir méchant, je ne vais pas te rassasier de paroles. continue tout seul, sans moi.

        Freud
        28 mars 2017 - 10 h 58 min

        Totemset Tabous. Il temps
        Totemset Tabous. Il temps peut-etre de passer du Khrab a l’Allemand… Au debut de son chef-d’poeuvre, Freud ecrit ceci: » C’est peut-etre grave qu’un peuple voit ses reperes erige’s sur des pedestales foutus par-terre, par les leur-meme…. c.a.d. un Semite(lui-meme:juif) – mais c’est necessaire… L’auteur de ce commentaire a promouvoir absolument – la seule chance de voir toute cette region, voir tout le continent, sortir du merdier dans lequel l’ont foutus ses ailleux – qui ne sont jamais reellement soucie’ de leur progeniture.

      Anonymous
      27 mars 2017 - 19 h 03 min

      @ nation algérienne: Bravo et
      @ nation algérienne: Bravo et vraiment bravo pour commentaire.Il est parfait.

    Zoro
    27 mars 2017 - 11 h 21 min

    …… « .Certains lecteurs
    …… « .Certains lecteurs seront peut etre étonnés de me voir placer MOHAMMED en tête des personnalités ayant exercé le plus d influence en ce monde.Cependant MOHAMMED est « LE SEUL HOMME AU MONDE »qui ait réussi par »EXCELLENCE « sur les plans religieux et seculiers. (MICHAEL .H .HART dans son best seller.) .Cela dit ,il na jamais ete question de dizaines ,de centaines , ou de milliers de banou hillal pour accomplir la mission, UN SEUL ARABE ET MUSULMAN a reussi a convaincre les gens !!!!!Ce fut donc the BIG BANG.

      Anonymous
      27 mars 2017 - 12 h 19 min

      Feehay Meheni ne te croit pas
      Feehay Meheni ne te croit pas.

      anti-khafafich
      27 mars 2017 - 20 h 06 min

      Mais pourquoi donc faire le
      Mais pourquoi donc faire le lien entre l’envoyé de Dieu et son peuple barbare. Si ce peuple était parfait alors pourquoi lui envoyer un Messager aussi important ? et je le dis en toute connaissance de cause, il est IMPORTANT le Prophète de l’Islam mais sans vous, vous qui enterriez vivantes vos gamines de quelques jours. Existe il un être humain qui enterre vivante sa fleur de la vie qui vient juste de naître pour enjoliver et adoucir le monde parfois très dur ? Vous qui feriez des guerres de 40 ans pour une chamelle ou peut être même son urine !! Allez vous faire voir avec votre arabisme, laissez nous tranquille avec notre Prophète UNIVERSEL et notre religion !

    Abdelrahmane
    27 mars 2017 - 11 h 06 min

    Moi en tous cas, déjà dans le
    Moi en tous cas, déjà dans le ventre de ma mère, elle me parlait en ARABE, vu que nous étions en symbiose, tous ce qu’elle pensait, disait, en ARABE bien sûr, je le percevais. A ma naissance, ma mère me câlinait, dorlotait et me chantait la berceuse en ARABE. A ma première enfance, mes lallations et premiers balbutiements étaient en ARABE. Enfant ma mère et ma grand-mère me racontaient les contes et histoires de la mythologie ARABES, 7didouane w l’ghoula, djeha, lagra3 boukricha, haroun el rachid w djaafar el barmaki (on disait l’branki), loundja bent el soltane, 9issat chahrazed w chahrayar (milles et une nuits), khataf le3raïss, et des dizaines d’autres contes et histoires arabes. avant même d’entrer dans l’école publique, j’apprenais déjà l’arabe. A l’école du quartier j’étais arabisant jusqu’à l’université et je n’ai appris sérieusement et assidument les autres langues que tardivement. et aujourd’hui après toutes ces acquisitions, stimuli et gains précieux acquis très tôt, poursuivis et enrichis tout au long de presque 5 décennies, je ne peux qu’être sourd, indifférent et dédaigneux aux chants des sirènes qui tentent de me convaincre d’une autre identité farcie et bourrée de mythes, mensonges, contre-vérités et fabulations délirantes.

      khoroto
      27 mars 2017 - 14 h 29 min

      oui les comtes arabes ont eu
      oui les comtes arabes ont eu vraiment effet sur toi, c’est pour cette raison que tu es resté bloqué, ça c’est sûr

        Abdelrahmane
        27 mars 2017 - 15 h 22 min

        @ khoroto::: rak ghir
        @ khoroto::: rak ghir tekhrot : comtes ou contes ou comptes ? quand tu te sortiras de ce khryt où tu t’es mis, reviendras me parler

          khoroto
          27 mars 2017 - 20 h 13 min

          en effet, tu es très « pointu »
          en effet, tu es très « pointu » au point de te gourer apres a cause de ton orgeuil d’arabe. la fin de ta phrase t’a littéralement renverse et c’est la fin de tout aventurier amateur ne connaissant pas la nature de la nation multimillenaire algérienne, signe un amazighe Zianide de l’extreme ouest et devenu maintenant un kabyle

      Mlaoua
      27 mars 2017 - 16 h 01 min

      @Abdelrahmane. Apparement tu
      @Abdelrahmane. Apparement tu es un baathiste, un vrai nostalgique des orientaux. Tu es aussi têtu car tu refuses d’admettre les réalités historiques de notre patrie qui sont, pourtant confirmées à l’unanimité et d’une manière pertinente par les historiens, par les anthropologues et par les linguistes de toute la planète et même par notre constitution. Que tu le veux ou non, la vérité s’impose par elle-même. Et les Kabyles (que tu insultes) n’ont rien inventé à part revendiquer notre langue, qui est celle de millions d’autres Algériens, qui est aussi un droit. Certes la vérité peut être amer pour toi, car elle ne peut être un costume que tu peux tailler sur mesure. Tu te sens alors blessé c’est pourquoi tu réagis avec une telle violence. Voilà la cause qui te pousse alors à t’en prendre aux Kabyles. Tu portes la haine du Kabyle pour avoir revendiqué notre langue millénaire et notre culture, que les étrangers, que les baathistes comme toi nous avaient injustement confisqués. Tu cherches à nier notre réalité, notre identité, notre langue, notre histoire et notre culture. Mais la vérité est là, visible, palpable, qui ne peut être démentie, par aucune autre preuve scientifique, ni démolie par tes mensonges. Cette Amazighité qui est la notre, qu’on chérit, qu’on porte dans nos coeurs, qu’on respire comme de l’oxygène, tu peux la trouver aussi partout en dehors de la Kabylie : Dans les Aurès, au sud, à l’ouest et au centre de l’Algérie. Et si cette réalité ne suffit pas pour te convaincre, je t’invite alors d’aller vers les baathistes de ton espèce en orient : là-bas tu n’en trouveras pas aucun berbère. Et une fois installé là-bas, tu déduiras de toi-même la différence des peuples. Tu sauras le bien fondé des arguments des Kabyles sur lesquels tu ne cesses de verser ton venin. Tu sauras La réalité que tu nies, celle qui ne conviendra pas sûrement à tes idées reçues, que l’Amazighité du peuple Algérien est une réalité. Que ce dernier parle en arabe ou en Tamazight, il porte toujours dans son subconscient son cachet berbère. Si tous les écrits des historiens ne suffisent pas pour te convaincre que la population Amazigh est là en Algérie, et avait bien une histoire riche. Elle avait bien régné et règne encore en Afrique du nord. Ce sont eux qui avaient marqué l’histoire de notre pays et dirigé les plus grands empires tels: les empires Almoravid et l’empire Almohad, sans te citer d’autres…alors dans ce cas je t’invite de rejoindre les bancs de l’école(même si, je suppose que tu sois un vieux car ta façon de penser me l’indique) pour apprendre l’histoire de ton pays et de ton peuple, et surtout, surtout d’arrêter d’être vulgaire et d’arrêter de t’en prendre injustement aux Kabyles que tu ne connais pas, donc que tu ne peux juger.

        Abdelrahmane
        27 mars 2017 - 16 h 20 min

        @ mloua7:::::: cause toujours
        @ mloua7:::::: cause toujours, berberiste, tu m’intéresses. baathiste n’est pas une tare et je n’ai pas à y répondre comme à une accusation. j’en aurais été fier et je l’aurais assumé.

          Lghoul
          27 mars 2017 - 19 h 49 min

          Baathiste nousti vient d
          Baathiste nousti vient d’ailleurs donc étranger. Ils est presque assimilable au fascisme car il dénie l’autre et lui impose une fausse identité par la force. Regarde le résultat aujoud’hui: saddam parti en fumé, le pays avec et assad suivant le même chemin à cause de quoi ? Les baptistes sont têtus comme des mules. Ils ne se réveillent que quand ils sentent la douleur c’est a dire quand c’est trop tard. Ils camoufflent leur arrogance dans un pseudo-nationalisme destructif et égoïste car ils dominent leurs peuples pour prendre du bon temps sur son dos même si le peuple creve de faim. Alors le baathisme n’est pas seulement une rare mais une maladie grave.

          Abdelrahmane
          28 mars 2017 - 7 h 19 min

          @ lghoul, tiens , c’est arabe
          @ lghoul, tiens , c’est arabe çà?! çà veut dire ogre en arabe.

          NON, ya lghoul, tu te trompes et tu veux nous tromper dans ton sillage: baathiste vient de baath en arabe qui veut dire « RENAISSANCE » c’est à dire retour et édification d’une nation arabe unifiée et intégrée dans un ensemble politique qui a déjà existé au temps des califats musulmans omeyade et abasside, comme l’est l’europe.aujourd’hui. ce projet, ce rêve n »est pas plus taré et plus fasciste que le votre (aujourd’hui) chimérique et mythique de créer l’ensemble politique que vous appelez tamazgha. le terme « tamazgha » qui est une invention, un mythe (comme celui de yennaïer et du calendrier berbere, de shechnaq et son canular ridicule) qui n’a jamais été mentionné dans toute l’histoire, n’a jamais existé, n’a jamais vu le jour et n’a jamais rempli l’esprit d’un humain avant 1980. mythe et canular que vous portez et planifiez, mythe bon et légitime pour vous mais fasciste et taré pour les autres. ce rêve, ce projet devenu mouvement politique emballe et occupe certains et n’attire pas la majorité. et vous dans votre délire vous accusez toute personne qui se dit arabe de baathiste…Et çà se dit tolérants et démocrates et libéraux: YAW FAQOU.

      Anonymous
      27 mars 2017 - 17 h 13 min

      Loundja . Boukercha : do you
      Loundja . Boukercha : do you know Whats does ut mean?. Je vous laisse le soins de chercher.

        Abdelrahmane
        27 mars 2017 - 19 h 10 min

        pour ta gouverne, ya si el
        pour ta gouverne, ya si el-ghayer, notre patrimoine, richesse et production culturels, linguistiques et intellectuels arabes algériens locaux sont dix milles fois plus riches, plus productifs, plus profus que vos dialectes et votre patrimoine tribal pauvre, léger et insignifiant. tu te moques de lounja et des contes arabes algériens locaux car tu n’en a pas pareil et ainsi tu es jaloux et enragé de ta sécheresse face à notre richesse et production. sache que plus de 70% du vocabulaire de tes dialectes différents, éloignés les uns des autres et non-inter-compréhensibles (entre eux)sont d’origine arabe. c’est ce qui te rend grincheux, rageur, rancunier, jaloux et haineux envers les arabes algériens.

      Lghoul
      27 mars 2017 - 18 h 29 min

      Personne ne t’empêche de
      Personne ne t’empêche de parler arabe ou d’être arabe mais est tu capable de résister de contrôler ta haine quand tu vous d’autres citoyens différents ? As tu l’intelligence d’être tolérant ? Je doute car tu penses que tu es né seul dans ce monde. D’ailleurs même quand tu vas ailleurs tu penses toujours que tu es chez toi car tu te comporte comme si tu étais seul et qu’il n’y a personne autour de toi et cette caractéristique wahabite est probablement génétique.

      Islam
      28 mars 2017 - 18 h 22 min

      Si tu es musulman aimes pour
      Si tu es musulman aimes pour ton frère ce que tu aimerai pour toi. Tu serai venu il y 7 siècle sur cette terre amazighe accueillante, Ahmed Rabi
      Maintenant, acceptes que la majorité des maghrebins. ne sont pas venus d’ailleurs et que pour encore des millions, déjà dans le ventre de leurs mères ils entendait des paroles, chants et rires en tamazight.

    Kodiak
    27 mars 2017 - 10 h 42 min

    J’ai entendu dire que les
    J’ai entendu dire que les Kabyles vont créé une république c’est vrai?

      anti-khafafich
      27 mars 2017 - 14 h 32 min

      non tu confond ma prostituée,
      non tu confond ma prostituée, ce sont les rifains, ils en ont marre d’être des esclaves de PD6 et à lui fabriquer de la zetla qui le rend riche (6 ou 7 ème richesse en quelques années) tout en restant affamés et misérables

        Kodiak
        27 mars 2017 - 15 h 19 min

        Pourtant j’ai cru voir un
        Pourtant j’ai cru voir un drapeau « bleu et jaune » avec une ortie rouge au milieu qui représenterait la République Kabyle, c’est ça, non? Je me trompe peut-être Efendi?

          Anonymous
          27 mars 2017 - 16 h 14 min

          @ Kodiak. Ce drapeau
          @ Kodiak. Ce drapeau appartient à un malade mental qui s’appelle ferhat Mhenni. Cet énergumène est soutenu dans son délire par la narco-monarchie de l’Ouest et par les haggarine sionistes. L’écrasante majorité des Kabyles est à l’avant-garde de la défense de l’Algérie, car La Kabylie a abondamment versé son sang pour la libération de ce pays. En revanche, les kabyles sont en étroite relation avec leurs frères pour l’instauration de la République du Rif.

        Kodiak
        27 mars 2017 - 20 h 01 min

        @Anti-khafafich c’est biaisée
        @Anti-khafafich c’est biaisée de me mal-traité de « prostituée « ,  » haggar »; « tinich »

          anti-khafafich
          27 mars 2017 - 22 h 01 min

          que veux tu, trop de mokokos
          que veux tu, trop de mokokos qui squattent nos forums. je m’excuse si tu es vraiment un frere Algerien,

    Abdelrahmane
    27 mars 2017 - 9 h 02 min

    @ berberistes kabylistes du
    @ berberistes kabylistes du genre de ceux qui ont réagi violemment et méchamment à mes posts et sont incapables de soutenir leurs élucubrations farfelues et légères telles (« vous n’êtes pas arabes mais arabophones »ou « arabophonisés », « berberes ayant renié leurs ancêtres », « nakarine el-asl », « baathistes » « aflakistes », « les saoudiens, égyptiens et moyen orientaux ne reconnaissent pas votre arabité », « votre dialecte n’est pas arabe », »la preuve les saoudiens, koweitiens, egyptiens et yemenites ne vous comprennent pas » etc..) et qui, quand ils n’ont plus d’arguments, dévient le sujet en allant parler de la guerre du yemen alors que notre sujet ici est « les arabes, les kabyles, les chaouis, les mozabites et targuis en ALGÉRIE et la nécessite pour eux de trouver un moyen de vivre-ensemble pacifique et apaisé, se reconnaitre et s’accepter mutuellement ». ceux-là même qui m’orientent sur charles andré julien qui dit quelques milliers de beni-hillel ont arabisé des millions de berberes (justement c’est là qu’ils se contredisent, comment ces beni-hillel ont-ils pu et su accomplir le miracle d’arabiser des millions de berberes, s’ils n’étaient pas des centaines de milliers ?).
    Quand quelqu’un en Algérie leur dit qu’il est arabe, ils se sentent offusqués comme une vierge effarouchée, deviennent méchants et crient scandalisés, « non, il n’y a pas d’arabes en Algérie. s’il y en a, ils ne sont que 10%, vous n’êtes pas des arabes, vous êtes des arabophones » (et celui qui dit le contraire on va le lyncher, virtuellement). mais quand on leur dit, « soit, nous sommes arabophones, comme barjolet (l’ex-ambassadeur de france à Alger), l’ambassadrice us à Alger et des dizaines de millions qui ont appris l’arabe dans la rue ou dans des établissements du savoir, mais (pour nous) nous, c’est différent nous avons appris l’arabe dans le(s) ventre(s) de nos mères, dans nos familles, dans notre premier milieu humain (qui est arabe de langue, de culture et de civilisation depuis plus au moins 14 siècles), l’arabe est donc notre langue maternelle. en plus nous portons en nous spontanément et depuis notre première éducation une culture dite arabe, avec ses valeurs, ses patterns, ses catégories. nos contes d’enfants de nos grands-mères sont arabes dans leurs trames, leurs thèmes, leurs formulations et leurs contextes. nos chants (traditionnels, populaires, chaabi, andalous, 7awzi, malouf) sont en arabe et sont d’origine arabes. notre patrimoine, notre héritage et nos legs ancestraux sont formulés et consacrés arabes. notre civilisation de référence et d’appartenance est la civilisation arabe musulmane (même si certains d’entre nous ne sont pas musulmans, athées même). qui sommes nous, alors en plus d’être arabophones, insistons nous ? ces hurlubéristes sont tentés de répondre « vous êtes des berberes qui s’ignorent ou qui se renient ». mais là, ils sentent le piège et évitent d’avancer, craignant d’être enchevêtrés dans leurs propres contradictions et devoir affronter la notion moderne du terme arabe, eux qui sont agrippés à la notion désuète et dépassée du 7° siècle. ils craignent aussi d’être interpellés sur les bouleversements humains (métissages, fusions, croisements et migrations) de ces 14 derniers siècles. alors ils se débinent. alors, comment pourrions nous être berberes alors que nous ne parlons pas même un traitre mot en berbere ? pourquoi ne serions nous pas des puniques arabisés ? puisqu’il y avait des puniques en nombre important en Algérie avant l’arrivée des arabes. et pourtant, parmi vous, il y a certains qui ne savent même pas tenir une conversation en berbere de plus de 15 secondes, pas même de répondre à un salut en berbere dans toutes ses variantes mais qui se disent berbere.soit, mabrouk 3likem, enchantés, khyar el-ness. mais nous, il n’est pas question (pour vous et pour nous) de nous laisser décider pour nous. la meilleure solution pour un meilleur vivre-ensemble entre nous, est que vous reconnaissiez notre choix et notre option comme nous reconnaissons vote choix et votre option.

    Zoro
    27 mars 2017 - 7 h 07 min

    Les berberistes qui sont dans
    Les berberistes qui sont dans leur grande majorite des separatistes de Meheni se plaisent toujours a afficher leur vision évolutionniste de l humain.ils disent et croient tres dur que l homme qui parle et qui rit descend du singe , peut etre meme d un poisson ou d un tetard .leur esprit » scientifique « digere et rumine a l aisance cette incroyable métamorphose. Ce meme esprit illuminé refuse toujours d admettre que l homme berbere PEUT s il le VEUT devenir arabe.

    1
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.